La Renaissance d’un Maitre Démoniaque | Reverend Insanity | 蛊真人
A+ a-
Chapitre 91 – Fang Yuan, nous sommes très inquiets pour toi

C’était une nuit sans sommeil, et une fois que le jour arriva, Fang Yuan sortit de la pièce et commença à acheter des choses sans raison.

La chambre était mal aménagée et les couvertures déchirées. S’il y vivait longtemps, le froid entrerait dans son corps et le rendrait malade.

Les pierres primaires de Fang Yuan étaient déjà à moitié épuisées, mais il devait encore acheter l’équipement nécessaire. Il ne pouvait rien y faire.

Tout d’abord, il devait s’acheter une grande couverture en coton ou peut-être même deux. Il avait aussi besoin de draps et d’un matelas.

Il avait besoin d’une autre lampe à huile pour éclairer la pièce, et aussi de deux pots d’huile pour l’alimenter.

En y repensant, bien que la pièce soit petite, elle pouvait contenir une table et une chaise, donc il s’en procura également.

Plus important encore, l’achat d’un poêle.

En hiver, s’il n’avait pas de poêle pour se réchauffer en dormant dans la chambre, il serait toujours frigorifié par le froid.

En dehors de cela, il acheta des rations sèches et de l’eau pour environ sept jours.

Le soleil d’hiver se leva lentement, émettant de légers rayons de lumière.

Gu Yue Jiao San et les autres Maîtres Gu se tenaient à la porte nord du village, attendant anxieusement.

«Quelque chose ne va pas. La nuit dernière, nous avons accepté de nous rencontrer à cet endroit à telle heure. Mais cela fait déjà quinze minutes et ce Fang Yuan ne s’est toujours pas montré.» Déclara une femme.

«Calmez-vous et attendez. Il est inévitable qu’un nouveau venu soit en retard.» dit Jiao San. Il s’inquiétait de n’avoir aucun reproche à adresser à Fang Yuan, mais de penser qu’il avait flanché dès le deuxième jour…

«Peu importe que nous l’attendions ou non. Même le chef de groupe doit l’attendre, ce garçon pense trop à lui!» Gu Yue Kong Jing se plaignait, le ton indigné.

Une demi-heure plus tard, Fang Yuan était toujours introuvable.

Le visage de Jiao San était plus sombre que la nuit.

«Ce vaurien est-il au mauvais endroit? Nous lui avons clairement dit que nous nous rencontrerions à la porte nord», dit Kong Jing d’un air suspicieux.

«Je vais attendre ici, vous, allez regarder aux différentes portes», ordonna Jiao San.

Quinze minutes plus tard, ils revinrent seuls.

«Est-ce-que ce Fang Yuan a vu notre stratagème et a quitté le groupe directement?» Demanda une femme.

«Vous le croyez trop intelligent. Même s’il est arrivé premier à l’examen de fin d’année, il est encore un jeune débutant.» Dit Kong Jing.

Le visage de Jiao San était sombre, «Ce n’est pas important qu’il ait vu à travers notre action. La chose cruciale est maintenant de le trouver. Si il atteint le rang 2, il peut abandonner cette mission et demander à recevoir la mission d’héritage par la salle des affaires internes. On doit le trouver, allez le trouver! Le village est grand et il y a de nombreuses maisons à louer, nous devons le trouver rapidement. Ne lui donnons pas le temps de percer au rang 2!»

«Oui!»

Dans sa chambre, Fang Yuan était assis sur le lit.

Devant lui se trouvaient quelques sacs, et à l’intérieur, des pierres primaires.

«Pas assez de pierres,» soupira Fang Yuan, le visage sombre.

Les pierres primaires étaient la force motrice de l’avancement des Maîtres Gu, et si elles manquaient, ces derniers devaient dépendre de leur propre vitesse de récupération de l’essence primitive. Cela réduirait grandement leur vitesse de culture. De plus, sans nourriture suffisante, les vers Gu mourraient de faim.

Les pierres primaires de Fang Yuan, pendant son temps à l’académie, avaient atteint le sommet d’un peu plus de mille. Mais il ne pourrait pas supporter les dépenses quotidiennes au fil du temps.

Un Maître Gu de même grade que lui, ne possédait que trois vers Gu au maximum.

Mais Fang Yuan, après avoir obtenu la place numéro un à l’examen de mi-année, entra dans le hall des Gu et choisit un autre Gu, le Petit Gu de Lumière.

