Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 77 – Provocations audacieuses

Livre 2, Chapitre 77 – Provocations audacieuses

Drake Thane n’était pas un chasseur de démons mais un soldat normal. Comme l’instructeur à la cicatrice, il comptait sur la force pure et la vitesse pour battre ses ennemis.

Les chasseurs de démons consacraient une grande partie de leurs efforts à renforcer leur esprit et leur mental afin de pouvoir tirer le meilleur parti de leurs reliques. Ils n’étaient en aucun cas de mauvais combattants, mais ils n’atteignaient généralement pas le même niveau qu’un guerrier spécialisé comme cet homme.

Dans ce monde, la différence entre un sage et un fou était simple : un sage jouait sur ses forces et évitait les situations désavantageuses. Il conservait son avantage jusqu’au meilleur moment possible, car si un avantage peut vous donner le dessus, il peut tout aussi bien vous échapper. L’opportunité est une question de timing et de motivation, et si vous hésitez, cette opportunité tombe dans les mains de l’adversaire.

Drake était sage. Il reconnaissait ce moment comme une opportunité inégalée. Il avait reconnu son avantage.

Une fois que les chasseurs de démons auraient récupéré leurs reliques et se seraient remis de la raclée, Drake retournerait en milieu de peloton, voire en queue de peloton. Il ne savait pas ce qui les attendait dans la Vallée des Enfers, mais il savait que cela impliquerait une compétition vicieuse. S’il traitait avec les forts ici pendant qu’il avait le dessus, cela réduirait le danger qu’il affronterait dans le futur. C’était logique. C’était le moment de frapper.

Ce test était destiné à éliminer 50 % d’entre eux, n’est-ce pas ?

Alors que le but implicite était de dépasser les autres, ce n’était pas le but de Drake. Non, il allait éliminer lui-même la moitié de ses concurrents. Ils étaient tous des obstacles sur son chemin.

Moins il y en avait, plus la vallée avait de ressources pour lui. C’était la pensée de Drake, et c’était donc ce qu’il entreprit de faire. Les temps désespérés appellent des mesures désespérées.

Il avait déjà mis à terre plus de dix autres stagiaires à ce stade. Le bruit des combats l’avait amené ici, mais il avait été surpris de trouver trois chasseurs de démons en train de se battre. Chacun d’entre eux avait l’air plus mal en point. Drake avait aussi trois petits assistants pour s’assurer que tout se passe comme il le voulait.

Lui et ses compagnons étaient sortis de la brume. Cloudhawk, Naberius et Claudia avaient arrêté de se battre. Trois ennemis se retrouvaient soudainement dans la même équipe contre les nouveaux venus.

Claudia était particulièrement confuse. Elle ne s’attendait pas à tomber sur lui, et puis il lui avait sauvé la vie. Seulement, maintenant il semblait qu’il allait la tuer. Quand le monde était-il devenu si tordu ? « Tu oses affronter un chasseur de démons en tant que loyal soldat de Skycloud ? Ne crains-tu pas la punition ? »

Pour un soldat typique, ses mots auraient pu avoir un certain poids, mais Cloudhawk ne savait pas si elle était naïve ou tout simplement stupide en les essayant sur Drake. Ce type n’était manifestement pas un soldat ordinaire. C’était un noble, tout comme elle, et il avait réussi à un jeune âge. Le respect qu’elle attendait ne viendrait pas de lui.

« Nous croyons aux dieux et sommes loyaux envers Skycloud. Un soldat a le devoir d’accomplir sa mission, et notre mission est de terminer cette formation. Ce que nous devons faire, c’est nous assurer de sortir de ce camp d’entraînement. » Drake parlait rapidement et avec détermination, aussi tranchant qu’un couteau. Il semblait inébranlable. « Sauver ta vie était mon devoir en tant que soldat. Mais, pour accomplir ma mission, je vais devoir tous vous arrêter ici même. »

C’était une sacrée contradiction.

