Ce n’est pas facile d’être un homme après avoir voyagé dans le futur | It's Not Easy to Be a Man After Travelling to the Future | 穿越未来之男人不好当
A+ a-
Chapitre 178 : Ling Lan se réveille

Le doyen croyait qu’il avait obtenu la vérité. Avec cela, il pouvait expliquer pourquoi ce maître du domaine élémentaire de l’eau n’avait jamais quitté les lieux — il avait probablement été tué par Mu Shui Qing à cet endroit. Et c’est aussi pourquoi Mu Shui Qing savait clairement que l’adversaire avait été un maître du Domaine élémentaire de l’eau.

Reliant les points, le doyen était arrivé à une réponse. Cela expliquerait également pourquoi Lu Nan avait été incapable de verrouiller sur les deux autres signatures d’énergie. Pensez-y, comment une personne au niveau du Domaine pourrait-elle utiliser ses capacités et sauter les étapes pour suivre les mouvements d’un maître du Domaine Divin ? Peut-être qu’au moment même de se verrouiller, cette Vieille Bête avait déjà remarqué sa trace, et avait alors donné un léger avertissement en utilisant des moyens mystérieux pour détruire une partie de l’énergie de Lu Nan.

Bien sûr de sa réponse, le désarroi initial du doyen sur les mystérieux maîtres du domaine avait été réprimé, et son cœur agité s’était calmé. Tout ce qui était le plus effrayant était encore inconnu. Une fois qu’on avait trouvé une explication raisonnable, ce ne serait plus aussi effrayant.

À l’aise maintenant, le comportement du doyen était devenu encore plus respectueux. Il avait dit à Mu Shui Qing, « Instructeur Mu, comment pourrais-je jamais vous oublier, vieil homme (1). Vous serez pour toujours l’instructeur du maréchal et moi. Mais que faites-vous ici ? »

« Si je ne viens pas, devrais-je juste regarder l’enfant de Ling Xiao mourir ici ? Qu’est-ce qui ne va pas avec vos mesures de sécurité ici ? Permettre à des ennemis non identifiés de s’infiltrer si facilement ? » L’expression de Mu Shui Qing était celle d’une insatisfaction extrême, pleine de colère face à la facilité avec laquelle les ennemis étaient entrés dans l’académie des recrues.

En entendant cela, le doyen s’était plaint dans son cœur : « Peu importe à quel point la sécurité est serrée, tout cela n’est-il pas de la foutaise à vos yeux ? Ne pouvez-vous pas venir et aller comme bon vous semble ? » Bien sûr, le doyen n’osait que le dire dans son esprit ; face à la réprimande impitoyable de Mu Shui Qing, il n’osait pas argumenter du tout. Il ne pouvait que hocher la tête et dire : « Oui, oui, oui, nous n’en avons pas fait assez. Nous allons certainement corriger cela. »

« Puisque vous le savez, n’allez-vous pas découvrir qui exactement est ce maître du Domaine élémentaire de l’eau pour moi ? Où se cache-t-il exactement maintenant ? » Mu Shui Qing était plutôt inquiet. Un maître du domaine inconnu se cachant sous couverture proche de Ling Lan… c’était extrêmement dangereux pour Ling Lan. Après tout, il ne pouvait pas rester à côté de Ling Lan pour veiller sur lui en tout temps.

« Euh…. » Le doyen jeta un regard sans voix sur Mu Shui Qing. L’adversaire était clairement déjà mort de ses mains, pourquoi voulait-il toujours qu’il aille enquêter ?

Se rappelant que Mu Shui Qing avait toujours été une personne au ventre noir depuis le passé, le doyen ne pouvait s’empêcher de réfléchir un peu plus profondément. Se pourrait-il que l’instructeur Mu veuille profiter de l’occasion pour nettoyer certaines des autres factions au sein de l’académie ?

