Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Livre 2, Chapitre 92 – Le crâne

Cloudhawk commençait à peine à se remettre, mais un autre danger mortel le guettait déjà. Cela ne pouvait être réel. Ses yeux étaient devenus rouges et injectés de sang, jusqu’à en sortir de leur orbite. Une puissance venant du plus profond de lui avait éclaté et il s’était levé d’un coup. Il jeta la dalle de roche de plusieurs tonnes sur son agresseur.

Du même mouvement, il jeta son arbalète de côté et se jeta sur le grand homme à poings nus.

L’homme imposant rugit comme une bête et asséna un coup de poing tonitruant à la pierre qui dégringola sur son chemin. Il la brisa en morceaux et rencontra le poing de Cloudhawk de l’autre côté. Lorsque les deux hommes se heurtèrent, les éclats de roche suspendus dans l’air furent pulvérisés.

La force du mutant était tout simplement incroyable. Traverser la dalle de pierre ne l’avait pas ralenti ni affaibli son coup de poing. Cloudhawk fut englouti dans une marée de force de concussion qui secoua tous les os de son corps et l’engourdit. Son corps fut projeté en arrière et un sac de chair s’écrasa de nouveau contre la porte.

Un affreux rictus tordu se dessina sur les lèvres du mutant. C’était un rictus moqueur pour le petit homme qui pensait pouvoir lui tenir tête. Ses bras maigres et ses jambes de brindille n’étaient pas dignes de son excès de confiance.

Cloudhawk s’accrocha à son épaule, le visage pâle.

Ce type n’était qu’un soldat de Dark Atom. Même s’il faisait partie de leurs meilleures troupes, la différence de force entre eux était trop grande. S’il avait eu ses reliques, il aurait peut-être eu une chance. Cependant, il ne pouvait qu’imaginer ses reliques. Les attaques de son ennemi étaient simples, maladroites et lentes, mais suffisamment puissantes pour le transpercer.

Normalement, il aurait utilisé sa vitesse supérieure pour éviter les coups, mais ses jambes avaient été blessées lorsque la salle s’était effondrée. De toute façon, un combat prolongé n’allait pas jouer en sa faveur dans cette situation. Qui sait combien d’autres combattants de Dark Atom étaient en route ? Lui et les Élyséens étaient sur la défensive. Ils n’allaient pas être en mesure de tenir longtemps.

Il devait trouver un moyen de s’échapper. S’il ne le faisait pas, il serait laissé à pourrir ici.

Toutes les voies d’évasion étaient bloquées par Wolfblade et ses hommes. Il devait penser à autre chose. Il se creusa la tête pour trouver une réponse, mais l’appel de l’artefact incessant rendait la réflexion difficile. Il venait de derrière lui, de l’autre côté des épaisses portes de bronze. Il était là, quelque part. Il devait l’être et il pouvait l’aider. S’échapper signifierait mettre la main sur… ce que c’est.

Il n’avait pas d’autre choix. Il devait juste y aller.

Le mutant costaud n’avait pas envie de lui laisser le temps de réfléchir, ne serait-ce qu’un instant. Il s’abaissa et enroula ses bras autour d’une section de colonne tombée. Il la souleva, la balança en demi-cercle et la pointa vers lui. Il courut après les décombres avec un rugissement. Le sol se fissurait sous la force de ses pas.

Cloudhawk jeta ses mains devant lui pour se protéger, mais cela ne servait à rien – l’impact liquéfierait les os de ses bras.

La force pure du mutant était au-delà de ce qu’un homme ordinaire pouvait imaginer. Il voulait l’écraser contre la porte avec cette colonne, un acte qui écraserait certainement l’homme maigrelet. Il savait qu’il ne pouvait pas se protéger, alors il puisa dans ses réserves vides d’énergie mentale et fit appel à la pierre de phase. Son champ mystique le recouvrit, le protégeant du monde extérieur.

Le temps était crucial. Dès que le pouvoir de la pierre s’était réveillé, il lutta contre la porte pour essayer de passer. Il se heurta à une forte résistance. C’était une barrière épaisse et infranchissable, mais il savait au fond de lui que c’était sa dernière chance. Soit il traversait la porte de bronze ou alors ce serait les portes des enfers.

