Abyss Domination | 深渊主宰
A+ a-
Chapitre 170 – Charme Personne

Baie des Naufrages.

Une ville portuaire unique où le port occupe un tiers de la superficie de la ville. Un phare de plusieurs dizaines de mètres de haut divise le port en deux parties. Sur la gauche se trouvent des navires en bordure de rivière et à droite, des navires en mer. La ville est bruyante, et il y a des gens au teint hâlé partout. En raison de sa situation géographique particulière, la Baie des Naufragés était remplie de personnes d’origines différentes, même le pouvoir des dieux y était imbriqué.

Soran regarda autour de lui et découvrit qu’il y avait trois ou quatre groupes de personnes qui étaient soit des gangs locaux, soit des pirates.

Il y avait beaucoup de dieux différents adorés ici. Les gens croyaient au Seigneur de la Tempête, au Dieu des Mers et à d’autres dieux qui protégeaient les ombres, le mal et le commerce illégal. C’était un endroit rempli de gens mal intentionnés, il valait mieux ne pas causer de problèmes inutiles.

Soran portait une cape rouge foncé, ce qui le rendait un peu visible, et tout le monde ne put s’empêcher de le remarquer. Sorti de nulle part, un jeune homme regarda autour de lui furtivement et trébucha sur Soran.

«Ah, oh ?»

Soran fronça les sourcils, attrapa le poignet de la personne en un instant, et le posa sur le sol avec une torsion de sa main.

La personne hurla de douleur.

Trois ou cinq grands hommes à proximité voulaient venir, mais à ce moment-là, Soran avait desserré sa prise. Il regarda froidement le jeune homme au sol, et dit lentement «Regardez où vous allez la prochaine fois, ou vous perdrez la vie.»

C’était un voleur.

Presque toutes les villes avaient un tel groupe qui aimait mettre la main sur des étrangers, abrités et protégés par les gangs locaux, ces voleurs travaillaient en plein jour et remettaient une grande partie de leurs biens volés aux chefs de gangs.

C’était ce que faisait Soran avant, voler sur les quais et trouver des cibles faciles. Les étrangers étaient le premier choix parce qu’ils n’étaient pas familiers avec la région et étaient plus faciles à gérer. Cependant, ce type devait être aveugle quand il avait essayé de voler Soran. Peut-être était-ce parce que Soran ne portait pas ses armes et que personne ne pouvait voir les signes d’un Magicien sous sa cape.

Des gants noirs soyeux et une cape rouge foncé complexe.

Soran avait l’air intelligent. De temps en temps, les femmes le regardaient et, en voyant son beau visage, elles rougissaient et continuaient de le regarder. À cause de son ascendance semi-elfe, son charme était déjà assez élevé, et maintenant qu’il portait de beaux vêtements, il était plus beau qu’auparavant. La cape avait l’air bien dans tous les sens, et Soran ressemblait maintenant à un noble arrogant mais chic.

Son charme laissa de profondes impressions sur les hommes et coupa le souffle des femmes. Maintenant que son charme était de 18, 2 points de plus que son score original de 16, cela donnait aux gens un sentiment d’admiration, voire choquant avec son aura.

Soran n’avait pas l’habitude d’être dévisagé. Il ne put s’empêcher de froncer légèrement les sourcils et se retourna pour descendre l’allée.

Un charme élevé avait ses avantages, mais aussi ses problèmes.

Les personnes au charme extraordinaire pouvaient facilement devenir les protagonistes de la foule. À première vue, ils se distinguaient immédiatement de la foule. Ce n’était pas nécessairement une bonne chose pour la profession de Voleur.

Quelqu’un se faufila derrière lui, il regarda Soran pendant quelques secondes avant de se diriger de l’autre côté. Les gangs aimaient faire attention aux personnes spéciales et leur vendaient parfois des informations. Cependant, Soran cherchait un autre groupe de personnes, les gangs étant pour la plupart des gens inconvenants, il cherchait des organisations professionnelles qui vendaient des informations.

Ces gens étaient les vrais tyrans locaux qui possédaient les informations !

Les gens qui n’allaient pas sur les marchés souterrains ne reconnaissent pas les signes ou les symboles dans les rues, même les aventuriers auraient besoin de Voleurs expérimentés pour ouvrir la voie. Soran avait été dans presque toutes ces organisations, alors il trouva rapidement un signe insignifiant et se rendit dans un casino souterrain au fond d’une allée. À la porte se trouvait un puissant Combattant, il remarqua Soran et fronça les sourcils, puis il sourit parce que Soran révélait un emblème spécial.

«Je veux des informations, amènes moi à ton patron ou je te laisses sans tête !»

L’expression de Soran était indifférente, mais l’autre partie ne put s’empêcher de frissonner. Il se dépêcha de l’emmener à l’arrière.

À l’intérieur se trouvait un groupe de joueurs, quelques résidents à proximité, des dockers et quelques pirates. Soran suivit l’homme en haut des escaliers. Il y avait un cercle de voyous qui se tenaient paresseusement en bas. Lorsque Soran arriva au deuxième étage, il entendit une femme crier et gémir. Il ouvrit la porte et entra.