C’est à cette idée que le visage du doyen était devenu très froid. En effet, c’était une grande chance. Ces dernières années, la pression de divers partis ne lui avait donné d’autre choix que de faire des compromis, laissant différentes factions placer différentes personnes avec des objectifs différents dans l’académie en tant qu’instructeurs. Cela avait fait apparaître de nouveaux développements indésirables dans la culture de l’école. Il était en effet temps de trouver une occasion de redresser un peu les choses, et de rétablir un ordre propre à l’académie.

Tout comme le maréchal le leur rappelait, les académies des recrues étaient le berceau où leur légion de troupes était cultivée. Ils avaient besoin de toutes sortes de ressources, mais devaient rejeter toute politique.

« Compris, Instructeur Mu ! » Mettant du sens dans ses idées, le doyen avait immédiatement hoché la tête et accepté, mais avait ensuite continué à dire, « Cependant, la grande bataille armée de mêlée est toujours en cours. Je ne peux pas nettoyer à grande échelle. J’espère réorganiser complètement toute l’académie des recrues après la fin de la grande bataille armée de mêlée, redonner la paix à l’académie, et vous donner, à vous et à Mme Ling, une tenue des comptes acceptable alors. »

« Bien ! Fais comme tu dis, n’oublie pas ta promesse. » Touché, Mu Shui Qing avait tapoté l’épaule du doyen. Bien que son élève ait toujours été un peu mou dans son caractère, il pouvait quand même être assez déterminé. Le mécontentement initial de Mu Shui Qing avec Ye Yifan disparut, et il ne put s’empêcher de lui tapoter à nouveau l’épaule en signe d’approbation.

Ils parlaient en fait de deux choses complètement différentes, et pourtant leurs réponses concordaient parfaitement. Ils pensaient tous deux que l’autre comprenait ce qu’ils disaient, et qu’eux aussi comprenaient ce que l’autre voulait faire…

Voyant que Mu Shui Qing était satisfait, le doyen avait profité de l’occasion pour suggérer que Lan Luofeng informe l’escouade Mecha de la famille Ling à l’extérieur de ne pas entrer sans raison et d’attendre patiemment que la grande bataille armée de mêlée se termine. Avec le temps, il donnerait une réponse satisfaisante à la famille Ling.

Ayant obtenu la réponse qu’elle voulait, Lan Luofeng avait accepté de laisser l’escouade Mecha de la famille Ling revenir à la succession familiale Ling… Juste comme cela, l’incident majeur qui allait éclater entre les deux parties s’était calmé dans cet accord mutuel, les deux parties attendant patiemment la fin de la grande bataille armée de mêlée.

Lan Luofeng avait accepté d’attendre si rapidement en grande partie parce que Ling Lan avait été celui qui avait initié cette grande bataille armée de mêlée. Elle ne voulait donc pas que cette grande bataille armée de mêlée soit arrêtée à mi-chemin.

********

24 heures s’étaient écoulées rapidement. À la fin, à 319 personnes contre 171 personnes, et avec un score de 14922 contre 10776, les élèves de 7e année avaient battu les élèves de 10e année, devenant les vainqueurs ultimes de la grande bataille armée de mêlée.

En même temps, ils étaient officiellement devenus le meilleur cycle de l’académie des recrues. Tous les élèves des autres cycles, face à un élève de 7e année (avec un uniforme de la même couleur), devaient se soumettre et céder. C’était une reconnaissance des plus forts, parce que les résultats pour lesquels ils s’étaient battus en 7e année avaient obtenu la reconnaissance de toute l’académie. Bien sûr, il y aurait encore ceux qui ne voulaient pas se soumettre. Au bout d’un an, ils seraient libres de défier la 7ème puis d’initier une autre grande bataille armée de mêlée… pour se battre pour le titre du cycle le plus fort !

Pendant ce temps, après avoir été dans le coma pendant plusieurs jours, Ling Lan s’était finalement réveillée. Elle s’était retrouvée dans l’espace d’apprentissage, tout son esprit un peu perdu.

