La Renaissance d’un Maitre Démoniaque | Reverend Insanity | 蛊真人
A+ a-
Chapitre 10 – Une tempête peut surgir d’un ciel clair, raffiner un Gu est une tâche difficile

Plic Ploc…

De grosses et lourdes gouttes de pluie tombaient sur la terre, frappant le toit de la maison de bambou verdoyant, avec des sons cassants.

La surface de l’étang en face du bâtiment ondulait alors que la pluie tombait, les poissons dans l’eau nageaient tout autour, les plantes aquatiques se balançaient au fond de l’étang. Le ciel était couvert; un épais rideau de pluie obscurcissait le champ de vision à perte de vue.

Dans la pièce quelque peu sombre, la fenêtre était ouverte, et Fang Yuan regardait tranquillement les fortes pluies en soupirant.

« Cela fait déjà 3 jours et 3 nuits. »

La nuit précédente, trois jours auparavant, il était sorti du village avec deux pots de vin, cherchant dans les environs. Mais quand il était tard dans la nuit, il commença à pleuvoir. Mis à part le fait qu’il soit trempé jusqu’aux os, le principal problème était que dans cette situation, il ne pouvait plus chercher.

L’eau de pluie emportait rapidement le parfum du vin. En même temps, s’il se forçait à fouiller dans de telles conditions, cela pourrait éveiller les soupçons. Bien que précédemment, il prétendait devenir une personne ivre déprimée pour dissimuler ses véritables motivations, il ne fallait jamais sous-estimer l’intelligence de son entourage. Seul un idiot penserait que les autres étaient stupides.

Ainsi, sous cette impuissance, Fang Yuan ne pouvait que stopper sa recherche.

Sans mentionner que la pluie avait continué à tomber. Parfois, elle devenait plus forte et parfois plus légère, mais elle ne s’arrêtait jamais.

« Je suppose que de cette façon, je ne pourrai pas trouver le ver de Liqueur pendant une courte période de temps. Pour être en sécurité, je ne peux que choisir de commencer à raffiner le Gu du clair de lune. Pendant que je le raffine, si je pouvais trouver le ver de Liqueur au cours du processus, ce serait la meilleure situation, mais si je ne le peux pas, ça ira quand même. Mais cette affaire est très courante: une tempête peut surgir d’un ciel dégagé, quelque chose d’inattendu peut arriver n’importe quand. Dans ce monde, qui peut prétendre tout faire sans obstacle ? »

Fang Yuan était très calme; ses cinq cents ans d’expérience avaient depuis longtemps emporté l’impulsivité de sa jeunesse.

Il ferma la porte et la fenêtre et s’assit en tailleur sur son lit. Il ferma lentement les yeux et après avoir respiré plusieurs fois, il calma son esprit.

L’instant d’après, la vision de son ouverture spatiale apparut dans son esprit. L’ouverture était peut-être positionnée à l’intérieur de son corps, mais elle était mystérieuse et inhabituelle, infiniment grande et infiniment petite. La couche extérieure de l’ouverture était une couche de lumière. La lumière blanche donnait une faible impression, mais elle soutenait bien l’ouverture.

Dans l’ouverture se trouvait un océan d’essence primitive. L’eau était d’une couleur vert cuivre, la surface de l’océan clair et calme comme un miroir. Le niveau d’eau était environ la moitié de la hauteur de l’ouverture. Le volume entier de la mer occupait 44% de l’ouverture.

C’était l’océan primitif de cuivre vert d’un Maître Gu de rang un, et chaque goutte d’eau était de l’essence primitive. C’était la force élémentaire de la vie de Fang Yuan et la condensation de son essence, de sa vitalité et de son âme.

Chaque goutte d’essence primitive était précieuse, car elle était la racine d’un Maître Gu et était la source de son pouvoir. Les Maîtres Gu devaient utiliser de l’essence primitive pour raffiner et utiliser les Gus.

Alors qu’il se retirait de l’océan primitif, Fang Yuan ouvrit les yeux et récupéra le Gu du clair de lune. Celui-ci était assis au milieu de sa paume, ressemblant à une lune bleue incurvée, petite et cristalline.

