Au niveau des Dieux | Leveling with the Gods
A+ a-
Chapitre 2

***

Traductrice : Moonkissed

Auteur : Black Ajin

***

YuWon ouvrit lentement les yeux après avoir été englouti par d’innombrables mouvements de l’horloge.

‘Mon corps n’est donc pas revenu dans le passé. Au lieu de cela, le temps a été rembobiné.’

Son corps était léger comme un ballon dégonflé. Stats, mana — tout ce qui renforçait son corps avait disparu.

C’était dommage. S’il avait pu retourner dans le passé avec les pouvoirs qu’il possédait, cela aurait été beaucoup plus facile.

‘Je suppose que cela aurait été beaucoup plus difficile à réaliser.’

Envoyer juste l’âme dans le temps versus envoyer un corps physique dans le temps étaient deux choses complètement différentes.

Quand un corps était renvoyé dans le temps, tu devais faire face au problème d’avoir deux versions de la même personne dans la même période, sans mentionner qu’il fallait beaucoup plus d’énergie pour traverser la ligne de temps. Ce serait donc probablement un exploit impossible, même pour Chronos.

‘Ce qui signifie que je vais devoir recommencer à zéro…’

Retourner dans le passé, c’était comme se réveiller d’un long sommeil. Afin de savoir jusqu’où il avait remonté dans le temps, YuWon commença à observer son environnement.

Wham…

Il reçut un gros impact au visage.

Quel moment de merde pour revenir.

« Encaisser le coup. Tu joues les dur à cuire ? »

Sa vision floue s’était dissipée, révélant un homme devant lui.

Un physique bien tonique, un long nez, et une tentative d’afficher une expression effrayante.

‘C’est qui lui ?’

C’était arrivé il y a si longtemps, il ne pouvait pas se rappeler tout de suite. C’est alors que YuWon avait remarqué les vêtements que l’homme portait.

‘Ah, c’est vrai.’

Université CheongSol.

L’homme portait une veste de l’université de YuWon. Ses souvenirs étaient flous parce que c’était un souvenir tellement lointain, mais en voyant la veste aux lettres majuscules qu’il portait, cela l’avait aidé à se rappeler le fait qu’il était un étudiant de cette université auparavant.

YuWon était dans l’une des salles de sport du campus.

‘C’était quoi son nom déjà ?’

Ça lui revenait presque.

Whoosh…

« Hein ? »

Quand son coup de poing avait manqué, l’homme était devenu visiblement confus.

YuWon avait pris un peu de recul et s’était exclamé : « C’était demain ou aujourd’hui ? »

« Quoi ? »

« Quel jour on est ? Si tu réponds vite, je te pardonnerai de m’avoir frappé parce que ton coup de poing était si faible qu’il ne m’a même pas fait mal. »

L’expression de l’homme était devenue extrêmement aigre. Il avait probablement pensé qu’on se moquait de lui.

« Qu’est-ce que tu viens de dire, salaud… Tu perds la tête ? Qu’est-ce que tu racontes ? Tu as même laissé tomber les vouvoiements… »

Swoosh —

Wham…

La tête de l’homme tourna. Le plafond et le sol se mélangeant étaient la dernière chose qu’il vit avant de tomber sur son cul.

« Je suppose que je n’ai pas besoin de ton aide. J’ai mon téléphone, après tout. »

La question de YuWon n’avait aucun sens. Dans sa poche, il pouvait sentir son smartphone, qui lui dirait ce qu’il voulait savoir.

Après avoir vérifié la date avec son téléphone, YuWon avait regardé vers le bas l’homme qui avait été assommé froidement sur le sol.

« Ça devrait être les vacances. N’as-tu rien de mieux à faire de ton temps libre ? »

Il avait vu le nom de l’homme dans son journal d’appels.

Il s’en était finalement souvenu. C’était un gars du nom de Kim MyungHoon.

Il était un grade supérieur à Yuwon, et il était bien connu pour être une ordure dans le département d’éducation physique et sportive.

