Génie sans Egal | Perless Genius System | 绝世天才系统
A+ a-
Chapitre 53 – Je suis prêt

Xiao Luo avait une question et la posa dans son esprit : «Système, est-ce que la capacité ”Constitution du Roi des Mercenaires” affecte-t-elle ma nature et mon tempérament ?»

«DING ! La capacité ”Constitution du Roi des Mercenaires” permet à l’hôte de posséder rapidement la capacité du roi des mercenaires, notamment la force physique, l’expérience du combat, les réflexes et la compréhension des armes à feu. Naturellement, votre nature et votre tempérament sont également inclus. Une fois obtenue, l’hôte devient le plus fort des mercenaires. Vous aurez également un sang-froid à toute épreuve», répondit la voix féminine froide et dure du système.

«Je vois !»

Xiao Luo expira doucement et secoua son cou. Il pensait qu’il était en train de vivre un dédoublement de personnalité à l’instant.

À ce moment-là, An Huanhuan, qui était remplie de curiosité, se faufila et trouva Xiao Luo. Elle prit immédiatement son chevalet et courut vers lui : «Héros Luo, tu t’occupais des méchants à l’instant ?»

«Hmm…»

Xiao Luo hocha la tête, après quoi il pensa qu’An Huanhuan agissait vraiment trop calmement, elle osa même courir vers lui. Une fille normale n’aurait-elle pas dû être effrayée à ce point ? Il demanda : «Il s’agrippait à ton cou à l’instant, tu n’avais pas peur ?»

«J’avais très peur, mais quand je t’ai vu, je n’ai plus eu peur du tout. Quand tu m’as tenu dans tes bras alors que j’étais sur le point d’atterrir sur le sol, j’ai eu l’impression que nous étions comme les protagonistes masculins et féminins de ‘Kung Fu Hustle’, l’ambiance était tellement au point !», gloussa An Huanhuan.

Xiao Luo était exaspéré. Il avait dû lui retirer son chapeau. C’était un moment si dangereux, mais An Huanhuan pouvait encore penser à des scènes de film. Mais quand il la rejouait attentivement, le moment où il avait surpris An Huanhuan alors qu’elle était sur le point d’atterrir ressemblait en effet un peu au segment de Xing Ye et de la fille muette.

«Héros Luo, je vois la princesse Yue et Bai Ling, le méchant est venu pour la princesse Yue ?» Répondit An Huanhuan soudainement .

Au moment où Xiao Luo était sur le point de nier, An Huanhuan disait : «Tu es aussi ici pour la princesse Yue, tu es spécialement là pour la protéger.»

«An Huanhuan, tu as une imagination vraiment riche», Xiao Luo fronça les sourcils.

«Héro Luo, admets-le. Je viens d’entendre ta conversation avec ce méchant type à l’instant. Tu as même marché sur lui et tu lui as cassé les doigts. Tu es le garde du corps de la princesse Yue» An Huanhuan pointa du doigt la direction de Xiao Luo.

Il avait prévu de la duper en bluffant pour s’en sortir, mais cela semblait impossible maintenant.

Xiao Luo soupira, et disait sinistrement, «Garde ça secret pour moi, Tu veux bien ?»

«Ok, mais tu dois me promettre deux choses.»

An Huanhuan se pencha vers lui et lui disait cela de façon charmante en le regardant avec ses grands yeux larmoyants.

Xiao Luo savait que ce serait le résultat. Il lui répondit à voix basse, «Quelles sont ses deux choses ?»

«La première chose est que tu dois m’apprendre le kung-fu. Je veux être capable de me battre comme toi.»

«T’enseigner le kung-fu ?»

Xiao Luo était étonné, puis il réalisa qu’il pourrait utiliser le temps où il apprendrait le kung-fu à An Huanhuan pour la faire souffrir, et il accepta immédiatement avec une grande joie, «Cette demande est raisonnable, je peux accepter.»

«La deuxième chose, sors avec moi», An Huanhuan battit des cils de manière séduisante face à Xiao Luo.

Sortir ensemble ?

Xiao Luo frissonna de partout et refusa catégoriquement : «Non !»

Il était hors de question qu’il sorte avec An Huanhuan, qui était étudiante à l’université. Même s’il voulait sortir avec elle, il sortirait avec une femme qui avait commencé à travailler dans la société active.

«Pourquoi pas ?»

An Huanhuan pinça ses petites lèvres et elle tapa des pieds anxieusement sur le sol.

«Tu as choisi la mauvaise personne pour une relation. Je ne te conviens vraiment pas. De plus, tu sais que je ne suis que le garde du corps de Chu Yue. Je ne suis pas du tout un étudiant. Toi et moi appartenons à deux mondes différents.»

«Mais je t’aime bien.»

An Huanhuan prit le bras de Xiao Luo, «Héro Luo, je n’ai jamais été aussi sérieuse auparavant. Quand je t’ai vu pour la première fois, j’ai senti qu’il y avait une vibration spéciale chez toi qui m’attirais tout simplement, et puis ton débat féroce avec Ruoran m’a fait tomber dans un amour inébranlable pour toi. À mes yeux, tu es mon M. Parfait.»

Xiao Luo la repoussa gentiment et disait sévèrement : «Crois-moi, une fois que tu auras obtenu ton diplôme universitaire, tu trouveras tes actions actuelles très enfantines.»

«Je m’en fiche, si tu n’es pas d’accord, je vais dire à tout le monde que tu es le garde du corps de la princesse Yue», An Huanhuan commença à agir de façon déraisonnable.

