La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Chapitre 1184 – Le Maître de Pavillon Gou admet sa défaite

Même si un professeur devait éclairer les autres sans discrimination, le Maître de Pavillon Gou avait dépassé les bornes. Par égoïsme, il avait décidé de ne pas s’inquiéter de qui avait tort et qui avait raison, et il avait directement pris parti pour le Vice-Maître de Pavillon Tian. Plus un individu de ce genre était puissant, plus il était un boulet pour l’humanité.

Ainsi, comment pouvait-il accepter de lui transmettre l’Art du Grand Démon Céleste Attristé ?

Zhang Xuan était gentil, généreux, mais ni idiot ni niais.

Il savait clairement qui il pouvait accepter en tant qu’étudiant et qui ne le méritait absolument pas.

– « Pardonnez-moi, ma demande était excessive… » Le Maître de Pavillon Gou était déçu.

Un instant plus tôt, il n’avait pas laissé d’autre choix au jeune homme que de défier le Pavillon des Maîtres Enseignants. Pourquoi aurait-il accepté de lui apprendre cette technique de combat ?

Il devait plutôt être heureux de ne pas avoir été tué séance tenante!

– « J’ai perdu… » Il ferma les yeux et secoua la tête. Après quelques instants, il les rouvrit et annonça : « Le Maître Enseignant Zhang a réussi à franchir la première phase du défi! »

Étant donné que Zhang Xuan avait réussi à convaincre les dix mille Maîtres Enseignants de se soumettre à lui et à vaincre le plus fort, le Maître de Pavillon Gou, il avait réussi en un sens à dominer tous ses adversaires.

– « Attendez un instant! Je ne me suis pas encore battu avec le Vice-Maître de Pavillon Tian, et je ne pense pas qu’il soit juste que nous l’ignorions! » intervint le prodige.

– « Même moi je ne suis pas à votre hauteur, alors ne parlons pas de Tian Qing. Vous n’avez aucune raison de l’affronter, » répondit Gou Tianze.

Cependant, le jeune homme ne semblait pas convaincu. Il était sur le point d’insister quand l’intéressé s’inclina devant lui. « Je ne suis pas digne d’être votre adversaire. J’admets ma défaite! »

Un soupçon de déception traversa les yeux de Zhang Xuan.

S’il devait être tout à fait honnête, il était encore furieux de son comportement. Si seulement il avait accepté le duel! Il l’aurait résolument enfoncé profondément dans le sol, au point où il n’aurait jamais été capable de revoir la lumière du jour!

Mais puisqu’il avait déclaré forfait, il en était incapable.

Après tout, défier un Pavillon obéissait à certaines règles, et tout le processus était supervisé par le siège. Tuer intentionnellement un autre Maître Enseignant n’était pas vraiment une bonne idée.

– « La Tour des Maîtres Enseignants est par ici. Suivez-moi. »

Ce fameux bâtiment abritait les éclats de volonté des plus puissants membres du Pavillon, génération après génération. Certains avaient atteint la 8ème étoile palier inférieur, et d’autres avaient été encore plus loin dans leur progression. Naturellement, les vaincre n’était pas chose aisée.

Ainsi, la première phase du défi n’était en fait considérée que comme un simple échauffement.

Le véritable test était à venir.

C’était cette deuxième partie qui avait bloqué d’innombrables génies.

Guidé par le Maître de Pavillon Gou, il ne fallut pas longtemps à Zhang Xuan pour voir une tour de sept étages se dresser devant lui.

Sachant que les choses sérieuses commençaient, Zhang Xuan prit une profonde inspiration et se concentra. Il entra alors ensuite.

Dès qu’ils le virent disparaître dans les ténèbres du premier niveau, un Maître Enseignant demanda, inquiet : « Le Maître Enseignant Zhang… peut-il réussir ? »

– « Ce sera très difficile. Même si notre Pavillon n’est pas le meilleur des Huit Grands Empires Gouverneurs, quatre Maîtres Enseignants 8 étoiles en sont sortis. Parmi eux, le Maître Enseignant He avait même atteint le palier supérieur. Avec son vaste savoir et sa puissance incroyable, le brin de conscience qu’il a laissé dans la Tour ne sera pas simple à défaire, » affirma un autre Maître Enseignant.

