Génie sans Egal | Perless Genius System | 绝世天才系统
A+ a-
Chapitre 97 – Gagner deux millions avec cent mille dollars

Le groupe d’hommes qui agressait Sun Jiannan entourait maintenant Xiao Luo avec des expressions peu amères sur leurs visages. Le manager Geng n’avait qu’à donner le mot, et ils feraient goûter à Xiao Luo leurs coups de poing.

Sun Yu essuya les larmes de ses yeux et regarda Xiao Luo d’un air hébété. Elle avait l’impression qu’une bouteille de cinq parfums s’était déversée dans son cœur. Ses émotions étaient un mélange d’aigre, d’amertume, de piquant et de salé. Seule une trace de douceur manquait.

Elle venait de rencontrer Xiao Luo aujourd’hui, et que quelque chose comme ça se produise avant qu’ils aient appris à mieux se connaître la mettait dans une situation extrêmement embarrassante. Elle ne savait pas quoi faire. La dette de jeu de deux millions de dollars de son oncle était une somme bien trop importante, et elle n’avait pas l’argent nécessaire pour la rembourser. Cependant, elle ne pouvait pas non plus rester assise à regarder son oncle se faire battre à mort, et encore moins entraîner Xiao Luo dans cette histoire !

Le visage de Sun Jiannan était meurtri et gonflé. Une trace de sang tachait le coin de sa bouche. Voyant un jeune étranger prendre sa défense, il dit : «Jeune homme, j’apprécie votre aide, mais c’est mon problème. S’il vous plaît, restez en dehors de ça.»

En tant qu’habitué du casino, il savait de quoi ces hommes étaient capables. Ils étaient comme des diables qui dévoraient les gens en entier, et il ne voulait pas que Xiao Luo subisse un quelconque préjudice pour son bien.

Le directeur Geng ricana : «Tu entends ça ? Cet homme ne veut pas de votre aide. Nous pouvons le faire de la manière la plus facile ou la plus difficile. Alors que diriez-vous d’effacer cette vidéo maintenant et de partir d’ici aussi loin que possible !»

Ces gens étaient des voyous endurcis, et menacer d’appeler la police ne les effrayait pas.

Réalisant qu’il n’arrivait à rien, Xiao Luo changea de tactique et demanda : «Combien vous doit-il ?»

«Deux millions !» répondit Le directeur Geng a répondu en levant deux doigts. Ses yeux se sont rétrécis en un sourire malicieux. «Pourquoi ? Vous voulez payer pour lui ?»

«Je ne connais même pas cet homme, alors pourquoi voudrais-je payer ses dettes ? Même si je le voulais, je n’ai pas autant d’argent», raisonna Xiao Luo, avant d’offrir son contrepoint : «En revanche, je connais la nièce de cet homme. Maintenant que je suis impliqué, je ne peux pas me défiler.»

Le directeur Geng et ses sept subalternes regardèrent Xiao Luo comme s’il était un idiot, en se disant : «Regardez ce gros bonnet qui parle. Pour qui se prend-il ? Je ne peux pas m’en aller comme ça ? C’est juste un pauvre gamin qui parle sans réfléchir.»

«Les dettes doivent être remboursées. Nous avons le droit de réclamer ce qui nous est dû. Que pensez-vous pouvoir y faire ?» Le directeur Geng ria froidement.

«Donnez-moi une demi-heure. Je vous obtiendrai deux millions en jetons et je réglerai sa dette», répondit Xiao Luo.

Il aurait pu utiliser la violence pour sauver l’oncle de Sun Yu. Cependant, les personnes qui géraient les casinos faisaient partie du monde souterrain local et n’abandonneraient pas si facilement. Il pourrait être capable de les arrêter une fois, mais il ne serait pas toujours là. Le moyen le plus simple de résoudre ce problème était d’effacer la dette entre les deux parties, une fois pour toutes.

Le directeur Geng était un homme vif, et il reprit rapidement son calme. «Vous voulez dire que vous voulez venir dans notre casino pour jouer quelques mains et gagner deux millions en jetons ?»

«Quoi, je ne suis pas qualifié pour entrer ?» Rétorqua Xiao Luo.

«Hehe. Bien sûr, vous l’êtes ! Tant que tu n’es pas mineur, il n’y a pas de problème. Cependant, as-tu de l’argent pour jouer ?» Le sourire du directeur Geng s’élargissait.

Dans les casinos haut de gamme comme le leur, chaque croupier était un joueur professionnel spécialement formé. Même envisager de gagner deux millions en jouant était une idée absurde. C’était une chimère ridicule.

Les sept autres hommes souriaient avec amusement. C’était la blague la plus drôle qu’ils avaient entendue depuis qu’ils avaient commencé à travailler au casino.

Xiao Luo sortit une carte de sa poche et dit : «Il y a cent mille dollars sur cette carte. Est-ce suffisant pour jouer dans votre casino ?»

Cent mille ?

Le directeur Geng fut légèrement surpris avant de sourire de joie. «Notre mise minimale est de dix mille, donc cent mille est plus que suffisant. S’il vous plaît, suivez-moi.»

