Le Monde des Arts Martiaux | Martial World | 武极天下
A+ a-
Chapitre 350 — L’Île de la Lune Noire

 

 

Le Continent du Grand Dévers abritait de nombreuses régions peu hospitalières, et les lieux qui avaient vu mourir des maîtres Xiantian ne manquaient pas. Il existait même des endroits suffisamment périlleux pour mettre en danger des maîtres Xuandan.

Dans l’ensemble, l’Île de la Lune Noire n’était pas particulièrement dangereuse ; du moins, pas au-delà du Houtian. Un véritable maître Xiantian qui s’y aventurerait n’aurait naturellement aucun mal à se départir d’un adversaire comme le Roi Fantôme. En réalité, il était même tout à fait probable que deux individus de ce calibre ne s’affrontent pas. Dans ce genre de combat entre deux puissants adversaires, les blessures étaient presque inévitables. À moins qu’un trésor ou un bénéfice important soit en jeu, il n’y avait pas vraiment d’intérêt à se lancer dans un combat à mort.

Évidemment, vu sa cultivation actuelle, l’Île de la Lune Noire représentait un lieu dangereux pour Lin Ming et Zhou Xinyu. Mais grâce à la technique secrète de la Lune Montante qui permettait de dissimuler sa respiration, les risques d’être repéré par un Roi Fantôme s’avéraient minimes.

Quoi qu’il en soit, avant de s’y rendre, Lin Ming fit d’abord un crochet par la Nation Huoluo et son Bassin Séraphin.

Toute cette histoire remontait à un pari perdu par Maître Liang de la Maison Martiale de la Nation Huoluo. Beaucoup de temps s’était écoulé depuis, mais avec tout ce qui l’avait occupé depuis, Lin Ming n’était jamais parvenu à trouver le temps de s’y rendre.

Cependant, le hasard faisant parfois bien les choses, la Nation Huoluo se trouvait cette fois sur son chemin en direction de l’Île de la Lune Noire.

Avec l’arrivée de Lin Ming, Maître Liang avait beau le détester du plus profond de son cœur, il devait tout de même le traiter avec le plus grand respect et afficher constamment une expression béate d’admiration.

Pour tout dire, il n’avait pas vraiment le choix. Lin Ming occupait un statut absolument terrifiant. Maître Liang mis à part, ses soutiens au cœur de la secte ne se comportaient pas autrement en présence de Lin Ming.

Le Bassin Séraphin de la Nation Huoluo recelait à n’en pas douter de nombreux bienfaits. L’eau y était pareille à un délicat nectar de jade, et lorsque Lin Ming en soulevait une poignée dans sa paume, elle apparaissait d’une clarté sans pareille et semblait coller légèrement à la peau. Si bien qu’elle ne coulait pas entre ses doigts.

En sautant dans le bassin, Lin Ming sentit immédiatement ses muscles se détendre. Prenant une profonde inspiration, il plongea directement vers le fond en fermant ses sens au monde extérieur. À cet instant précis, il était comme un bébé flottant dans le ventre de sa mère.

Lin Ming ne comptait pas se gêner. Il avala de grosses gorgées de ce fin nectar et laissa l’eau s’écouler à travers son corps. Une huile noire commença alors à se décharger par les pores de sa peau, chargée avec l’air Houtian qui infectait ses membres. Une pure énergie du ciel et de la terre se répandit dans ses méridiens, une partie restant à l’intérieur.

Lin Ming réalisait petit à petit tout l’intérêt du Bassin Séraphin. La fine énergie primordiale contenue dans ses eaux ne rivalisait pas avec celle d’une pilule de haut niveau, mais en revanche, elle renfermait un formidable effet purificateur. Soit exactement ce dont il avait besoin à l’heure actuelle.

Tandis qu’il était sous l’eau, il se mit à faire circuler les Chroniques Divines Interdites de l’Oiseau Vermillon, manipulant adroitement son Esprit de Feu pour brûler de petites quantités de toxines.

Lin Ming resta dans le Bassin Séraphin pendant une journée entière, drainant toute l’énergie du ciel et de la terre qui y avait été accumulée au cours des six derniers mois. Maître Liang ne put rien y faire. Son cœur saignait et il devait endurer la douleur en attendant qu’il reparte.

Finalement, au coucher du soleil, Lin Ming mit le pied en dehors du Bassin Séraphin et sécha ses cheveux mouillés. Maître Liang força un sourire aimable et commanda à une servante de lui apporter un plateau de fruits.