Avec une simple pensée, l’océan primitif dans son ouverture tomba et un jet d’essence primitive s’échappa de la surface de la mer et se déplaça hors de son corps, se précipitant finalement dans le Gu. Le Gu du clair de lune rayonna soudainement d’une lumière bleue, tremblant légèrement dans la paume de Fang Yuan, alors qu’il résistait à l’afflux d’essence primitive.

Les Gus sont l’essence des cieux et de la terre, porteurs des secrets du monde, porteurs des lois de la nature. Ce sont des créatures vivantes qui vivent librement sous le ciel, chacune née avec sa propre volonté. En le raffinant, Fang Yuan allait anéantir sa volonté. Sentant le danger imminent, le Gu du clair de lune résista naturellement.

Le processus de raffinage est très difficile.

Le Gu du clair de lune était comme un croissant de lune incurvé. Alors que l’essence primitive de cuivre vert se déversait dans le croissant, les deux extrémités pointues du croissant devinrent vertes. Lentement, cette essence de cuivre verte commença à se répandre au milieu du croissant de lune.

En moins de trois minutes, le visage de Fang Yuan était devenu pâle. Un énorme volume d’essence primitive se déversa continuellement dans le Gu du clair de lune, lui faisant sentir une faiblesse qui attaqua rapidement son cœur.

1%, 2%, 3%… 8%, 9%, 10%.

Dix minutes plus tard, l’Océan Primitif de Fang Yuan avait utilisé 10% d’essence primitive. Pourtant, à la surface du cristal de lune bleu, les pointes d’essence de cuivre verte sur les deux extrémités du croissant ne s’étendaient que sur une petite zone vers le centre.

La résistance du Gu du clair de lune était très importante. Heureusement, Fang Yuan l’avait anticipé plus tôt et ne fut pas surpris. Il persista et versa plus d’essence dans le Gu du clair de lune.

1%, 2%, 3%…

Après encore vingt minutes, l’océan primitif dans le corps de Fang Yuan n’était plus qu’à 14%. L’essence de cuivre vert du Gu du clair de lune avait légèrement augmenté, les deux éclats d’essence verte additionnés recouvrant la surface du Gu du clair de lune était d’environ 1 / 12ème de sa surface. Le reste de la surface du Gu du clair de lune était encore de sa couleur bleu clair originale.

«Raffiner un Gu est si difficile,» soupira Fang Yuan en le regardant. Il brisa l’afflux d’essence primaire, arrêtant le processus de raffinage.

Jusqu’à présent, il avait raffiné pendant une demi-heure et son océan primitif dans son ouverture avait grandement diminué, avec seulement 14% d’essence vierge. Et le Gu du clair de lune n’était raffiné que par un douzième.

Pour empirer les choses, le Gu du clair de lune émettait encore son halo bleu. Même si Fang Yuan avait cessé de raffiner, le Gu du clair de lune ne cessait pas de résister; il chassait encore l’essence primitive de cuivre de Fang Yuan.

Ce dernier pouvait clairement sentir que l’essence primitive qu’il déversait dans le Gu était expulsée, petit à petit par le Gu du clair de lune hors de son corps. Sur sa surface, l’essence de cuivre vert aux deux extrémités du croissant de lune rétrécissait lentement.

Sur la base de cette vitesse de rejet, environ six heures plus tard, le Gu du clair de lune serait capable d’expulser complètement toute l’essence de Fang Yuan. A ce moment où il avait besoin de raffiner ce Gu, cela ne ferait aucune différence de recommencer.

– «À chaque fois que je raffine un Gu, c’est comme un combat entre deux armées, une guerre de position ou une guerre d’usure. Même si j’ai raffiné 1/12 de ce Gu, j’ai utilisé les trois quarts de mon essence primitive, un Maître Gu doit reconstituer son Océan Primitif tout en engageant continuellement le processus de raffinement, pour élever ainsi les chances de réussite. Le raffinement d’un Gu met à l’épreuve ses compétences à transformer son essence primitive et sa patience.»

