Éminence des Ombres | To Be a Power in the Shadows
A+ a-
Chapitre 64 – Le bizutage spartiate dans un festival régulier !

“Tu es un amateur, non ? Je peux le dire d’un simple regard.”

Annerose s’avance vers moi, et s’arrête à peine à ma portée.

Ses yeux bleu clair brillent d’une forte volonté, et ses cheveux de la même couleur sont coupés à la longueur des épaules.

“Tu as une épée bon marché, et un corps qui semble faible.”

Annerose tapote légèrement mon épée et mon corps avec son index.

“Bien que les épées utilisées dans le tournoi soient émoussées, si tu les prends à la légère, tu peux mourir.”

Puis, une fois de plus, elle me lance un regard perçant.

Je la regarde dans les yeux, et je réfléchis un peu. La réaction que je dois montrer ici est…

“Je te conseille de ne pas juger les livres à leur couverture.”

En disant cela, je me détourne d’Annerose.

En effet, l’idée que je dois donner ici est que j’ai l’air faible mais que je suis en fait très fort. Et donc, il serait contraire de le montrer différemment ici. ( En faite… ça change pas de d’habitude, d’habitude il est Sid, un gars normal sans réel force, la différence c’est qu’il semble en bonne santé )

Le meilleur effet serait qu’ils pensent : “Ce type est faible, mais il est présomptueux.”

“C’est quoi cette attitude. Et là, je suis en train de m’inquiéter…”

“Je n’en ai pas besoin. Garde sa pour quelqu’un qui en a besoin.”

Ah oui, je dois me rappeler d’utiliser le pronom ‘ore’ pour me désigner.

(T/N : Il existe de nombreuses options en japonais pour le pronom ‘je’, selon le sexe, l’âge, le statut relatif par rapport à l’interlocuteur, etc. “Ore” est le plus masculin, à tel point que dans certaines situations, il peut être perçu comme excessivement agressif).

“Je suis sérieux, tu es vraiment…”

“Oi morveux, c’était un avertissement, pas un conseil. Et les avertissements doivent être pris au sérieux.”

Soudain, un homme interrompt notre conversation.

Si je dois utiliser une comparaison pour le décrire, alors il ressemble à un lutteur professionnel à l’air brutal. Cependant, l’épée qu’il porte à la taille est bien utilisée, et les diverses cicatrices sur son visage dégagent une aura de “vétéran des champs de bataille”.

En fait, parmi toutes les personnes présentes, il semble être le plus fort après Annerose et moi.

“Je suis Quinton. J’ai participé au Festival plusieurs fois déjà, et à chaque fois je vois des mauviettes comme toi verser de l’eau froide sur le public. Que dirais-tu de rentrer chez toi et de sucer les seins de ta mère ?”

Le discours ridicule et effronté de Quinton est accueilli par des voix d’approbation et des rires vulgaires de l’entourage.

Mais je jette un regard en coin à Quinton, puis je ricane.

“Au moins, je suis plus fort que toi.”

Le visage de Quinton devient livide.

“Gyahaha ! Quinton, on te regarde de haut !”

“Quinton, tu vas laisser un menu fretin se moquer de toi ?”

Les sourcils de Quinton se froncent à cause des railleries, et il m’attrape par le col.

“Oi, tu ferais mieux de faire attention avec ta langue. Qui est plus fort que moi, d’après toi ?”

Je ne réponds pas.

Mais je lève un coin de ma bouche pour ricaner à nouveau.

“Il semblerait que tu aies besoin d’être éduqué sur … !”

En disant cela, il me jette.

Je m’écrase contre quelques personnes, puis je roule sur le sol.

“Ouais, montre-lui qui est qui !”

“Gyahaha, vas-y doucement avec lui !”

Les gens autour de Quinton et moi reculent pour faire un ring. Comme on pouvait s’y attendre de la part de ces gens qui vivent de la violence, ils savent comment réagir.

“C’est ta dernière chance de t’excuser.”

Dit Quinton en faisant craquer son cou avec des bruits de koki koki.

“Ton niveau est vraiment bas.”

Je secoue ma tête avec un ‘yare yare’.

“Je vais te tuer, putain !”

Quinton me charge avec un coup de poing.

Pour être honnête, le combat à mains nues dans ce monde est presque entièrement sous-développé. Les gens sont plus forts lorsqu’ils utilisent une arme, donc les seules opportunités de combat à mains nues sont soit lorsque le combattant est beaucoup plus fort, soit lorsque le combattant a été poussé à se battre sans son épée. Sinon, le combat à mains nues n’a presque jamais lieu.

S’il y avait un tournoi de combat à mains nues, je prendrais sans aucun doute la première place. C’est dire la confiance que j’ai.

Les différentes façons dont je peux réagir à cette situation défilent dans mon esprit.

Contrer avec un direct du gauche ou un crochet du droit serait simple mais efficace. L’arrêter avec un direct ou un coup de pied frontal puis attendre et voir ce qui se passe serait sûr. Ne rien faire et attendre et voir ce qui se passe serait encore plus sûr. Le contrer avec un coude ou un genou serait très efficace. Le plaquer puis le bloquer avec une prise serait bon aussi.