Il n’était visiblement pas nécessaire d’enfoncer le couteau plus profondément. Maître Liang avait honoré sa promesse, et avec ça, leur petit différent appartenait désormais au passé.

Après son passage dans le Bassin Séraphin, Lin Ming n’avait pas vu sa cultivation progresser. Il se trouvait toujours à la haute Condensation de l’Impulsion. En revanche, une bonne partie des toxines présentes dans son corps avait été évacuée. Bien que son effet soit particulièrement bénéfique, six mois d’énergie du ciel et de la terre accumulée dans le bassin permettait un seul bain. À l’échelle d’une secte, ça en devenait presque insignifiant. Et cela expliquait d’ailleurs sans doute pourquoi les Sept Profondes Vallées permettaient à la Nation Huoluo de le conserver.

Zhou Xinyu se faisait particulièrement discrète depuis les évènements avec Huang Zixuan. Au cours de leur séjour dans la résidence de la Famille Lin, elle avait passé le plus clair de son temps recluse dans sa chambre.

Alors qu’ils survolaient la mer, la couleur de l’eau s’assombrissait de plus en plus. Lin Ming déploya ses sens pour essayer d’en sonder la profondeur, mais le fond marin échappait déjà à la portée de sa perception, et se trouvait sans doute déjà à plus de huit-cents mètres.

On racontait que dans les régions les plus reculées de la Mer Australe, le fond pouvait descendre à plusieurs centaines de milliers de mètres sous la surface de la mer. On appelait cet endroit les Abysses du Chagrin, et des terreurs abominables vivaient là-bas – de gigantesques bêtes féroces des profondeurs. Certaines légendes parlaient même du Léviathan, une formidable Bête Sacrée de plusieurs kilomètres de long. Évidemment, personne ne savait s’il s’agissait simplement de rumeurs…

     — Est-ce l’Île de la Lune Noire que l’on aperçoit devant ? interrogea Lin Ming, debout sur le Dragon des Flots ailé et pointant du doigt vers une masse grise qui se profilait à l’horizon.

     — Hm, acquiesça Zhou Xinyu d’un signe de tête.

Maintenant qu’il la voyait de ses propres yeux, Lin Ming comprit que l’île était nettement plus étendue que tout ce à quoi il s’attendait. Sur le dos de Chi Yan, ils survolèrent rapidement quelques centaines de kilomètres. La terre qui s’étendait en dessous d’eux était parfaitement rouge, un rouge sombre enveloppé d’un brouillard noir qui tourbillonnait au-dessus. Depuis les airs, il était impossible de distinguer précisément quoi que ce soit.

     — Cette île, quelle taille fait-elle en réalité ?

     — Au moins plusieurs milliers de kilomètres carrés, je ne sais pas exactement.

Lin Ming laissa échapper un léger soupir. Plusieurs milliers de kilomètres carrés, ce n’était pas beaucoup plus petit que l’ensemble du territoire du Royaume du Grand Avenir. Et dire qu’il avait entendu que l’Île de la Lune Noire était une petite île à l’échelle de la Mer Australe… Partant de là, s’il devait faire une estimation, les îles principales du Phénix Divin et du Royaume Démoniaque s’étendaient probablement sur des dizaines de milliers de kilomètres.

Pouvait-on encore sérieusement appeler ça des îles ? Vu leur taille, on aurait presque pu parler de petits continents…

En réfléchissant un peu, il en conclut que c’était assez logique. S’il s’agissait vraiment de petites masses de terre, elles n’auraient jamais pu voir apparaître des puissances pareilles.

     — Rapprochons-nous, ça devrait être proche, déclara Zou Xinyu en sortant deux symboles en papier de son anneau spatial. Imprègne un peu de ta véritable énergie à l’intérieur et place-le contre ta peau, lui dit-elle en lui tendant l’un des symboles. Ça isolera la vitalité à l’intérieur de ton corps pour que les fantômes et les démons ne puissent pas te voir.

Lin Ming attrapa le symbole en papier jauni et vit qu’il y avait une curieuse marque rouge de dessinée au centre. C’était très vraisemblablement un sort de sang. Probablement une école de magie dérivée de la calligraphie, et un autre domaine de compétence encore inconnu de Lin Ming.