Xiao Luo n’était pas un maître qui cédait si facilement, surtout lorsqu’il s’agissait de faire des compromis avec une fille. Son expression changea immédiatement et il disait froidement : «Je déteste vraiment que les gens me menacent.»

Après avoir parlé, il se retourna et partit avec une expression lourde sur le visage.

An Huanhuan paniqua dès que Xiao Luo se mit en colère, elle le rattrapa et l’arrêta dans son élan : «Ok, ok, je ne te menacerai pas, Héro Luo, ne te mets pas en colère.»

Xiao Luo expira longuement et secoua la tête, impuissant : «An Huanhuan, comment as-tu pu jeter ton dévolu sur un homme dont tu ne sais pas grand-chose ? Tu n’as pas peur qu’on profite de toi ?»

«Profiter ? Quels avantages puis-je perdre ?» An Huanhuan cligna des yeux, ne connaissant pas les raisons.

Xiao Luo était sans voix, il disait sans détour : «Quoi d’autre ? La chose la plus précieuse pour vous les filles, n’est-ce pas votre corps ?»

En entendant cela, une rougeur apparut sur le visage d’An Huanhuan, «Oh, Héro Luo, Tu es… tu es tellement… que…»

«Et moi, alors ?»

Xiao Luo était totalement déprimé, il n’avait pas prononcé de mots inqualifiables, pourquoi était-il accusé de «ça» ?

À ce moment-là, An Huanhuan inclina la tête et disait doucement : «Hero Luo, si tu veux, nous pouvons attendre… jusqu’à ce que notre relation soit stable. Ensuite, je serai… Je serai prête…» Après ça, elle se retourna rapidement, dos à Xiao Luo. Elle était si timide que son visage était devenu rouge.

Elle serait d’accord ?

Xiao Luo ouvrit grands les yeux, il était totalement abasourdi. Il pensait dans sa tête, «Qu’est-ce que tu es prête à faire ? Je t’ai demandé si tu étais prête ? C’est ainsi qu’An Huanhuan a compris ses conseils sincères ?»

Il ne voulait plus parler, et s’en alla rapidement.

An Huanhuan lui cria dessus. Plus elle criait fort, plus il marchait vite. Il sentait qu’il était nécessaire de garder ses distances avec An Huanhuan.

******

Le week-end arriva en un clin d’œil. Zhang Dashan appela et disait qu’il voulait prendre un repas avec Xiao Luo le samedi soir.

Lorsqu’il apprit que Xiao Luo était à l’université de Huaye, le récepteur de son portable avait failli être brisé par sa voix forte.

«Quoi ? Tu es à l’université de Huaye ? Je te le dis, mon vieil ami, tu ne te concentres pas sur la recherche d’un emploi, au lieu de cela, tu es allé à l’Université de Huaye pour quoi faire ?». Le ton de Zhang Dashan avait une note d’exaspération du fait que Xiao Luo ne se concentrait pas correctement pour faire le bien dans sa vie…

«Je t’en parlerais en détail samedi, je ne peux pas dire les choses clairement avec seulement une ou deux phrases au téléphone», répondit Xiao Luo.

«D’accord, alors je me rendrai à Huaye vers 19 heures samedi soir».

Après avoir terminé cette phrase, la manière de parler de Zhang Dashan changea brusquement devint vulgaire : «Au fait, y a-t-il de jolies filles ? Amènes-en une ou deux, on pourra trouver une occasion de les faire boire, puis les emmener à l’hôtel et passer une nuit de folie, hehe…»

«Tu essaies d’obtenir une condamnation à perpétuité ?» Xiao Luo roula des yeux.

«Quelle connerie, j’ai 200% de confiance pour que cette fille tombe amoureuse de moi après avoir couché avec elle.»

«Juste avec toi ?»

«Juste moi. Je fais dix-huit centimètres en mode combat. Je te l’ai déjà montré.»

«Dégage !»

Xiao Luo ne répliqua que par deux mots et raccrocha le téléphone. Il retourna au dortoir depuis le toit.

«Frère Luo, Song Jianan a posté son défi sur le forum de l’école, il a dit qu’il installera l’arène au club d’arts martiaux mixtes et t’attendra samedi soir», Ding Kai posa le téléphone portable près de Xiao Luo.

Xiao Luo ne jeta pas un seul coup d’œil et se coucha sur le lit, «Il peut faire toutes les choses folles qu’il veut. Je n’ai pas le temps de jouer avec lui.»

«En plus du défi de Song Jianan, Frère Luo, les belles photos de toi donnant un coup de pied à Zhao Xinghe et à ses sbires à la cafétéria il y a quelques jours se répandent comme une traînée de poudre sur le forum. Tu es célèbre à Huaye. L’association de taekwondo, l’association de karaté, le club d’arts martiaux… Tous les clubs et associations liés aux arts martiaux disent que le coup de pied que tu as délivré à Zhao Xinghe était faux, ils attendent que tu sois écrasé par Song Jianan samedi soir !» Ajouta également Zhu Xiaofei en parcourant grossièrement le forum de l’école.

Xiao Luo n’avait pu s’empêcher de trouver ça un peu comique, qu’est-ce qui se passait avec les étudiants universitaires maintenant ? Ils n’avaient pas l’air d’être particulièrement assidus dans leurs études, mais ils étaient extrêmement méticuleux sur ce genre de choses insignifiantes. Ils mettent la charrue avant les bœufs !



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 52 – Détruit Menu Chapitre 54 – Faites-en l’expérience vous-même