« Boss, tu t’es enfin réveillée ! » Petit Quatre, qui avait joué du violon avec ses propres doigts seul dans l’espace d’apprentissage, avait brusquement vu Ling Lan apparaître devant lui, et avait immédiatement bondi sur elle émotionnellement… ses larmes jaillissaient comme une chute d’eau, presque noyant Ling Lan.

« Arrête ! Si tu ne t’arrêtes pas maintenant, même si je ne suis pas encore morte, je serai noyé par toi… » Ling Lan piqua faiblement la tête de Petit Quatre, voulant qu’il garde ces larmes sans valeur pour lui (2).

« Boss, j’ai été si inquiet ces derniers jours, étant incapable de te trouver tout ce temps… » renifla Petit Quatre.

« Ne vois-tu pas que je vais bien ? Je suis toujours en vie. On dirait que pendant que j’étais encore inconsciente, quelqu’un m’a sauvé… Petit Quatre, je veux savoir qui m’a sauvé. Que s’est-il passé à ce moment ? » demanda Ling Lan à Petit Quatre, désireuse de connaître la vérité.

« À ce moment critique, Numéro Cinq s’est emparé de ton corps, Boss, effaçant instantanément cet horrible homme… À l’origine, Numéro Neuf était censé sortir, mais Numéro Cinq a été désobéissant et s’est empressé de sortir en premier. C’est à cause de lui que ton corps est dans un état épouvantable. Numéro Neuf a dit que la puissance du Numéro Cinq dépassait celle de Boss de trop, et avait causé ainsi beaucoup plus de dégâts à ton corps. Si elle avait été celle qui était sortie, la situation aurait été meilleure. » Petit Quatre avait dit à Ling Lan ce qui s’était passé.

« Pour que les instructeurs puissent contrôler mon corps, c’est la première fois que j’en entends parler… » Ling Lan ne s’attendait pas à ce que les instructeurs de l’espace d’apprentissage puissent emprunter son corps pour venir dans son monde. Cela l’avait amenée à se demander — quel était exactement l’espace d’apprentissage ? Était-ce vraiment un simple appareil d’aide à l’apprentissage ?

Plus Ling Lan y pensait, plus elle trouvait mystérieux ce dispositif d’apprentissage dans sa tête. Son cœur ne pouvait s’empêcher de battre de façon erratique — qui savait si c’était finalement bon ou mauvais pour elle ?

« Ce n’est rien. Si votre technologie ici n’avait pas été si inutile, ils auraient pu se matérialiser depuis longtemps, » avait raillé Petit Quatre. Si la technologie ici avait été juste un peu plus avancée, alors il n’aurait pas eu à être aussi impuissant chaque fois que Boss rencontrait le danger, seulement en mesure de regarder sans être en mesure de faire quoi que ce soit.

« Se matérialiser ? » Ling Lan était stupéfaite. Elle ne pouvait s’empêcher de poursuivre la pensée, « Petit Quatre, que veux-tu dire exactement ? »

Petit Quatre sentit qu’il avait fait une grosse erreur, et se mit à regarder autour de lui sans but, faisant semblant de ne rien entendre. Quoi qu’il arrive, il ne voulait pas continuer à discuter de ce sujet.

En voyant les actions de Petit Quatre, Ling Lan s’était rendu compte que cela devait certainement être lié aux règles et aux restrictions du système. En tant qu’entité de renseignement de soutien, le système semblait imposer de nombreuses restrictions à Petit Quatre. Après avoir compris cela, Ling Lan ne voulait pas mettre Petit Quatre dans une situation difficile, et avait donc arrêté de demander. Ling Lan savait que si c’était quelque chose qu’il pouvait lui dire, Petit Quatre ne le lui cacherait certainement pas. Bien qu’elle fût en effet très intéressée par ce qu’impliquait ‘la matérialisation’, elle ne voulait pas que Petit Quatre soit puni et blessé par les restrictions du système. Au fond, Petit Quatre était bien plus important que tout cela.

