Chroniques des Dieux Déchus | The Godsfall Chronicles | 陨神记
A+ a-
Chapitre 109 – Dark Atom

Livre 1 chapitre 109 – Dark Atom

Le test final mesurait l’endurance et la volonté. La méthodologie était simple et comprenait des tests tels que le fait de lui faire soulever un objet juste assez lourd pour qu’il dépasse presque ses capacités et de voir combien de temps il pouvait le tenir ou de lui faire endurer des quantités croissantes de stimulation douloureuse.

Une fois de plus, les résultats surprirent les chercheurs.

Si l’on donnait aux sujets normaux une mesure de un pour représenter leur endurance et leur volonté, Cloudhawk était à trois voir plus.

Le jeune homme était un modèle des friches, du moins en termes de maniérismes. Il était fanatique, tenace jusqu’au bout des ongles, et même lorsqu’il était au bord de la mort, sa volonté était inflexible.

Quant à lui, il devenait de plus en plus furieux de ce processus. Ces tests se poursuiveraient pour l’éternité, putain ! Mais qu’est-ce qu’ils faisaient ? !

Roste s’appuya fortement sur sa canne, tout en conduisant ses trois subordonnés dans la chambre d’essai. Il le considérait désormais avec des yeux totalement différents, comme un chasseur de trésor qui aurait trouvé des richesses enfouies. Il s’appuya sur plusieurs décennies de préparation, en prenant soin de ne pas révéler sa profonde excitation devant leurs découvertes. Il l’avait soigneusement calibré au fur et à mesure qu’ils entraient. « Dis-moi, es-tu intéressé de devenir l’organisme le plus puissant des terres désolées ? »

Cloudhawk trouvait la question du vieux savant déconcertante. « Qui ne le serait pas ? » répondit-il avec désinvolture.

L’académicien Roste avait omis de toucher son collier en os et poussa un soupir d’émotion. « En effet, qui ne veut pas être plus fort ? Notre biologie est si fragile, nous, les humains, sommes si facilement brisés. La moindre blessure ou maladie pourrait nous enlever ceux que nous aimons. Seuls les plus forts peuvent protéger ce qui leur est cher ».

Pourquoi tout ce que disait ce vieil homme semblait mystérieux ?

Hellflower fit une remarque : « Si je me souviens bien, le Conclave de Dark Atom devrait faire entrer en contrebande une cargaison de matériaux provenant des terres élyséennes cet après-midi. Aucun de nos autres sujets ne serait capable de recevoir les stéroïdes. Nous pouvons les utiliser sur lui. »

« Très bien », répondit Roste sans hésiter. Il fit la grimace alors qu’une autre série de toux retentissait. Quand il reprit son souffle, il ouvrit les yeux une fois de plus, les tournant vers Hyène. « Rassemblez quelques personnes et allez à la rencontre du groupe de Dark Atom. Offrez le double du prix qu’ils demandent et demandez à Wolfblade d’apporter plus de matériel provenant des terres élyséennes. »

« Putain, qu’est-ce que vous préparez ? » Cloudhawk était de moins en moins à l’aise avec sa situation. « Je commence à en avoir marre d’être maintenu dans le noir ! »

Il n’était pas du genre à croire que des bienfaits tombaient du ciel. L’académicien l’avait recueilli, lui avait donné de la bonne nourriture et des boissons, et se préparait maintenant à utiliser des matériaux précieux provenant des terres élyséennes pour le rendre plus fort. Rien de tout cela ne serait gratuit.

Cette question provoqua chez le vieil homme une nouvelle crise de toux. Sa poitrine se souleva alors qu’il se battait pour respirer. Cette fois, c’était si grave qu’il avait du mal à rester debout.

« Ne soyez pas si ingrats ! » Le visage effrayant de Chimp se tordit d’indignation alors qu’il le fixait en soutenant Roste. « L’académicien a une haute opinion de vous. Il veut vous aider ! Avoir ce genre de patronage serait un rêve pour beaucoup de gens dans le désert ! »

Roste finit par reprendre son souffle et agita la main, implorant le silence de Chimp. Il regarda Cloudhawk avec cette expression calme et érudite qui émanait de ses yeux humains et sage. « Jeune homme, vous pouvez voir dans quel état je suis. »

En effet, le vieil homme pouvait à peine se tenir debout et se balançait comme un brin d’herbe dans le vent. Il semblait constamment sur le point de basculer. Ses cheveux étaient une fine vadrouille de blanc filiforme et son visage était profondément sculpté de rides croisées. Sa peau était sèche et tendue sur son corps émacié. Dans l’ensemble, il ressemblait plus à un cadavre qu’à un homme.

