Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 82 – Conflit

Livre 1 chapitre 82 – Conflit

La tige d’exorciste de Cloudhawk avait été construite de telle sorte que son extrémité aiguisée était une pointe vicieuse à trois tranchants. Les blessures qu’elle causait étaient importantes et difficiles à guérir. Salamander fut pris au dépourvu, ce qui fit que le bâton lui perça le corps de quatre pouces. Une fois qu’il s’était enfouie profondément, Cloudhawk lui tordit le poignet, ouvrant encore plus la blessure.

Une personne ordinaire ne survivrait pas à un tel traumatisme. Même sans toucher des organes critiques, la victime se viderait de son sang et mourrait. Cloudhawk se leva, essayant d’enfoncer le bâton plus profondément et d’ouvrir la plaie.

La main gauche de Salamander saisit le manche de l’arme tandis que sa main droite lançait des flèches empoisonnées vers le côté gauche de son cou. Le jeune charognard libéra son bâton et est esquiva. Du sang frais se répandit sur le sol.

« Voilà donc… le pouvoir d’un chasseur de démons ! »

Son souffle siffla à travers son masque. Il appuya ses mains sur la blessure pour essayer d’arrêter le saignement, tout en fixant son ennemi de façon démentielle. Il avait du mal à croire que ce jeune punk avait le talent d’un chasseur de démons.

Cloudhawk était contrarié par le fait qu’il ne l’avait pas tué du premier coup, mais il pensait que l’homme masqué devait être au moins à moitié mort. Non seulement la blessure était profonde, mais elle était aussi très grave.

Il se rendit vite compte qu’il avait tort.

La vilaine blessure saigna pendant dix secondes avant que le flux ne s’arrête. Le temps que Salamander retire ses mains de la blessure, celle-ci s’était presque complètement refermée. Il possédait une incroyable capacité de guérison !

Ses talents n’étaient pas dans la force, l’agilité, la constitution ou le contrôle. Au lieu de cela, il avait un niveau de capacité de régénération rarement vu. Bien qu’il ne soit pas au niveau de ce cauchemar de mort-vivant, Stranger Black, Cloudhawk n’avait jamais vu un humain normal avec ce niveau de guérison. C’était au moins plusieurs fois supérieur au sien !

Clang !

Il fit tomber les fléchettes qui étaient dirigées vers lui. Salamander s’était précipité dans leur sillage, lançant d’autres fléchettes de la main gauche tandis que sa droite agrippait un poignard vert brillant. La fléchette explosa dans un nuage de fumée sifflante juste devant son visage, quelques instants avant qu’une ombre mortelle ne s’abatte sur lui.

Le style de combat de Salamander était insidieux et reposait sur le poison. Artemis l’avait découvert à la dure, mais Cloudhawk s’y était préparé après avoir vu ce qui lui était arrivé. Au moment où le nuage de poison se répandit, il disparut une fois de plus, utilisant le nuage comme couverture pour battre en retraite.

Salamander s’était précipité dans le brouillard empoisonné qui se répandait. Son masque le protégeait de ses effets néfastes afin qu’il puisse se déplacer librement dans la zone toxique. Sa cible avait disparu, et il n’avait aucun moyen de savoir dans quelle direction il avait disparu. Pire encore, la puissance du manteau de la relique fit qu’il était trop rapide pour espérer le suivre.

Cependant, tant que Salamander restait dans l’étreinte de son poison, Cloudhawk ne pouvait pas l’atteindre non plus.

Les bruits de pas des mangeurs d’hommes secouèrent la région à mesure qu’ils s’approchaient.

Le vétéran des terres désolées sentait que la victoire était à sa portée. L’invisibilité de ce jeune chasseur de démons était gênante mais pas insurmontable. Salamander leva lentement sa main gauche, et dirigea une fléchette mortelle vers l’endroit où Artemis gisait, impuissante.

Non ! Le jeune homme fronça les sourcils. Ce vieux salaud était rusé !

Il était resté invisible pour chercher une ouverture afin de lancer sa prochaine attaque sur l’homme. Il ne s’attendait pas à ce qu’il se retourne contre Artémis, qui était incapable de se défendre. Il fut forcé de se révéler.

Il était loin de la fléchette et n’avait donc pas pu l’atteindre à temps pour la détourner. Sa main atteignit rapidement sa taille, saisissant la poignée de son revolver. Avec toute son énergie psychique concentrée sur la fléchette, celle-ci semblait ralentir en l’air.

Bang !

Sa balle fit dévier la fléchette de sa trajectoire.

La peur s’était glissée dans le cœur de Salamander. Il avait vu la fléchette être tirée en l’air, ce qui signifiait que son ennemi avait des capacités de contrôle et de réaction supérieures. Les seules autres personnes ayant ces talents dans l’avant-poste étaient leurs tireurs d’élite. En plus de ce talent, le gamin pouvait disparaître, ce qui ne faisait que le rendre plus dangereux. Se cacher dans le brouillard empoisonné n’était plus une option sûre.