Voyant Boss Ling Lan le laisser partir avec tant de compréhension, Petit Quatre fut instantanément très ému. Ouah, ouah, ouah (3)… son Boss était juste le plus grand ! Il devait certainement travailler dur pour évoluer et devenir encore plus fort… une fois qu’il serait devenu assez fort pour que les restrictions et les liens deviennent inefficaces contre lui, alors il serait en mesure de dire tous ces secrets à Boss !

En ce moment, le désir de Petit Quatre de devenir fort devint de plus en plus intense, et son dégoût pour les liaisons du système augmenta en conséquence… cela le poussa aussi à s’écarter de la voie de développement originelle que le système lui avait tracée, pour devenir un Petit Quatre puissant, indépendant et capable sur le plan émotionnel.

Ling Lan avait sauté le sujet, se retournant plutôt pour demander d’autres choses. Ainsi, elle avait découvert que la 7e année n’avait pas déçu, assurant la victoire de la grande bataille armée de mêlée, et devenant les bénéficiaires finaux. En outre, sous la surveillance diligente des instructeurs de l’académie, ainsi que leurs sauvetages rapides, aucun décès ne s’était produit dans cette grande bataille armée de mêlée. Bien sûr, le nombre de blessés était en effet assez effarant : un total de 3000 personnes avaient saigné et subi des blessures, et 800 d’entre elles avaient de graves blessures. Il était évident de voir à quel point la grande bataille armée de mêlée avait été intense et violente.

Après avoir été informé, Ling Lan poussa un soupir de soulagement. Elle avait été celle qui avait initié la grande bataille armée de mêlée — bien qu’elle avait déjà été mentalement préparée pour les morts et les blessures dans le processus, ce résultat final était sans aucun doute parfait… ce qui la rendait très heureuse.

Cependant, ce que Petit Quatre lui avait dit ensuite lui avait donné du fil à retordre — elle n’aurait jamais su que cet éminent maître vivant dans la résidence familiale Ling avait un passé si complexe, capable de changer le cours de sa vie avec une simple phrase… était-elle vraiment sur le point de quitter l’académie des recrues où elle avait vécu pendant 7 ans ?

En pensant aux camarades qui avaient grandi à ses côtés, une certaine réticence jaillit dans le cœur de Ling Lan. Sans le savoir, elle les avait déjà acceptés dans son cœur, les considérant vraiment comme ses propres jeunes frères et sœurs.

Cependant, la froide rationalité que Ling Lan cultivait dans l’espace d’apprentissage chassa très vite cette petite réticence. Ling Lan savait très bien que tout le monde avait son propre chemin à parcourir — elle ne pouvait pas toujours les abriter sous ses ailes. Les laisser apprendre plus tôt comment être indépendant serait mieux pour leur développement futur.

D’ailleurs, il y avait un secret dans le cœur de Ling Lan. C’était qu’elle ne choisirait pas de s’inscrire à la Première Académie Militaire pour Hommes. Au lieu de cela, elle s’inscrirait dans une école militaire mixte dans une galaxie lointaine pour terminer le reste de ses études. Après cela, elle traverserait le ciel étoilé, disparaissant peu à peu de l’œil du public… pour retrouver son identité féminine, il lui fallait quitter les gens qui la connaissaient. Par conséquent, au lieu de les rendre insupportablement tristes à ce moment-là, elle pourrait aussi bien prendre la chance de partir maintenant. De cette façon, à ce moment-là, elle pourrait trouver une très bonne excuse pour quitter cette planète.

☾✩☽ ☾✩☽ ☾✩☽

NDT : (1) C’est dit de façon affectueuse ici.

(2) La valeur ici fait référence à une valeur monétaire. Donc, ces larmes ne valent pas d’argent et donc rien.

(3) Petit Quatre fait des drôles de bruits. Difficile à traduire…



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 177 : Vieille bête Mu Shui Qing ! Menu Chapitre 179 : Sangloter « Papa » !