À l’intérieur se trouvaient deux magnifiques prostituées avec un épais maquillage sur le visage. Ces femmes osaient même porter de l’arsenic sur le visage. Les deux femmes étaient ensemble, celui qui se trouvait devant lui montait et descendait tandis que celui derrière se tordait et se frottait. Sous les deux femmes se trouvait l’homme que Soran cherchait, un grand homme au visage un peu froid. Il était très mécontent de l’intrusion, et son visage était beaucoup plus laid en un instant, comme s’il s’apprêtait à exploser de colère.

«Sortez-les !»

Soran s’assit juste en face de lui, puis arbora un emblème devant le grand homme. L’instant suivant, une sueur froide coula du front de l’homme et il fit rapidement sortir les deux femmes. C’était un signe spécial. À première vue, c’était un peu effrayant, l’homme n’osa pas regarder l’emblème plus d’une seconde. Il se rhabilla rapidement et se leva.

Le tyran local eut une expression de surprise. Les deux femmes se regardèrent et sortirent rapidement. Avant de partir, elles regardèrent Soran encore une fois et l’une des femmes secoua légèrement ses seins pour Soran.

«Votre excellence.»

L’homme en face de lui se leva et parut un peu raide. «De quoi a besoin Son Excellence ?»

Le visage de Soran resta hautain, le regardant comme s’il s’en fichait. Puis il dit lentement «Je veux tout savoir sur les Fils de la Peur.»

Tang !

Il sortit rapidement une bourse, et quelques Derahls d’or apparurent. Les yeux de l’homme furent immédiatement attirés. A cet instant, les pupilles de Soran devinrent un peu démoniaques. Il regarda droit dans les yeux de l’homme et dit «Dis-moi tout ce que tu sais, ne cache rien, sinon.»

«Regard de peur !»

«Charme Personne !»

L’homme en face de lui semblait surpris et son expression devint stupéfaite un moment. Il revint ensuite à son apparence précédente. Il se leva respectueusement et hocha la tête, «Votre Excellence, rassurez-vous, je ne cacherai jamais rien !»

Le temps passa rapidement.

Lorsque Soran sortit de la pièce et fronça les sourcils.

Quand il a quitté le casino souterrain, le grand homme avait l’air différent et murmura «Que m’est-il arrivé tout à l’heure ? Pourquoi lui ai-je tout dit ?»

Il frissonna partout, et son expression sembla un peu effrayée, mais quand il vit l’argent devant lui, il le prit rapidement.

«Eh bien, il a déjà payé.»

Le grand homme secoua la tête et continua, «Ce genre de gars est trop dangereux, mieux vaut ne pas les contrarier.»

À l’intérieur d’une petite ruelle.

Soran se dirigea vers une taverne. Les sorts de charme étaient toujours très bons pour obtenir des informations, les Sorciers le faisaient habituellement mais Soran pouvait maintenant le faire lui-même. Les effets de charme personne n’étaient pas très forts. Il ne pouvait que donner des indices psychologiques à quelqu’un mais ne pas changer de force la volonté d’une personne, un peu comme l’hypnose, mais l’autre partie se souviendrait de tout le processus. C’était un sort qui testait sa volonté et avait de nombreuses utilisations maléfiques.

Dommage que le sort ne soit pas aussi bon que Dire Charm en combat, ou celui de plus haute qualité «Immobilisation de personne.»

L’immobilisation de personne était un très bon sort à utiliser.

L’information donnée par l’homme était plutôt limitée. Soran savait seulement que les Fils de la Peur avaient créé des problèmes dans toutes les régions du Sud. Sept ou huit Fils de Peur apparurent successivement, causant un désordre considérable alors qu’ils s’entretuaient. Il y avait plus d’informations, cependant, sur un Fils de la Peur vampirique. Il était impossible de savoir comment le Dieu de la Peur avait créé un Fils de la Peur vampirique, mais ce type était le plus dangereux. Il avait tué quatre ou cinq Fils de Peur l’un après l’autre, et sa force approchait déjà du domaine des légendes.

La trace de ce type était répartie sur de nombreuses zones, apparemment à la recherche des autres Fils de la Peur, et il était actuellement proche de la côte.

Les dernières informations révélèrent qu’il était apparu près de la Cité de la Fortune.

Il n’y avait rien sur Vivian.

Puisque le tyran local n’était qu’un faible croyant du Seigneur des Ombres, il n’avait pas d’informations très intéressantes.

La seule information utile que Soran avait obtenu était que le Fils de la Peur vampirique semblait avoir mis en colère quelqu’un de puissant, et récemment un Paladin légendaire le traquait.

Le Paladin semblait familier parce qu’il s’appelait la [Main d’Argent].

C’était un Paladin qui croyait en la Main de la Justice. Un autre Paladin était la Main de la Justice. Ces deux Paladins étaient très puissants, et bien sûr, ils étaient très bien équipés.

Tous deux équipés d’artefacts !

Les Paladins étaient pour la plupart des fanatiques, au plus bas niveau étaient des dévots. Les paladins étaient très chéris par leurs dieux car ils étaient leurs combattants de première classe.

Il se trouve que les paladins étaient une des professions les plus puissantes contre les créatures sombres. Pas étonnant que le Fils de la Peur vampirique se soit enfui.

Soran prévoyait de rester deux jours, puis de continuer vers le sud pour chercher Vivian.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 169 – Objets Maudits Menu Chapitre 171 – Nouveau Né