Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 62 – Ennemis et départs

Livre 2, Chapitre 62 – Ennemis et départs

Comme Cloudhawk devait s’absenter un certain temps, il se prépara. Il avait déjà pris deux élixirs d’apaisement, et il devait admettre que les cadeaux d’Aurore étaient utiles. Les médicaments élyséens n’avaient pas l’effet immédiat des médicaments des Sourciers, mais ils étaient beaucoup plus doux pour son organisme.

Les chercheurs utilisaient des méthodes scientifiques anciennes pour créer des produits pharmaceutiques, qui produisaient des résultats quelques instants après l’injection. L’injection de la panacée en était un exemple. Elle améliorait l’auto-guérison d’un facteur fois dix presque immédiatement. Cependant, au final, ces médicaments poussaient souvent le corps au-delà de ses limites naturelles, pressant chaque cellule pour chaque once de potentiel pour un coup de pouce temporaire. En tant que telles, ces drogues étaient très bonnes à court terme, mais elles pouvaient être dangereuses à long terme.

Il le savait, aussi n’avait-il pas voulu risquer sa santé en prenant des médicaments qui forcent l’amélioration. D’un autre côté, les élixirs qu’elle lui avait apportés étaient différents. Ils avaient été raffinés par des processus spéciaux ici dans les terres élyséennes. Le contenu des bouteilles était petit, mais il s’agissait d’extraits puissants de matériaux rares. Leurs ingrédients amélioraient la force, l’agilité et la régénération.

Plus important encore, ces élixirs étaient stables et n’avaient aucun effet secondaire.

Après s’être entraîné un petit moment, il avait été surpris de constater qu’il progressait rapidement. Quelques jours seulement après avoir commencé le régime à base de plantes, il était capable d’exécuter confortablement trente postures des exercices de chasseur de démons. Cela prouvait qu’il s’améliorait.

Pour la plupart des Élyséens, son incroyable amélioration serait difficile à croire, alors pour éviter le choc et la curiosité, il avait gardé le secret. Au rythme actuel de sa progression, il réalisait en quelques jours ce qui lui avait pris un mois d’entraînement.

Aurore Polaris n’était pas non plus une personne ordinaire ! Son talent n’était peut-être surpassé que par celui de Sélène Cloude.

Il était unique à bien des égards. Il pouvait entendre les reliques, par exemple, et il s’améliorait à un rythme plus rapide que la plupart des gens. Si le patriarche de la famille Polaris l’apprenait, il annulerait sûrement son entraînement à la Vallée des Enfers. Skye cherchait des personnes pour rendre sa famille et ses soldats plus forts – il voulait forger des personnes pour en faire la pointe de la lance. Cependant, avec ses capacités actuelles, il serait gaspillé dans l’avant-garde. Skye voulait faire de lui un pilier de leur famille.

Bien sûr, du point de vue de Cloudhawk, il n’y avait aucun avantage à être un serviteur de la famille Polaris. Il avait toujours apprécié sa liberté et, aussi puissante que soit la famille Polaris, elle semblait aussi attirer les problèmes. Il n’aimait pas les problèmes, il ne voulait pas être attaché dans un endroit où ils pouvaient facilement le trouver. Il préférait passer son temps à s’entraîner à distance.

Enfin, le jour de son départ arriva. Il emballa la nourriture pour Oddball et ses élixirs dans un sac de voyage, le mit sur son épaule et se prépara à partir.

« Ça ne te convient pas de porter ton épée à la main tout le temps. J’ai fait faire quelque chose pour toi. » Aurore l’avait traqué et lui avait jeté quelque chose.

Il l’attrapa – un fourreau fait des mêmes matériaux que son épée d’or noir carnage silencieux. Quand il glissa l’épée dedans, il avait été agréablement surpris de voir à quel point elle s’adaptait bien. Il n’était pas sûr de savoir comment elle avait obtenu les dimensions de son épée avec autant de précision.

Elle lui avait fait un sourire en coin. « Elle est faite d’acier de tungstène élyséen. Elle a coûté cinquante ors à fabriquer. N’oublie pas d’ajouter ça à ce que tu dois. »

Il semblait que sa dette augmentait chaque jour, et il savait qu’elle n’allait cesser de croître. La nourriture d’Oddball était limitée, et il avait besoin de plus de médicaments pour son entraînement. Comme elle était la seule à avoir les moyens de se procurer ces choses pour lui, il devait compter sur ses faveurs. La route allait être longue pour se libérer de ses dettes, mais c’était exactement ce qu’elle voulait.

