Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 73 – Bataille décisive sur les terres désolées

Livre 1 chapitre 73 – Bataille décisive sur les terres désolées

Des ruines gigantesques avaient été détruites par le déchaînement effréné du lézard géant, comme des blocs de construction renversés par un bambin en colère. La région sombra dans le chaos, ponctué par l’effondrement de bâtiments qui ressemblaient à des volcans en éruption. Dans un tsunami de débris, les restes des ruines recouvraient tout.

Cloudhawk tourna la tête mais ne pouvait pas distinguer le haut du bas. Tout près, un autre bâtiment de plusieurs étages s’effondrait comme une avalanche.

« Bordel ! »

Il courut comme jamais.

Des blocs de béton pesant des centaines de livres s’écrasaient sur le sol de chaque côté alors qu’il s’enfuyait. Tout tremblait et le bruit de la pierre qui s’effritait était assourdissant. Chaque seconde qui passait était comme une éternité, car il craignait que le bloc suivant ne l’aplatisse comme une galette de viande.

Mais il eut de la chance. Avant que la plus grande partie du bâtiment ne s’effondre, il trouva un abri, bien qu’un rocher roulant le frappa dans le dos et le fasse tomber. Il fut frappé avec une telle force qu’il vit des étoiles. Il avait aussi l’impression de s’être cassé plusieurs os. Il était étendu là, coincé en dessous des gravats.

Pendant ce temps, de nombreux lézards le dépassèrent. Le jeune charognard était fier de lui et de sa détermination – au moins, le danger qu’il avait affronté lui rapportait quelque chose.

Le lézard titanesque réveillé par le stratagème de Cloudhawk se rapprocha. Les balayeurs s’enfuirent, espérant éviter la destruction eux-mêmes. Heureusement, l’invisibilité offerte par la relique était d’une grande aide, dissimulant à la fois sa signature thermique et tout autre signe de sa présence. Sans lui dans le viseur du monstre, les balayeurs devenaient ses boucs émissaires.

« Vous êtes des putains de monstres », se maudit Cloudhawk. « Voyons voir à quel point vos morts seront horribles ! »

Stranger Black fixa les monstruosités semblables à des iguanes. « C’est un wyrm du désert ! »

Le nom complet de ces créatures était « lézard tyranniques à huit pattes », mais les habitants des terres désolées les appelaient simplement « wyrms des terres désolées ».

Les wyrms étaient parmi les créatures les plus féroces de toutes les terres désolées. Se nourrissant de ce qui restait de l’ancien monde, leur peau était épaisse et indéformable comme de la roche et ils étaient assez forts pour déraciner les montagnes. Par la seule force brute, ils creusaient des tunnels dans les ruines et déchiraient tout ce qui se trouvait sur leur chemin. Ils étaient responsables de la forme d’alvéole des tunnels que l’on trouvait souvent dans les vestiges des villes.

Ces mastodontes à la peau épaisse étaient plus que difficiles à combattre. Avec leur grand nombre, ils étaient tout simplement terrifiants – même les balayeurs étaient impuissants.

L’un des wyrms, relativement plus petit et particulièrement rapide, menait la charge.

Il mesurait plus de six mètres de long et, bien qu’il ressemblait à un lézard, il était couvert de muscles saillants. Des pointes couraient le long de sa colonne vertébrale, comme des lames d’épée, s’agitant alors que quatre paires de pattes épaisses et puissantes le transportaient rapidement à travers le terrain. Sa tête ressemblait à celle d’un lézard, sa gueule était aussi terrifiante que celle d’un crocodile, et son corps se balançait comme un vers géant lorsqu’il donnait la chasse. Jusqu’à présent, il devait se déplacer à plus de trente miles à l’heure.

Longhorn s’avança pour lui faire face.

Bien qu’il ait fait face à une créature plusieurs fois plus grande que lui, il n’était pas du tout effrayé. Il chargea en avant, chaque pas laissant des tranchées profondes tandis que de puissantes pattes le propulsait vers l’avant. Comme un Goliath des contes anciens, il s’abattit sur la bête, indomptable et provocateur, terrifiant tout ce qui osait lui barrer la route.

Pas de tours de passe-passe, pas de mouvements tape-à-l’œil – Longhorn fonça dans le wyrm !

Les deux ennemis, de taille disproportionnée mais tout aussi résolus, s’écrasèrent l’un contre l’autre si fort que leur environnement explosa en poussière et en éclats de roche. Aucun des deux ne recula, chacun luttant avec force sans céder de terrain.