Il fit un geste de bienvenue. Si quelqu’un avec de l’argent apparaissait sur le pas de leur porte, ils n’avaient aucune raison de le repousser.

«Frère Xiao Luo, ne pars pas !»

Sun Yu tira sur l’extrémité de la veste de Xiao Luo, et son visage délicat arborait une expression inquiète et troublée. «Ces hommes sont des professionnels du casino, tu ne peux pas les battre au jeu. Ces cent mille dollars, tu les as économisés pour toi-même. La chance est contre vous. Dans un casino, la maison gagne toujours, alors vous allez tout perdre. Je vais demander à ma famille de m’aider à régler les dettes de mon oncle. Nous nous sommes rencontrés aujourd’hui et nous nous connaissons à peine, Frère Xiao Luo, alors tu n’as vraiment pas à faire ça.»

Elle ne pouvait pas, en toute conscience, laisser un homme qu’elle venait de rencontrer se mettre en danger pour elle.

Xiao Luo souria. Il s’était avancé pour aider principalement à cause de sa fierté masculine, mais maintenant, il était pleinement engagé à aider Sun Yu. Cette fille était sincère, ce qui lui avait permis de trouver grâce à ses yeux.

«C’est bon. Je ne m’engage pas dans des choses dont je ne suis pas sûr.»

Alors qu’il disait cela, le système de génie sonna dans sa tête : « Ding ! Félicitations ! Vous avez reçu la compétence ”J eu et avez utilisé cinq cents points. »

« Haha. Oh, si jeune et si héroïque ! Ce jeune homme a certainement du cran. Par ici, s’il vous plaît ! »

Le directeur Geng était tout sourire. Maintenant que Xiao Luo était un client, son attitude avait pris un virage complet à 180 degrés. Il ordonna discrètement à ses hommes : « Surveillez Sun Jiannan. Ne le laissez pas s’échapper. »

Transformer cent mille en deux millions était une multiplication par vingt. Une telle chose était-elle possible ? Bien sûr, c’était absolument impossible. Sinon, il pourrait tout aussi bien fermer son entreprise de casino. Dans son esprit, il avait déjà qualifié Xiao Luo d’idiot. Seul un idiot rêverait de gagner deux millions à partir de cent mille dans un casino.

Pour cette raison, il était d’autant plus important de garder un œil sur Sun Jiannan !

«Lâchez-moi. Je vais avec lui», cria Sun Jiannan en se débattant.

Le directeur Geng fit signe à ses hommes de relâcher Sun Jiannan.

S’ils venaient tous les trois, c’était exactement ce qu’il voulait, faire d’une pierre deux coups. D’un côté, il pouvait garder un œil sur Sun Jiannan. Et de l’autre, il pouvait observer en direct comment ce jeune homme perdait cent mille dollars. Lorsqu’il perdrait tout son argent durement gagné en l’espace de quelques minutes, l’expression de son visage serait inestimable.

L’intérieur du casino était décoré pour ressembler à un palais, et il n’était pas exagéré de dire qu’il était magnifique. Le sol était si impeccable qu’on pouvait y voir son propre reflet.

Xiao Luo détenait en fait un peu plus d’un million. Cependant, il savait qu’il ne fallait pas mettre tous ses œufs dans le même panier, et le reste de l’argent n’était pas sur la carte qu’il avait retirée. En entrant son code PIN, il retira la somme de cent mille et l’échangea contre des jetons.

« Frère Xiao Luo, j’aurai trop honte pour te regarder en face si tu fais ça. »

Sun Yu était pleine d’anxiété. Elle était très émue, mais son sentiment de malaise était accablant. Comment pouvait-elle entraîner Xiao Luo dans la pagaille que la dette de son oncle avait créée ? Elle n’était personne pour Xiao Luo, alors de quel droit pouvait-elle le faire ?

« Jeune homme, il n’est pas trop tard pour faire demi-tour. Cent mille dollars, c’est une somme énorme pour des gens normaux comme nous. S’il vous plaît, ne soyez pas si pressé. Ce sont mes justes desserts, et je suis le seul à devoir porter ce fardeau » , dit Sun Jiannan d’un air dépité.

Xiao Luo souria simplement sans rien dire.

Puis, il se dirigea vers une table où se jouait le jeu de dés Big and Small.

((Note Traducteur : le Big and Small appeler plus communément Sic Bo ou Tai Sai est un jeux de hasard avec 3 dés le jeu consiste à parier qu’une certaine condition (par exemple, que les trois dés auront le même résultat) sera satisfaite par un lancer de dés.))

En s’approchant, il vit que les dés indiquaient 1, 3 et 5. Le croupier recouvrit les dés dans une boîte, et ils cliquetaient à l’intérieur lorsque la boîte fut secouée. Fermant les yeux, les oreilles de Xiao Luo se concentrèrent sur la fréquence du son de la secousse pour avoir une idée précise de la façon dont les dés s’agitaient à l’intérieur.

Ayant racheté un niveau de capacité de jeu, avec ses yeux fermés et ses oreilles concentrées, il lui semblait que la boîte était transparente. Il pouvait clairement voir chaque mouvement des dés ainsi que les numéros sur lesquels ils allaient tomber.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 96 – Casino Menu Chapitre 98 – Faire le grand écart