Le Démon Roi | Great Demon King | 大魔王
A+ a-
Chapitre 16 – Ils se sont mis à plusieurs pour me frapper!

À midi, sur les terrains d’entraînement de la classe de nécromancie.

Han Shuo nettoyait distraitement en écoutant la conférence matinale de Maître Gène. Han Shuo fronça légèrement les sourcils alors qu’il était plongé dans ses pensées.

Une grosse silhouette jaillit de la porte et s’arrêta devant lui. Jack haleta lourdement et dit à la hâte : «Mauvaises nouvelles Bryan ! Carey et Borg viennent se venger de toi !»

Han Shuo était un peu mécontent que ses pensées aient été interrompues. Il fronça les sourcils en voyant le visage paniqué de Jack et demanda : «Que se passe-t-il ? n’ai-je pas battu ces deux idiots la dernière fois ? Que me veulent-t-ils encore ?»

«Je ne sais pas, je ne suis pas sûr non plus. J’ai seulement entendu dire qu’ils souffraient parce qu’ils avaient mangé quelque chose ce matin. Leurs visages sont tous verts! Ils crient pour se venger de toi, ils te cherchent !»

Han Shuo ressentait encore un peu de douleur en touchant son dos, mais il se sentait beaucoup mieux que la nuit dernière. L’énergie Yuan avait finalement complètement enveloppé l’aura de combat vert foncé dans sa colonne vertébrale, et semblait rétrécir lentement. Cela apporta un peu de réconfort à Han Shuo.

«Ne me blâmez pas si vous venez à la recherche de votre propre mort !» Han Shuo renifla froidement et saisit fermement le balai dans sa main alors qu’il regardait vers la porte.

Jack avait toujours une expression anxieuse en se tordant les mains: «Bryan, c’est différent cette fois. Carey et Borg avaient quelques assistants et ils ne semblaient pas être des garçons esclave de la division de nécromancie. Ils sont tous très grands et forts ! Dépêche-toi de courir !»

«Maudit Bryan, comment oses-tu comploter contre nous ! Je vais te faire payer aujourd’hui ! La voix de Carey était déjà venue de l’extérieur alors que Jack essayait de convaincre Han Shuo de fuir. Une foule de personnes avait déjà bloqué les portes du terrain d’entraînement avant qu’il ait fini de parler.

Carey et Borg avaient vraiment des visages verts, et Borg se mit a vomir dès qu’ils étaient entrés. Il serra le ventre et son corps se contracta un moment. Il vomit un liquide noir et gluant, et son souffle avait une odeur d’amertume amère.

Le visage déjà vert du jeune homme semblait encore pire après avoir vu Borg cracher quelque chose. Il avait aussi mal à l’estomac alors qu’il toussait dans sa main, mais il n’arrivait pas à vomir.

«Bryan, que lui as-tu dit de raffiner? Elle nous en a fait avaler et nous sommes comme ça maintenant ! C’est ma mort ou la tienne aujourd’hui ! Il serra le ventre d’une main et pointa d’un doigt accusateur de l’autre en parlant amèrement. Borg se sentit un peu faible après avoir vomi, alors il s’appuya sur la porte pour se tenir droit.

Il sourit intérieurement alors que Han Shuo se sentait stupide. Il avait inventé au hasard des choses dégoûtantes pour lui cacher la vérité la dernière fois qu’elle lui avait demandé pourquoi il était devenu si agile et vigoureux, mais comment pouvait-il savoir qu’elle le prendrait au premier degré et raffinerait ces choses répugnantes. Il semblait qu’elle avait réalisé des expériences sur Borg et Carey. Il n’était pas étonnant de les voir dans cet état pire que la mort.

«Non, non !» Han Shuo secoua la tête en feignant l’ignorance. Il avait l’air stupide et innocent.

«Nous t’avons tout dit. Comment oses-tu encore nier ? Je ne partirai pas avant de t’avoir donné une bonne leçon aujourd’hui ! » S’écria-t-il avec colère en faisant signe à ceux qu’il avait amenés avec lui. Il y avait six garçons esclaves, y compris Borg. Ils retroussèrent leurs manches et se dirigèrent vers Han Shuo.

Mis à part Carey et Borg, les autres garçons esclaves étaient du département de magie noire, mais ils n’étaient pas à la hauteur de la description de Jack, qui disait d’eux qu’ils étaient grands et forts. Ils étaient grands, d’accord, mais les plus grands étaient très minces. Il y avait des puissants, mais ils n’étaient pas aussi grands que Han Shuo. Dans l’ensemble, les grands n’étaient pas forts, et les forts n’étaient pas grands. Leur capacité de combat n’était probablement pas très élevée.