S’il s’agissait d’un vrai combat avec un ennemi puissant, je choisirais définitivement le direct. Mais pas avec un poing, mais avec la paume écartée, les cinq doigts dirigés vers ses yeux.

Mais contre le simple Quinton, il n’y a pas besoin d’aller aussi loin. Et puis, je… n’ai pas envie de me battre.

“ORA !!!”

Le poing de Quinton s’enfonce dans ma joue.

Puis je suis envoyé voler comme un éclair, m’écrasant contre le mur humain environnant.

“Quand il y en a plus, il y en a encore !”

Les coups de poing de Quinton atterrissent sur moi.

Droite, gauche, droite, gauche, gauche, gauche.

Je me laisse continuer à recevoir des coups de poing sans lever ma propre main, puis m’effondre arbitrairement par moi-même là où je le juge approprié.

“Ce type est faible ! Il est bien trop faible, bordel !”

“Gyahaha, c’est du menu fretin après tout !”

La dérision de la foule est de la musique à mes oreilles.

“Il a trop peur pour faire quoi que ce soit ? Quelle mauviette !”

Quinton me regarde de haut et se moque.

“Mes poings ne sont pas assez bon marché pour être utilisés sur des gens comme toi.”

C’est ce que je dis en levant les yeux vers Quinton et en souriant.

“Alors tu n’en as pas encore eu assez ?!”

“Arrêtez ça !!”

Le poing levé de Quinton est arrêté par la voix d’Annerose.

“Vous êtes déjà allé trop loin. Si ça te démange toujours de te battre, alors je serai ton partenaire.”

Annerose lève les yeux vers Quinton.

“Oi oi, la dame a dit qu’elle serait ta partenaire !”

“Gyahaha, tu peux être mon partenaire à la place ?!”

En contraste avec les railleries, le visage de Quinton devient sinistre.

Laissant derrière lui un ‘tch,’ il tourne sur ses talons.

“Qu’est-ce qui ne va pas, Quinton ? Tu vas pisser ?” ( Y va se pisser dessus de trouille )

“C’est chiant, c’est déjà fini ?”

Alors que Quinton part, le ring humain se sépare également.

“Je suis désolé, je n’avais pas prévu que ça tourne comme ça.”

Annerose me tend la main.

Je me lève en ignorant cette main.

“Si tu l’avais vraiment voulu, tu aurais pu l’arrêter à tout moment. Ai-je tort ?”

Annerose tressaille devant ma question.

“Plutôt que de subir une chose dont tu ne pourras pas te remettre pendant le tournoi, j’ai pensé qu’il valait mieux que tu apprennes d’abord une leçon ici. Mais il est vraiment allé trop loin. Tes blessures ne sont pas trop sérieuse ?”

Annerose tend la main vers moi, mais je l’intercepte d’une main.

“Aucun problème.”

“Mais toi…eh ?”

Il semble qu’Annerose l’ait remarqué. Malgré les nombreux coups de poing que j’ai reçus, je ne présente aucune blessure évidente.

Si je dois en pointer une, la seule chose que je peux relever est la petite coupure sur le côté de ma bouche.

J’utilise un pouce pour essuyer le sang qui suinte lentement à côté de ma bouche, puis je me tourne pour partir.

“Le goût du sang… combien de temps cela fait-il…”

Ainsi, je murmure d’une petite voix suffisamment forte pour être entendue par Annerose.

“… ! Attend ! Quel est ton nom ?”

Je sens son regard puissant dans mon dos.

“…Jimina.”

Avec ça, je disparais dans la mer de gens.

Puis je fais une pose de Guts.

Hell yea !

Je l’ai fait avec succès.

“Le menu fretin que tout le monde sous-estime, mais une petite minorité a réalisé qu’il n’est peut-être pas ce qu’il semble être !”

J’adore ce cliché.

À mon avis, ceux qui dévoilent leur force avant même que le tournoi ne commence ne sont que des idiots.

Où est le plaisir dans tout ça ? Quel est l’intérêt de révéler sa véritable force à l’endroit le moins intéressant possible ?

Être sous-estimé par tout le monde avant le début du tournoi est parfait. Puis, quand le tournoi commence, vous faites en sorte que de plus en plus de gens pensent “Attendez, ce type n’est pas un peu fort ?” Et ce n’est qu’à l’apogée du tournoi que vous révélez votre véritable force pour que les gens se disent “Putain, ce type était vraiment fort pendant tout ce temps ?!” Ça, c’est une histoire de première qualité.

Garder le contrôle de l’impression que le public a de moi jusqu’à ce moment crucial est la tâche qui m’a été confiée durant ce Festival du Dieu de la Guerre. ( Une tâche que tu t’es toi-même confié ouais mdr )

J’anime cette séance de réflexion en solitaire en me cachant dans l’ombre.

Puis, après avoir confirmé qu’Annerose et les autres sont partis, je retourne secrètement dans la file d’attente et complète mon inscription.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 63 – Le mystérieux et jeune épéiste Jimina Menu Chapitre 65 – Pas besoin de se précipiter, mon jeune ami, car la vie est longue