Il poursuivit : « J’ai plus de quatre-vingts ans, je suis plus près de la mort qu’autre chose. À cet âge, la richesse, l’honneur, les titres, l’influence… rien de tout cela n’a d’importance. Mais, je reste avec des regrets, et le désir de quitter ce monde avec quelque chose que j’ai créé – un être puissant – comme marque finale. »

Cloudhawk croyait à moitié à la diatribe du vieil homme.

« Tu as le pouvoir d’un chasseur de démons et un potentiel énorme. Mieux encore, tu es jeune et donc, mon plus grand semis. Cela ne sert à rien de se retenir. » Il s’adressa au jeune homme, plein de sérieux. Il se battit contre une autre série de toux. « Je te donne le pouvoir pour que tu puisses améliorer cette terre. Tu es l’extension finale de mon rêve, le dernier but à atteindre pour que je puisse mourir en paix. Un succès pour le bien de tous. »

Il ne pouvait pas s’empêcher d’être ému. Rester en vie aussi longtemps dans les terrains vagues n’était pas une mince affaire. Après ce discours, il choisit d’attendre et de voir ce qui allait se passer.

Il exprima un autre petit doute : « Qu’est-ce que le conclave de Dark Atome ? »

Hellflower répondit à la place de l’académicien : « C’est un groupe de chercheurs établi aux confins des terres élyséennes, se cachant de la colère de ses habitants. Leur chef actuel est Wolfblade, un homme sauvage et ambitieux. Ils nous font passer en contrebande des choses provenant de leur territoire en échange de choses qui nous appartiennent. Ils gagnent beaucoup d’argent que nous utilisons dans leur lutte contre les villes saintes, et ils font donc de fréquents voyages jusqu’ici pour faire du commerce ».

Des chercheurs se cachent également dans les terres élyséennes ?

C’était inattendu ! De tous les habitants des terres désolées, c’étaient les chercheurs que les habitants des terres élyséennes haïssaient le plus. Non seulement ils étaient des païens impies, mais ils jouaient aussi avec les reliques impies du passé tout en niant la suprématie des hommes pieux. Ils refusaient même d’accepter la véracité des histoires divines, ce qui faisait des chercheurs des ennemis qui devaient être tués à vue.

Était-il même possible que ce groupe, aussi incompatible avec les terres élyséennes que le feu et l’eau, puisse survivre dans un territoire aussi hostile ? Comment y arrivaient-ils ?

Cloudhawk avait toujours été victime de sa curiosité. Il dirigeait ses mots vers Hyène, celui qui allait rencontrer Dark Atom, « Puis-je aller avec vous ? »

Hyène s’était perdu dans ses pensées lorsque la question du jeune garçon piqua son attention. Ses sourcils se levèrent et il se tourna vers Roste pour obtenir l’avis du vieux scientifique. L’académicien approuva de la tête. Le lieu de leur rencontre était juste à l’entrée de la base de Blackwater, il n’y avait donc aucun endroit où il pouvait fuir. Ils avaient encore besoin de la coopération du jeune homme. De plus sa demande n’était pas déraisonnable, l’académicien ne voyait aucun mal à lui permettre de satisfaire sa curiosité.

« Je suis un peu fatigué. Nous allons en finir ici pour l’instant. »

Roste était vieux et, de ce fait, sa vigueur diminuait. Ils avaient passé pas mal de temps à effectuer ces tests et bien qu’il soit désireux de continuer, son corps ne voulait pas coopérer. Ils étaient obligés de reporter l’examen.

Cloudhawk suivit Hyène hors de la chambre d’essai. Chimp fut le dernier à sortir. Il ferma la porte, sortit un jeu de clés de son manteau et verrouilla derrière eux.

Chimp était le directeur du laboratoire et aussi l’étudiant de l’académicien. Il n’était pas aussi capable de se battre que Hyène, ni aussi astucieux que Hellflower, mais il était d’une loyauté sans faille envers l’académicien. Il était récompensé par la responsabilité de superviser toutes les affaires confidentielles et importantes du laboratoire. Il en détenait toutes les clés.

Une douce brise passa. Hellflower apparut à ses côtés.