‘Et je me faisais tabasser sans même en connaître la raison.’

Il ne savait vraiment pas pourquoi. Le semestre était terminé, pourtant Kim MyungHoon l’avait appelé ici pour le réduire en bouilli. Il avait dit à YuWon de penser à la raison lui-même.

« Alors tu mérites de passer un sale quart d’heure toi aussi », avait dit YuWon à son corps inconscient.

La date était le 31 décembre 2019. C’était le dernier jour de l’année.

YuWon s’était souvenu que le 31 décembre était le jour où le tutoriel avait commencé.

‘Quel timing parfait.’

C’était une bonne date. Pas trop tôt, pas trop tard.

Il n’y avait aucun moyen de savoir si c’était une coïncidence ou si Chronos avait fixé la date, mais YuWon était satisfait de sa situation.

Il était 15 h.

« Donc, neuf heures avant le début du tutoriel. »

Ce n’était pas beaucoup de temps pour se préparer et choisir un endroit.

« Je suppose que je serai occupé dès aujourd’hui. »

***

Quand Kim MyungHoon avait finalement repris connaissance, c’était déjà tard dans la soirée.

Toutes les lumières étaient éteintes, et sur le sol de la salle de gym sombre, MyungHoon avait été réveillé par son téléphone vibrant.

‘Oh, c’est vrai.’

Il avait des projets.

19H. Il devait retrouver ses amis pour un verre autour d’un dîner.

« Putain de merde… »

Se rappelant pourquoi il était évanoui, Kim MyungHoon avait commencé à jurer dans la colère. Il avait été assommé alors qu’il donnait une leçon à son hoobae*. C’était quelque chose qu’il ne pourrait jamais dire à personne par pur embarras.

*NDT : Terme utilisé pour désigner quelqu’un avec moins d’expérience ou/et un étudiant des classes inférieures. Kouhai en japonais.

« Je vais rapidement donner une bonne leçon à ce connard. »

Un coup de chance. C’est ce que MyungHoon pensait.

Il était assez tristement célèbre pour ses compétences de combat, tandis que Kim YuWon avait un physique plus petit parmi les classes inférieures, en plus d’être une lavette.

« Oui, tu avais appelé ? Euh, oui. Je donnais juste une leçon à quelqu’un. Où ? »

Après avoir rapidement saisi ses affaires, MyungHoon avait pris un taxi pour Hongdae.

Une fois qu’il avait nettoyé son saignement de nez et brossé la saleté de ses vêtements, il avait l’air tout propre.

Non seulement c’était le 31 décembre, mais c’était un jeudi, donc Hongdae était surpeuplé avec des gens excités pour leurs vacances de quatre jours.

« Putain, ça grouille de monde ici. »

« Hé, ici. Par ici ! »

« Tu es en retard. Nous te facturons des frais de retard ! »

Les amis de MyungHoon l’attendaient. Ses camarades de classe de 2018.* C’étaient tous des gars qui devaient bientôt servir dans l’armée.**

*NDT : La Corée étiquette les classes d’université par année d’admission.

**NDT : Tous les hommes coréens sont forcés de s’enrôler dans l’armée pour un service militaire obligatoire de un an et demi.

« Pourquoi es-tu toujours si difficile à joindre ? »

« Tu as une heure de retard. Ce sera 50 000 won*. »

*NDT : environ 45 $ US ou 37 €

« Arrête tes conneries. »

Ils avaient servi un verre à MyungHoon dès qu’il s’était assis. Comme ils avaient déjà bu pendant une heure, l’un d’eux avait le visage tout rouge.

« C’est quoi cette descente et cette situation déprimante ? »

« N’es-tu pas revenu après t’être défoulé ? »

« Je ne veux pas en parler. Donne-moi un autre verre. »

Il ressentait le besoin de se saouler.