Le premier acquiesça. « C’est vrai, les Maîtres Enseignants 8 étoiles sont des êtres proches du sommet du Continent des Maîtres Enseignants. Que ce soient leurs connaissances, leur état d’esprit ou leur compréhension de la cultivation, il est difficile pour un Maître Enseignant ordinaire de les égaler. »

– « Bon sang, j’espère que le Maître Enseignant Zhang va s’en sortir. S’il réussit, en tant qu’étudiants, nous pourrons également partager sa gloire! »

– « Je prie également avec ferveur pour son succès. Cela fait longtemps qu’un Pavillon n’est pas tombé. Pensez à la renommée que cela nous apportera! À l’avenir, je pourrai rendre mes amis verts de jalousie en leur apprenant que mon professeur est un tombeur de Pavillon accompli! »

Les deux Maîtres Enseignants s’exprimaient avec le plus grand enthousiasme.

Pu!

En entendant le duo, le Maître de Pavillon Gou, déjà grièvement blessé, sentit soudainement ses blessures se rouvrir, et du sang coula le long de sa mâchoire. Il lui fallut un certain temps avant de pouvoir retrouver son calme.

Les Maîtres Enseignants des autres Pavillons donneraient leur vie pour protéger leur honneur et leur fierté. Pourquoi ceux-là souhaitaient-ils la victoire de Zhang Xuan ?

Vous rend ez-vous compte que c’est aussi votre Pavillon des Maîtres Enseignants ? Une fois qu’il aura réussi à causer sa chute , vous serez humilié vous aussi! Renommée mon *** !

Remarquant l’expression du visage du Maître de Pavillon, le Vice-Maître Wu put immédiatement comprendre à quoi il pensait. Il secoua la tête. « Ceux qui se conduisent avec droiture sont bien entourés, tandis que ceux qui manquent de principes finissent isolés des autres. Maître Gou, que le Principal Zhang soit capable de passer la Tour des Maîtres Enseignants ou non, vous avez déjà perdu le soutien de vos subordonnés. Même si le siège clôt ce dossier, il est probable qu’aucun Maître Enseignant ne vous suivra plus volontiers. »

Même si le piège dédié à Zhang Xuan avait été tressé dans l’ombre, il était impossible de cacher la vérité.

Une personne qui se tenait bravement contre tout un Pavillon afin de redresser ses torts, face à un Maître de Pavillon qui avait choisi de fermer les yeux sur une grave injustice pour pouvoir partir paisiblement à la retraite… Le côté derrière lequel le public se rangerait était évident.

Ainsi, Gou Tianze serait méprisé par tous les Maîtres Enseignants du monde, sans jamais pouvoir totalement se racheter.

– « Je… » Réalisant soudain ce qu’il en était, le désespoir se peignit sur ses traits.

Certes, il avait réalisé que ses jours de gloire avaient pris fin au moment où le jeune homme avait défié le Pavillon des Maîtres Enseignants.

Mais… il ne s’attendait pas à ce que ses camarades, aux côtés de qui il avait combattu si longtemps, l’abandonneraient ainsi.

Affligé, il leva les yeux vers le ciel, troublé. « Ai-je… vraiment fait une erreur ? »

Ses espoirs et ses rêves d’améliorer le monde lorsqu’il était devenu Maître de la branche locale du Pavillon s’étaient délités après cinq cents années. Il ne s’en était pas aperçu, mais petit à petit, ses priorités avaient changé. Il en était arrivé à vouloir protéger désespérément l’autorité et le prestige en sa possession. Peut-être était-ce là un juste retour des choses.

Le cœur serré, il se tourna vers le Maître Enseignant Wu et lui demanda : « Qui est-il exactement ? »

– « C’est l’individu le plus assidu et le plus talentueux que j’ai jamais vu, » répondit-il, une lueur brillante illuminant ses yeux.

Il était quelqu’un qui insistait constamment pour lire et s’améliorer, peu importait les circonstances… Son attitude était digne d’être imitée.

Peut-être était-ce justement parce qu’il était si studieux qu’il était capable de tels exploits à un si jeune âge, avec une force bien supérieure à la normale.

Zhang Xuan avança lentement après avoir passé l’immense entrée de la Tour des Maîtres Enseignants.

Ayant défié une fois le même bâtiment au Royaume de Xuanyuan, il en connaissait les règles.

Les éclats de volonté des illustres célébrités passées du Pavillon des Maîtres Enseignants y étaient entreposés, et chacun maniait une puissance incroyable. Puisqu’il était presque impossible de les vaincre en duel, le test concernait plutôt les capacités fondamentales des Maîtres Enseignants, telles que l’aptitude à donner une conférence, à repérer des défauts, à offrir des conseils sur les techniques de combat, etc.