Il serra les dents, concentra jusqu’à la dernière goutte de pouvoir psychique et les canalisa à travers la pierre. Son champ s’était instantanément renforcé, et il réussit à passer au travers. Il apparut de l’autre côté de la barrière impénétrable qu’était cette porte.

BOOM !

La porte et son cadre avaient tremblé lorsque l’énorme pilier s’était écrasé contre elle. Il pouvait entendre la colonne exploser en morceaux à l’endroit même où il se trouvait. La puissance du monstre ne faisait aucun doute.

Il s’en était sorti et avait survécu de justesse.

« Je me souviendrai de toi, l’affreux. Un jour, tu auras ce que tu mérites. »

Il se remit sur ses pieds avec difficulté. Une petite tache jaune surgit de ses vêtements.

« Hey, petit gars. Tu vas bien ? »

Oddball avait offert un gazouillis de réconfort et s’était perché sur son épaule. Il semblait bien, juste secoué. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Ils avaient tous deux failli être tués après tout. Il ne savait pas comment la petite chose grassouillette était si résistante, mais il en était reconnaissant. Ces plumes semblaient frêles, mais elles n’étaient même pas brûlées par les explosions. Son ami était un vrai survivant.

« Pas de temps à perdre. Je dois continuer. »

Cloudhawk sauta à cloche-pied pour chercher la source de l’appel. Puis, tout disparut. Il n’y avait plus de portes, plus de bâtiment, plus rien. Il se trouvait dans un endroit sombre et sans substance, à l’exception du sol étrangement irrégulier. Il y avait d’énormes cratères tout autour, dont certains atteignaient une centaine de mètres de large, comme si l’endroit avait été rasé par des météores.

De grandes montagnes avaient été soufflées et éparpillées à l’horizon. Parmi les ruines, se trouvaient les restes mutilés d’innombrables navires de guerre.

Les cadavres tapissaient tout. C’était une mer de corps. Le sol était rouge. Les montagnes étaient rouges. Les rivières étaient rouges. Le ciel était rouge. Tout était peint de la couleur du sang, et la puanteur de la mort restait dans les narines. C’était presque plus que ce qu’il pouvait supporter.

« Que… que s’est-il passé ? »

Ce devait être une sorte d’illusion ! Qu’est-ce que c’était que tout ça de l’autre côté de cette porte de bronze ?

Il titubait dans ce vaste monde mort. Un soleil en colère brûlait dans le ciel, ainsi qu’un deuxième et un troisième. Au total, il devait y avoir treize orbes brûlantes.

Non… pas des soleils mais des figures qui brûlaient tout autant. Soudain, ils étaient juste devant lui, rayonnant d’une lumière intense qui rendait difficile de les regarder directement.

« Tu as perdu. »

On aurait dit qu’il venait d’à côté de son oreille, comme un léger coup de tonnerre. Ce son, plein de majesté et de coercition, était impossible à nier, et le secouait jusqu’au plus profond de son âme. Sa formidable volonté le submergeait, si puissante que même le plus puissant des guerriers serait vaincu par le désespoir.

« À genoux ! »

L’ordre était tombé avec la force d’une montagne.

Il ne pouvait plus respirer. La volonté de cet être avait complètement surmonté ses défenses et parlait directement aux profondeurs de son esprit. Il pouvait la sentir travailler pour voler la force de ses jambes et le forcer à s’agenouiller.

« À genoux ! »

Un autre ordre retentissant avait traversé son crâne.

Il était épuisé, vidé, et couvert de sueur. Son esprit était vide et dépourvu de toute résistance. Mais il y avait quelque chose de plus profond, une ténacité dans les profondeurs de son cœur qui se levait avec colère en signe de défi. Il ne savait pas pourquoi, seulement qu’il ne s’agenouillerait pas devant cet être. S’il obéissait, alors il serait vraiment perdu. Il ne voulait pas être perdu !

« Putain ! Qui es-tu, putain ? Tu crois que je vais m’agenouiller parce que tu me le dis ? »

Les êtres de lumière tendirent leurs mains vers Cloudhawk, qui refusait de montrer son obéissance. Dans leurs paumes, la lumière se rassembla, un amalgame de puissance intense. Ils tinrent les orbes dans leurs mains et répétèrent l’ordre d’une voix unifiée qui fit trembler le monde. « A genoux ! »

« Vous pouvez tous aller vous faire foutre ! »

Treize faisceaux de lumière s’étaient dirigés vers lui. Un océan entier s’évaporerait face à une telle puissance stupéfiante.