Il devait choisir, car s’il abandonnait cette opportunité, cela inciterait les membres du clan à la suspicion.

Il avait un total de sept vers Gu entre les mains!

Indéniablement, c’était un énorme fardeau financier.

“Si cela continue, je ne pourrai tenir que pendant deux mois. Je dois récupérer mes biens familiaux, c’est le plus grand soutien financier que je puisse avoir ici. Mais pour les récupérer, la première étape est d’avancer au deuxième rang.” Le regard de Fang Yuan était sombre.

Pour lui, atteindre le rang 2 n’était pas facile.

Pour une culture de Maître Gu, la première difficulté était les ressources, la seconde le talent. Sans talent, la voie de la cultivation serait difficile et leurs accomplissements dans le futur seraient inférieurs.

Le talent était divisé selon les grades D, C, B et A.

Mais ce n’était qu’une distribution approximative.

En fait, il y avait une différenciation spécifique à chaque grade.

En prenant un grade C par exemple, le stockage de l’essence primaire dans l’ouverture serait d’environ 40 à 59%.

L’essence première de Fang Yuan était de 44%, donc dans la classe C, il n’était que de classe moyenne inférieure.

Pour arriver au deuxième rang, il avait besoin d’au moins 55% d’essence vert noir. Pour un Maître Gu de grade A et B, ce n’était pas difficile, et pour les Maîtres Gu de niveau C ayant entre 55 et 59% d’essence, ils pourraient également réussir.

Ainsi, pour les Maîtres Gu de grade C, une fois qu’ils atteignaient une certaine accumulation, la plupart d’entre eux passeraient au rang deux. Très peu pouvaient cependant atteindre le rang 3.

Ainsi, le talent pouvait déterminer les accomplissements de la plupart des gens dans leur vie. Fang Yuan étant comme une brebis galeuse, il ne pouvait donc pas reprocher aux gens d’avoir une vue biaisée de lui.

“Bien que mon talent de grade C ne soit que de 44%, si je veux briser le mur et atteindre le rang 2, ce n’est pas impossible. Si je peux obtenir l’aide d’un Maître Gu de rang supérieur… Mais utiliser de l’essence primitive externe a un énorme contrecoup, à moins que je ne puisse obtenir le Gu Nettoyage à l’avenir pour éliminer la présence externe d’essence.”

Fang Yuan y réfléchit en utilisant ses deux mains pour sortir une pierre primaire, en utilisant ses doigts pour frotter la surface lisse de la pierre.

“Mais les méthodes ci-dessus ne me sont pas recommandées. Je ne bénéficie pas de l’aide d’un Maître Gu amical et même si c’était le cas, je ne laisserai pas mon ouverture être à leur merci. Le Ver de Liqueur est mon seul atout. Même si je l’ai, je ne peux pas le garder, ni même l’utiliser ici.”

“Mais à part ces méthodes, il en reste une dernière stupide: utiliser des pierres primaires pour la forcer!” Pensant cela, les yeux de Fang Yuan étincelèrent alors qu’il agrippait fermement la pierre primaire.

Pour la culture d’un Maître Gu, la première donnée était les ressources, la seconde, le talent.

Sans un talent suffisant, on pouvait compenser en utilisant des ressources à certain degré.

“Mon essence primitive n’est que de 44%, ce n’en ai pas assez pour briser les parois de mon ouverture!”

Fang Yuan ouvrit les yeux, puis laissa son esprit s’enfonçer dans son ouverture.

La Mer Primaire de cuivre vert noir faisait rage alors que les vagues s’écrasaient sur les murs de l’ouverture.

Mais cette fois, pour empêcher son essence primitive de s’assécher et de devenir insuffisante pour maintenir les fissures et provoquer l’ouverture de l’ouverture, Fang Yuan ralentit délibérément la vitesse d’attaque.

De cette façon, la dépense d’essence serait grandement réduite, mais la formation de fissures ralentirait également. Malgré cela, Fang Yuan continua d’absorber l’essence naturelle des pierres primaires.

La récupération d’essence doit être légèrement supérieure à la vitesse de récupération des fissures. De cette façon, même s’il était lent, avec moins de 1% de progrès, il y aurait de l’espoir avec le temps.

La seule chose à propos de cette méthode était qu’en dehors de manger, Fang Yuan devait cultiver sans arrêt. Plus il perdait de temps, plus les pierres primaires iraient à la poubelle et plus son dur labeur serait gaspillé.