Ainsi, ce qui était éprouvé dans cette deuxième phase n’était pas la force, mais l’essence de ce qu’était un Maître Enseignant accompli.

Hu!

Après un certain temps, une silhouette apparut devant Zhang Xuan. Gardien de la première épreuve, il s’agissait d’un Maître Enseignant 8 étoiles de palier inférieur qui avait quitté ce monde 13 000 ans plus tôt : Zhao Zhen.

Ce dernier fronça les sourcils en voyant que la personne qui venait défier le Pavillon n’avait que vingt ans. « Pour vous être lancé dans une telle entreprise alors que vous êtes si jeune, qu’a-t-il bien pu se passer ? »

– « Le Maître de Pavillon en titre a pris le parti des malfaiteurs qui voulaient souiller ma réputation juste pour terminer paisiblement son mandat et protéger sa propre position… » Il commença à expliquer ce qu’il en était, serrant poliment son poing devant lui.

– « Vraiment ? Le Pavillon des Maîtres Enseignants de l’Empire Qingyuan empire de génération en génération! Il est grand temps de procéder à une réorganisation interne! » pesta-t-il furieusement avant de se tourner à nouveau vers Zhang Xuan. « Je sais que vous avez beaucoup souffert, mais en tant que gardien du Pavillon, je ne peux vous laisser passer facilement. En effet, si n’importe qui pouvait se lancer dans ce défi pour n’importe quelle raison, l’autorité du Pavillon des Maîtres Enseignants en serait ébranlée. J’espère que vous le comprenez. »

– « Je comprends, » acquiesça-t-il.

Voyant à quel point le jeune homme était sérieux, Zhao Zhen l’approuva d’un signe de la tête.

– « Mon test portera sur l’aptitude à discerner les failles d’une technique de combat. Je vais en exécuter une, et tant que vous pourrez trouver un seul problème, vous aurez réussi. »

À ces mots, le visage de Zhang Xuan s’illumina. « Très bien! »

Mais en voyant que le jeune homme s’était détendu après avoir entendu en quoi consistait cette première épreuve, comme s’il avait déjà réussi, Zhao Zhen fronça les sourcils. « Ne pensez pas que ce sera chose aisée. Je ne vais pas y aller doucement avec vous sous prétexte que je compatis à votre situation. Je vais utiliser la technique de combat qui fait ma fierté, et que j’ai passé ma vie à perfectionner. Bien qu’encore imparfaite, la plupart des Maîtres Enseignants 7 étoiles ont besoin de plusieurs mois avant de pouvoir trouver un seul défaut! »

– « Je comprends. Pardonnez-moi, mais je suis pressé, pouvons-nous en finir rapidement ? »

– « Vous… » Clairement mécontent, Zhao Zhen s’agita, furieux.

En tant que Maître Enseignant 8 étoiles, son test ne pouvait pas être aussi simple qu’il n’y paraissait. Pourtant, ce jeune homme le prenait à la légère, affirmant même qu’il voulait le voir se dépêcher, comme si cela ne représentait rien pour lui. Était-il vraiment confiant en sa capacité à réussir, ou n’était-il qu’un de ces imbéciles prétentieux ?

– « La technique de combat que j’utiliserai est connue sous le nom de Mains Soyeuses Entrelaçant la Brise Automnale. C’est une technique que j’ai inventée en observant la chute des feuilles poussées par le vent un soir d’automne, pour finir empêtrées dans une toile d’araignée. Je vais l’exécuter une première fois pour vous. »

Il leva les mains et de fins fils de zhenqi sortirent du bout de ses doigts. Avec des mouvements élégants, il tira habilement une toile d’araignée capable de piéger tout ce qu’elle recouvrait. Si quelqu’un tombait dans sa zone d’influence, il ne serait pas en mesure de s’enfuir.