Il se couvrit le visage par réflexe.

Les secondes passèrent.

Rien.

Il laissa lentement tomber ses mains pour constater que l’illusion avait disparu. Oddball tournait anxieusement en rond au-dessus de lui, pensant probablement que son maître avait perdu la tête. Il n’était pas entièrement convaincu que ce n’était pas le cas. Qu’est-ce que c’était ? Une sorte de test ? Il mit cela de côté pour l’instant et commença à explorer les environs.

C’était une chambre secrète située au plus profond du complexe. Elle était petite en comparaison.

Au centre de la pièce, se trouvait un piédestal fait d’une sorte de cristal étincelant. La chose posée dessus était aussi noire que du charbon et semblait encore plus noire contre le matériau scintillant. Cela ressemblait à un crâne, un crâne humain. Des orbites osseuses étaient pointées vers lui, et à l’intérieur dansaient une paire de flammes écarlate. L’illusion devait provenir de cette chose.

Les os d’un trou du cul, étaient-ils si puissants ? Un trésor, en effet !

Il l’examina un moment, faisant appel à tous ses sens. Quelque chose n’allait toujours pas.

Il n’y avait pas de résonance. Pas de résonance signifiait que ce n’était pas une relique.

Il avait peur que ce soit une sorte de piège. Quoi que ce soit, des gens mouraient dehors pour le protéger, et Dark Atom tuait pour s’en emparer. Après ce qu’il venait de vivre, il n’était pas non plus pressé d’assumer quoi que ce soit. Il évaluait ses options. Après tout, il n’était même pas sûr de vouloir s’emparer de cette chose. Une fois qu’il l’aurait fait, cela deviendrait… gênant.

Arracher un trésor à Dark Atom, c’était comme arracher la nourriture de la gueule d’un tigre. Wolfblade le traquerait aux quatre coins du monde. En plus de cela, voler les vétérans Élyséens devait être un péché punissable par la mort. Même Skye Polaris ne serait pas capable de le protéger. Il l’aurait probablement abattu lui-même.

Même si cette chose était un trésor inégalé, était-il prêt à le prendre pour lui ?

Alors qu’il réfléchissait, la pierre de phase devenait de plus en plus chaude. Quelque chose au fond de son esprit le poussait encore et encore à ramasser le crâne. Il serra les dents et prit une décision : il n’était pas venu ici pour rien. Il n’avait pas peur… il allait juste le toucher pour voir ce qui se passerait.

Pendant ce temps, le crâne le fixait de son piédestal.

Cloudhawk se fraya un chemin autour du socle de cristal, l’examinant. Quand il regarda de plus près le crâne, il vit qu’il n’était pas tout à fait ce qu’il pensait. Il faisait environ deux fois la taille d’un crâne humain typique, même s’il avait la bonne forme. Un crâne de mutant, peut-être ? Cela semblait peu probable.

Il était noir d’encre de haut en bas. Il était lisse et réfléchissant, et il pouvait même sentir une petite chaleur s’en dégager. Cela ressemblait presque à une œuvre d’art.

La nature pourrait-elle faire quelque chose comme ça ? L’aura qui s’en dégageait était si forte que ses cheveux se hérissaient. Il avait l’impression de tourner autour d’un ancien ennemi, ressentant un malaise qui était inscrit dans son code génétique. Les feux dans ses orbites vides avaient aussi une sorte de pouvoir. D’une certaine manière, il savait qu’ils brûlaient depuis des centaines de milliers d’années. Inextinguibles.

Si c’était les os de quelqu’un, il ne voulait pas savoir comment il était quand il était vivant.

De l’autre côté de la porte, Cloudhawk pouvait entendre que le combat était terminé. Plus d’hésitation. Il ramassa le crâne.

Dès qu’il le toucha, les restes inertes avaient commencé à frémir. Des flammes écarlates avaient jailli de ses sept orifices comme les doigts griffus d’un esprit maléfique. Elles avaient rampé le long de ses bras, assoiffées de sang et prêtes à tout pour le dévorer.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Livre 2, Chapitre 91 – Un piège explosif Menu Livre 2, Chapitre 93 – Une seconde rencontre