Sans hésitation, il sauta, suivi par la deuxième fente du pistolet. S’il avait eu une demi-seconde de retard, le tir de Cloudhawk l’aurait touché. Il retomba sur le sol, mais en raison de sa hâte, il ne put stabiliser ses jambes. Profitant de ce moment, Cloudhawk se précipita vers lui, faisant tournoyer sa tige d’exorciste. N’ayant aucun moyen d’esquiver, Salamander sortit une fléchette et leva son bras gauche pour bloquer la frappe.

Clang !

La force du coup avait engourdi le bras de Salamander. Au moment où le bâton trancha, il avait apporté son poignard vert toxique pour couper la chair du jeune homme. Cependant, il n’avait pas senti sa peau se déchirer. Au lieu de cela, son poignard frotta de manière inoffensive contre le manteau du gamin. Quelle que soit sa composition, son poignard ne pouvait pas le transpercer ! Elle était suffisamment fine pour lacérer la peau, mais le poison ne pouvait y pénétrer.

Cloudhawk fit appel à la puissance de sa baguette d’exorciste !

Son énergie psychique était plus puissante que jamais, et appeler le pouvoir du bâton ne l’obligeait plus à se concentrer aussi intensément. Son bâton s’anima en un instant, déclenchant un impact sans précédent et une force de déchirement si écrasante qu’elle réduisit la fléchette de Salamander en miettes. Elle continua à s’enfoncer jusqu’à ce que le bâton atterrisse sur le bras gauche du vétéran.

Salamander cria à l’agonie alors que son bras était écrasé !

Cloudhawk poursuivit immédiatement après avec une autre fente à la poitrine de son ennemi.

La tige de l’exorciste le frappa si fort que son armure fut démolie. Les vibrations de l’impact l’avaient transpercé et lui avait brisé toutes ses côtes et broyé ses organes. Il avait été projeté à une distance de 15 pieds, toucha le sol et roula comme une poupée de chiffon jetée au rebut. Il était couvert de sang, sa chair était une ruine mutilée. Même ses impressionnantes capacités de guérison ne pouvaient plus le sauver. Au mieux, cela l’obligeait à s’attarder dans la douleur jusqu’à ce que la mort l’emporte enfin.

Cloudhawk s’approcha, prêt à porter le coup fatal.

« Pourquoi êtes-vous si déterminé à détruire notre paradis ? » Le casque et le masque de Salamander étaient en ruine, révélant une tête de cheveux blancs et un visage décharné et ridé. Le sang coulait de la commissure de ses lèvres en d’épais ruisseaux. Avec la force qu’il lui restait, il s’empressa de dire : « Des diables… vous êtes tous… rien d’autre que des diables ! »

Il regarda le vieil homme brisé qui se trouvait en dessous de lui. Un autre visage âgé émergea dans son esprit à travers ses souvenirs.

C’était un visage humble : ordinaire, indifférencié et vieux. Il avait gardé Cloudhawk à ses côtés depuis qu’il était enfant, lui apprenant à lire, à vivre. Cloudhawk commençait déjà à oublier à quoi il ressemblait, ne se souvenant que de ses cheveux blancs comme neige et de son visage ridé. Il avait toujours pensé que le vieil homme ressemblait à quelqu’un qui avait souffert des maux du monde tout en pleurant l’état de l’humanité. Il regardait toujours avec des yeux pleins de nostalgie les terres désolées. Finalement, il était mort, n’ayant jamais échappé à la vie de charognard.

À cet instant, il vit les deux vieillards comme un seul homme. Il ne pouvait pas se résoudre à utiliser son bâton. Au fond de lui, son cœur se resserra.

Qu’ai-je fait ?

Les yeux pleins de haine, Salamander le fixa du regard. « Vous, les chasseurs de démons, vous êtes tous des hypocrites ! Que les terres incultes vous maudissent. Que vous languissiez tous dans la souffrance. Que vous pourrissiez en enfer pour l’éternité ! »

Il tâtonnait pour trouver son poignard avec un bras tremblant, le soulevant du sol.

Il l’utilisa pour s’ouvrir la gorge.

« Sort la tête de ton cul ! » Artemis lui criait dessus : « Les balayeurs arrivent. On doit y aller ! »

Ses supplications atteignaient les oreilles d’un sourd. Cloudhawk ne ressentait aucun sentiment de victoire ou d’accomplissement après avoir abattu ce vieil homme. Au contraire, son cœur s’était presque arrêté. Il regarda le cadavre en sang pendant quelques instants, puis se mit à genoux et ferma ses yeux sombres et éblouissants. « Je suis désolé. Allez en paix », chuchota-t-il.

Deux mangeurs d’hommes firent irruption.