Lorsque sa véritable énergie entra en contact avec le symbole, il s’enflamma aussitôt, se transformant en une ligne de sang qui plongea dans le corps de Lin Ming. Le flux de vitalité qui rayonnait autour de son corps fut immédiatement scellé, et sa peau légèrement bronzée et pure comme le jade se ternit complètement, prenant une couleur cendrée. La température de son corps plongea de manière drastique, et une aura de mort se forma autour de lui. Ce symbole en papier venait de métamorphoser un jeune homme vigoureux et débordant de vitalité sanguine en un cadavre ambulant.

     — Quelle méthode impressionnante ! Lin Ming était réellement impressionné. À en croire les histoires de fantômes, ces êtres dévoraient la vitalité sanguine de leurs victimes. On racontait qu’ils pouvaient même la sentir à plusieurs dizaines de kilomètres. Évidemment, en scellant votre flux de vitalité, vous ne ressembliez plus qu’à un cadavre de l’extérieur, et ces fantômes ne vous voyaient plus comme de la nourriture.

     — C’est une technique basique, lâcha laconiquement Zhou Xinyu. La Lune Montante ne forgeait pas d’armes et ne réalisait pas de matrices ; notre spécialité, c’était les symboles. Que ce soit des symboles offensifs, défensifs ou encore des inscriptions, nos calligraphes excellaient dans l’ensemble de ces domaines. La voix de Zhou Xinyu trembla légèrement en parlant. Une vague de tristesse s’emparait de son cœur chaque fois qu’elle repensait à tout ce qui avait été perdu cette nuit-là.

     — Oh ! Ils maîtrisaient également les inscriptions ?

     — Oui, mon maître Shui Yue était un grand maître de cet art, répondit Zhou Xinyu sans s’étendre davantage sur le sujet. Elle alluma à son tour le symbole en papier entre ses mains, et rapidement après, son flux de vitalité fut scellé. Sa peau rosée était devenue blanche comme du papier et elle donnait l’impression d’être atteinte de plusieurs maladies mortelles.

En posant le pied sur le sol de l’Île de la Lune Noire, les deux jeunes gens ressentirent aussitôt un vent glacial saisir leur chair. Partout où ils regardaient, ils ne voyaient qu’un épais brouillard noir impénétrable. N’importe quel mortel qui se retrouverait enveloppé dans ce brouillard mourrait sur le champ à cause du poison qu’il contenait, se transformant en zombie et devenant un serviteur de cette terre désolée.

Évidemment, cela ne pouvait pas tuer des artistes martiaux à la Condensation de l’Impulsion, mais mieux valait qu’ils ne s’attardent pas trop. Car leur véritable énergie serait consumée petit à petit, et si le bouclier qui enveloppait leur corps finissait par céder, ils finiraient eux aussi par être empoisonnés.

C’était la première fois que Zhou Xinyu se rendait ici. Elle avançait donc avec prudence, se référant constamment au feuillet de jade entre ses mains pour comparer ce qui y était décrit avec ce qu’elle voyait.

Sans parler des créatures abominables qui arpentaient l’île ou du brouillard noir qui transportait les cris effroyables des fantômes, le sol de l’Île de la Lune Noire était effrayant en lui-même. La terre était d’un rouge sombre lugubre, comme si des flots de sang y avaient été répandus. Lin Ming tenta de déployer sa perception pour voir s’il ne pouvait vraiment pas analyser le sol, mais il se ravisa rapidement. La terre et la roche de cette île étaient de véritables éponges à force d’âme.

Partout, des stalagmites d’une quinzaine de centimètres sortaient du sol, chacun aussi tranchant que les crocs d’un démon. Pour un mortel, un pas de travers et c’était la mort empalé…

Après avoir parcouru une longue distance, les deux jeunes gens n’avaient toujours pas croisé une créature vivante. Tout ce qu’ils voyaient, c’était des os éparpillés partout, et parfois, au-dessus de ces os poussaient d’étranges fleurs. Leurs pétales brillaient d’un rouge vif, comme si du sang coulait à l’intérieur, et il n’y avait pas de feuilles le long de leur tige, seulement des racines épaisses et innombrables qui s’enfonçaient profondément dans des cadavres en putréfaction.

L’air était chargé d’un mélange de soufre et de cuivre. Plus ils s’enfonçaient et plus l’odeur se faisait forte. Dans le même temps, le vent devenait de plus en plus glacial, s’enfonçant dans leur chair et les faisant frissonner comme des lames de couteaux grattant contre leur âme.