« Ne vous inquiétez pas ! » Les mots sortirent de sa bouche aussi doucement que des boulets de fer. « Je vais juste te casser les jambes. Je ne veux pas te tuer. Si tu as de la chance, tu pourras peut-être encore t’agripper. »

« Oh, je vais griffer quelque chose, c’est sûr ! »

À peine Drake avait-il proféré ses menaces que Naberius se jetait sur le soldat. Son rire fou résonnait dans la forêt, mais personne ne pouvait voir où il s’était volatilisé. Drake se tenait debout, les pieds sur terre et les bras croisés sur la poitrine, plissant les yeux dans la brume comme une tour coincée dans les marais. Vent ou pluie, il ne bougeait pas.

Hehehehe !

Les robes de Drake avaient été déchirées au niveau de la poitrine.

Naberius était passé comme un spectre, tâtonnant Drake avec ses griffes. Mais, il n’avait pas l’impression de déchirer un corps. Il aurait aussi bien pu essayer de planter ses ongles dans la pierre. Des griffes qui auraient pu déchirer la peau d’une bête mutante n’avaient laissé que des entailles superficielles sur la poitrine de Drake.

Dès que Drake sentit le coup, il s’élança avec un poing aussi rapide que l’éclair. Il n’était pas plus lent que Naberius au meilleur de sa forme et était plus fort de plusieurs ordres de grandeur. Il y eut un “ hmph ” étouffant, et Naberius fut projeté avec la grâce d’un sac de sable. Il frappa le sol, rebondit, frappa à nouveau le sol, et ne s’arrêta que lorsqu’il percuta un arbre.

Le corps du jeune homme aux cheveux d’or émit une série d’éclats et de craquements nauséabonds. En un coup de poing, Drake avait fait autant de dégâts que Cloudhawk en une rafale d’attaques.

Drake baissa son regard et regarda les blessures sur sa poitrine. Quelques gouttelettes en suintaient mais s’arrêtaient rapidement, et quelques instants plus tard, les blessures étaient complètement guéries. Il ne restait plus que quelques légères cicatrices. « Ça chatouille », marmonna-t-il.

Intérieurement, Cloudhawk sentit son cœur faire un bond.

La peau de ce type était aussi dure que l’acier. Il pourrait rester là et laisser quelqu’un l’attaquer avec une épée. Les coups laisseraient à peine une marque. De plus, sa vitesse de récupération était encore plus rapide que la sienne, et à en juger par ce seul coup de poing, il était aussi fort que l’enfer.

Contre quelqu’un comme lui, ils auraient pu avoir une chance s’ils avaient des reliques. Mais même à trois contre un, avec rien en main, comment étaient-ils censés se défendre ? C’était comme un lapin qui essaie de se battre avec un pangolin. Le crétin duveteux ne passerait pas à travers cette carapace.

Quelques secondes de plus passèrent, et même les cicatrices sur la poitrine de Drake disparurent.

« Les chasseurs de démons comme toi commandent les pouvoirs de la glace, du feu, du vent et de la terre. Je pourrais être deux fois plus fort que vous et ne pas être capable de vous résister. Mais ici, sans vos pouvoirs divins et vos reliques, que pouvez-vous faire contre de vrais soldats comme nous ? L’instructeur avait raison. Tu es devenu trop dépendant des dons des dieux. Tu as perdu de vue ta propre force. » Drake avait toujours eu l’impression d’être sous la coupe des chasseurs de démons, mais aujourd’hui, il pouvait enfin respirer. « Chaque pouce de nos corps a été tempéré par la douleur et la lutte que tu ne peux même pas imaginer. N’importe quel soldat peut vaincre un chasseur de démons dans un combat direct. Ils ont juste besoin de réaliser leur potentiel. Nous pourrions être l’épine dorsale de la défense de Skycloud tout autant que n’importe lequel d’entre vous ! »

« Arrêtez les bêtises ! Si vous pensez avoir les compétences, alors attendez que nous récupérions nos reliques ! » Claudia était désemparée. Elle ne savait pas comment se défendre contre Drake dans l’état actuel des choses. Mais, elle n’était pas prête à accepter ses conneries. « Toute personne, aussi forte soit-elle, a ses limites, mais le pouvoir des dieux est infini. Vous avez tous rendu vos corps forts, mais qu’en est-il de quelqu’un comme Maître Arcturus ? ! »

Le visage de Drake se crispa de colère et s’assombrit. Sa voix devint un grognement dangereux. « Il n’y a qu’un seul Arcturus dans Skycloud. Deviens-le, et je n’aurai rien à dire. Mais aujourd’hui, ici et maintenant, je peux vous donner une leçon à tous. Vous avez déjà trop parlé, vous venez tous les trois vers moi. Nous perdons du temps, et il y a d’autres personnes dehors qui ont besoin d’une leçon. »

Naberius s’était remis sur ses pieds, bien que tremblant.

