Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 79 – Les malheurs émergent

Livre 2, Chapitre 79 – Les malheurs émergent

« Drake ! Drake ! Qu’est-ce qu’il y a ? ! »

Ses trois disciples se précipitèrent, et lorsqu’ils se baissèrent, ils virent quelque chose se tortiller sous sa chair. C’était comme s’il y avait d’innombrables vers qui se tortillaient en lui. Il vomit une bouchée de sang mêlé à des éclats de bois, ce qui sembla le faire se sentir mieux. Drake ne semblait plus en danger de mourir de cette attaque bizarre.

« Ce bâtard ! On ne peut pas le laisser s’en tirer comme ça ! »

La colère montait parmi les subordonnés de Drake. Tragiquement, Cloudhawk se retrouva au centre de leur colère. Il maudit sa chance. C’était un pari, n’est-ce pas ? Allait-il perdre même s’il avait gagné le pari ?

Bien que Drake soit le plus fort du groupe, Cloudhawk avait encore peur. S’il se levait et essayait de se battre, il n’y avait aucune garantie qu’ils s’échappent. Quant aux trois autres, il avait quelques tours dans ses manches, mais ils n’étaient probablement pas suffisants pour lui donner un sérieux avantage. Claudia, Gabriel, et lui pouvaient en prendre un chacun. Au moins en un contre un, ils pourraient tenir un moment.

Mais, est-ce que les deux autres joueraient le jeu ?

Il se creusa la tête, à la recherche d’une stratégie à la langue bien pendue pour les convaincre d’aider. Il se retourna pour tenter sa chance, mais ils n’étaient pas là. Il aperçut deux silhouettes qui s’enfuyaient dans les arbres comme deux lapins effrayés.

La colère de ces hommes était centrée sur lui. Quelle meilleure occasion pour s’enfuir ? Gabriel, il aurait pu s’en douter, mais Claudia aussi ? Elle a vite compris !

Bien sûr, la situation ne lui permettait pas de rechigner. Ni Gabriel ni Claudia ne se souviendraient de ce moment et ne se sentiraient coupables. Il n’y avait aucune raison de se sentir mal – ce n’était pas comme si l’un d’entre eux était un ami. En ce qui les concerne, les autres ne pouvaient pas mourir assez vite.

Si les rôles étaient inversés, Cloudhawk se serait enfoncé dans la forêt plus vite qu’aucun d’entre eux.

Il était trop tard pour dire quoi que ce soit.

Une fois que les trois hommes le contournèrent, le premier coup de poing arriva rapidement. Il leva les bras en croix devant lui, les pliant aussi fort qu’il le pouvait pour se protéger. Le coup le fit reculer de plusieurs mètres, et ses jambes creusèrent une paire de profondes tranchées dans le sol. Avant même qu’il ait pu retirer ses jambes, le second soldat lui envoya un coup de pied au visage.

Le sol explosa dans un nuage de sable et de terre.

Cloudhawk fut projeté dans les airs. Alors qu’il flottait impuissant, le troisième soldat apparut au-dessus de sa tête avec le talon de son pied dirigé vers son crâne. Au même moment, les deux autres le rattrapaient et attaquaient à leur tour. C’était une attaque en tenaille parfaitement exécutée, ayant été orchestrée depuis le début.

« Vous n’allez pas m’avoir aussi facilement, bande d’enfoirés ! »

De l’énergie traversa la pierre de phase, arrachant instantanément Cloudhawk du plan matériel. Les trois hommes convergèrent vers lui au même instant mais passèrent à travers son corps incorporel. Instantanément, ils ne furent plus qu’un enchevêtrement de membres alors que le premier s’écrasait sur l’épaule du troisième, que le deuxième lui donnait un coup de poing dans la poitrine et que le troisième fonçait sur son compagnon avec un coup d’épaule.

Ils se frappèrent si fort qu’ils furent tous projetés comme les éclats d’une grenade humaine.

Pendant ce temps, il flottait calmement vers la terre, planant à quelques centimètres du sol comme une sorte de spectre. Il n’avait pas l’air différent d’avant, mais ses cheveux et ses vêtements flottaient autour de lui comme s’il était sous l’eau.

« Et maintenant, hein ? » Il devenait de plus en plus compétent avec la pierre au fil des jours. Elle était bonne pour autre chose que le cambriolage comme il le découvrait. Elle lui donnait un avantage incroyable dans un combat. « Vous ne pouvez même pas me toucher, bande de connards. Vous pensez avoir une chance ? Je vous suggère de dégager d’ici avant de me rendre furieux. »

« Il a une relique ! »

Trois visages furieux le fixèrent. Pas étonnant qu’il ait pu faire du mal à leur chef.

Drake était en conflit. Il avait sous-estimé ce connard sans nom, sous-estimé les tactiques des chasseurs de démons en général. Avec sa mystérieuse relique, il avait transpercé son corps de fer comme si ce n’était rien. Drake réalisa qu’il pouvait être dix fois plus fort qu’il ne l’était aujourd’hui et que ce type aurait quand même gagné ce pari.

