Commandant impérial Sa magnifique femme est pourrie gâtée | Imperial commander His pretty wife is spoiled rotten | 帝少爆宠 娇妻霸上瘾
A+ a-
Chapitre 132 : Tu peux faire tout ce que tu veux

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Gu Jiaqi

***

« Au fait, j’ai entendu dire que ta mère et ta sœur ont causé un grand drame lors de la vente aux enchères de Mme Chen il y a quelques jours ? ».

« Oui, je suis sur le point d’aller voir la famille Chen pour plaider la clémence. »

« Tu as été humiliée en public et as été piégé par elles, mais tu vas intercéder ? Tu es si indulgente ! »

« Je n’ai pas le choix. En tant que famille, nous sommes liés pour le meilleur et pour le pire. »

« C’est le bon moment pour aller vérifier la maladie de la vieille madame. Je viens de quitter la maison de la famille Chen. Il y a deux jours, la vieille dame s’est soudainement évanouie. Elle a été envoyée à l’hôpital pour un examen, et ils ont dit qu’elle souffrait d’un apport insuffisant de sang au cerveau. »

En entendant cela, Yun Xi était stupéfaite. « Qu’a dit le médecin ? Pourquoi n’est-elle pas restée à l’hôpital ? »

« Les personnes âgées sont comme des enfants. Ils ont surtout peur de rester à l’hôpital. Un séjour à l’hôpital signifie qu’ils sont gravement malades. Quand ils pensent qu’ils sont gravement malades, comment peuvent-ils se sentir bien ? La vieille dame a donc insisté pour rentrer chez elle et récupérer. Ces derniers jours, j’ai fait des allers-retours entre la maison de la famille Chen et chez moi tous les jours. Je me sens presque comme si c’était ma propre maison. »

« Je n’avais même pas entendu parler de cette affaire ! Eh bien, je visiterai la maison de la famille Chen samedi. »

Tout en parlant, elle avait baissé les yeux sur la taie d’oreiller dans ses bras. « On dirait que mon cadeau peut vraiment être utile. »

« Ton oreiller médical peut également traiter l’insuffisance cérébro-vasculaire ? »

Il semblait qu’il n’avait vraiment pas eu la capacité intellectuelle d’étudier la médecine chinoise.

Yun Xi avait hoché la tête. « Bien sûr. Je dois utiliser de l’astragale, de l’angélique, du carthame, de la livèche, des graines de casse, etc. Je pense que l’oreiller augmentera l’efficacité des médicaments. Vous ne vous sentirez pas mal que j’utilise vos ingrédients médicaux, n’est-ce pas ? »

« Pourquoi le ferais-je ? J’ai mon père pour me soutenir. »

Yun Xi avait réfléchi et avait accepté. Après tout, les produits pharmaceutiques de la famille Su étaient une marque respectée dans le Jiangnan.

Après être arrivé au laboratoire de Su Hang, Yun Xi avait réalisé ce qu’il avait fait récemment.

Le type de médicaments antiviraux que Su Hang étudiait avait déjà été développé dans sa vie précédente, et plusieurs médicaments pouvaient être utilisés comme traitements.

« Donc, vous étudiez ce médicament. Comment ça se passe ? Qu’est-ce qui a mal tourné ? »

« Un problème concernant les réactions entre les anticorps ne peut pas être résolu. Après tout, le physique de chacun est différent. »

Yun Xi avait souri et avait levé la tête pour fixer l’homme à l’air sérieux en face d’elle à la table d’expérimentation.

« Alors pourquoi pensez-vous que je peux vous aider à le résoudre ? Il s’agit d’un problème médical. Votre laboratoire devrait recruter quelques personnes supplémentaires. Vous ne pouvez pas le gérer seul. »

« J’ai l’intention de recruter quelques personnes supplémentaires bientôt. Tu viendras ? »

« Je dois encore passer mes examens. Après avoir obtenu mon diplôme, je pourrais envisager de venir travailler ici pendant les vacances d’été. »

Pour elle, les études étaient son principal centre d’intérêt maintenant, et il y avait encore beaucoup de chemin à parcourir.

Après avoir recommencé sa vie cette fois, elle avait décidé de faire ce qu’elle voulait faire.

« C’est d’accord, mais je dois d’abord demander au Jeune Maréchal Mu. Sinon, s’il découvre que tu travailles pour moi, il pourrait faire exploser mon laboratoire. »

« … » Yun Xi était à court de mots alors qu’elle le regardait fixement. « Vous êtes son médecin, alors ne devez-vous pas suivre l’armée ? ».

« Oui ! Donc je n’ai plus beaucoup de temps à consacrer au laboratoire. »

Su Hang sortit un trousseau de clés et lui en tendit une. « C’est la clé de cet endroit. Si tu veux trouver quelque chose, tu peux venir et te servir. »

Yun Xi avait jeté un coup d’œil hésitant à la clé. « Pourquoi me faites-vous autant confiance ? N’avez-vous pas peur que je détruise votre maison ? »

« Je n’ai pas beaucoup de choses de valeur dans ma maison. Les seules choses qui ont de la valeur sont les matériaux et les équipements médicinaux. Tu peux faire ce que tu veux. »

« D’accord ! Merci d’avance. »

Pour exprimer sa gratitude, Yun Xi a tiré une feuille de papier A4 de la table d’expériences et avait sorti un stylo pour écrire une série de réactions médicamenteuses et d’équations expérimentales.

Su Hang se tenait sur le côté et, abasourdi, la regardait noter doucement une série d’équations. Il était resté bouche bée, étonné.

« C’est un cadeau de remerciement. Je sais que votre esprit est concentré sur cette expérience en ce moment, alors je ne vais pas vous déranger. Je vais rentrer chez moi. Vous pouvez trouver quelqu’un d’autre pour me ramener. »

« Je te ramènerai. Je ne peux pas t’abandonner ici de toute façon. »

S’il l’avait vraiment abandonnée ici, dès que le Jeune Maréchal Mu l’apprendrait, il pourrait démolir sa maison.

Qui savait ce que ce tyran était prêt à faire pour cette fille, et il n’osait pas prendre le risque de le découvrir !

____

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 131 : Quiconque la touche devient malchanceux Menu Chapitre 133 : Ne peut rien faire comme il faut