Il s’échauffa les mains, mais avait toujours une expression terne. Un désir incontrôlable d’exprimer sa rage grandissait dans son cœur, et il semblait qu’il ne serait apaisé qu’en frappant toutes ces personnes jusqu’à ce qu’elles finissent au sol.

Ce désir arriva rapidement et de façon inattendue, avant de submerger l’esprit de Han Shuo en un clin d’œil, comme une incantation le poussant à l’action. La personnalité de Han Shuo avait toujours été plutôt passive, et il prenait très rarement l’initiative d’offenser quelqu’un. Il n’osait généralement pas être trop arrogant, mais avec sa nouvelle force et sa vitesse, il était très probable que les retombées soient sévères s’ils se battaient. Han Shuo ne voulait pas qu’un tel développement se produise, mais il ne semblait pas avoir de contrôle rationnel sur ses facultés pour le moment.

Ce sentiment était le même que celui qu’il avait rencontré la dernière fois dans les terrains d’entraînement. Toutes les pensées rationnelles avaient été abandonnées, et il agissait selon les désirs de son cœur. C’est alors que l’aura de combat de claude avait finalement été digérée par l’énergie.

La situation était la même aujourd’hui. Son énergie yuan renfermait l’aura de combat de claude, et ses désirs intérieurs étaient forts au-delà de ce que l’on pouvait croire.

Il se tourna vers Jack qui tremblait encore. Il n’y avait plus aucune trace de stupidité ou de naïveté sur le visage de Han Shuo. Ses yeux étaient aussi tranchants que des lames jumelles, et son expression était celle d’une personne déterminée. Il tendit la poignée du balai à Jack et dit froidement: «Tiens ça. frappe quiconque osera te frapper !»

Il s’arrêta, pointa le bout pointu du balai en métal et dit doucement : «Utilise le tranchant !»

Jack était effrayé par l’attitude actuelle de Han Shuo, et le fixait avec des jambes tremblantes. Le jeune homme était froid, calme, et ne possédait plus la moindre trace de la lâcheté ou de la timidité habituelle de Bryan !

Han Shuo poussa le manche du balai dans les mains de Jack et se retourna avec son ancien regard familier, stupide et naïf: «Non, ne me frappez pas !»

«Nous allons le faire !» Les six personnes se précipitèrent ensemble, frappant avec force, attaquant tout le corps de Han Shuo.

Il se tint la tête des deux mains et recula craintivement au début. Quand il fit trois pas en arrière et arriva à côté de Jack, c’était comme s’il avait soudainement perdu la tête et se mit a pousser des hurlements. Il se précipita vers les six personnes, comme un taureau devenu sauvage.

Carey était devant, et son pied droit levé s’arrêta net dans les airs. Son cœur manqua un battement en pensant à ce qui s’était passé la dernière fois quand Han Shuo avait perdu la tête.

Cependant, ce n’était pas parce que ce dernier ne lui avait pas donné un coup de pied que Han Shuo le laisserait partir aussi facilement. Han Shuo sentit son énergie yuan tourner à toute vitesse. Il semblait que la même chose se produisait à nouveau, alors que son Yuan commençait à digérer l’aura de combat vert foncé qu’Erick avait laissé sur son corp.

À ce moment, Han Shou n’avait qu’une seule pensée incontrôlée, c’était de frapper impitoyablement tout le monde devant lui pour les mettre au sol qu’ils respirent ou non !

Il écarta les deux mains et attrapa le pied levé du jeune homme comme un éclair. Il le souleva et envoya son frère en arrière, atterrissant avec un énorme bruit sourd et une grimace de douleur. Ses dents étaient en contact étroit avec le sol et du sang se formait déjà sur les bords de sa bouche.

Les quatre personnes qui étaient venues pour aider Borg et Carey furent stupéfaites par le visage de Han Shuo. Leurs visages se figèrent, et leurs expressions devinrent un peu étranges.

«N’ayez pas peur, ce n’est qu’une personne. Nous sommes six de notre côté et nous pouvons le battre à mort, même si nous le frappons au hasard!» Borg leva le menton et sortit un tabouret de bois de nulle part. Il poussa un grand cri et l’attaqua avec le tabouret pour le faire s’écraser sur Han Shuo.

La confiance des quatre se rétablit en entendant les mots de Borg, et leurs expressions changèrent à nouveau. Ils sortirent lentement de courtes barres de bois derrière eux et suivirent Borg en se précipitant vers la tête de Han Shuo.

Ils avaient même préparé des armes! Han Shuo plissa les yeux, sauta des deux jambes et esquiva sur le côté en voyant que le tabouret de Borg était sur le point de le frapper.

« Crash ! ».

