Éminence des Ombres | To Be a Power in the Shadows
A+ a-
Chapitre 112 – Il n’y a rien à faire quand la main gauche commence à souffrir

En regardant l’extravagant carrosse peint en noir, j’ouvre la bouche en bâillant. Je ne peux pas voir à l’intérieur parce que les fenêtres sont bloquées par d’épais rideaux, mais apparemment Nee-san organise une fête d’adieu avec son ami vampire à l’intérieur.

L’air clair et vivifiant de l’automne est agréable.

Beaucoup de choses se sont passées, mais l’événement de la vraie vie des vampires géniteurs est terminé. En cours de route, j’ai rencontré quelques problèmes dus à des événements imprévus. J’ai quand même réussi à essayer la Récupération au tout dernier moment, donc tout est bien qui finit bien.

Mais malheureusement, je n’ai pas réussi à récupérer toutes les pièces d’or. À mon meilleur moment, j’étais sur un nuage avec 3 000 pièces. Mais après diverses péripéties, je n’ai pu récupérer que 500 pièces.

Cinq cents pièces d’or, ça veut dire cinquante millions de zeny. C’est loin d’être suffisant pour le reste de ma vie.

Mais après y avoir réfléchi, je me suis rendu compte que c’était plus que suffisant.

Après tout, la Cité Sans Loi sera toujours là, et il reste encore deux tours. ( … )

Si jamais j’ai des problèmes d’argent, je n’ai qu’à revenir ici.

En effet, la Cité Sans Loi est ma tirelire. ( Ce qui appartient aux bandits lui appartient après tout XD )

Après un moment, la porte de la voiture s’ouvre et Nee-san en sort.

Oh, et à propos de Nee-san ? C’est devenu un sujet assez sérieux.

L’incident s’est produit la nuit dernière. C’est arrivé à l’auberge où nous étions logés.

Apparemment, Nee-san s’est retrouvée mêlée à l’événement vampire de cette fois-ci parce qu’elle me cherchait. C’est pourquoi j’ai pensé à lui présenter au moins un mot d’excuse, et j’ai donc ouvert la porte de sa chambre.

A cet instant, j’en ai été témoin.

J’ai vu Nee-san envelopper sa main gauche dans des bandages pour cacher un cercle magique super élégant sur le dos de ladite main.

De plus, Nee-san marmonnait “Ma main gauche me fait mal… j’ai un pouvoir spécial…”

J’ai fermé la porte sans mot dire.

C’est une triple combinaison de ‘cercle magique’, ‘se cacher avec des bandages’ et ‘pouvoir spécial’.

Donc Nee-san a atteint cette phase de sa vie…

Le sourire de Nee-san semble quelque peu obscurci après être sortie de cette voiture peinte en noir.

Je l’appelle d’une voix aussi normale que possible.

“C’est fait ?”

“Oui. Allons-y.”

Nous partons tous les deux.

Mais, à ce moment-là.

“Sid…”

Je suis soudainement enlacé par derrière.

“… Qu’est-ce qu’il y a ?”

“C’est… rien… non, en fait… c’est quelque chose… je suis en fait…”

Le voilà… !

“J’ai un pouvoir spécial qui sommeille en moi…”

Oh là là, c’est elle qui le dit.

Je ne dois pas la renier ici. Le déni irréfléchi conduit les enfants sur le chemin de la délinquance.

“Je le savais. J’ai toujours pensé que Nee-san était spéciale.”

“Comme je le pensais, Sid me croit vraiment…”

Nee-san me serre encore plus fort dans ses bras.

“Je dois élucider le mystère lié à ce pouvoir. Puis finalement, qui ‘elle’ est, et ce que je suis censée faire avec ce pouvoir…”

Un , je suis sûr que Nee-san ira bien. Peu importe le chemin que Nee-san empruntera, je te soutiendrai toujours.”

“Sid…”

À partir de maintenant, Nee-san va sûrement rencontrer une grande variété d’épreuves. Elle va réfléchir, elle va souffrir, et elle va faire face à la réalité de plein fouet. Mais il n’y a rien à faire, maintenant que sa main gauche a commencé à lui faire mal. C’est le chemin que tous les humains doivent emprunter pour devenir des adultes. ( … pourquoi j’ai l’impression que c’est une méga conneries qu’il nous sort … )

Quel que soit le chemin qu’elle décide de suivre, j’ai l’intention de respecter son choix. Après tout, le chemin qu’elle emprunte en ce moment est celui que j’ai moi-même emprunté dans le passé…

Sentant soudain un regard dans mon dos, je me retourne un peu.

