La Renaissance d’un Maitre Démoniaque | Reverend Insanity | 蛊真人
A+ a-
Chapitre 14 – Dans le creux de la montagne se cache une théorie profonde 

Le ver de Liqueur avait la forme d’un ver à soie, son corps entier émettait une lumière blanche perlée. Il était un peu potelé et mignon. 

Le ver de Liqueur se nourrissait de vin et pouvait voler. Quand il volait, il se mettait en boule, et sa vitesse était très rapide. Même si ce n’était qu’un Gu de rang un, il valait même plus que quelques Gu de rang deux. 

En faire son Gu vital était bien plus bénéfique que le Gu du clair de lune. 

À  ce moment, le ver de Liqueur était collé à une tige de bambou à seulement cinquante-soixante pas de Fang Yuan. Il retint son souffle, ne fit aucun geste brusque, et recula lentement. 

La distance était courte, mais attraper un ver de Liqueur directement était une tâche incroyablement difficile pour un Maître Gu qui venait d’ouvrir l’ouverture spatiale comme lui. On pouvait dire qu’il n’y avait presque aucun espoir. 

Fang Yuan était incapable de voir clairement le ver de Liqueur, mais dans l’obscurité, il pouvait le sentir diriger son attention vers lui. Il recula doucement, faisant de son mieux pour ne pas déranger le ver de Liqueur. 

Il savait que si le ver de Liqueur s’envolait, il ne pourrait jamais rattraper sa vitesse. Il avait besoin d’attendre que ce dernier ait bu jusqu’à ce qu’il soit ivre, et avec sa vitesse de vol ralentie, il aurait une chance de l’attraper. 

Voyant Fang Yuan reculer plus loin, le ver de Liqueur sur le bambou remua. L’arôme puissant du vin était si tentant, si attirant, que le ver se perdait dans une rêverie. S’il avait eu de la salive, il y aurait depuis longtemps une mare de bave autour de lui. 

Mais le ver de Liqueur était incroyablement méfiant et vigilant. Ce n’est qu’après que Fang Yuan eût reculé de deux-cents pas qu’il se rétracta un peu et rebondit dans les airs. Quand il voltigea haut dans les hauteurs, son corps se mit en boule, ressemblant à une petite boulette de riz blanche. La petite boulette balaya l’air dans un arc de cercle, flottant sur l’herbe aspergée plus tôt de vin de bambou vert. 

Avec un tel délice juste devant les yeux, le ver de Liqueur relâcha sa garde. Il grimpa avec impatience sur un bouton de fleur rempli de vin et fit apparaître sa petite tête, ne laissant qu’une queue potelée à l’extérieur. 

Le ver de Liqueur était vorace, et le vin de bambou vert était si délicieux. Il ouvrit grand la bouche et inspira. Très vite, perdu dans la délicieuse nourriture, il oublia totalement Fang Yuan. 

A cet instant, ce dernier commença à s’approcher prudemment. Il pouvait voir la queue du ver de Liqueur à l’extérieur du bouton floral. Cette queue était comme la queue d’un ver à soie, joufflue et ronde. La lumière qu’il émettait faisait penser à une perle. 

Au début, la queue du ver de Liqueur pendait à l’extérieur, immobile. Puis, après un certain temps, cette queue commença à se courber vers le haut, montrant qu’il buvait vraiment joyeusement. À la fin, lorsque Fang Yuan n’était qu’à dix pas, sa queue commença à remuer et à se balancer avec un rythme joyeux. 

Il était complètement ivre! 

En voyant cela, Fang Yuan faillit rire. Il ne continua pas d’avancer, mais attendit patiemment. S’il se précipitait maintenant, il aurait certainement une énorme chance d’attraper le ver de Liqueur, mais l’intention de Fang Yuan était d’être guidé vers les restes du Moine. 

En un instant, le ver de Liqueur se retira du bouton. Son corps était plus gros et sa tête se balançait, ressemblant à un homme ivre. De façon inattendue, il ne réalisa pas la présence de Fang Yuan. Il grimpa sur une autre fleur jaune vif et se percha sur les étamines, se nourrissant chaleureusement des gouttelettes de vin. 

Cette fois, après avoir fini de boire, il se sentit enfin rassasié. Son corps se rétracta lentement en une boule ronde et s’envola lentement. Quand il était à 1,5 mètre au-dessus du sol, il vola tranquillement en direction de la partie la plus profonde de la forêt de bambous. 

Fang Yuan suivit rapidement sa trace. 

Le ver de Liqueur était déjà très ivre et volait beaucoup plus lentement que d’habitude. Malgré cela, Fang Yuan devait encore courir de toutes ses forces pour suivre son ombre. 