« Aaaarrggghhh !! »

Le wyrm rugit et envoya ses griffes. Le guerrier le bloqua avec son bras gauche et la force de la collision fit remonter d’autres débris dans les airs. Le monstre répondit en ouvrant la bouche et en mordant à pleines dents. À son tour, il lui donna un coup de poing au visage !

Crrrack ! Une douzaine de dents du wyrm se cassèrent et l’impact le fit tomber !

Il ne lâcha pas prise, se précipitant pour se réengager. Ses poings étaient comme des boulets de canon – deux, trois coups de poing – et chaque coup atterrissait avec une force inégalée. Chaque coup de poing était comme un coup de foudre, ouvrant le crâne de la bête et faisant couler le sang.

Cloudhawk, qui regardait tout près, était absolument stupéfait !

Non seulement le mutant frappait avec une force terrifiante, mais il semblait être fait de fer renforcé ! Ses coups de poing étaient comme ceux du marteau d’Artémis.

On pouvait difficilement le considérer comme un être humain ! C’était un monstre !

Même un des plus grands wyrm ne pouvait pas survivre à un tel assaut. Au milieu des coups de poing qu’il recevait, le wyrm essaya de se retourner et de fuir, mais fut attrapé par la queue. Le monstre devait peser sept à huit tonnes, mais peu importe le nombre de ses pattes, il ne pouvait pas se libérer de son emprise.

Un deuxième wyrm avait déjà rattrapé son retard. Longhorn se retrouva face à deux d’entre eux.

« Huh ! »

Les muscles de tout son corps se gonflèrent et une explosion d’énergie stupéfiante l’emplit brusquement. Traînant le monstre par la queue, il le fit tourner en rond et le lança droit sur son compagnon. Les deux se heurtèrent et s’écrasèrent sur le sol en un amas enchevêtré.

Sans parler de Cloudhawk, même les balayeurs avaient des visages blancs !

Panther et les autres se réjouissaient intérieurement d’être du même côté. À en juger par l’étalage dont ils venaient d’être témoins, un seul coup de poing de cet homme les transformerait en pâté. Qui parmi eux pouvait s’opposer au pouvoir de cette façon ?

Sa poitrine se souleva alors qu’il se battait pour respirer. Un combat comme celui-ci était épuisant et il craignait d’y dépenser trop d’énergie ici. Après tout, il restait un dangereux chasseur de démons à affronter.

Mais les wyrms du désert ne s’enfuirent pas.

Le plus grand des deux monstres se remit debout et s’approcha lentement, au grand désarroi de Longhorn. Il était capable de manipuler plusieurs petits monstres s’il le fallait, mais celui-ci était au moins deux fois plus grands que le premier. Malgré tout, il aurait pu s’en sortir à un contre un… mais un contre deux ?

Tuez-le… tuez-le ! Si ces choses peuvent tuer ne serait-ce qu’un seul des sbires du démon, ce serait fantastique ! Ça enlèverait beaucoup de pression à la Reine et améliorerait vraiment nos chances.

Pourtant, les cieux ne l’écoutèrent pas. Alors que son cœur se remplissait d’une sombre attente, une figure tout aussi sombre apparut à l’horizon. Le dirigeable du balayeur dériva à la vue de tous quelques instants avant que le ronronnement d’un canon à chaîne ne remplisse l’air. Les balles pleuvaient avant d’exploser en morceaux de sang et de chair.

Même leur chair dur comme de la pierre ne pouvait résister aux armes du dirigeable. Elles pouvaient être faites d’acier, le canon à chaîne les déchirerait encore. Quel espoir avaient ces créatures avec leur simple peau ? Les monstres restants furent criblés de quelques balles et s’enfuirent dans les ruines pour se cacher. L’un d’entre eux se dirigeait vers Cloudhawk alors qu’il était encore couché sur le sol. Un pas bien placé et le garçon serait écrasé à plat.

Il était temps de partir !

Stranger Black regardait la créature courir. Du coin de l’œil, il espionnait le mouvement du rocher qui retenait Cloudhawk et il vit le jeune homme grimper avec difficulté vers les ruines. Il était tellement furieux qu’il vit rouge – c’était la petite merde qui avait failli le tuer à l’avant-poste de Blackflag. Comment pouvait-il nier la rage et le ressentiment dans son cœur ?

