La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Chapitre 1370 – L’Écaille de Tortue du Sage Xi

Peut-être était-ce parce qu’il était au Sanctuaire des Voyants ? Tout ce qui lui arrivait à ce moment-là semblait nimbé d’un épais brouillard de mystère. Il avait donc cru que c’était grâce à ses capacités uniques en tant que Voyant que le Doyen Feng avait été en mesure de prédire son arrivée et d’envoyer un étudiant le recevoir… Comment aurait-il pu s’attendre à un simple scan de Perception Spirituelle ?

Tous les pratiquants y avaient accès en atteignant Saint 2ème Dan. Une fois activée, ils pouvaient tout percevoir dans un certain rayon. Par ce moyen, il n’avait effectivement pas dû être trop difficile au Doyen de remarquer leur présence.

– « Alors ? Voulez-vous être mon disciple direct ? » L’honorable Voyant continua de lui accorder une attention soutenue. Il n’avait aucune chance de pouvoir prendre la petite princesse du Clan Luo, le jeune prodige du Clan Zhang ou la jeune femme mystérieuse sous sa tutelle, mais lui… Il était confiant.

S’il pouvait faire de Zhang Xuan son disciple direct, il ferait de lui un Voyant extraordinaire avec son énorme potentiel!

– « Pardonnez-moi. J’ai déjà mon propre professeur et mon propre héritage, je ne peux vraiment pas accepter de reconnaître quelqu’un d’autre en tant que professeur. »

Plutôt que de s’énerver, il tenta calmement de le persuader. « J’ai une fois eu la chance de rencontrer votre enseignant, Yang Xuan. Bien qu’il ait un tempérament excentrique, il ne verra aucun problème à ce que vous choisissiez un autre homme pour apprendre d’autres professions secondaires. »

Avant que le prodige ne pût répondre, Zhang Chun trembla. « Yang Xuan ? Doyen Feng, vous voulez dire que… Son professeur est le Maître Enseignant Yang Xuan du siège du Pavillon des Maîtres Enseignants ? »

Même Luo Xuanqing écarquilla les yeux à ces mots.

Ils avaient mentionné Yang Xuan pendant leur quête de la Gourde Dongxu, mais le jeune homme n’avait rien dit… D’où était-il soudainement l’élève d’une telle célébrité ?

Si c’était vrai, il comprenait pourquoi Zhang Xuan n’avait pas peur de s’attirer la haine de Zhang Chun. Même si le Clan Zhang était le plus grand des Clans Sages du Continent, il était encore loin derrière le Quartier Général. En tant que Premier Grand Doyen, et hormis le Maître de Pavillon dont le siège était vide depuis plusieurs millénaires, la position de Yang Xuan était sans égale!

– « Votre constitution spéciale m’empêche de voir à travers vous, néanmoins mon rang m’autorise à accéder aux dossiers. Parti de rien dans l’humble Royaume Tianxuan, vous avez atteint un tel niveau… Vous avez toujours reconnu être le disciple du Maître Enseignant Yang et à vrai dire, je ne peux vraiment pas imaginer un autre homme pour former un étudiant aussi talentueux! » sourit le Doyen Feng.

Vu la fréquence à laquelle Zhang Xuan avait clamé que son professeur était un certain Yang Xuan, cette information n’avait pas été difficile à trouver.

– « Je… » De la sueur coula immédiatement à torrent sur son front.

Il avait juste sorti un nom au hasard sur le moment! Comment aurait-il pu savoir que cet homme existait vraiment et pire, qu’il possédait un si haut rang… Quelle ironie!

Si ce Yang Xuan venait à passer au Sanctuaire des Sages et disait qu’il ne l’avait jamais eu comme étudiant, son mensonge serait instantanément révélé!

Et sans la protection d’un mystérieux et puissant enseignant, des individus avides se tourneraient rapidement vers lui, désireux de lui arracher le secret derrière la croissance de sa cultivation et de ses professions secondaires.

Notant l’expression particulière de son visage, le Doyen cru qu’il réfléchissait trop intensément. « Alors ? Si vous avez encore des doutes, je peux envoyer un message au Quartier Général et demander l’avis de votre professeur sur cette question! »

– « Eh bien… » Il parut affolé. « Je vous suis très reconnaissant pour votre si haute opinion de mon humble personne, mais je ne suis jamais entré en contact avec quoi que ce soit à propos de l’art de la Voyance… Si possible, j’aimerais consulter quelques livres qui traitent du sujet. Si je possède un talent certain, je serais ravi d’accepter votre offre. Mais dans le cas contraire, je me sentirais coupable de ternir votre réputation si j’acceptais! »

Il se trouvait dans une situation difficile.

Il était venu avec Luo Xuanqing pour rendre une visite amicale à Zhang Chun. Qui aurait pu savoir qu’il finirait par obtenir une offre passionnée par quelqu’un qui voulait faire de lui son étudiant, et que cette personne le menacerait même d’en parler à Yang Xuan s’il refusait… Sortir du lot par son excellence était un réel problème!

Son simple désir de mener une vie normale était-il si difficile à réaliser ?