Fang Yuan sortit un morceau de pierre de son sac alors qu’il réfléchissait.

Un Maître Gu avait deux façons de reconstituer l’essence primitive consommée. Le premier moyen était la récupération naturelle. Après un certain temps, l’océan primitif allait naturellement se réapprovisionner en essence. Dans le cas d’un talent de grade C comme Fang Yuan, il faudrait environ une heure pour reconstituer 4% d’essence primitive. En six heures, il pouvait récupérer 24% de la quantité totale d’essence primitive.

La deuxième méthode consistait à absorber l’essence naturelle directement à partir d’une pierre primitive.

La pierre primitive est un trésor de la nature elle – même. En tant qu’essence naturelle primitive condensée, le niveau d’eau de l’océan primitif s’élevait à une vitesse continue, visible à l’œil nu.

Après environ une demi-heure, l’océan primitif avait été reconstitué à son volume initial de 44%. À ce niveau, la montée du niveau de l’océan s’arrêta brusquement. Même s’il y avait encore de l’espace à l’intérieur de l’ouverture, Fang Yuan ne pouvait pas stocker plus d’essence primitive. C’était la limite de son talent de grade C.

Ainsi, à partir de là, on pouvait voir la signification du grade du talent de cultivation. Plus le talent est élevé, plus l’ouverture primaire peut contenir d’essence primordiale, et plus la récupération naturelle de l’essence primitive est rapide.

Dans le cas de Fang Yuan pour raffiner un Gu et solidifier ses résultats, il devait absorber des pierres primitives parce que sa vitesse de récupération naturelle de l’essence primitive ne peut pas vaincre le taux de récupération naturelle du Gu du clair de lune.

Cependant, dans le cas du talent de grade A, Fang Zheng pouvait reconstituer 8% d’essence primitive toutes les heures. En six heures, il récupèrerait 48% d’essence primitive, et dans le même temps, le Gu du clair de lune ne pouvait expulser que 3% d’essence primitive. Fang Zheng n’avait pas besoin d’une pierre primitive. Il pourrait continuer à raffiner avec quelques moments de repos dans le processus et raffiner le Gu du clair de lune en quelques jours.

C’était la raison pour laquelle Fang Yuan avait su dès le début que pour raffiner le Gu du clair de lune, il n’avait jamais eu une chance d’obtenir la première position. Cela n’avait rien à voir avec la force réelle d’une personne, car le premier facteur était le niveau de talent.

Le second facteur serait les pierres primitives. S’il y avait une abondance de pierres primitives, sans hésiter à consommer, un talent de grade B pourrait également surpasser un talent de grade A et obtenir la première position.

“Dans mes mains j’ai six pierres primitives. Je ne peux pas me comparer à Gu Yue Mo Bei ou Gu Yue Chi Chen, ces gens sont soutenus par des membres de leur famille. Mon talent est de grade C, c’est incomparable à celui de Fang Zheng. Je n’ai jamais eu la chance de gagner à ce test. Pourquoi ne pas employer mon énergie à aller chercher le ver de liqueur? Si je peux faire du ver de Liqueur mon Gu vital, ce serait beaucoup mieux que le Gu du clair de lune. La pluie dure depuis trois jours et trois nuits, il devrait être temps qu’elle s’arrête.”

Fang Yuan garda le Gu au clair de lune et descendit de son lit. Alors qu’il était sur le point d’ouvrir la fenêtre, quelqu’un frappa à la porte.

Derrière la porte, la voix de sa servante, Shen Cui, résonna: « Jeune Maître Fang Yuan, c’est moi. Il pleut depuis trois jours alors je vous ai apporté de la nourriture et du vin. Le jeune maître peut manger et boire afin d’apaiser certains ses sentiments. »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. PascalW
  • 🥈2. Maxime
  • 🥉 3. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Maxime
  • Cesar
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 9 – Deux personnes parties du même chemin, devenant progressivement distantes. Menu Chapitre bonus