« Stop ! Viens avec moi. Tuez ce petit morveux ! »

Le vautour s’élança en l’air et commença à faire le tour de la zone pour le chasser pendant que les autres s’acharnaient sur l’endroit où ils l’avaient vu pour la dernière fois. Il se cacha dans une impasse, essayant de se cacher des yeux perçants de l’homme-oiseau. Il était trop faible – s’ils le trouvaient, c’était un homme mort !

Une douzaine de balayeurs se dispersèrent et se dirigèrent vers lui. Tout près, le dirigeable était descendu et avait lâché une corde, faisant descendre plusieurs autres balayeurs au sol pour aider à la recherche. De plus en plus d’ennemis inondèrent la zone et il serait bientôt retrouvé. La mort de Cloudhawk semblait certaine, et peu de temps après lui, les autres seraient également retrouvés.

Jusqu’où son manteau d’invisibilité pourrait-il le mener ?

Plusieurs balayeurs tombèrent sur sa cachette et le repérèrent. Ils prirent rapidement leurs armes et crièrent pour avertir les autres pendant qu’ils attaquaient.

« Fils de pute ! »

Le garçon n’avait pas d’autre choix que de brandir son bâton d’exorciste et de charger. Il se jeta sur l’un d’entre eux et rencontra son épée lourde avec un grand fracas. Il était plus fort que jamais, mais il faisait face à un groupe de guerriers balayeurs endurcis. Il n’allait pas pouvoir prendre le dessus cette fois-ci.

Un autre balayeur arriva par le côté, brandissant une massue de fer. Cloudhawk s’élança sur le côté juste à temps. L’air déplacé par l’attaque fouetta ses vêtements.

Deux autres balayeurs le virent et posèrent leurs arbalètes sur son chemin. De puissantes flèches étaient prêtes à l’embrocher, mais avant qu’ils n’aient pu le faire, une silhouette agile sauta des ruines voisines. L’ombre passa si vite qu’elle semblait défier la gravité, surprenant les deux archers.

Un éclair de métal et des gorges s’ouvrirent comme des fontaines de sang.

La reine était-elle venue le sauver ? Mais ce serait stupide ! Venir ici, c’était comme mettre la corde autour de son propre cou !

Le dirigeable repéra la reine et commença à bouger. Le bruit de son canon à chaîne, révélateur et glacial, se mit à vrombir et quelques instants plus tard, la zone fut couverte d’une pluie de tirs. Aussi forte que soit la reine, elle ne pouvait pas ignorer la grêle de plomb et se réfugia dans les ruines pour s’en servir comme couverture.

La reine savait qu’elle ne pouvait pas le sauver.

Cependant, elle était la cible principale du démon, et sa réapparition allait attirer l’attention de ses chasseurs. Si elle pouvait en éloigner la plupart, il aurait une chance, mais ce serait finalement à lui de décider.

« Deuxième Frère, Troisième Frère, prenez les troupes et poursuivez le chasseur de démons ! » Stranger Black cria ses ordres, mais il regarda lui-même dans la direction du jeune homme. « Je vous rejoindrai après avoir arraché la vie à ce morveux. »

L’armée des balayeurs s’était divisée en deux groupes. Longhorn et Vulture rassemblèrent les trois assassins de l’avant-poste, dix balayeurs et le dirigeable pour poursuivre la reine. Stranger Black et le reste des balayeurs se rapprochèrent de la position de Cloudhawk.

« Formez les rangs, encerclez la zone ! Quoi qu’il arrive, je ne le laisserait pas s’échapper cette fois-ci ! »

D’autres balayeurs arrivèrent après avoir nettoyé ce qui restait de la résistance d’Hydra et se dispersèrent dans le secteur. Tous les chemins menant au secteur furent fermés. Bien qu’inexplorée, la zone n’était pas grande et les balayeurs avaient un soutien aérien et un nombre supérieur de soldats.

Ils étaient pris dans un piège mortel ! Il n’y avait nulle part où aller !

Peu importe qui l’emporterait, la longue chasse à travers les terres désolées s’arrêterait ici !

Cloudhawk l’avait compris. Il n’y avait pas d’échappatoire cette fois, alors il ne perdit pas de temps à y penser. Il était temps de combattre ces maudits balayeurs jusqu’à la fin !

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 72 – Le titan du désert Menu Chapitre 74 – Un rocher est un endroit sur