– « Cette technique de combat ne se trouve dans aucun livre, et je ne l’ai jamais transmise ou montrée à qui que ce soit ; inutile de creuser votre mémoire. De plus, ne pensez pas que je sois facile à berner. Elle comporte dix mouvements, et chacun d’entre eux est plus fort que le précédent. Celui que je viens d’exécuter n’est que le premier, l’Enchevêtrement de Fils de Soie Dorée. Une fois que je vous aurai montré les dix gestes, vous aurez quatre heures. Si vous parvenez à trouver une seule faille dans ma technique, vous passerez. Sinon, je vous annonce à regret que votre défi s’arrêtera là. »

En règle générale, il accordait à ceux qui essayaient de faire tomber le Pavillon deux jours pour analyser les subtilités de ses techniques de combat. Cependant, le jeune homme ayant fait preuve d’arrogance, il décida de réduire le délai lui étant alloué dans l’optique de lui apprendre l’humilité.

Lorsqu’il réalisait à quel point il avait été prétentieux, après avoir échoué après ce trop court laps de temps, il repasserait à deux jours.

Zhang Xuan secoua la tête et dit : « Ne vous embêtez pas à faire les neuf autres coups ou à attendre quatre heures, je peux lister vos défauts immédiatement. »

Ce n’était que sous l’impulsion du moment, suite à l’humiliation que lui avait infligée le Maître de Pavillon Gou, qu’il avait choisi de s’engager dans ce défi. Sa priorité était toujours d’être promu Maître Enseignant 7 étoiles et de trouver comment gagner des pierres spirituelles de haut niveau concentrées pour augmenter sa cultivation. Il n’avait pas de temps à perdre ici.

– « Vous allez lister mes défauts maintenant ? » Zhao Zhen fut pris par surprise.

Il n’avait vu qu’un seul mouvement, et il affirmait être prêt ? Quelle absurdité!

– « Vos Mains Soyeuses Entrelaçant la Brise Automnale n’ont pas l’air mauvaises en apparence. Elles permettent de déployer une force de frappe qui les mettrait facilement au premier rang des Saintes techniques de combat de niveau intermédiaire. Une fois maîtrisée à la perfection, les fils de zhenqi peuvent être utilisés de multiples manières afin de gêner les mouvements d’un adversaire, et cette technique est ainsi extrêmement difficile à contrer. Il est toutefois regrettable qu’elle soit criblé d’un certain nombre de défauts. Une brève estimation m’a amené à en lister un total de 37! »

– « 37 défauts ? » Le morceau de conscience vit rouge.

Je n’ai utilisé que le premier coup de ma technique de combat, et il est peu probable que vous ayez pu trouver un seul défaut. Et p ourtant, vous affirmez en avoir déjà repéré 37 ?

En un instant, les dernières traces de sympathie qu’il ressentait à son égard s’évanouirent.

– « Tout à fait. » Totalement inconscient des sentiments de son interlocuteur, Zhang Xuan crut que celui-ci était simplement sceptique à l’idée que sa technique eût tant de défauts. Il expliqua rapidement : « La création d’une technique de combat doit nécessairement impliquer une mise à l’épreuve par la pratique. Étant donné que vous ne l’avez jamais transmise ou testée en situation réelle, je dois avouer qu’il est déjà impressionnant qu’elle n’ait que 37 failles. »

– « Vous! » En entendant ces mots, Zhao Zhen faillit exploser de rage. Le visage livide, il cracha froidement : « Puisqu’il en est ainsi, pourquoi ne pas me dire quelles sont exactement ces 37 failles ? Si vous ne le pouvez pas, ne me reprochez pas d’être sévère avec vous! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. Manon
  • 🥉 3. David
  • 4. SaPhirYNA
  • 5. Cinthia
  • 6. Florian
  • 7. Cesar
  • 8. Reinox
  • 9. Ruben
  • 10. PascalW
  • 11. jack975
  • 12. Caroline
  • 13. Fleadly
  • 14. Kyshin
  • 15. Ali
  • 16. guillaume
  • 17. Alexis
  • 18. Max973
  • 19. Cindy
  • 20. Marco
  • 21. enzo
  • 22. j
  • 23. tristan
  • 24. Ba-Soma
  • 25. Thomas
  • 26. nevri
  • 27. Aeyna
  • 28. Starbuck
  • 29. JOSEPH
  • 30. Xetrix
  • 31. Pierre
  • 32. Cédric
  • 33. Martin
  • 34. Ronan
  • 35. Frederic
  • 36. Yaozard
  • 37. lancelot
  • 38. Cdric
  • 39. Korros
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • tristan
  • Fleadly
  • Kyshin
  • Ruben
  • j
  • Manon
  • enzo
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Cdric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1183 – Dans ce cas, c’est non. Menu Chapitre 1185 – Causer la chute du Pavillon, c’est fait!