L'Avatar du Roi | Expert Omniclasses | The King's Avatar | 全职高手
A+ a-
Chapitre 247 — Clavier et souris

Le chaos se poursuivit. Les sept guildes étaient venues chercher Lord Grim, mais que faisaient-elles maintenant ? Elles ne s’en souciaient plus. La seule chose qui importait à leurs yeux était la Sorcière de Feu.

Les joueurs autour du boss sauvage tapaient sur lui, pour s’en emparer. Et les joueurs autour d’eux leur tapaient dessus pour s’emparer de leur position. Les gens ne voyaient plus les noms de guilde. Parfois, ils tentaient de jeter un œil autour d’eux, mais ils n’arrivaient pas à voir leur appartenance. Ils n’arrivaient même pas à repérer leurs propres camarades. Alors, nombre d’entre eux décidèrent de ne pas en tenir compte et d’attaquer. Si leurs cibles étaient des camarades, elles seraient de toute manière immunisées à ces dégâts.

Il arrivait souvent qu’il y ait des affrontements lors de la chasse aux boss sauvage. Mais ils étaient rarement aussi désordonnés.

Après avoir lutté pendant de nombreuses années, les grandes guildes avaient cessé de se battre de cette manière. Elles préféraient s’organiser et agir en se concentrant sur le boss. L’objectif était de surpasser les dégâts des autres groupes pour se l’approprier. Mais, cette fois, la bataille avait pris un tournant inattendu, évoluant soudainement vers ce bazar inconcevable.

Ce n’était pas comme si les joueurs n’auraient pas voulu calmer le jeu. Mais, à ce stade, c’était tuer ou être tué. Et comme personne n’osait se replier pour se regrouper avec ses camarades, il n’y avait plus de tactique, plus de commandement. Les joueurs se battaient simplement à l’instinct.

Certaines personnes, comme Chen Yehui, auraient pu prendre ce commandement. Mais il avait été renversé et ne pouvait plus voir que des pieds et des jambes. Comment pouvait-il s’en sortir comme cela ? En plus, comme il avait lancé l’idée de se concentrer sur le boss et s’était mis en avant, il était devenu une cible idéale. Les joueurs avaient toujours un certain sens de la stratégie au combat.

Après être tombé à deux reprises, Chen Yehui ne réussit pas à se relever. Au milieu de cette armée chaotique, même un Dieu aurait passé un test de survie. Sans parler du fait qu’il avait subi deux contrôles de foule.

La bataille était devenue si chaotique que personne ne pouvait plus prédire ce qui allait se passer, pas même Ye Xiu.

Toutefois, le nombre de joueurs présents commençait à diminuer. Le champ de bataille s’éclaircit de plus en plus avec l’augmentation du nombre de morts. Ceux qui avaient survécu étaient ceux qui étaient restés en retrait, ou les plus chanceux. La plupart d’entre eux n’étaient pas des experts. Ils avaient été les plus agressifs au début et s’étaient retrouvés au milieu de la mêlée. Ils avaient aussi été ceux qui subirent le plus d’attaques et les premiers à mourir.

Moins il y avait de personnes et moins le chaos réussit à perdurer. Un semblant d’organisation commença alors à se dessiner.

Même si les joueurs tels que Chen Yehui avaient été tués, il y avait toujours une autre personne pour prendre le commandement de leur groupe de guilde. Le champ de bataille s’ordonna peu à peu en sept groupes. Les sept guildes s’étaient à nouveau réunies.

Les déplacements de la Sorcière de Feu devinrent évidents. Elle agita son bâton et projeta une boule de feu sur un des joueurs. Cette compétence déclencha une véritable destruction, non pas grâce à sa puissance, mais parce qu’elle désignait une cible.

En attaquant, le Sorcière de Feu avait indiqué à tout le monde qui avait le plus d’aggro et, par la même occasion, qui était en meilleure position pour obtenir les récompenses. Comment cette guilde aurait-elle pu s’en sortir face aux six autres ?

Ce fut une vraie boucherie. En un clin d’œil, cette équipe de 6 fut mise à mort. Le groupe de Ye Xiu, toujours caché à proximité, n’eut même pas le temps de voir de quelle guilde il s’agissait. Après cela, la situation revint à la normale. Les guildes agissaient prudemment, tout en étant patientes.