Lin Ming ne semblait pas plus dérangé que ça, mais Zhou Xinyu commençait à montrer des signes de fatigue. À ce rythme-là, elle ne persisterait pas bien longtemps. Elle avait déjà appliqué plusieurs runes de sang sur son corps, mais elle n’arrêtait pas de trembler, ses bras s’agrippant instinctivement contre sa poitrine. Sa réaction était exactement la même que celle de n’importe quelle jeune mortelle qui sortirait peu vêtue en plein cœur de l’hiver.

Lin Ming expira un léger souffle et, d’un claquement de doigts, il envoya plusieurs traits de véritable énergie azur dans le corps de Zhou Xinyu. Le pouvoir et l’inépuisable vitalité de la véritable énergie azur rayonnèrent aussitôt en elle, chassant le Yin glacial qui s’y était accumulé. Alors qu’ils marchaient, Zhou Xinyu sentit plusieurs courants chauds se déverser dans son corps, réchauffant ses membres. Devinant que le vent glacial était repoussé par une force extérieure, elle se retourna et vit avec surprise Lin Ming refermer sa main devant lui. Quant à ces fils de véritable énergie, ils restèrent dans son corps sans rien perdre de leur chaleur.

La jeune fille en fut d’ailleurs toute étonnée. Normalement, la véritable énergie libérée par un artiste martial finissait par se dissiper une fois qu’elle perdait le soutien de la force d’âme du corps. Car sans la force d’âme pour les diriger, les particules d’énergie se dispersaient petit à petit jusqu’à se désolidariser. Pour aider quelqu’un à repousser ce vent glacial, il aurait logiquement fallu qu’il garde sa main contre sa peau pour infuser continuellement sa véritable énergie à l’intérieur de son corps.

Mais tout cela ne s’appliquait pas à Lin Ming. Cette étrange énergie azur qu’il libérait semblait avoir sa propre conscience, assaillant sans relâche le brouillard Yin. Dans le même temps, alors que de plus en plus du vent glacial était repoussé, sa consommation d’énergie restait très faible.

Chaque fois que la véritable énergie azur commençait à s’essouffler, Lin Ming renvoyait deux traits d’énergie dans son corps d’un claquement de doigts, éradiquant complètement tout l’air Yin.

     — Merci, murmura Zhou Xinyu.

     — Ne t’en fais pas, ce n’est rien. Ça fait un petit temps que nous marchons, non ? 

Cela faisait déjà une heure qu’ils arpentaient les environs.

Zhou Xinyu avait beau détenir une carte des lieux, repérer la direction exacte dans laquelle ils avançaient à travers un brouillard aussi dense n’était pas une partie de plaisir. D’autant plus que l’endroit ne leur était pas familier et qu’ils ne pouvaient pas utiliser leur perception pour sonder la zone.

     — Si je ne me suis pas trompée, ça devrait être devant ce mur de pierre, déclara-t-elle en relevant la tête de sa carte.

Lin Ming regarda dans la direction qu’elle indiquait. Le mur de pierre en question se trouvait à peine à une trentaine de mètres. Mais dans la distance, on aurait dit un monstre tapi dans la brume.

     — L’entrée devrait se trouver dans le mur, ajouta-t-elle avec assurance en revérifiant une nouvelle fois les notes présentes sur le feuillet de jade.

 

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Fleadly
  • 🥈2. Guillaume
  • 🥉 3. Léo
  • 4. Alexis
  • 5. Lionel
  • 6. PascalW
  • 7. Cesar
  • 8. Noa
  • 9. Ba-Soma
  • 10. OyaTec_Suko-??
  • 11. Thomas
  • 12. Martin
  • 13. David
  • 14. enzo
  • 15. Paredes
  • 16. Kyshin
  • 17. Wakou
  • 18. Zovan
  • 19. Cédric
  • 20. Ronan
  • 21. Maxime
  • 22. matsu 1
  • 23. 94macadam
🎗 Tipeurs récents
  • David
  • Kyshin
  • Maxime
  • OyaTec_Suko-??
  • enzo
  • Noa
  • Zovan
  • Fleadly
  • Paredes
  • Ba-Soma
  • Cesar
  • matsu 1
  • Ronan
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • Martin
  • 94macadam
  • guillaume
  • Wakou
  • Alexis
  • Guillaume
  • Léo
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 349 — Transmettre un héritage Menu Semaine spéciale Monde des Arts Martiaux!!!!! 1 chapitre / jour et des bonus Tipeeeeeee !