Ce n’était pas une attaque normale. Elle ne ressemblait à aucun style qu’il n’avait jamais vu auparavant, mais c’était définitivement plus que ce que Drake pouvait supporter.

Comment peut-il être aussi fort ? Le travail et l’entraînement ne peuvent pas vaincre les capacités naturelles d’un chasseur de démons ? Dieux, nous sommes tous vos fervents soldats. Pourquoi méritent-ils toutes vos bénédictions ? Qu’est-ce qui les rend si spéciaux ? !

Il se sentait lésé, en colère et envieux. Il était à la fois vaincu et peu disposé à admettre sa défaite. Cela le traversait comme un torrent de feu, attisant toujours plus sa fureur.

Lorsque Cloudhawk vit que ses trois attaquants ne revenaient pas en courant, il sut que sa stratégie avait fonctionné. Il se permit de respirer un peu.

« Wolfe, Jaga, Tigris, reposez-vous. Laissez-le-moi. »

Le visage de Cloudhawk se figea. Non !

Drake se leva et sauta d’un seul mouvement fluide. Un cratère était resté derrière lui. Quand il retomba, la terre trembla et une onde de choc se propagea. Son regard était si acéré que Cloudhawk pouvait presque sentir sa morsure. « Tu n’as pas vraiment réussi. Ça veut dire que je gagne ce pari. »

« Va te faire foutre, c’est des conneries ça. C’est au moins une égalité… »

Cloudhawk n’a pas eu le temps d’ouvrir la bouche. Les poings charnus de Drake lui arrivaient dessus comme une bourrasque, l’un après l’autre dans une série de coups qu’il pouvait à peine voir. Il y avait au moins une douzaine de coups de poing par seconde, et chacun d’entre eux faisait siffler l’air en signe de protestation.

Rapide ! Fort !

En un clin d’œil, il y avait plusieurs dizaines de poings qui le frappaient, et chacun d’eux avait le poids de vingt tonnes. Il avait l’impression d’être frappé par un éléphant… s’il n’y avait pas la pierre. Ce n’était pas un problème pour lui, sauf pour le fait que Drake ne ralentissait pas. Bien au contraire, en fait, il passa rapidement à vingt coups de poing par seconde. Ils étaient si rapides qu’ils commençaient à comprimer l’air, et comme la rafale s’épaississait, la friction commençait à tout réchauffer. La température augmenta brusquement comme une bombe à quelques instants de la détonation.

Dix coups de poing. Cinquante coups de poing. Cent – deux cents ! Finalement, des langues de feu dansaient dans l’air, fouettant parmi les turbulences comme des couteaux chauffés à blanc !

Drake n’était pas un chasseur de démons. Ce qu’il faisait n’était que le résultat de sa vitesse, de sa force et de sa férocité. Il devait utiliser des compétences martiales dont Cloudhawk n’avait aucune idée pour se permettre de bouger aussi vite et de frapper aussi fort. Au moment où la rafale de coups de poing atteignit une centaine par seconde, chacun d’entre eux avait plus de force pure derrière lui que Cloudhawk ne pouvait l’imaginer. Cette scène spectaculaire en était le résultat.

Un maître chasseur de démons non spécialisé dans le combat rapproché aurait craint pour sa vie devant cet assaut !

Le visage de Cloudhawk se décomposa alors que l’attaque de Drake atteignait son paroxysme. Elle accumulait enfin assez d’énergie pour l’affecter, et il eut l’impression qu’une bulle éclatait. Le rebond le projeta à quelques mètres de là.

Il y avait d’autres mauvaises nouvelles. Son corps se rematérialisait.

Drake continuait. Chaque seconde, il frappait le corps intangible de Cloudhawk d’une douzaine de coups à différents endroits. La force de chaque poing atteignait jusqu’à trois cents mètres de distance. Il pouvait voir leurs trajectoires mais ne pouvait pas s’en écarter. Il recourba son poing et y mit toute sa force, l’envoyant droit sur le visage de Drake.

À ce moment-là…

La poitrine et l’abdomen de Cloudhawk étaient pulvérisés par une demi-douzaine de coups de poing. Les deux hommes furent projetés loin l’un de l’autre.

Les compétences de Drake dépassaient l’entendement. Ses trois compagnons soldats – Wolfe, Jaga, et Tigris – regardaient, bouche bée.

Cloudhawk heurta le sol de plein fouet mais contrôla sa roulade et reprit pied. Il s’arrêta, vacillant sur un genou, le visage pâle. Drake était beaucoup plus fort qu’il ne le pensait. Il avait réussi à passer sa défense, ce qu’il n’avait jamais vu auparavant.

Cependant, son propre coup de poing n’était pas à dédaigner non plus.

La mâchoire inférieure de Drake était tordue à cause du coup. Contrairement à Cloudhawk, il n’avait pas touché le sol après avoir été projeté en arrière. Il avait habilement tourné dans les airs et atterri avec ses pieds fermement sous lui, comme s’il était cloué sur place.