Bref, il décida de jeter un œil à tous leurs livres. V oyons qui deviendra l’élève de qui!

– « Vous voulez accéder à notre bibliothèque ? » Croyant que le jeune homme n’était pas opposé à l’idée de devenir son élève, le Doyen Feng poussa un soupir de soulagement. « Il y a bien trop de choses à apprendre en tant que Voyant pour maîtriser cet art en un jour ou deux. Il est inutile de se casser la tête, il existe un moyen tout simple de juger de votre talent. »

– « C’est-à-dire ? »

– « Yu Chen, amenez l’écaille de tortue! »

– « Oui! » Le jeune homme se retourna et partit. Rapidement, il revint avec une vieille carapace de tortue qu’il tenait avec le plus grand soin.

Légèrement grisâtre, sa surface était densément couverte de légères fissures. Même de loin, Zhang Xuan sentit un léger frémissement dans l’espace, comme si les secrets du monde y étaient scellés, n’attendant que le plongeon d’un esprit curieux.

– « Serait-ce… l’Écaille de Tortue du Sage Xi ? » Zhang Chun écarquilla les yeux.

Jouant avec sa barbe, le Doyen expliqua : « Le Sage Xi est un expert de renom de l’ère précédant celle du Maître Enseignant Kong. Il nous a légué de nombreux artefacts liés à la divination, et le plus célèbre d’entre eux est une certaine écaille de tortue… Le plus grand trésor de la Guilde des Voyants. Elle est stockée dans la zone la plus basse et la plus sécurisée du bâtiment. Nous nous en servons pour deviner la trajectoire de la destinée du Continent, l’ascension et la chute de ce monde. Bien sûr, même moi je n’ai pas le droit de l’utiliser. Celle-ci est une réplique conçue par le Doyen Ji Chan, un Voyant 9 étoiles dernier palier, il y a des années et des années. Toutefois, ne la sous-estimez pas sous prétexte que ce n’est qu’une copie. C’est au travers d’elle que l’Ancien Sage Bo Shang a déterminé il y a des millénaires où implanter l’académie pour lui permettre de survivre à l’épreuve du temps grâce à un apport régulier d’énergie spirituelle et d’événements heureux. Ce qui doit suffire à vous illustrer sa puissance! »

En entendant ces mots, Zhang Xuan fronça les sourcils. Rassembler énergie et chance n’était pas si difficile. Des Maîtres des Formations de haut rang en étaient capables. Mais les conserver au même endroit pendant plusieurs millénaires, voire plusieurs dizaines de millénaires, dans un monde en constante évolution… Cet exploit n’était pas censé être accessible aux hommes.

Pour ce faire, il fallait non seulement prévoir les changements terrestres locaux, mais aussi ceux environnementaux… Pour pouvoir deviner tout cela avec précision, cette carapace pouvait certainement être considérée comme un trésor inestimable.

– « Elle a été transmise sur 121 générations, et tous les Voyants 9 étoiles l’ont utilisée dans leur vie. Simplement en posant votre main à sa surface, nous pourrons déterminer si vous possédez du talent en la matière ou non, » conclut le Doyen en caressant légèrement l’ancienne écaille devant lui.

Zhang Xuan ne s’attendait pas à ce qu’on lui présentât un artefact aussi précieux pour évaluer ses capacités. À ce stade, il ne ferait que lui manquer de respect s’il refusait, il demanda donc : « Je dois juste mettre ma main dessus ? »

– « Oui. Si vous avez encore des doutes quant à ses effets, nous pouvons procéder à une démonstration… » Il se tourna vers Zhang Chun. « Vous voulez apprendre notre art depuis de nombreuses années, mais je n’ai jamais donné suite à vos tentatives. Ce n’est pas que j’ai quelque chose contre vous, ou que j’essaie de tester votre patience. Vous n’êtes tout simplement pas adapté à cette profession! Posez votre main sur l’Écaille, et voyez par vous-même. »

– « Je… » Le membre du Clan Zhang n’aurait jamais pensé qu’un jour viendrait où il serait utilisé comme contre-exemple. Bien que mécontent, il s’avança et plaça lentement sa paume sur la carapace.

Semblant sentir le contact d’un être vivant, un léger éclat apparut entre les nombreuses fissures dans la kératine.

Kacha! Kacha!

Le spectacle était des plus étranges. La lumière jouait au travers des fissures et une mélodie montait de leurs craquements. Très vite, deux anciennes runes apparurent aux yeux de tous.

Le Doyen Feng y jeta à peine un coup d’œil et secoua la tête. « Yu Chen, expliquez-leur leur signification. »

– « Oui! Les runes disent que l’individu testé a une aptitude ordinaire et n’est pas destiné à la divination! »

– « Une aptitude ordinaire ? Et à quoi ressemblent les runes pour les gens talentueux ? » insista Zhang Chun avec un air indigné.

Son Maître de Clan et les Doyens avaient une haute estime des Voyants. S’il avait pu atteindre un haut niveau de maîtrise dans cet art, il aurait probablement été très respecté, et peut-être même aurait-il été amené dans le cercle restreint de l’échelon supérieur du Clan.

