Commandant impérial Sa magnifique femme est pourrie gâtée | Imperial commander His pretty wife is spoiled rotten | 帝少爆宠 娇妻霸上瘾
A+ a-
Chapitre 124 : Venir jusqu’ici juste pour lui donner des grignotines

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Gu Jiaqi

***

Après être montée à l’étage, Yun Xi avait vu Yun Chuhan appuyée contre le mur.

Yun Xi ne voulait pas lui parler, alors elle avait poussé la porte de sa chambre.

« Bien joué, grande sœur. Maman n’a pas pu profiter de toi le moins du monde aujourd’hui. »

En écoutant Yun Yuanfeng réprimander Liang Xiuqin en bas, Yun Xi avait légèrement souri sans avoir l’intention d’admettre quoi que ce soit ou de dire autre chose.

« Yun Chuhan, laisse-moi te donner un conseil. Ne creuse pas ta propre tombe. Tu as appris un peu d’anglais, alors vas-y et interprète ça toi-même. »

Avant même que Yun Chuhan ait pu ouvrir la bouche pour répondre, Yun Xi s’était déjà retourné, était entré dans sa chambre et avait claqué la porte avec un grand bruit.

Après être entrée dans sa chambre, Yun Xi avait découvert que son bureau et l’armoire à côté de son lit avaient été déplacés.

Bien qu’elle vivait dans la chambre d’amis, il y avait un bureau à l’ancienne fait de bois de haute qualité.

Le bureau avait une longue armoire attenante avec deux grands tiroirs.

Il était devenu un lieu de stockage temporaire pour ses objets de valeur.

Elle avait ouvert l’un des tiroirs et avait jeté un coup d’œil. Elle avait été très surprise.

Le tiroir était rempli de… grignotines !

Il était rempli de biscuits importés, de beaucoup de viande de bœuf séchée et de nombreuses sortes de noix.

Elle tourna brusquement la tête et jeta un coup d’œil à la fenêtre qui était toujours ouverte, puis elle s’y était précipité.

En regardant en bas, elle ne pouvait voir personne.

Cependant, elle savait que la seule personne capable de passer par la fenêtre et de venir jusqu’ici pour lui donner des grignotines était Mu Feichi.

Il avait ouvert la fenêtre et était entré dans sa chambre comme s’il s’agissait de son propre jardin. Il n’avait vraiment aucun problème à envahir son territoire.

Après avoir ouvert un paquet de biscuits importés qui semblaient ne pas pouvoir rester frais très longtemps, Yun Xi avait commencé à lire ses manuels scolaires, se concentrant sur les points clés afin de se préparer à l’interrogation du lendemain à l’école.

Les délicieux biscuits avaient atténué son humeur dépressive et l’avaient aidée à étudier toute la soirée.

***

C’était la première interrogation du début de l’année scolaire. Lorsque Yun Xi était arrivée dans la salle de classe, presque tous les autres élèves de la classe étaient déjà là. En la voyant, ils avaient tous baissé la tête, de peur de se faire porter la poisse par son esprit maléfique et d’échouer à l’interrogation ce jour-là.

En voyant leurs réactions, Yun Xi avait eu un petit sourire en coin.

Elle avait jeté un coup d’œil à un bureau qui avait été déplacé loin en arrière dans un coin isolé et elle avait retroussé les coins de ses lèvres. Elle s’était ensuite dirigée vers son siège avec nonchalance.

C’était bien d’être isolée, car lorsque les résultats sortiraient, peu importe la qualité de son score, personne ne pourrait dire qu’elle avait triché.

Après que tous les élèves aient passé des examens dans toutes leurs matières, la journée était presque terminée.

Les examens étaient plus faciles que ce à quoi elle s’attendait. Yun Xi avait regardé Liang Xinyi, qui regardait tout autour d’elle, et elle avait vraiment envie d’éclater de rire.

Liang Xinyi avait tourné la tête pour regarder Yun Xi plus d’une fois. En voyant que celle-ci baissait la tête pendant qu’elle faisait ses calculs, Liang Xinyi avait commencé à se sentir de plus en plus sur les nerfs.

Comme elles étaient dans la même classe, si Yun Xi faisait mieux qu’elle aux examens, ce serait une nouvelle gifle pour Liang Xiuqin.

En pensant à cela, elle n’avait pas pu s’empêcher de se tortiller le cou et de commencer à copier les réponses de sa camarade de classe qui était assise à la même table.

Assise au fond, Yun Xi pouvait voir les mouvements de presque tout le monde devant elle.

À cette époque, diverses méthodes de tricherie avaient émergé les unes après les autres, mais la méthode la plus basique était celle de Liang Xinyi.

Elle savait que sa camarade de bureau n’avait peut-être pas de meilleures notes qu’elle, et qu’elle pouvait donc se tirer une balle dans le pied en copiant les réponses de cette personne.

Ces questions d’examen étaient beaucoup plus difficiles que celles de la ville Muyang.

Même si Liang Xinyi pouvait être deuxième de sa classe à la ville Muyang, ici à Jingdu, elle aurait de la chance si elle n’obtenait pas l’avant-dernière place.

Ce serait une gifle pour Liang Xiuqin si sa soi-disant étoile chanceuse n’obtenait pas de bons résultats.

Après la fin des cours, Yun Xi avait légèrement froncé les sourcils en remarquant que Liang Xinyi l’attendait sur le chemin du retour.

« Si tu as quelque chose à dire, alors crache le morceau. Je n’ai pas de temps à perdre avec toi ici. »

« Tu crois que j’aime vraiment t’attendre ? » Liang Xinyi avait reniflé froidement. Peu importe, quand elle était en face de Yun Xi, elle aimait prétendre qu’elle était meilleure qu’elle, juste pour ajouter à sa confiance en elle.

« Je ne t’ai pas dit d’attendre ».

Yun Xi trouvait ses manières hautaines insupportables. Elle n’était manifestement personne, mais elle voulait toujours jubiler devant elle comme une idiote.

« Tu m’as arrêté ! »

Liang Xinyi avait couru quelques pas en avant et s’était arrêtée devant Yun Xi. « Je veux savoir ce qui s’est passé à la vente aux enchères hier. »

C’était un mystère qu’elle n’arrivait pas à cerner. Elle y avait pensé toute la nuit, mais elle n’avait pas été capable de le comprendre, même en se creusant les méninges !

____

N’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires et laisser une réaction pour que je sache si l’histoire vous plaît.

____



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 123 : Menaces mutuelles Menu Chapitre 125 : Être une Wannabe ne fera qu’accélérer ta chute