Claudia le regardait fixement de l’autre côté de la clairière brumeuse.

Il y a quelques instants, ils étaient tous les trois prêts à s’entretuer, mais maintenant qu’un ennemi commun était apparu, ils étaient obligés de travailler ensemble.

Mais comment ?

Chacun voulait la mort des autres. Comment étaient-ils censés se battre côte à côte en toute bonne foi ? Comment étaient-ils censés unir leurs forces même s’ils devaient le faire ?

Drake avait promis de ne leur briser les jambes que pour les empêcher de participer à l’entraînement, mais quels autres dangers les guettaient dans la forêt de bois mort ? Qu’est-ce qui les attendait, prêt à frapper au moment où ils seraient le plus faible ? Si leurs jambes étaient cassées, comment pourraient-ils courir ou se défendre ?

Les choses avaient définitivement mal tourné !

Drake Thane semblait capable de battre Cloudhawk et les deux autres à lui tout seul, sans parler des trois amis qui l’attendaient dans les coulisses. Comme lui, ils étaient aussi des soldats endurcis par le service. Même s’ils n’étaient pas aussi forts que Drake, ils étaient certainement plus forts qu’un groupe de chasseurs de démons sans leurs reliques. C’était comme se battre contre un tigre aux griffes coupées et aux dents arrachées.

« Si tu ne veux pas commencer, alors je suppose que c’est à moi de le faire. »

Drake frappa ses poings l’un contre l’autre, faisant sauter ses articulations. Il se tordit de gauche à droite, et l’étirement fit que ses muscles semblaient gonfler. En tout, son corps était comme une statue de cuivre, trempé et durci. Les spectateurs étaient convaincus que si c’était un concours entre sa peau et une lame d’acier, c’est la lame qui se briserait.

Il n’y avait pas de temps à perdre. Il fallait s’occuper d’eux rapidement.

Une voix l’appela du groupe, « Tiens bon ! »

Drake plissa les yeux sur son interlocuteur. Il l’avait particulièrement remarqué auparavant, le moins blessé du groupe. C’était aussi le premier à enlever ses vêtements au camp. Quelqu’un comme lui était difficile à ignorer.

Cloudhawk regarda le corps parfaitement formé de Drake. « Si tu es si confiant, pourquoi ne pas faire un pari ? »

Drake gloussa à cette suggestion. Ce type essayait juste de perdre du temps, mais il fit preuve d’humour. « A quel genre de pari penses-tu ? »

Cloudhawk se pencha et ramassa un morceau de bois cassé sur le sol. Il prit des brindilles à sa surface et le fit pivoter. La branche n’était pas plus épaisse que son doigt. « Je parie que je peux te botter le cul avec ce bâton. »

Naberius resta bouche bée. Claudia le regardait bêtement.

Drake et ses trois compagnons étaient là, à le regarder fixement. Dans leurs rêves les plus fous, ils n’auraient jamais pensé qu’il ferait un tel pari. S’était-il cogné la tête quelque part ? Ils n’arrivaient pas à décider de la meilleure façon de se moquer de lui.

«  Haa-hahahaha  ! »

« Drake, j’ai bien entendu ? Ce gamin pense qu’il va te briser avec un bâton ? »

« Son cerveau est secoué. Une épée ne peut même pas percer la peau de Drake. Et il se cache derrière un morceau de bois ! »

Mais, le visage de Drake devint sombre et hargneux. « Tu essaies de m’insulter ? »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 76 – Torsions et retourner Menu Chapitre 78 – Les brindilles c’est comme les épées