Il pouvait s’arrêter pendant au maximum quinze minutes, et après cela, s’il n’y avait pas d’essence primitive pour continuer à attaquer, l’ouverture serait complètement rétablie.

Ainsi, une fois l’attaque commencée, il devait persévérer jusqu’à ce qu’il réussisse, et ne pouvait pas être dérangé. Une fois qu’il s’arrêterait trop longtemps, il devrait recommencer le processus.

Fang Yuan n’avait pas autant de pierres primaires en main pour le faire plusieurs fois.

Le temps passait vite en cultivant, et en un clin d’œil, le soleil se coucha.

Sous le soleil couchant, Jiao San dit froidement: «Tu ne l’as toujours pas trouvé?»

«Non, chef de groupe.»  Kong Jing essuya la sueur de son front et dit: «Ce gamin, il n’est pas allé à l’une des maisons que nous lui avions recommandé, nous n’avons aucune idée d’où il se cache.»

«Continuez de chercher, nous devons le trouver. N’oubliez pas de chercher également à l’auberge, s’il croit que nous ne pouvons pas le trouver… Le village est grand certes, mais qu’importe où il se cache, il laissera forcément des traces!» Jiao San s’éloigna furieux.

Vers le début de l’après-midi du deuxième jour, leurs recherches avaient finalement porté leurs fruits.

Une Maîtresse Gu se dirigea vers Jiao San avec excitation: «Je l’ai trouvé, je l’ai trouvé!»

«Hmpf, comme je m’y attendais, il s’est vraiment caché et essaie de percer au deuxième rang deux.» Jiao San rit sinistrement, «Allons nous inviter dans sa chambre et montrons-lui de l’inquiétude.»

«Hehehe…» Les autres commencèrent à sourire.

Les quatre hommes arrivèrent immédiatement à la résidence de Fang Yuan.

Il y avait un papier sur la porte.

Jiao San le prit et le lut. C’était l’écriture de Fang Yuan, disant qu’il avait besoin d’entrer dans la cultivation à huis clos pendant quelques jours et qu’il ne partirait pas, car il essayait d’atteindre le rang deux. Si les autres le voyaient, ils ne devraient pas le déranger. Si Jiao San voyait ce message, c’était sa justification d’absence.

Jiao San renifla et jeta le papier.

“Comment pourrais-je te laisser passer au deuxième rang aussi facilement?”

Il rit froidement et frappa à la porte.

*Toc toc toc toc.*

«Petit frère, es-tu là? Nous sommes ici pour te voir, comment as-tu pu ne pas nous parler de ta cultivation à huis clos, sérieusement.»

Il n’y eut pas de réponse.

*Toc toc toc toc.*

Jiao San frappa bruyamment.

«Petit frère, ce n’est pas que je veuille t’harceler, mais tu ne peux plus prendre des décisions par toi-même, maintenant tu fais partie de notre groupe, tu devrais écouter les instructions du chef et obéir aux ordres, une fois en groupe, nous ne formons plus qu’un. La mission de chasse au cerf sauvage, nous l’avons choisie spécifiquement pour t’entraîner, alors pourquoi ne pas t’arrêter et compléter la mission avec nous, puis cultiver ensuite?» Jiao San plissa les yeux et s’exprima d’un ton doux, bien que son expression soit sombre.

Il n’y avait toujours pas de réponse.

Jiao San haussa soudain la voix, «Petit frère, pourquoi ne nous réponds-tu pas, quelque chose t’es arrivé? Oh non, t’es-tu évanoui?»

Jiao San parlait à lui-même, souriant froidement mais sa voix était pleine d’inquiétude et d’anxiété.

Les trois autres membres observèrent le spectacle.

Kong Jing l’interrompit au bon moment, «Chef, vous avez peut-être raison, Fang Yuan n’a pas répondu après si longtemps, allons le sauver!»

«Fang Yuan! Fang Yuan, ouvre vite la porte. Nous sommes vraiment inquiets de ce silence. Si tu n’ouvres pas la porte, nous entrerons de force.» Cria Jiao San.

Pourtant, il n’y eut aucune réponse.

La bouche de Jiao San se courba.

Kong Jing leva le pied.

Avec un fort bruit, la porte entière fut envoyée voler et s’écrasa sur le lit!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
  • 🥈2. Maxime
  • 🥉 3. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Maxime
  • Cesar
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 90 – Sous la lumière de la lune, la neige était comme du jade blanc Menu Chapitre 92 – L’avenir est en vue