Aurore réfléchit un moment. « Travaille dur quand tu y seras. Quand j’aurai le temps, j’essaierai de trouver un moyen de venir te rendre visite. »

Skye ordonna à un contingent de l’accompagner, s’assurant qu’il était en sécurité sur le chemin de la Vallée des Enfers. M. Ink était à la tête du groupe.

Il ne comprenait pas le médecin de la famille Polaris, mais il savait qu’il n’était pas une mauviette. Il devait être quelque chose de spécial pour que Skye Polaris maîtrise son tempérament en sa présence. La présence de M. Ink devait être un moyen de s’assurer que rien ne lui arriverait sur le chemin.

Skye avait également expliqué les choses à faire et à ne pas faire dans la Vallée des Enfers.

” L’environnement là-bas est rude, mais c’est l’endroit parfait pour te rendre plus fort. Si vous survivez, vous êtes sûr de vous améliorer rapidement. Tu y apprendras beaucoup de choses que tu ne pourras pas apprendre sur les terres élyséennes, alors assure-toi d’être attentif. »

Le vaisseau se préparait à partir. Après avoir reçu ses derniers ordres, Skye Polaris s’était préparé à partir.

Mais, alors qu’il se retournait pour partir, le son d’un attelage de gryphons venant de la ville parvint à leurs oreilles. Tous les regards se tournèrent vers l’extravagant convoi à son approche, vers les drapeaux flottant sur chacun d’eux. Chaque drapeau représentait un croissant de lune sur un champ bleu. C’était le blason d’une des familles influentes de la ville de Skycloud.

Les yeux de Skye avaient brillé. « La famille Lunae. Est-ce que cet arriviste de Garuda Lunae envoie aussi des gens à la Vallée des Enfers ? »

Le contingent de chariots de la famille Lunae s’était arrêté près de Skye Polaris. De l’intérieur sortit un homme qui avait précisément la forme d’une boulette de viande mais la taille d’un homme. Il se dandinait vers le patriarche Polaris avec un regard amical sur son visage. Pesant plus de 200 kg, cet individu rondouillard était vêtu d’une robe de soie dorée immaculée. Une moustache oblique surplombait des lèvres pulpeuses, et bien qu’il ait une cinquantaine d’années, ce monsieur corpulent semblait comique et inoffensif.

« Général, bien sûr que c’est vous. Quelle coïncidence. » Garuda Lunae n’avait fait que quelques pas avant que son visage ne devienne rouge et qu’il ne se mette à souffler. Le sourire heureux ne s’est jamais effacé de son visage, cependant. « Cet humble homme présente ses respects. »

« Vous êtes gonflé. » Skye souffla en regardant l’assemblée des Lunae. « N’êtes-vous pas des marchands ? Qu’est-ce que c’est que ça, envoyer des hommes se sacrifier dans la vallée des enfers ? »

« Si sérieux, Général. Si grave. Nous ne sommes que des marchands et cultiver des combattants d’élite ne nous est guère utile. » L’expression de Garuda était soudainement comiquement mélancolique. « Je ne suis pas sûr de l’affliction qui s’est abattue sur ma troisième fille, mais elle insiste pour être autorisée à entreprendre un entraînement à la Vallée des Enfers. »

Skye le regarda, la surprise se lisant sur son visage. « Elle doit en connaître les dangers. Les enfants de l’aristocratie sont particulièrement protégés, et pourtant, elle persiste. Vous avez élevé une bonne fille. Faites-la sortir. Laisse-moi voir. »

Garuda rayonna et fit signe vers les voitures. « Claudia, viens ici et présente-toi au commandant. »

Une jeune femme aux cheveux d’or sortit, si mince qu’elle semblait presque flotter. Son joli visage était usé au point d’être presque qualifié de hagard, semblant comme si une brise raide pouvait la faire tomber. Son visage conservait une expression de bois tandis qu’elle se dirigeait vers l’endroit où se tenait Skye. Une fois devant lui, elle s’inclina humblement. « Je salue le commandant. »

La voix d’Aurore avait interrompu la conversation. « Hm ? Cloudhawk, pourquoi te caches-tu derrière moi ? »

Les yeux de Claudia Lunae s’étaient tournés vers elle juste à temps pour le voir se faufiler derrière elle. Tout à coup, son expression et ses manières changèrent. Ses yeux étaient devenus deux fournaises de rage. « Toi ! »

Skye avait regardé, perplexe. Aurore l’avait regardé, confuse. Garuda les avait regardés tous les deux, surpris.

Il ne pouvait s’empêcher de déplorer une fois de plus la petitesse du monde. Pourquoi tombait-il constamment sur des gens qui voulaient sa mort ? Il ne pouvait pas se cacher, alors il s’était simplement tenu là, à la vue de tous. Il ramena ses épaules en arrière et répondit, « Bien sûr que c’est moi ! »

« Meurs ! »

Claudia leva sa main, et de sa paume surgit une relique en forme de fleur. Elle lança plusieurs dizaines de fléchettes, toutes dirigées vers lui.

