Ce n’est pas facile d’être un homme après avoir voyagé dans le futur | It's Not Easy to Be a Man After Travelling to the Future | 穿越未来之男人不好当
A+ a-
Chapitre 25 : Camarades du même groupe

Ling Lan ne pouvait réprimer sa curiosité. « Comment l’as-tu découvert ? » Les résultats étaient censés être confidentiels, seulement connus par les examinateurs. De plus, ces examinateurs avaient été recrutés dans diverses régions militaires, et savaient donc comment se taire.

Avec un certain embarras, Qi Long répondu, « En fait, quand je suis allé passer mon test, les deux examinateurs parlaient de toi, disant que tu étais un génie rare avec une force inégalée. J’ai pensé que si même les examinateurs le disaient, ta force devait être gigantesque ! »

Bien, on dirait que les examinateurs s’étaient emportés dans leur excitation et avaient accidentellement révélé quelques indices. Mais ce grégaire était aussi étonnamment observateur, ayant réussi à s’emparer immédiatement des informations les plus importantes.

« Ah oui ! C’est quoi ton nom ? Je suis Qi Long et c’est Han Jijyun. Nous avons grandi ensemble, et il est le meilleur de mes meilleurs amis. » Qi Long n’avait aucun sens des restrictions typiques vues lors de la première rencontre avec les étrangers ; il avait sauté tout droit présentant avec enthousiasme le petit garçon debout à côté de la petite fille dodue. Son expression pendant qu’il parlait semblait comme s’il s’exhibait, amenant Ling Lan à jeter un regard curieux à ce garçon que Qi Long semblait fier de connaître.

Le petit garçon semblait très sérieux, n’offrant aucune réaction face à l’enthousiasme de Qi Long autre que de hocher légèrement la tête à Ling Lan, bien que ses yeux aient tenu aussi une trace flagrante qu’il l’évaluait. Bien sûr, c’était en raison de son jeune âge — s’il avait été un peu plus âgé, il aurait pu le faire de façon plus subtile.

Cependant, son regard évaluateur n’avait pas rendu Ling Lan mal à l’aise, parce qu’elle savait qu’il ne lui voulait pas de mal, et qu’il essayait seulement de décider si Ling Lan était quelqu’un digne de l’amitié avec son bon ami Qi Long. Ainsi, Ling Lan avait été touchée par cet acte de préoccupation, preuve de la profonde amitié entre les deux garçons.

En regardant Qi Long debout à ses côtés, Ling Lan se souvint des romans qu’elle avait lus dans le passé. Il était donc vrai que chaque garçon heureux aurait un frère prudent et attentionné à ses côtés — même maintenant, elle pouvait voir la forte bromance entre les deux petits garçons… Dieu était effectivement juste et bon, et protégerait ceux qui avaient le cœur pur.

Maintenant que son impression de Qi Long et de Han Jijyun avait monté dans son estime, le comportement de Ling Lan s’adoucit considérablement. Elle accueillit Han Jijyun gentiment, « Salut, je suis Ling Lan, ravie de faire ta connaissance. »

« Ling Lan, c’est la plus jeune cousine de Han Jijyun, Han Xuya. Elle aime toujours traîner avec nous, ne prend pas ses mots trop au sérieux. » Qi Long n’avait pas attendu que Jijyun réponde, et l’avait interrompu pour présenter la petite fille dodue.

Qi Long n’avait pas remarqué que ses paroles avaient irrité la petite fille dodue au point où elle grinçait des dents, tandis que Han Jijyun jetait un regard un peu désolé à Ling Lan. On dirait qu’il était habitué à jouer les médiateurs pour son meilleur ami et sa petite cousine.

Ling Lan sourit mais ne répondit en aucune façon aux paroles de Qi Long. Cela apaisa quelque peu la petite fille en colère, qui sentit que Ling Lan connaissait au moins sa place, et en tant que tel ne le trouva plus aussi ennuyeux qu’avant. Les émotions des filles étaient vraiment inconstantes, peu importe leur âge.

Et ainsi le groupe d’enfants avait discuté comme s’ils étaient de jeunes adultes, mais ils n’avaient pas eu le temps de parler depuis bien longtemps avant d’entendre l’un des autres enfants crier, « L’examen commence ! »

Il s’avérait que l’examinateur pour ce test était apparu sur le terrain, et que les membres du personnel avaient commencé à séparer les enfants en petits groupes.

La façon dont ils regroupaient les enfants était simple : selon leur numéro d’enregistrement, tous les dix numéros devenaient un groupe. Ling Lan regarda son numéro, 0723, puis se tourna vers les enfants dans le groupe de Qi Long pour connaître leurs numéros, et fut immédiatement presque sans voix. Bon sang, quelle était cette coïncidence ? Leurs chiffres se trouvaient juste derrière le sien — 0724, 0725, 0726…

Ignorant l’excitation de Qi Long, la surprise de Han Jijyun et le léger malaise de Han Xuya, Ling Lan ne pouvait rien faire d’autre que de regarder le ciel, les coins de sa bouche se tortillant. Était-ce la soi-disant loi sur le voyage dimensionnel ? Quelqu’un destiné à se connecter avec elle serait naturellement attiré par elle avant de se rassembler autour d’elle ? Tout comme la façon dont Qi Long venait de se frayer un chemin dans sa vie ?

Outre les quatre, les six autres personnes qui faisaient partie de leur groupe s’étaient également rassemblées autour d’eux. C’était tout simplement naturel car leur groupe avait le plus de gens pour commencer, donc les autres qui étaient dispersés étaient automatiquement venus rejoindre le plus grand parti.