La nuit passait devant ses yeux alors que le jeune adolescent courait dans la forêt de bambous, à la poursuite d’une petite boule de neige non loin devant lui. 

Le clair de lune était doux, la brise lente et stable. Dans la forêt de bambous qui ressemblait à un étang clair, des tiges de bambou de lance verte passèrent devant ses yeux, tombant rapidement derrière lui. Le sol était tapi d’herbe verte, criblé de fleurs sauvages. Il y avait de petites pierres avec de la mousse qui poussaient, et des pousses jaunes de bambou. 

L’ombre de Fang Yuan fonçait également sur le sol, passant à travers les ombres que chaque tige de bambou projetait sur la terre comme une ligne noire. Il garda fermement la vue sur la perle de neige, avalant d’énormes quantités d’air frais de la montagne, ordonnant à ses jambes de tout donner et de rattraper le léger arôme alcoolisé présent dans l’air. 

Son ombre sous le clair de lune évoquait la silhouette d’un être marin sillonnant entre les algues. 

Le ver de Liqueur s’envola de la forêt de bambous, tout comme Fang Yuan. Une mer de fleurs blanches avec une tache jaune au milieu flottait au vent engendré par ses pieds, dispersant leurs pétales. Un groupe de grillons Pilules du Dragon ressemblant à un nuage flottant arriva à l’avant; Tandis que Fang Yuan fonçait à travers, il y eut un bruit et un nuage rouge fleuri apparut devant lui, se dispersant autour d’une mer de lucioles étoilées rouges qui émergèrent. 

Il y avait un ruisseau de montagne calme, pavé de galets, qui reflétait la lune de printemps dans le ciel nocturne; Avec quelques éclaboussures, Fang Yuan la traversa, engendrant des milliers d’ondulations argentées. 

Il était dommage que ce ruisseau, après tant d’années, ait vu ses belles et précieuses pierres piétinées et brisées. 

Fang Yuan continuait sa poursuite, suivant fermement le ver de Liqueur. En remontant le ruisseau de la montagne, il pouvait déjà entendre le bruit d’une cascade. Après avoir tourné autour d’une forêt clairsemée, il vit le ver de Liqueur voler dans une crevasse au milieu d’un rocher. 

Les yeux de Fang Yuan s’illuminèrent et il s’arrêta net. 

« C’est donc ici. » Il haletait lourdement, son cœur battant contre sa poitrine comme un fou. Avec ce seul arrêt, il pouvait sentir tout son corps couvert de sueur, alors que l’air chaud jaillissait de tout son corps accompagnant son flux sanguin qui s’accélérait.

En regardant autour de lui, il découvrit que la cavité était peu profonde. 

Des cailloux de différentes tailles recouvraient le sol, la surface de la rivière recouvrant à peine les petites pierres. Il y avait aussi des blocs de rochers gris éparpillés dans la zone. 

Derrière la montagne Qing Mao se trouvait une énorme cascade. Le flux de la cascade variait avec le temps. Elle s’effondrait sur la terre, créant un bassin profond. À côté du bassin profond se trouvait le Village du Clan Bai, un clan avec une puissante influence comparable au village de Gu Yue. 

La cascade se divisait en plusieurs petites branches, et Fang Yuan faisait face à l’une d’entre elles. En temps normal, ce banc était sec, mais en raison des fortes pluies récentes qui avaient duré trois jours et trois nuits, un ruisseau peu profond s’était formé. 

La source du ruisseau provenait de l’énorme rocher dans lequel le ver à Liqueur était entré auparavant. 

Le rocher était appuyé contre une paroi de montagne verticale. De petites chutes d’eau qui s’éloignaient de la cascade principale étaient comme des pythons argentés qui coulaient le long du mur de la montagne, pour finir en frappant le rocher. Avec le temps, le milieu de cet énorme rocher s’était érodé et avait formé une crevasse. 

Alors que l’eau de la cascade s’écoulait, le courant d’eau rugissait doucement. C’était comme un rideau blanc, obstruant complètement l’espace dans le rocher. 

Après avoir observé son environnement, Fang Yuan n’était plus anxieux. Ses yeux brillèrent avec une pointe de détermination; Il se dirigea vers le rocher et prit une profonde inspiration, puis se précipita la tête la première. 

Le trou dans le rocher était plutôt grand, et deux humains adultes pouvaient marcher côte à côte sans aucun problème. Que dire de plus de Fang Yuan, qui n’était qu’un adolescent de quinze ans? 

