Abyss Domination | 深渊主宰
A+ a-
Chapitre 171 – Nouveau Né

Il y avait beaucoup de prostituées dans la Baie des Naufragés. Et tard dans la nuit, on trouvait des rangées d’esclaves féminines.

Dans ce genre d’endroit, l’industrie de la prostituée avait toujours prospéré puisqu’elle est toujours recherchée par ceux qui viennent d’arriver au port, surtout des pirates qui venaient d’obtenir leur nouveau butin, des guildes de mercenaires protégeant leurs employeurs, et même des aventuriers avides de risques de passage sur la région. Après une nuit passée à boire dans un pub, leur prochaine source de divertissement serait de trouver de belles femmes pour se détendre pendant une nuit. Les femmes ici venaient de différents endroits. Même les esclaves elfes étaient disponibles, mais seulement si vous pouviez vous le permettre. Elles ne pouvaient pas être exposées en public.

Sinon, cela mettrait en colère de nombreuses régions plus puissantes et influentes.

Tout au plus, ils ne montraient que les demi-elfes. Le prix pour eux serait généralement plusieurs fois d’une femme ordinaire. Elles étaient méprisées par les elfes et n’étaient pas reconnues par les humains.

Quiconque de sang mêlé serait toujours dans une situation embarrassante !

Bien sûr, il n’y avait pas qu’un grand nombre de maisons closes, il y avait aussi un nombre incalculable de maisons de jeu, et toutes sortes de choses différentes qui pouvaient répondre aux désirs étranges de n’importe qui. Cependant, Soran ne se détendit pas pour autant. Puisqu’il avait toujours vécu dans les zones grises, il savait avec certitude quel genre de problèmes se cachaient dans ces endroits. L’une des femmes qu’il avait vues tout à l’heure était séduisante. Elle avait une taille voluptueuse et de longues jambes fines avec une peau aussi claire. Lorsqu’elle aperçut Soran, elle lui fit un clin d’œil séduisant.

C’était une véritable beauté !

Cependant, Soran était toujours en alerte. Il signa doucement avec ses doigts, s’inclina et la dépassa.

La séductrice se sentit un peu surprise alors que ses lèvres se pinçaient avec un soupçon de frisson. Elle hocha un peu la tête et montra ses doigts. Son annulaire portait un anneau simple, et après cela, elle détourna son attention ailleurs. À la Baie du Naufrage, vous avez besoin de bon sens si vous êtes à la recherche de divertissement. Il ne manque pas d’idiots qui ont perdu la vie en aboyant le mauvais arbre. Les conséquences des personnes ivres de convoitise se réveillaient comme des monstres ou se retrouvaient avec un cadavre séché dépourvu de sang.

C’était un vampire.

Elles devait être une créature maléfique d’un niveau Descendant de Sang, car les vampires de haut niveau viennent rarement chasser par eux-mêmes.

Pour sûr.

Il y avait beaucoup de vampires ici !

Ils avaient également besoin d’un certain niveau de richesse pour leur subsistance, en particulier ceux qui vivaient une vie luxueuse. Ils avaient également besoin d’une source suffisante de nourriture, et sans aucun doute, cibler les aveuglés par la luxure serait le meilleur moyen. Si vous vous dirigiez vers l’un de ces vampires voluptueux, vous constaterez qu’ils étaient aussi séduisants que possible. C’est parce qu’un sort de charme avait déjà été lancé sur vous.

Si tu partais avec elle, tu te retrouverais dans des ruelles sombres et étroites, te tordant et te retournant tout en étant plein de vigueur en étant constamment taquiné par la tentation. Inconsciemment, vous arriveriez dans un endroit horrible, qui pourrait même être une des pièces cachées dans des égouts souterrains. Ensuite, vous réaliseriez qu’il y avait plus d’une femme dans la pièce. Des tentatrices qui te regarderaient avec des yeux pleins d’envie, te remplissant d’excitation et testant les limites de ta chasteté.

Ce qui se passera après serait un festin !