Les nouveaux arrivants étaient compris de cinq garçons et d’une fille, et l’un des garçons ressemblait beaucoup à la fille, donc ils étaient probablement jumeaux.

Bien qu’il ne restait presque plus de personnes laides à cette époque, les jumeaux étaient toujours extrêmement beaux selon les normes actuelles. Ils ressemblaient à des poupées en porcelaine, avec des peaux claires et éclatantes de santé. Le garçon avait l’air digne et confiant, tandis que la fille avait l’air timide et adorable. Deux visages presque identiques avec deux dispositions nettement différentes — Ling Lan n’avait pas pu s’empêcher de voler quelques regards supplémentaires.

Le regard de Ling Lan avait peut-être été un peu trop intense, car les jumeaux semblaient l’avoir senti les forçant à se retourner et la fixer. La fille semblable à une princesse lui sourit timidement, poussant Ling Lan à lui sourire en retour par réflexe. Quand le garçon avait vu cela, il avait jeté un regard noir à Ling Lan, comme s’il l’avertissait de ne même pas penser à flirter avec sa sœur.

Ling Lan se frotta le nez, sans voix. D’accord, donc elle avait été étiquetée comme une coureuse de jupons avec ce seul sourire. N’était-ce pas un peu trop extrême à cet âge ? N’était-il pas un peu trop tôt pour se soucier de défendre l’honneur de sa sœur contre les coureurs de jupons ?

Qi Long remarqua le regard noir du garçon, et le regarda avec férocité en retour alors qu’il tentait de réconforter Ling Lan : « Ling Lan, ne t’en fais pas. Luo Lang est comme ça, sa sœur est le centre de son univers. »

On dirait que Qi Long connaissait aussi les jumeaux, sinon il n’aurait pas pu prononcer le nom du garçon si facilement.

Ling Lan avait dit impuissante, « Oh, donc il a un complexe envers sa sœur ! Un Siscon (1) ! »

« Un Siscon ? » Qi Long s’était arrêté un moment, perplexe, avant d’éclater de rire. « Ling Lan, tu es juste trop talentueux. Comment as-tu réussi à le décrire si parfaitement ? Un Siscon… pourquoi n’y ai-je jamais pensé ? »

La réaction exagérée de Qi Long avait surpris Ling Lan. Le terme « Siscon » était si populaire dans le monde d’origine de Ling Lan qu’il était presque devenu un cliché, alors presque tout le monde le savait. Qui aurait cru qu’il n’existait pas dans cette génération…?

Une pensée traversa l’esprit de Ling Lan. Se pourrait-il qu’au fil des ans, en raison de plusieurs catastrophes et désastres majeurs, il y ait eu de lourdes pertes dans la culture ? Dans ce cas, les livres et autres documents que Petit Quatre avait conservés pourraient vraiment être une précieuse mine d’or…

La réaction inhabituelle de Qi Long avait piqué l’intérêt des autres enfants, qui lui avait rapidement demandé ce qu’il se passait. Bientôt, le terme « Siscon » se répandit comme une traînée de poudre parmi les enfants, jusqu’à ce que tous les membres du groupe, sauf les jumeaux, en aient entendu parler et gloussent derrière leurs mains.

Bien qu’ils aient essayé de le cacher, leur rire était encore assez évident au point où Luo Lang, le jumeau, ne pouvait plus prétendre ne pas le voir. Son visage devenait de plus en plus sombre, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus le supporter et qu’il aille directement demander à Ling Lan : « Hé, quelles méchancetés as-tu dit dans notre dos ? »

Ling Lan, le visage innocent, se pointa et dit, « Moi ? J’ai dit des méchancetés dans ton dos ? Pourquoi ferais-je cela ? » Elle ne riait même pas avec les autres — s’il cherchait quelqu’un à blâmer, ne devrait-il pas chercher Qi Long ? Sans sa grande bouche, comment les autres enfants auraient-ils pu le découvrir et se mettre à rire de Luo Lang ?

« Alors pourquoi se moquent-ils de moi ? » accusa Luo Lang avec colère. Il avait vu très clairement que tout avait commencé avec Ling Lan. C’était les paroles de Ling Lan qui avaient fait rire Qi Long et les autres.

Ling Lan ne savait vraiment pas quoi faire de cette accusation. « Se pourrait-il que tu ais un trouble de la personnalité paranoïde ? »

« Trouble de la personnalité paranoïde… » Pfft, un rire étouffé, une fois de plus, se déclencha derrière elle. Dès le moment où Luo Lang avait commencé à parler à Ling Lan, les autres enfants avaient prêté attention à eux, et comme prévu, ils avaient de nouveau entendu quelque chose de vraiment intéressant. Ils avaient découvert que ce petit homme qui semblait faible devant eux était en fait un as de la parole, utilisant des termes étranges dont ils n’avaient jamais entendu parler auparavant mais qui correspondaient parfaitement à la situation, les faisant rire de façon incontrôlable. Il était vraiment trop bon.

Qi Long riait le plus fort, tandis que même Han Jijyun ne pouvait s’empêcher de sourire comme l’enfant qu’il était, brisant sa façade habituellement sérieuse.

Ce nouveau rire avait rendu Luo Lang encore plus furieux. Il les pointa tous du doigt, si en colère qu’il ne pouvait même pas parler — Ling Lan se demanda sans réfléchir s’il allait s’effondrer de colère.

☾✩☽ ☾✩☽ ☾✩☽

NDT : Je pense que ça a été clair mais au cas où. Un ou Une siscon est quelqu’un de complexé par sa sœur et qui a une forte attraction (pas nécessairement sexuelle) et attachement à celle-ci.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 24 : Un jeune garçon un peu trop amical Menu Chapitre 26 : L’examen commence