Chimp salivait effrontément sur sa poitrine fière et ses fesses fermes. Il ne cligna même pas des yeux.

Hellflower s’arrêta soudainement et, volontairement ou non, étira son dos, forçant sa croupe à se redresser. « Tu apprécies la vue ? »

Cette femme était toujours si calme et digne, si bien que ses taquineries soudaines avaient creusé l’esprit lubrique de Chimp. Son sang pompait plus vite, son corps réagissant inconsciemment à ses suggestions. Il lui répondit avec un sourire obscène : « Une belle vue est une chose, mais je me demande si tu sais comment utiliser tes dons ».

« Est-ce que toute ta tête est bouchée par le sperme ? Je ne comprends vraiment pas pourquoi l’académicien a choisi un homme comme toi pour diriger son laboratoire. » Son langage brutal n’était pas entaché de colère. En fait, c’était presque de la taquinerie. Elle poursuivit en soupirant : « Mais je n’ai rien à faire, et l’ennui est une terrible affliction. Je veux un verre. »

Les yeux de Chimp s’illuminèrent comme un chat qui aurait senti l’odeur du poisson. « Qu’est-ce que tu veux ? Je vais te servir. »

Hellflower jeta un regard fugace vers le porte-clés. « Oh, je ne peux pas te demander de dépenser de l’argent pour moi. »

« Ce n’est rien. Ce n’est pas un problème ! »

« Très bien… ce soir alors. »

Il était peu probable que cette femme se soit soudainement intéressée, pour dissiper sa solitude. Pourtant, Chimp ne pouvait s’empêcher d’être excité par les scénarios qui se jouaient dans son esprit, ce qui rendait les réactions physiques de son corps plus aiguës. Cette femme était bien plus dangereuse qu’elle n’en avait l’air. Sinon, il lui aurait donné une leçon il y a bien longtemps.

Les sons uniques des systèmes hydrauliques – les treuils et les engrenages – s’étaient mis à gémir alors qu’ils s’efforçaient d’ouvrir l’immense porte d’entrée de la base. Près d’une centaine de personnes franchirent le portail, tous vêtus d’un équipement de protection contre les risques biologiques. Elles portaient toutes sortes d’armes, brandies à la vue de tous.

Alors que Cloudhawk franchissait la porte avec Hyène et sortait dans le marais, il vit quelque chose émerger du brouillard. Cela ressemblait à un dirigeable, et il s’était faufilé à travers le marais se dirigeant vers eux. Il semblait plus grand d’un tiers que celui commandé par les lieutenants du calife. Six ou sept machines volantes à l’aspect bigarré les entouraient.

S’agissait-il des chercheurs des terres élyséennes ? Ils avaient même un dirigeable – ils devaient être une force avec laquelle il fallait compter !

Hyène gardait ses yeux sur son dos. Ses poings se levaient lentement, ses ongles s’allongeaient centimètre par centimètre. Cependant, lorsque la moindre pensée corrompue lui traversait l’esprit, Cloudhawk semblait le sentir. Il tourna la tête, les yeux aiguisés, pour le fixer.

« Qu’est-ce que tu regardes ? » Hyène fut surpris par la conscience aiguë de la situation de l’enfant. À ce moment-là, les pensées sombres étaient passées. « Dégage de mon chemin ! »

Cloudhawk fronça les sourcils avec suspicion. Il avait certainement ressenti quelque chose… ou était-ce une illusion ?

Il se fiait à son intuition sans l’ombre d’un doute. Ce n’était pas une erreur. Il avait senti le danger, alors ses yeux avaient suivi l’homme balafré. Mais il n’avait pas réussi à repérer quoi que ce soit de fâcheux.

Ils avaient quitté la base avec une vingtaine d’objets dans une remorque, des choses étranges qui ressemblaient un peu à des caisses et d’autres à des cages. L’extérieur était enveloppé dans un tissu serré, mais on pouvait clairement entendre le bruit des créatures à l’intérieur.