Cette situation dura un moment, puis le nombre de personnes finit par augmenter, au lieu de diminuer. Les renforts des guildes arrivaient les uns après les autres. Les chefs de guilde étaient tous arrivés sur le champ de bataille et avaient repris le contrôle de leurs troupes. Certains s’étaient même déjà croisés sur la route et avaient commencé à discuter de la suite des évènements.

« Sur ce, nous devrions y aller, dit Ye Xiu.

– Hein ? Steamed Bun Invasion fut surpris.

– Laissons-les s’occuper de ce boss. »

Depuis le début, Ye Xiu n’avait jamais eu l’intention de s’occuper du boss sauvage. Il savait que les guildes voulaient toutes l’avoir, que le combat allait forcément commencer de manière chaotique, mais aussi que la situation allait aussi finir par se stabiliser. Les principales guildes finiraient par revenir à leurs méthodes habituelles, jouant d’astuces pour rivaliser entre elles avec le moins de pertes possible.

Donc, Ye Xiu avait deviné qu’il serait impossible pour eux de tenir jusqu’au bout. Steamed Bun Invasion pensait que l’armée allait se déchirer jusqu’à ce qu’il ne reste plus grand monde et qu’ils puissent leur voler le boss à eux trois. Sa déduction était trop simple et naïve.

« On ne va pas le tuer ? demanda-t-il, déçu.

– Celui-là n’est pas pour nous, dit Ye Xiu.

– Pourquoi ?

– Par ce qu’il y a trop de monde. »

Le problème mathématique que cela posait semblait encore trop difficile à estimer pour lui. La situation que Steamed Bun Invasion imaginait, à savoir que tout le monde allait mourir, ne se produirait pas. Les joueurs actuels tournaient autour du boss, chacun se regardant et s’analysant.

« Pourquoi ne pas profiter du fait qu’ils sont occupés ici pour aller s’occuper de nos affaires ? »

C’est ainsi que ces trois joueurs décidèrent de sortir de la Forêt de Feu. Ils ne sauraient plus comment la bataille allait se dérouler. Toutefois, ils pourraient savoir quand cela se terminerait. L’exploit que constituait l’élimination des boss sauvages serait affiché dans les notifications du système.

Après être sortis de cette zone, ils allèrent au Canyon et furent oubliés pendant un moment. L’entrée du donjon était libre, les joueurs qui la gardaient étant partis. Ils en profitèrent pour y entrer. La veille, ils n’avaient utilisé que deux clés d’accès et en avaient donc encore une. Ils pouvaient donc tous les trois refaire ce donjon. Après cela, ils n’avaient toujours pas eu de nouvelle de la Forêt de Feu. La situation semblait stagner sur place.

À onze heures, Ye Xiu laissa sa place pour prendre son poste à la réception. Chen Guo et Tang Rou revinrent peu après. Elles portaient un grand sac.

« Viens m’aider. » l’appela Chen Guo, et Ye Xiu n’osa pas traîner. En les aidant à porter leurs courses, il vit Chen Guo tenir quelque chose dans les bras. Ses yeux brillèrent en comprenant ce que c’était :

« Ho ! Un Blue Classique ?

– Hé ! Tu sais de quoi tu parles, répondit Chen Guo.

– Un peu. » répondit Ye Xiu en souriant. Le Blue Classique était un modèle de clavier de jeu professionnel. C’était le type de clavier que Ye Xiu utilisait par le passé. Les périphériques que Chen Guo avait choisis pour le cybercafé n’étaient pas mal, mais ils n’étaient pas au niveau comparé à son ancien clavier professionnel. C’était la gamme en dessous.

« Tu sembles bien l’apprécier, je t’en donne un, dit Chen Guo en désignant un des claviers sous son bras.

– Tant que ça ? dit Ye Xiu en voyant qu’elle en avait acheté trois.

– Il y avait une réduction si j’en achetais trois, donc c’était mieux d’en prendre un pour toi aussi, dit-elle.

– Alors c’est pour ça…

– Il y a aussi une souris… Chen Guo sortit le périphérique d’une autre boîte prise dans le sac qu’elle lui avait donné.

– Ah… eh bien, c’est… heu…

– C’est quoi, le problème ?

– Je ne suis pas habitué avec celle-là… dit Ye Xiu.