À la demande de MyungHoon, ses amis avaient mélangé un autre verre de bière avec du soju. Pensant que cela lui remonterait le moral, l’un des copains de MyungHoon lui avait demandé en lui tendant un verre : « Et du coup, qu’as-tu fait de Kim YuWon ? »

La main de Kim MyungHoon qui levait le verre à ses lèvres était restée sur place pendant une seconde. Il s’était perdu dans la pensée pendant un moment avant de sourire et de répondre.

« Je l’ai tabassé. J’espère qu’il a fini à l’hôpital. »

« Wouah, vas-y doucement. Il va finir par se suicider à cette allure. »

« On s’en branle. Cet enfoiré n’a même pas de parents. Qui va s’intéresser à lui ? »

« Eh, t’as raison. Est-ce vraiment notre faute s’il se suicide ? S’il se tue parce qu’on l’a tabassé à quelques reprises, c’est de sa faute pour être une mauviette. »

Kim MyungHoon s’était réjouit de l’accord de ses amis. Tout le monde faisait la fête. Le mauvais souvenir de cette journée s’était rapidement estompé.

‘C’est bon. Je lui casserai la gueule plus tard.’

Tant qu’il ferait cela, il pourrait prétendre que les événements d’aujourd’hui ne s’étaient jamais produits.

Le premier et le deuxième round étaient passés. Après avoir bu juste de la bière et du soju, pour le troisième round, ils avaient décidé de boire de l’alcool cher.

« Pourquoi y a-t-il autant de monde, bordel ! »

« C’est la fin de semaine de quatre jours. »

« Quelle heure est-il ? »

« 23 h 50 »

« C’est bientôt 2020. »

La brise fraîche les avait doucement dessoûlé. Quand sa tête avait cessé de se sentir si brumeuse, MyungHoon avait jeté sa cigarette finie sur le sol et avait commencé à marcher.

« Allons-y. Nous ne voulons pas dégriser maintenant, n’est-ce pas ? »

« Hé, ce serait pas Kim YuWon ? »

« Où ? »

« Oh merde, c’est lui. »

Kim MyungHoon s’était figé sur les paroles de ses amis. Il avait tourné la tête, faisant comme si de rien n’était.

‘Pourquoi cet enculé est-il ici ?’

C’était vraiment lui.

Au milieu de la foule, YuWon se tenait immobile, tenant une valise dans une main. Les gens passaient juste devant YuWon, qui se tenait comme une statue. Il ne bougeait pas, comme s’il attendait quelqu’un.

‘C’est pour de vrai? Putain…’

Ce n’était vraiment pas son jour. Rencontrer Kim YuWon ici et maintenant, avant même d’avoir la chance de se venger correctement.

« N’a-t-il pas l’air d’aller bien ? »

« Tu as raison. »

« Attend-il quelqu’un ? C’est quoi cette valise ? »

« Allons lui dire bonjour. »

« Bonjour mon cul. Qu’est-ce que vous manigancez tous ? »

Les amis de MyungHoon marchaient déjà vers YuWon.

‘Je vais sérieusement le tuer.’

Kim MyungHoon avait aiguisé ses dents en colère, se souvenant de l’événement survenu plus tôt ce jour-là. Maintenant qu’il en était là, il avait décidé d’écraser YuWon, même si cela signifiait perdre la face devant ses amis.

« Hé, Kim YuWon ! »

MyungHoon avait mené sa meute vers YuWon, un total de six personnes y compris lui-même.

Lorsque quelqu’un était avec un groupe plus nombreux, il ne ressentait naturellement aucune peur. MyungHoon avait demandé, les dents blanches, « Qu’est-ce que fous ici, sale chien ? »

Les six entouraient YuWon.

Les gens avaient commencé à se détourner d’eux clairement pour éviter leur aura menaçante. Il semblait qu’une bagarre pourrait éclater à tout moment.

Au lieu de répondre à la question de MyungHoon, YuWon avait vérifié sa montre électronique.

« Il est presque minuit. »

[ 23 : 57 : 12 ]

Une fois qu’il avait vérifié l’heure, YuWon avait enlevé la montre de son poignet et l’avait jetée par terre.