Devant la voiture peinte en noir se trouve une femme debout sous un énorme parasol noir.

Je ne peux pas voir son visage, car il est caché par le parasol, mais je vois ses beaux cheveux cramoisis se balancer dans le vent d’automne.

Elle exécute une élégante révérence d’où elle est.

******

Yukime l’Enchanteresse attendait au dernier étage de la Tour Blanche.

Avec la lumière pâle de la lune blanche qui brille à l’extérieur, les bougies sur la table illuminaient le plat extravagant sur la table.

Soudain, une silhouette noire émergea des ombres sombres.

“Alors tu es venu…”

Avant qu’elle ne le sache, Shadow, vêtu de son habituel long manteau noir de jais, se tenait de l’autre côté de l’écran coulissant.

“Shadow-han, je t’attendais.”

Puis deux dames portant des kimonos à haute exposition le guidèrent à l’intérieur.

Shadow s’était assis en face de Yukime.

“C’est ton entreprise… ?”

Puis il prit la parole avec cette voix grave qui ressemblait à une réverbération émanant d’un abîme.

“L’autre jour, j’étais entièrement sous ta protection. C’est grâce à Shadow-han que j’ai encore cette vie qui est la mienne.”

Yukime baissa brièvement la tête.

Dans la zone du col de son audacieux kimono, on pouvait voir deux bourrelets se trémousser.

“Accepterais-tu mes remerciements ? Natsu, Kana.”

Puis elle souriait de manière envoûtante.

Les deux belles femmes qui se firent appeler Natsu et Kana ouvrirent leurs kimonos et se dirigaient vers Shadow.

“Je l’ai déjà dit. Ce n’était pas mon intention de te sauver. Et…”

“Tu n’aimes pas les choses comme ça… ? C’est dommage, mais nous pouvons laisser ça pour après que nous soyons devenus proches, alors.”

Yukime fît signe à Natsu et Kana de quitter la pièce.

Puis Yukime s’était blottit contre lui et lui versa une tasse d’alcool.

“C’est du saké de la plus haute qualité.”

Cependant, Shadow ne montra aucune intention de tendre la main pour le boire.

“J’ai dit que je n’avais pas fait en sorte de vous aider, toi et tes subordonnée…”

“Je veux juste me rapprocher de Shadow-han…”

Alors Yukime lui chuchota à l’oreille, avant de ricaner doucement.

“Mais il faut un certain temps pour construire une relation. Ce n’est pas tout à fait un échange, mais j’ai une proposition à te faire.”

Yukime pressa ses deux bourrelets contre lui tout en parlant. ( Bourrelet… j’ai pas la même image en tête mais bon… )

“Connais-tu le plan visant à piéger la société Mitsugoshi ? Les sociétés commerciales qui se sentent menacées par l’ascension abrupte de Mitsugoshi Co ont uni leurs efforts et prévoient de l’écraser. J’ai moi-même des entreprises saines à l’extérieur. Elles sont en fait assez importantes aussi…” ( Oh… ça ça faire mal )

Yukime disait les derniers mots de manière significative tout en souriant de manière envoûtante.

“Que ce soit Mitsugoshi Co ou l’Alliance…, quel que soit le vainqueur final, il y aura une bataille féroce pour la suprématie dans le monde des affaires ici. Pour l’instant, je fais aussi partie de l’Alliance, mais le vainqueur ne sera ni Mitsugoshi Co ni l’Alliance.”

Les lèvres de Yukime se rapprochaient tellement des oreilles de Shadow qu’elles étaient sur le point de se toucher.

“Le vainqueur sera moi, ainsi que Shadow-han… Joins tes mains aux miennes, et nous arracherons tout.”

Elle souffla doucement, puis posa sa tête sur son épaule.

“Avec seulement toi et moi, que dirais-tu de créer une organisation géante pour contrôler les affaires du monde entier depuis l’ombre… ?” ( Elles s’y connait en tentation… fichu renarde, elle a sorti le mot magique )

Les oreilles de Shadow, qui étaient restées insensibles à toutes les tentations de Yukime jusqu’à présent, tressaillirent à ce moment précis. ( Rappelle toi que tu as déjà Mitsugoshi )



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 111 – Mission terminée Menu Chapitre 113 – Kyaaa ! Pas si dur !