– C’est quoi, cette histoire ?

– Elle est trop lourde… »

La souris qu’avait sortie Chen Guo était une « Heavy Gold ». C’était une souris assez grosse et lourde. Elle était appréciée par de nombreux joueurs.

« Lourde ?

– Hé bien, si c’est trop lourd, c’est fatigant à utiliser à la longue, expliqua Ye Xiu.

– À quel point es-tu paresseux ?

– Mais merci quand même, dit-il en la prenant.

– Qu’est-ce que tu as l’habitude d’utiliser ?

– Une Light Wind de septième génération.

– Celle-là ? Ce n’est pas le modèle utilisé par les femmes ? » Chen Guo connaissait ce modèle. Comme elle venait de le dire, cette souris était plutôt populaire auprès des femmes. Elle était plus petite, délicate, souple et légère.

« Tant que ça nous convient, pourquoi faire la différence entre hommes et femmes ? » rétorqua Ye Xiu.

Chen Guo sortit une autre souris du sac : une Light Wind de septième génération.

« Wôw ! Quelle coïncidence ! Laisse-moi changer avec toi. Ye Xiu reprit la souris « Heavy Metal » et lui tendit.

– Va te faire foutre ! Pourquoi je changerais avec toi ?

– Celle-là est plus appropriée pour les personnes comme toi, qui sont moins doués. Une souris plus lourde t’aidera à améliorer ta précision.

– Tu dis ça juste parce que ça t’arrange, répondit Chen Guo, qui ne le croyait visiblement pas.

– Si tu ne me crois pas, tu peux essayer par toi-même ! » Ye Xiu essaya de lui remettre la souris lourde dans les mains.

« Je peux mettre le clavier à la réception ? continua-t-il en agitant le Blue Classic.

– Tu peux, approuva Chen Guo.

– Et le tient ? dit-il commençant à changer le clavier de l’accueil.

– Hum… très bonne question. » Elles n’y avaient pas pensé. Bien qu’il y ait de nombreux ordinateurs dans le cybercafé, même Chen Guo, pourtant patronne, n’en avait pas un qui lui soit dédié. Changer de clavier et de souris tous les jours allait vite devenir un problème, mais elle ne pouvait pas les mettre en permanence sur une machine normale. Les clients allaient les ravager et cela couterait trop cher d’en changer.

« C’est un problème… dit Chen Guo.

– Prends le temps d’y réfléchir. »

Pendant qu’il parlait, Ye Xiu avait installé le Blue Classique. En posant ses mains dessus, il ressentit une sensation familière dans le placement des touches. C’était bien le même clavier qu’il utilisait depuis cinq ans.

« Je vais commencer par trouver un coin pour l’essayer. » Chen Guo était impatiente. Elle ne voulait pas réfléchir trop longtemps pour l’instant et en profiter dès que possible. Elle chercha une place inoccupée et installa le clavier et la souris à cet endroit.

Tang Rou était moins exubérante. Elle commença par monter ses affaires et ne les laissa pas à l’entrée comme l’avait fait son amie. Quand deux filles allaient faire du shopping, elles ne revenaient évidemment pas avec juste des claviers et des souris. Leurs sacs étaient remplis de vêtements et autres objets cosmétiques. Elle dut faire deux voyages pour monter l’ensemble de leurs achats à l’étage.

Ye Xiu devait continuer à s’occuper des clients pendant ce temps. Dès que Chen Guo termina la mise en place de ses périphériques, elle les testa. La première chose qu’elle fit fut de se connecter en jeu et d’entrer dans l’arène. Elle sentait qu’elle était invincible avec son nouveau matériel. Cependant, elle perdit le premier match et fut complètement écrasée au second.

Chen Guo resta figée devant son ordinateur, comme si elle avait pris une douche froide.

« Je te l’ai dit. Tu pensais que changer de clavier et de souris te rendrait meilleure ? dit Ye Xiu alors qu’il comptait la monnaie à rendre pour un client. Tes propres compétences sont plus importantes. Si tu veux t’améliorer, changer de clavier et de souris sera moins efficace que de jouer avec la souris que je t’ai rendue.

– À qui parlez-vous ? demanda le client.

– À cette noob là-bas. » répondit Ye Xiu.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 246 – Il semble que je n’en aurai pas besoin Menu Chapitre 248 – Un guide