Le tabouret frappa le sol de pierre et ses jambes tremblèrent sous l’impact. Il ne semblait plus aussi robuste. Borg fut choqué « hein ? » alors qu’une expression choquée apparut sur son visage. Il ne s’attendait pas à ce que Han Shuo soit en mesure d’esquiver et de faire atterrir son coup sur l’air vide.

« Pow !» Un poing rapide s’écrasa sur le nez de Borg et une fleur sanglante se forma. Borg baissa la tête en titubant, le tabouret glissant de ses mains mourantes dans sa douleur.

Han Shuo attrapa le tabouret que Borg avait laissé tomber et se tourna pour être pris en embuscade par un petit garçon aux cheveux roux. Le tabouret en bois siffla dans les airs, et le tabouret arrêta sa course en plein mouvement, juste au moment où il allait frapper la tête de Han Shuo.

Un bout de tabouret dans chaque main, Han Shuo sentait l’énergie Yuan dans sa colonne vertébrale s’agiter de plus en plus vite. Il pouvait clairement sentir l’aura de combat continuer à disparaître, entraînant une force illimitée entre ses mains. Il saisit fermement les jambes du tabouret et les déchira d’un coup.

Le tabouret entier fut déchiré en deux et Han Shuo donna un coup de pied avec son pied droit en tenant les deux moitiés dans ses mains. Il frappa fort dans le bas-ventre de l’homme, le visage de ce dernier devenant immédiatement blanc alors qu’il se s’aggenouillait sur le sol de douleur.

Han Shuo n’était pas sur le point de le laisser partir aussi facilement, son esprit était en train de se délecter de ses sentiments de soif de sang et voulait seulement les évacuer complètement. Ses deux mains commencèrent à travailler en même temps, écrasant les moitiés du tabouret sur le visage du rouquin. Du sang jaillit aussitôt de son front .

«Dépêchez-vous de l’arrêter ! Ce maudit gamin fou va tuer Alva ! » Borg hurla de terreur tandis que du sang coulait de son nez, comme deux vers, grâce à l’aplatissement du poing de Han Shuo.

Même lui avait du mal à se relever. Bien qu’il ait été frappé par la terreur, il souleva la barre de bois pré-dissimulée et se précipita vers Han Shuo avec les autres.

« Pilipala ! »

Une violente série de coup retentit. Regardant de l’autre côté avec les jambes pliées et tremblant de peur, Jack regardait Han Shuo, incrédule. Il ne vit que Han Shuo lever les morceaux du tabouret et les faire tomber sur le nez des gens. Du sang commençait à couler sur leurs visages.

Jack était stupéfait, complètement terrassé par les méthodes cruelles de Han Shuo. Il n’aurait jamais pensé que Bryan, qui était généralement timide et gentillet, se montrerait un jour aussi violent et sauvage.

Juste à cet instant, l’aura de combat d’Erick fut finalement digérée par l’énergie Yuan durant le combat, dans lequel Han Shuo avait libéré toute sa rage. C’est alors que Han Shuo revint à lui et réalisa soudainement ce qu’il faisait. Il ne put s’empêcher d’avoir un peu peur.

«Il y a des bruits de combats, que se passe-t-il ? Va voir les terrains d’entraînement ! » Han Shuo entendit soudainement la voix de Fanny retentir, et des pas s’approchèrent rapidement.

Il se retourna pour voir Carey, Borg et les autres. Il le regarda avec des visages remplis de peur et de consternation, chacun ayant peur. Ils brandissaient tous des bâtons de bois, mais personne n’osait faire un pas de plus.

Han Shuo savait que les choses étaient graves, et commença à se faire plusieurs scénarios dans son esprit. Une pensée soudaine le frappa et il courut vers les portes du terrain d’entraînement. Il étala le sang sur son visage et sa tête, qui coula alors qu’il courait, puis jeta les deux moitiés de tabouret tachées de sang. Il frappa son dos, là où l’épée d’Erick l’avait blessé, et donna un puissant coup sec avec un grand rugissement de douleur. La blessure, qui n’avait pas encore complètement guéri, se déchira immédiatement et du sang frais tachant son dos.

À la porte, Han Shuo passa brusquement d’un sprint à un arrêt complet et tomba au sol, «brutalement» en rampant vers la porte. Il tendait deux mains tachées de sang quand il vit Fanny et compagnie arriver. Il les regarda et dit avec un visage plein de terreur et de sang : «Aaahh! Ils se sont mis à plusieurs pour me frapper!»

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. enzo
  • 🥈2. Julien Martin
🎗 Tipeurs récents
  • enzo
  • Julien Martin


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 15 – Je suis riche! Je suis riche! Menu Chapitre 17 – Un sourire à la fois diabolique et honnête