La tête de Cloudhawk se releva et il fixa les bêtes avec des yeux rouge sang. Il disparut, pour réapparaître un instant plus tard en tenant sa baguette d’exorciste bien haut. Avec la force d’un ouragan, il enfonça le bâton dans la poitrine d’un mangeur d’hommes.

Boum !

La force pure de sa rage éclata l’armure de la bête. Même le corps robuste du mangeur d’hommes ne put empêcher l’impact de brouiller ses organes.

« Putain de mort ! »

Cloudhawk bondit en l’air, provoquant une autre tempête de puissance qu’il fit s’écraser sur la tête du mangeur d’hommes. Son casque s’était fendu et était tombé en morceaux alors que le crâne était fendu. Son cerveau était éparpillé partout.

Il se retourna, invoquant une fois de plus la puissance de son pouvoir psychique.

Tenant son bâton d’une main de fer, il l’amena à la rencontre du deuxième mangeur d’hommes !

Comme deux tornades qui se rencontrent, la zone fut secouée par la force de leur collision. La saleté et les pierres étouffaient l’air. La monstruosité et le gamin furent repoussés d’un seul coup. Mais le jeune homme reprit rapidement pied, et avec des yeux de la couleur du sang, il chargea à nouveau. Fou de rage à la mesure de la force du mangeur d’hommes, il poussa son bâton vers l’avant comme une flèche. Il se planta dans la poitrine du balayeur plus efficacement qu’une perceuse et rongea son armure, sa chair de cuir, et explosa de son dos par un trou de la taille d’un bol de soupe.

Le mangeur d’hommes s’effondra sur le sol en gémissant.

Cloudhawk se tenait au milieu du carnage, haletant pour reprendre son souffle. Il était trempé de sang de la tête aux pieds.

Artemis regardait fixement avec de grands yeux et une bouche béante. Le gamin avait tué deux mangeurs d’hommes à lui tout seul – c’était tout simplement inconcevable. Cela signifiait qu’il était presque aussi fort qu’elle !

Quand ce gamin était-il devenu si puissant ?

Pour Cloudhawk, la portée de son amélioration était claire. Dans le passé, il n’aurait pu utiliser son bâton que deux fois en peu de temps. Du début de ce combat à sa fin sanglante, il l’avait utilisé quatre fois. Chaque frappe était plus forte que la précédente et il pouvait l’utiliser deux fois plus souvent.

« Allons-y ! »

La rage berserk de Cloudhawk avait épuisé l’agitation et la tristesse de son cœur. Il se précipita vers Artémis, la souleva sur son dos et partit aussi vite que possible pour l’avant-poste. Les mangeurs d’hommes étaient forts mais pas si rapides.

Il n’était pas difficile de leur échapper.

Après leur retour, Mantis se pencha sur le nouveau chef de l’avant-poste. Il diagnostiqua rapidement le poison que Salamander avait utilisé et conçut un antidote. Une fois qu’il lui eut injecté, elle commença à se rétablir.

Lorsque la reine apprit la nouvelle, elle se dépêcha de retourner au fort. Elle était furieuse. Leur petite excursion avait presque été fatale. « N’ai-je pas été parfaitement claire sur le fait que vous ne deviez pas avoir faire de caprice ? ! À quoi pensiez-vous ? Est-ce que vous pensiez tout court ? »

Artémis n’était pas d’humeur, et face à la réprimande de la reine, elle répondit en criant : « Ça suffit ! Je ne vais pas rester assise ici pendant que tu me donnes des ordres. Pour qui tu me prends, putain ? Ton putain de jouet ?! »

Le poing de la reine était enroulé serré, prêt à frapper. Une chaleur bouillante inondait la zone.

Artemis le sentit mais ne fut pas découragée. « Quoi ? Tu vas me tuer ? Vas-y, montre-nous à quel point nos vies comptent peu pour toi ! »

Cloudhawk s’interposa entre les deux femmes. « Très bien, ça suffit. Ce n’était pas inutile. Nous avons réussi à trouver des balayeurs cachés près de l’avant-poste. Cette découverte était importante. »

« Hmph, de quoi t’inquiètes-tu ? » Artemis jeta à Cloudhawk un regard flétrissant. « Notre chasseur de démons bien-pensant ne me tuera pas. Je suis toujours utile. N’est-ce pas ? »

À quel point la reine était-elle fière ? L’insubordination de ce profiteur était une insulte à nu. À chaque instant, la menace de meurtre brûlait plus fort dans ses yeux.

Dès le début, ces deux femmes ne s’étaient pas aimées, et désormais, leur conflit atteignait son paroxysme. Finalement, Cloudhawk parvint à désamorcer la situation une fois de plus… mais le mauvais sang était là, et cela ne ferait qu’empirer.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 81 – Secourus Menu Chapitre 83 – Relief