« Profitez de vos trois dernières minutes… »

Thud —

Ziiip —

YuWon avait ouvert sa grande valise. Il avait fouillé dedans, sortant des trucs pendant qu’il leur parlait.

« Puisque ce sera un véritable enfer après cela. »

Ils ne savaient pas.

Les événements qui allaient se dérouler, le genre de monde dans lequel ils devraient commencer à vivre.

C’est pourquoi ils ne savaient pas à quel point ces trois dernières minutes étaient douces et précieuses.

« Quoi ? »

« Putain de salope, qu’est-ce que tu racontes encore comme conneries… »

Kim MyungHoon avait marché menaçant vers YuWon, seulement pour faire quelques pas en arrière dans la peur. C’est parce qu’il avait vu ce que YuWon avait sorti de sa valise.

« Ahh, tu as… pété un câble ou quoi ? »

Les objets qu’il avait sortis étaient tous des armes très menaçantes. Un couteau sashimi, un couteau suisse, une machette, une hache… et un sac dont le contenu était un mystère.

YuWon avait accroché le couteau suisse de l’armée et la hache à sa taille et avait brandi le couteau sashimi.

« Hé vite, excuse-toi ! »

« À quel point as-tu tabassé ce gars pour qu’il en arrive là ? »

« Oui, mec. Tu — tu as clairement tort ! »

« Hé, YuWon. Tu ne devrais pas être comme ça non plus ! Je comprends que tu sois vraiment en colère, mais… »

Une foule s’était formée autour de YuWon, qui tenait diverses armes. Les gens n’arrêtaient pas de murmurer. MyungHoon n’osait pas approcher YuWon, effrayé par le couteau sashimi. Certaines personnes avaient même appelé les flics.

‘23:58.’

Il ne restait pas beaucoup de temps.

YuWon avait mis le sac à dos qu’il avait sorti de la valise sur son épaule et avait regardé aux alentours.

‘Il devrait y avoir assez de monde.’

Hongdae. C’était l’un des endroits les plus peuplés de Séoul, selon les souvenirs de YuWon.

‘C’était Anyang, auparavant.’

YuWon leva le menton et regarda le ciel.

Les nuages avaient cessé de bouger.

Tout le monde était concentré sur l’agitation. Personne ne prêtait attention au phénomène qui se produisait. Ils ne voyaient que les armes de YuWon et qu’il causait du chahut.

‘Enfin…’

Au milieu du chaos, YuWon vérifia la montre qu’il avait laissé tomber par terre.

‘Ça commence.’

Zzzzzt…!

Un bruit retentit dans ses oreilles.

Le bruit n’était pas exclusif à YuWon. Les centaines et les milliers de personnes errant dans les rues de Hongdae s’étaient couvertes les oreilles. Certaines personnes s’évanouirent même à cause du son qui résonnait dans leur tête et leurs tympans. YuWon resta silencieux, regardant le paysage se transformer autour de lui.

Kkk—gukuk—

Crack ! Kkk…

Le sol se fendit, et des plantes jamais vues auparavant poussèrent à partir des fissures.

« Guuuuuh — »

La couleur des nuages flottant dans le ciel inversé, devinrent noirs.

La montre électronique s’était arrêtée 0:00 heure, 2020.

[SECTEUR : 20131]

[POPULATION : 12 014]

C’était un message de bienvenue. 12 000 personnes. Choisir Hongdae n’avait pas été le mauvais choix.

« Guuuuahhhh — ! »

« Gyaaaa — »

Les premières choses qui pouvaient être entendues une fois la sonnerie arrêtée étaient des rugissements effrayants.

« … Ils sont arrivés. »

Les rugissements résonnaient entre les bâtiments.

YuWon, tenant le couteau à la main, passa devant Kim MyungHoon et sa bande. Ils se couvraient toujours les oreilles.

« Vos trois minutes… »

[LE TUTORIEL VA MAINTENANT COMMENCER.]

« sont écoulées. »



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 1 Menu Chapitre 3