Voilà pourquoi il avait constamment rendu visite au Doyen Feng en dépit d’avoir été repoussé à maintes reprises. Il avait toujours espéré que ces rejets n’eussent été qu’une façon de le tester. Comment aurait-il pu savoir que le vrai problème résidait dans son manque de talent ?

– « Le talent d’un Voyant peut être divisé en six niveaux, à savoir inférieur, ordinaire, passable, bon, supérieur et extrême, » expliqua le jeune homme. « Si vous ne pouvez lire les runes, il existe un moyen très simple de les interpréter. Plus leur nombre est élevé, plus l’aptitude à la divination l’est également. Une seule rune est un talent inférieur, deux sont pour un talent ordinaire, et ainsi de suite. Si six runes apparaissent, cela signifie que le candidat possède une aptitude sans égale en la matière! »

Après quoi, il plaça sa propre paume sur l’écaille.

Kacha! Kacha! Kacha! Kacha! Kacha!

Une lumière brillante courut au travers des fissures, et le même crépitement résonna. Mais cette fois, ce dernier était bien plus intense. Lentement, cinq runes apparurent.

– « Supérieur ? » Zhang Chun déglutit, sous le choc.

Il avait croisé Yu Chen de nombreuses fois, et il avait cru que celui-ci ne s’était attiré les bonnes grâces du Doyen Feng que par pure chance. Il n’aurait jamais pensé que ce dernier possédait de telles capacités naturelles. Et puisqu’il n’était qu’un étudiant ordinaire malgré son talent supérieur… Alors en tant qu’homme “ordinaire”, il n’avait absolument aucune chance de sortir du lot.

– « Je veux essayer moi-aussi…» Luo Xuanqing posa la sienne. Deux runes apparurent. Lui aussi était “ordinaire”! Au début, il fut un peu déçu. Mais il se consola en se disant qu’il n’était pas inférieur à Zhang Chun. « Maître Enseignant Zhang, vous devriez essayer! »

– « Très bien… » Sachant qu’il ne pouvait s’y dérober, il s’avança.

Auparavant, il avait affirmé qu’il reconnaîtrait le Doyen Feng comme professeur s’il avait une réelle aptitude à la divination… Allait-il vraiment devoir se placer sous une autre personne ?

La pilule était un peu difficile à avaler.

Peut-être pouvait-il essayer d’utiliser le zhenqi de la Voie Céleste pour altérer les résultats ?

En le voyant s’avancer, le Doyen parut tout excité.

La Constitution Divinatoire Désincarnée était une légende à laquelle tous les Voyants rêvaient. Il n’y avait aucun précédent qu’il pourrait utiliser comme référence pour estimer le nombre de runes qui apparaîtraient, mais il s’attendait à en voir plus de six.

Hu!

Sous ses yeux brillants, Zhang Xuan plaça sa paume sur l’écaille.

Weng!

Un léger bourdonnement retentit, et une lumière aveuglante jaillit des fissures de la carapace.

Kacha! Kacha! Kacha

Des craquements s’élevèrent à la chaîne, presque comme si quelqu’un avait préparé des haricots sautés.

– « Avec autant de bazar, je me demande combien de runes vont apparaître ? » Zhang Chun serra les poings, les larmes aux yeux.

Quand il avait posé sa main sur la carapace, elle avait sonné deux fois, et deux runes étaient apparues. Après quoi, lorsque Yu Chen y avait placé la sienne et qu’elle avait crépité cinq fois, cinq runes étaient apparues.

Et là, elle s’était lancée dans une véritable symphonie… Il ne pouvait pas y avoir plusieurs douzaines de runes tout de même! Quel talent effroyable possédait-il ?

Sous le choc, il vit soudain le visage du Doyen Feng changer. Horrifié, ce dernier se précipita vers l’avant.

Trop tard. Dans un violent éclat, l’Écaille de Tortue explosa dans un nuage de poussière.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. Manon
  • 🥉 3. David
  • 4. SaPhirYNA
  • 5. Cinthia
  • 6. Florian
  • 7. Cesar
  • 8. Reinox
  • 9. PascalW
  • 10. Ruben
  • 11. jack975
  • 12. Caroline
  • 13. Fleadly
  • 14. Kyshin
  • 15. guillaume
  • 16. Ali
  • 17. Alexis
  • 18. Cindy
  • 19. Marco
  • 20. enzo
  • 21. Max973
  • 22. tristan
  • 23. j
  • 24. Ba-Soma
  • 25. Thomas
  • 26. nevri
  • 27. Starbuck
  • 28. Aeyna
  • 29. Pierre
  • 30. Cédric
  • 31. Martin
  • 32. Ronan
  • 33. JOSEPH
  • 34. Xetrix
  • 35. Yaozard
  • 36. Frederic
  • 37. Cdric
  • 38. Korros
  • 39. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • tristan
  • Fleadly
  • Kyshin
  • Ruben
  • j
  • Manon
  • enzo
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Cdric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1369 – Des Voyeurs Menu Chapitre 1371 – Le Pauvre Doyen Feng