Si tu es assez beau, avec un groupe de vampires, tu pourras peut-être profiter de choses que tu n’aurais jamais imaginées. Après t’être amusé, ce serait leur tour. Même si tu avais une profession légendaire, tu ne pourrais pas t’échapper en repoussant les attaques d’un groupe de vampires parce qu’il y avait quelqu’un de plus fort dans leur repaire. Ces filles étaient leurs esclaves. Elles séduisaient des hommes lubriques pour les tuer et prendre leurs richesses. Ensuite, elles présenteraient leur butin au maître qui les avait transformés en vampires.

La scène était merveilleuse mais cruelle.

Avec un groupe de vampires d’une telle beauté, vous apprécierez beaucoup la première partie de soirée. Malheureusement, vous pourriez vous retrouver dans les égouts puants le lendemain, enfin, votre cadavre.

Il y avait de nombreuses zones qui se chevauchaient entre gris et obscurité. Soran avait été en contact avec des centaines de vampires. Il avait même vu tout le processus de fête des vampires.

Ces grappes de créatures obscènes étaient dégoûtantes, dépravées et obscènes. C’était le bordel. Ils ne montrent aucune pitié en tuant leur proie !

Les vampires tels que vous en entendiez parler dans le folklore n’existent tout simplement pas. Quand ils commencent à se régaler des humains, ils sont déjà perdus dans l’obscurité, se dégradant lentement jour après jour.

Soran trouva une auberge de l’autre côté de la route.

Il n’y avait pas beaucoup d’invités à l’intérieur. On pouvait voir des ivrognes sur le côté, la serveuse nettoyer les tables. Au bar, une femme d’âge moyen avait l’air très robuste, et toute femme qui parvenait à dégager ce genre de sentiment n’était pas simple. Soran avait rapidement réservé une chambre, suivant la serveuse du bar jusqu’au deuxième étage. Ses hanches se balançaient de gauche à droite dans les escaliers, puis elle se tourna pour faire un clin d’œil.

Après être entré dans la pièce, il ferma immédiatement la porte, ignorant ouvertement ses allusions en verouillant au nez de la serveuse.

Les auberges de ce monde pouvaient être associées à des déchets. Tu en seras malade une fois que tu les engageras trop. Soran enleva ses vêtements et alluma les bougies pour lire un livre. Cependant, les murs ne pouvaient pas isoler du bruit venant d’en bas. Soran sortit le parchemin magique et commença à lire. De temps en temps, il ramassait une plume pour enregistrer des trucs. Peu de temps après, cinq à six pages furent remplies. Les pas lourds à l’extérieur de la pièce retentirent. Il semblait que quelqu’un qui était extrêmement lourd marchait devant sa chambre.

Alors que le temps s’écoulait lentement…

Soran n’avait pas l’intention de rester debout tard. Il rangea ses affaires pour se préparer à se reposer, mais soudain, il y eut un brouhaha à l’extérieur sous ses fenêtres.

Une femme gémit.

Il fronça un peu les sourcils en marchant vers la fenêtre pour voir ce qui se passait. Il vit un homme ivre, clairement ivre, embrasser une jeune fille dans ses bras. Le clair de lune argenté reflétait la peau claire et impeccable de la jeune fille. Elle fit quelques gémissements prétentieux. Puis, son expression devint froide alors que ses pupilles changeaient de couleur. Des crocs apparurent au coin de sa bouche alors qu’elle le mordait dans le cou. Des litres de sang coulaient dans ses veines alors qu’elle aspirait comme si elle était en état d’ébriété. L’homme était toujours obsédé par les seins devant lui, ne sachant pas que la mort était imminente.

Un sort de charme.

Le sort de charme d’un vampire était unique, même en aspirant le sang, la proie ne se réveillait pas.

L’autre partie n’avait pas remarqué Soran. Elle ne ressemblait pas à un vampire nouveau-né. Parce que si elle appartenait à un clan, elle ne se régalerait pas en plein air. Cela attirerait beaucoup d’attention inutile. Ils se cachaient généralement dans les profondeurs, dans des zones sinistrées sous terre, faisant les choses sournoisement. Les nouveaux vampires n’étaient pas capables de contrôler leurs désirs. Ils étaient généralement très assoiffés, par conséquent, tuaient très rapidement leur “nourriture”. Ils se régalaient jusqu’à ce qu’ils soient rassasiés avant que l’homme ne devienne un cadavre, glissant vers le bas comme s’il était fait de boue.