Ses mains calleuses avaient saisi son visage et, avec un bruit sec audible, avaient remis en place sa mâchoire disloquée.

Le coup de poing de Cloudhawk aurait fait tomber la tête d’un ours noir, mais tout ce qu’il avait réussi à faire à Drake, c’est de faire gonfler sa joue. Mais ce gonflement s’était rapidement résorbé grâce aux capillaires qui évacuaient le fluide. Il avait l’air totalement imperturbable, ne le quittant pas des yeux. Aucune relique n’était parfaite, et aucune défense n’était insurmontable. Le succès de ses attaques l’avait prouvé.

« Je ne sais pas comment tu as mis la main sur cette relique, mais elle n’est nulle part assez bonne pour te sauver ! ».

Drake avait retrouvé son assurance. Mais, lorsqu’il parlait, du sang s’échappait encore de sa bouche. Ses blessures internes n’étaient pas encore totalement guéries. « Maintenant que tu sais que je suis meilleur que ton jouet, qu’as-tu d’autre pour te protéger ?”.

« Heh , n’y pense pas. C’était une démonstration impressionnante, mais je sais ce que ça t’a coûté. Pour autant que je puisse dire, tu as encore un tas d’échardes plantées en toi. Tu ne dois pas te sentir bien. Pour quelqu’un comme toi qui comptes sur la force explosive, combien de temps penses-tu pouvoir tenir le coup ? »

« Oh, ne t’inquiète pas pour ça. J’en ai assez en moi pour te briser une centaine de fois avant de m’effondrer. »

« Alors, putain, lève-toi et prouve-le ! »

La détermination de Drake était exceptionnelle. Il était prêt à continuer à donner des coups de poing à une ombre, alors que toute personne normale abandonnerait après quatre ou cinq coups. Il continuait comme un chien enragé.

« Bien. On va voir qui est le plus fou. »

Cloudhawk n’avait jamais eu peur d’y aller à fond !

Il ramassa une dague sur le sol. Il lui restait assez d’énergie psychique pour utiliser la pierre quelques fois de plus, assez pour un combat de plus avec ce connard têtu. Cloudhawk savait que la dague n’allait pas faire grand chose, mais il savait aussi que tout le monde avait une faiblesse. Son regard se porta entre les jambes de Drake. Il était sûr que le gars l’avait remarqué.

Drake était tout aussi déterminé. Il se mit en position de combat.

Il ne connaissait pas ce chasseur de démons, mais s’il avait une relique comme celle-ci, il devait être spécial. S’il pouvait battre un tel chasseur de démons, ce serait un témoignage de ses efforts sur la voie du guerrier. Cela prouverait que même un chasseur de démons avec la fortune de son côté pouvait être battu.

« Vas-y ! »

Il leva sa dague, accroupi et prêt. De l’autre côté de la clairière, Drake hurlait à pleins poumons. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas eu une telle bataille ! Grâce à ses relations familiales, il était déjà lieutenant dans l’armée, mais on le considérait encore trop jeune pour commander des troupes. Les rares fois où ils l’avaient emmené en mission, c’était pour combattre des païens et des bêtes mutantes. Dans ces conditions, quand aurait-il l’occasion d’un combat épique ?

Drake s’apprêtait à charger quand soudain, le bruit de pas de course se fit entendre dans la forêt de bois mort. Tous deux regardèrent en direction du son, et aucun ne put croire ce qu’il vit.

Claudia et Gabriel étaient de retour.

Pour Cloudhawk, c’était une tournure d’événements stupéfiante. Pourquoi seraient-ils revenus par là sans raison ? Avaient-ils soudainement changé d’avis ? Leur sens de la moralité les avait-il soudainement réprimandés pour l’avoir abandonné sans cérémonie aux loups ? Peu probable. Les deux n’avaient que trop hâte de le voir mort.

« Ce gamin est à moi », grogna Drake. « Vous autres, poursuivez-les. Vite ! »

Tigris, Jaga et Wolfe s’enfuirent dans les arbres sans hésiter. Au même instant, Drake se rua sur Cloudhawk comme un taureau enragé. Alors qu’une guerre totale semblait sur le point d’éclater…

« Arrêtez de vous battre ! » Claudia leur cria désespérément. « Nous sommes encerclés par des mutants ! Restez ici si vous voulez mourir. Sinon, fuyez ! »

Cloudhawk se figea.

Cernés ? Par les mutants ? Comment ? !

Mais elle avait raison. Des cris et des hurlements résonnèrent dans la forêt, et alors que la brume se dissipait, d’innombrables silhouettes noires apparurent devant eux. Les sentinelles mutantes se tenaient juste en dehors de la vue, immobiles.

Puis, il y eut des flèches.

Il n’y avait rien d’autre que des flèches. Des flèches à pointe empoisonnée ! Drake était abasourdi par la situation. Il n’y avait plus de place pour l’incrédulité. « Les flèches sont empoisonnées ! Trouvez un abri ! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 78 – Les brindilles c’est comme les épées Menu Chapitre 80 – S’échapper