Choqué, son père cria comme un porc : « retiens-toi ! »

« Fleur de la Tempête ? »

Les sourcils fins d’Aurore s’étaient levés, mais son épée était en mouvement. Debout devant lui, elle planta la lame de l’épée dans le sol, ce qui fit surgir un mur de terre du sol. La grêle de fléchettes avait été arrêtée avant qu’elle ne soit proche.

« C’est une sacrément bonne diablesse ! »

En effet, même des gens comme Frost de Winter étaient embarrassés lorsqu’ils essayaient de l’affronter. Qui était cette fille qui pensait pouvoir blesser son serviteur devant elle ? Quelqu’un dans la ville était en fait plus arrogant qu’elle. Elle n’allait pas laisser passer ça facilement !

« Tu es devenue folle, ma fille ? ! » Garuda lança son corps bosselé entre eux. « Je n’ai pas dépensé une fortune pour t’acheter cette relique afin que tu l’utilises sur les hommes du Général ! Contrôle-toi ! »

Tous les trois étaient intouchables ! Skye Polaris allait sans dire. Il était le commandant des forces armées de Skycloud. Sa position n’était peut-être pas aussi illustre que celle du gouverneur, mais il n’en exerçait pas moins de pouvoir. Aurore Polaris avait le soutien de sa famille et du Temple, ainsi que de M. Ink, qu’ils ne voulaient pas froisser. Quant au jeune homme, Garuda ne le connaissait pas, mais il ne valait certainement pas la peine d’attaquer la famille Polaris.

Skye gloussa sèchement. « La famille Lunae est impressionnante. Ton collier de traqueur n’a rien de spécial, mais la Fleur de la Tempête est une sacrée relique. Tu es vraiment prêt à dépenser de l’argent pour ta fille. »

Garuda se mit à genoux. « La fille de cet humble homme a agi de manière inappropriée. Nous supplions le commandant de nous pardonner ! »

Quand elle vit son père à genoux, Claudia Lunae commença à se débattre. Elle réalisa soudain à quel point ses actions irréfléchies les avaient mis dans une situation dangereuse.

Skye ne fit pas attention à Garuda. « C’est quoi tout ça ? »

Cloudhawk haussa les épaules et raconta leur histoire litigieuse.

Le général fronça les sourcils et passa ses doigts dans sa barbe. « Cet enfant était un ami du garçon Umbra, et au final, tu as dû le tuer ? Il n’était personne d’important, et tu n’avais pas le choix. On ne peut pas t’en vouloir. Je vais t’aider à arranger ça »

Aurore soupira. « Si c’était quelqu’un d’autre, ce serait facile, surtout parce que c’était une ordure sans talent. Mais, celui-là avait un frère que nous ne voulons pas contrarier. »

« Qui ? »

« Qui d’autre ? Atlas ! »

« Fils de pute, lui ? »

La nouvelle n’avait pas plu à Skye. Atlas était le commandant en second de la Cour des Ombres, la plus infâme organisation d’opérations spéciales de Skycloud. Ils recevaient leurs ordres directement du Temple. Même la famille Cloude ne pouvait pas les contrôler, et encore moins la famille Polaris. Atlas n’était pas un bâtard facile à traiter.

« Comment voulez-vous traiter avec cette fille ? » Skye Polaris regarda Claudia. Atlas était un problème, mais celle-ci ne l’était pas. Garuda implora la pitié, mais le commandant fit comme s’il n’entendait pas. Il s’adressa directement à Cloudhawk. « ta décision. »

Claudia Lunae s’était tenue aussi immobile que la pierre et était restée tout aussi silencieuse, se mordant les lèvres.

« C’est une affaire personnelle, donc je ne peux pas demander au général de s’impliquer. Mais si elle décide quand même de s’en prendre à moi, je n’aurai aucune pitié. »

« Bien. Un homme d’intégrité. Décidé comme il se doit. Laisse les enfants résoudre leurs propres problèmes. Laisse les adultes s’occuper des affaires familiales et reste en dehors de ça. » Skye le fixa, qui s’était révélé être un sacré fauteur de troubles. « La menace du couteau d’Atlas dans ton dos est aussi une bonne chose. Ça veut dire que tu vas devoir devenir fort rapidement. »

Quel autre choix avait-il ? Il devait accepter que le destin le déteste !

M. Ink intervint discrètement : « Tout le monde, le vaisseau se prépare à partir. »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 61 – Les cadeaux généreux d’Aurore Menu Chapitre 63 – Reconnaissane