Dès qu’il entra, les courants rapides firent pression sur son corps. En même temps, l’eau froide le trempa rapidement de la tête aux pieds. Fang Yuan lutta contre la pression de l’eau, avançant rapidement. Alors qu’il faisait quelques dizaines de pas, la pression de l’eau commença à diminuer. 

Mais l’espace dans la fissure commença également à se rétrécir, et Fang Yuan ne put que marcher sur le côté. Ses oreilles bourdonnaient du rugissement de l’eau, au dessus de sa tête était une lumière blanche, et plus profondément dans le rocher se trouvait une obscurité noire. 

Que cachaient ces ténèbres? 

Ça pouvait être un serpent venimeux, mais ça pouvait aussi être un gecko venimeux. Peut-être était-ce un piège tendu par le moine, ou peut-être était-il vide. 

Fang Yuan ne pouvait que continuer en marchant sur le côté, se dirigeant lentement dans l’obscurité. L’eau ne coulait plus sur sa tête; les murs de pierre étaient recouverts de mousse glissante, frottant contre sa peau. Bientôt, il fut avalé par les ténèbres, et la crevasse de pierre devint plus étroite, se reserrant autour de lui. Petit à petit, même son crâne ne put tourner librement. Pourtant, Fang Yuan serra les dents et continua d’avancer. 

Après avoir fait vingt pas de plus, il réalisa qu’il y avait une nuance de lumière rouge dans l’obscurité. Au début, il pensait que c’était une illusion. Mais quand il cligna des yeux et se concentra, il réalisa qu’il s’agissait bien de lumière! 

Cela redoubla sa détermination. 

Il continua de marcher de cinquante à soixante pas de plus, la lumière rouge devenant plus intense. A ses yeux, la lumière s’étendait lentement en une longue et fine couture verticale. 

Il tendit son bras gauche, sentant soudain que le mur devant lui s’était plié. Instantanément, il se réjouit, sachant qu’il y avait un espace clos à l’intérieur de l’énorme rocher. Avec quelques pas de plus, il se précipita finalement dans cette veine de lumière. 

Ses yeux étaient accueillis par la vue d’une enceinte d’environ quatre-vingts mètres de large. 

« Je marche depuis si longtemps. Avec cette distance, j’aurais dépassé le rocher, donc je devrais être au cœur de la falaise.» Alors qu’il mesurait cet espace caché, il bougea ses mains, ses jambes et étira ses membres.

Tout l’espace était empli d’une faible lumière rouge, mais il ne pouvait pas dire d’où elle venait. Les murs de pierre étaient humides et recouverts de mousse, mais l’air était très sec. Sur les murs, il y avait aussi quelques vignes fanées. Les vignes s’entremêlaient, tissant la moitié de la surface du mur. Il y avait même quelques fleurs fanées poussant sur les vignes. 

Fang Yuan regarda les restes de ces fleurs et feuilles, avec un sentiment quelque peu familier. 

« Il s’agit du Gu Fleur Sac de Vin et du Gu Poche d’Herbe de Riz. Soudain, une pensée traversa son esprit et il fut capable de reconnaître ces tiges et ces plantes grimpantes. » 

Les Gu était venu sous de nombreuses formes. Certains étaient comme des roches minérales comme la forme cristalline bleue du Gu du clair de lune. Certains se présentaient sous la forme de vers, comme le ver de Liqueur semblable au ver à soie. Il y avait aussi des types d’herbes fleuries, tout comme le Gu Fleur Sac de Vin et le Gu Herbe Poche de Riz face à lui. 

Ces deux types de Gu étaient des Gu naturels de rang un. Juste en y versant de l’essence primitive, ils pourraient grandir. Après avoir grandi, le milieu de la fleur sécrétait un alcool de nectar de fleur, et la poche d’herbe ferait pousser du riz parfumé. 

Fang Yuan déplaça son regard le long des plantes rampantes, et bien sûr, il découvrit un tas de racines flétries rassemblées en une boule dans un coin. Le ver de Liqueur reposait sur la touffe de racines mortes, dormant profondément. Il était déjà à portée de main. 

Fang Yuan s’approcha et prit le ver dans ses mains. Puis il se mit à genoux et déchira les tiges mortes, découvrant un tas d’os empaquetés à l’intérieur. 

« Je t’ai enfin trouvé, Moine Fleur de Vigne. » Il y avait un sourire sur ses lèvres.

Mais alors qu’il s’apprêtait à tendre la main et à dépouiller les vignes restantes:

« Pensez-vous pouvoir y toucher? » Une voix pleine d’intention meurtrière retentit soudainement derrière Fang Yuan.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 13 – La forêt de bambous sous la lune, une perle de neige  Menu Chapitre 15 – L’histoire est écrite par les vainqueurs