Le dirigeable de Dark Atom s’était posé lentement et un grand homme au nez pointu, semblable à celui d’un faucon, en sortit. Ses yeux perçants et aiguisés balayèrent le contingent de Blackwater avant de se poser sur Hyène. Il se mit à sourire. « Ça fait longtemps, Hyène mon ami. Je suis heureux de voir que tu respires encore. »

« Arrête tes conneries, Buzzard ! » Hyène n’avait clairement pas envie de jouer au plus fin avec ce type. Parmi ces illustres chercheurs de Dark Atom, celui-ci n’était pas du genre à s’embêter avec qui que ce soit. « L’académicien a dit de vous en donner vingt cette fois. La prochaine fois, c’est le double. »

Buzzard jeta un coup d’œil sur les caisses, agréablement surpris par la nouvelle. « L’Académicien est aussi généreux que prospère, je vois ! Je le remercie au nom de Wolfblade. »

Leur échange fut interrompu quand une des caisses se renversa. Un grondement de colère s’était fait entendre de l’intérieur, suivi de bruits de lutte. La bête qui se trouvait à l’intérieur de la caisse se battait pour se libérer.

Plusieurs soldats de Blackwater s’étaient précipités avec leurs armes en crachant des éclairs. Un côté de la caisse s’était ouvert et une monstruosité surgit de l’intérieur. Des étincelles avaient jailli de la caisse, mais elles étaient complètement inefficaces.

« Aaaarrgghhh ! »

La bête verte s’empara d’un des soldats, qu’elle déchira en deux sans cérémonie. Elle se jeta sur un autre et lui écrasa la tête d’un seul coup de poing.

Hyène réagit immédiatement. Des poils noirs lui poussèrent sur le corps, et ses deux jambes puissantes l’envoyèrent charger vers la bête. Le monstre écaillé sentit Hyène arriver, ce qui ne fit que l’enrager davantage. Une haine profonde et bouillonnante s’empara de ses yeux sauvages.

Les deux bêtes humanoïdes s’affrontèrent, échangeant un coup de poing pour un autre. Hyène était visiblement plus fort.

Le monstre aux écailles vertes fut repoussé de quelques pas, mais il était indemne du coup de Hyène. Sa force et son endurance étaient impressionnantes, c’était le moins qu’on puisse dire.

Avant que la créature ne puisse retrouver son équilibre, Buzzard disparut comme un fantôme. En termes de vitesse, il était au moins trente pour cent plus rapides que Hyène. Déjà désavantagé, le monstre de couleur verte se retrouva soudain face à un autre individu tout aussi fort. L’attaque surprise le força à s’effondrer.

Hyène et Buzzard clouèrent la créature au sol, l’une à sa gauche et l’autre à sa droite. Finalement, les écailles rentrèrent dans la peau de la créature, révélant un homme chauve en forme de taureau en dessous. Alors qu’il regardait la scène, les yeux de Cloudhawk s’élargirent, en état de choc. « C’est lui ! »

N’était-ce pas le capitaine des mercenaires, celui qui avait tenté de le tuer dans les marais ? Il se souvenait que Hyène l’avait assommé et ramené au camp. C’était il y a environ dix jours. Que lui était-il arrivé depuis ? Comment était-il devenu si fort ? Pourquoi faisait-il soudain partie des marchandises de la base ?

L’homme chauve ne perdit pas connaissance. Il criait et rugissait d’une haine impuissante jusqu’à ce qu’un des soldats de Blackwater lui fasse une injection. Il avait sombré dans le coma. Ainsi neutralisé, il fut remis dans la caisse.

« Ce nouveau n’est pas encore stable. Ses souvenirs n’ont pas été complètement effacés », expliqua Hyène à Buzzard. « Je vais retourner à la base et l’échanger avec un autre. »

« Pas besoin. » Buzzard regardait la caisse de l’homme chauve. Il gloussait à travers un sourire sombre. « Nous sommes plus que jamais dans la merde. Les combattants comme lui sont rares. Je pense que Wolfblade l’aimera. Nous lui apprendrons comment se comporter. Envoyez nos remerciements à l’académicien ».

Les membres de Dark Atom avaient rapidement rassemblé les caisses et les avaient chargées sur leur dirigeable. Pendant ce temps, les soldats de Blackwater avaient recueilli les matériaux.

Une fois la transaction terminée, Dark Atom se prépara à partir. Ils n’avaient laissé aucune trace de leur présence derrière eux. Buzzard fit ses adieux, puis leur dirigeable décolla. Cloudhawk suivit Hyène et les autres à leur retour à la base, mais cette fois, sa curiosité était remplacée par quelque chose qui ressemblait plus à de la préoccupation.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. Yorushima
🎗 Tipeurs récents
  • PascalW
  • Alexis
  • Yorushima


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 108 – Examens Menu Chapitre 110 – Voler des secrets