La fille regarda autour d’elle avant de partir pour sortir.

Soran haussa légèrement les sourcils d’un air pensif avant de frapper à la fenêtre et d’ouvrir la fenêtre pour regarder en dessous. Il dit lentement «Vos aînés ne vous ont-ils pas appris à faire le festin de votre proie ? Simplement laisser le cadavre une fois que vous avez terminé ?»

Tchhh !

La fille qui était sur le point de partir se retourna. Ses pupilles virèrent au vert et des crocs acérés apparurent. Ses ongles devinrent aiguisés et noirs. Alors qu’elle était à moitié accroupie, elle semblait être en mode de chasse mais sa proie était au deuxième étage. L’expression de Soran était calme et recueillie. Il dit froidement «Si j’étais vous, je ne le ferais pas. Parce que c’est un geste stupide.»

«Jetez le cadavre dans les égouts et prenez soin des traces de sang.»

«Une fois que vous aurez terminé, venez à moi, j’ai quelque chose à discuter avec vous, vous ne rejetterez certainement pas la demande d’un gentil étranger non ? J’ai raison ? Traître ?»

Cela dit, Soran a poursuivi de façon humoristique «Vous êtes assez audacieux ! Un nouveau-né a osé les trahir ! Et a même réussi.»

L’expression de la fille se raidit alors qu’elle hésita un peu. Ensuite, elle leva le cadavre d’une seule main.

Cet homme devrait peser environ 200 kilos, et elle l’avait soulevé sans transpirer. Elle nettoya grossièrement les restes de sang et partit pour les égouts.

Soran la vit de dos et ajouta «N’oubliez pas de vous occuper de la blessure au cou. Faites croire qu’il s’agissait d’une saignée.»

L’autre partie hocha doucement la tête.

Soran ne ferma pas les fenêtres. Au lieu de cela, il se dirigea vers le lit et s’assit. Il semblait un peu troublé alors qu’il était dans ses pensées profondes. Après un certain temps, il remit sa cape sur le côté, et ses gants ainsi que chaque pièce de ses armes commencèrent à apparaître et disparaître un par un. Les nouveaux vampires étaient très impulsifs et forts. Il ferait mieux de faire attention car ils pouvaient attaquer à tout moment.

Les vampires instruits ne se nourriraient pas de cette façon.

Même ceux qu’il avait rencontrés savaient comment attirer la proie ailleurs pour se régaler et éliminer les cadavres.

De cela, on peut dire si un nouveau-né était éduqué ou non !

Après la transformation en Vampire, il y aurait toujours un aîné pour les éduquer pendant un moment, leur apprendre à survivre et les avertir d’éviter les humains. Des créatures comme les vampires étaient fortes, mais ce n’était que par rapport aux humains mortels. Si une créature maléfique osait sortir à l’air libre, même les dieux n’auraient pas besoin d’intervenir, ils seraient facilement éliminés par les professions légendaires. Le nouveau-né ne semblait pas être un déserteur. Un vampire déserteur avait beaucoup d’expérience et était vigilant. Il ne s’exposerait jamais.

Elle devait être une traîtresse.

Les vampires nouveau-nés pouvaient s’échapper. Cela, sans aucun doute, piqua la curiosité de Soran. Il semblait se souvenir de choses intéressantes.

Pa-da !

Le son venait de l’extérieur, et on aurait dit que quelqu’un escaladait les murs. Bien qu’il soit très consciencieux, il ne pouvait pas échapper à la détection de Soran.

La nouvelle vampire était extrêmement agile alors qu’elle se tordait le corps, venant directement d’une petite fenêtre. Alors qu’elle atterrissait avec agilité, ses yeux verts fixèrent intensément Soran et lui demandèrent «Qui es-tu ?»

Soran rit en haussant légèrement les sourcils «Qui je suis n’est pas important. Ce qui est important, c’est que je sais que tu es dans une situation difficile, et je… peux t’aider à t’en sortir. Bien sûr, j’ai aussi besoin de ton aide.»

Il plissa légèrement les yeux, tandis qu’une lueur froide s’en dégageait.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 170 – Charme Personne Menu Chapitre 172 – Purification de la lignée