Commandant impérial Sa magnifique femme est pourrie gâtée | Imperial commander His pretty wife is spoiled rotten | 帝少爆宠 娇妻霸上瘾
A+ a-
Chapitre 125 : Être une Wannabe ne fera qu’accélérer ta chute

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Gu Jiaqi

***

Yun Xi fit un pas en arrière et regarda Liang Xinyi de haut en bas.

L’apparence un peu sotte de Liang Xinyi était peut-être assez semblable à ce qu’elle avait été dans sa dernière vie.

Quand elle pensait à ce qu’elle était auparavant, elle se sentait consternée intérieurement.

Mais comparée à son passé ignorant, la Liang Xinyi actuelle était plus calculatrice qu’elle ne l’avait jamais été.

Au moins, après avoir réalisé qu’elle avait été manipulée, elle savait quoi demander.

« Tu ne sais pas ce qui s’est passé la nuit dernière ? Si le sceau de jade du Jeune Maréchal Mu était apparu dans ton sac, tu serais en prison aujourd’hui. »

« Je… Je ne sais pas de quoi tu parles ! »

Les yeux de Liang Xinyi s’élargirent immédiatement, et on pouvait lire une expression de panique, ainsi que d’impuissance, dans son regard.

Voyant qu’elle semblait avoir un peu compris la situation, Yun Xi gloussa.

« Tu penses que ta vie est meilleure que la mienne, et que ma mère te protégera ? En fait, elle va seulement te pousser à être le bouc émissaire, parce que tu n’es pas de la famille Yun. De cette façon, elle peut rejeter toute la faute sur toi pendant que la famille Yun s’en tire à bon compte. Tu iras en prison pour ma mère, et nous rentrerons à la maison sans aucune conséquence. De plus, ta mère sait seulement que tu es à Jingdu, donc tu es une personne superflue dans la famille Yun. Si tu vas en prison, qui se souciera de toi ? »

« Tu… » Liang Xinyi frissonna et, en pensant aux conséquences que Yun Xi venait de mentionner, elle commença à paniquer intérieurement.

C’était vrai. Elle était impuissante à Jingdu, et la seule personne sur laquelle elle pouvait compter était Liang Xiuqin.

Mais si Liang Xiuqin la traitait comme une orpheline abandonnée, alors il n’y aurait plus aucune utilité pour elle et elle devrait retourner à la campagne dans la honte.

Non ! Elle ne voulait pas y retourner ! Elle préférait mourir plutôt que de retourner dans ces misérables montagnes au milieu de nulle part !

« Comment diable as-tu… comment as-tu remis le sceau de jade ? Comment as-tu obtenu la montre du second jeune maître de la famille Jiang ? Tu aurais évidemment pu me piéger, mais… »

C’était quelque chose qu’elle ne pouvait pas comprendre. Comment cette misérable fille avait-elle réussi à faire tout ça ?

Ce qu’elle n’arrivait pas à comprendre, c’était pourquoi la malheureuse n’avait pas placé le sceau de jade sur elle, mais avait plutôt placé la montre sur Yun Ziling.

Si, comme elle l’avait dit, elle avait pu l’envoyer en prison avec ce sceau de jade, alors Yun Xi aurait pu se débarrasser d’elle facilement.

Mais elle ne l’avait pas fait. Elle avait juste joué avec Yun Ziling et Liang Xiuqin, et rien ne lui était arrivé.

C’était inhabituel, et un sentiment d’appréhension la terrifiait.

« Mais je ne l’ai pas fait… »

Yun Xi avait gloussé légèrement, et ses yeux clairs étaient brillants et énergiques, sans le moindre soupçon de malice.

Elle n’allait pas raconter à Liang Xinyi comment elle s’y était prise. Elle avait simplement changé de sujet.

« Donc, tu pensais que je voulais te torturer lentement ? Tu avais peur, alors tu m’as arrêté. »

« Quelle absurdité tu racontes ! J’ai tatie pour me soutenir, alors pourquoi aurais-je peur de toi ! »

En disant cela, même Liang Xinyi elle-même sentait qu’elle manquait de confiance en elle.

Mais elle ne voulait simplement pas que Yun Xi la regarde de haut, ni qu’elle lui soit inférieure.

Elle ne l’avait pas eue cette fois-ci. Peut-être parce qu’elle avait eu de la chance, ou peut-être parce qu’elle était occupée à s’occuper de Yun Ziling et qu’elle n’avait pas le temps de s’occuper d’elle.

Elle n’avait pas peur d’elle.

« C’est bien. Liang Xinyi, je suis l’aînée de la famille Yun. À partir de maintenant, tu ferais mieux d’apprendre ta place, car être une wannabe ne fera qu’accélérer ta chute. »

Si Liang Xinyi était intelligente, elle se laisserait une stratégie pour traiter avec Liang Xiuqin, de sorte qu’à l’avenir, elle ne serait pas bloquée lorsque les choses tourneraient mal entre elles.

Une fois qu’il y aurait un conflit interne dans le camp de Liang Xiuqin, ce serait la meilleure occasion pour elle de quitter le navire.

Bien sûr, elle avait toujours Yun Chuhan pour l’utiliser comme protecteur.

Si elle n’était pas assez intelligente, ce ne serait pas grave non plus, car sur le chemin de la ruine de Liang Xiuqin, elle entraînerait Liang Xinyi dans sa chute et épargnerait ainsi l’effort à Yun Xi.

Sans attendre que Liang Xinyi se fasse une idée de tous ces scénarios, elle passa devant elle et monta dans le bus.

Comme elle n’avait pas réussi à lui faire comprendre les raisons de ses actes, Liang Xinyi avait tapé des pieds en signe de frustration. Cependant, elle n’était pas prête à subir l’humiliation de prendre le bus pour rentrer chez elle.

Tout ce qu’elle pouvait faire était de faire demi-tour et de retourner dans la salle de classe pour trouver Yun Ziling afin qu’elles puissent prendre la voiture familiale ensemble.

____

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 124 : Venir jusqu’ici juste pour lui donner des grignotines Menu Chapitre 126 : Elle me rend folle