Abyss Domination | 深渊主宰
A+ a-
Chapitre 144 – Parmi les montagnes

Le ciel devint bientôt sombre.

La fille semblait vraiment affamée et mangeait encore plus que Soran. Soran continua tranquillement le barbecue à côté d’elle jusqu’à ce que la jeune fille soit rassasiée, puis demanda «Comment vous appelez-vous et qui êtes-vous?»

«Je m’appelle Anna.» La fille hésita puis dit «Une noble d’Arendelle.»

Soran la regarda et dit lentement «Les nobles ordinaires ne peuvent pas se permettre de porter les vêtements que vous portez. D’après ce que je sais, Arendelle est un royaume spécial avec très peu de noble puissant. Vous devez être un membre de la famille royale d’Arendelle? Ensuite, il n’y a que deux membres dans la famille royale. L’une est la princesse aînée qui s’apprête à monter sur le trône et l’autre est sa sœur.»

«La légende dit que la princesse aînée d’Arendelle est un puissant Maître du Destin. C’est pourquoi vous êtes probablement la sœur cadette.»

«La princesse aînée ne serait probablement pas dans un tel état!»

La fille nommée Anna fixa Soran avec une grande surprise et murmura, «Je savais que vous deviez être un grand aventurier ! Ils m’ont dit que vous deviez être un imbécile pour vous être évanoui dans la neige…»

«Vous avez raison… je suis la jeune princesse d’Arendelle !… Malheureusement, je ne suis pas aussi puissante que ma sœur aînée, je ne suis qu’une simple humaine !…»

Soran ne voulait pas trop lui dire pourquoi il s’était évanoui dans la neige ce jour-là.

Il regarda la fille devant lui et dit lentement «Arendelle est l’un des royaumes les plus puissants du Royaume du Givre et la princesse aînée est un des Sorciers légendaires ici. Les gens qui t’ont attaqué n’ont pas dû être stupides. Selon les normes classiques de ce monde, vos gardes doivent être au moins de grade 3. Compte tenu de cela, les gens qui pourraient vous mettre dans cet état doivent au moins avoir une profession de royaume légendaire!»

Anna était bouche bée sans qu’elle s’en aperçoive, puis murmura «Wow, vous êtes incroyable.»

Soran fixa son expression, mais son visage devint de plus en plus inquiet. Il murmura «Les professions légendaires locales ne vous attaqueraient pas, ou elles souffriraient. J’ai entendu des histoires à propos de votre sœur. Elles disent qu’elle pourrait détruire une ville à mains nues si elle était en colère. C’est pourquoi les gens qui vous ont attaqué doivent être des étrangers! Quelqu’un avec de mauvaises intentions!»

Il s’arrêta et dit lentement «Tout ce que je veux savoir maintenant, est-ce qu’il y a un Drow parmi ceux qui vous ont attaqué?»

La fille était incrédule et murmura «Comment saviez-vous que nous avons rencontré des Drows?»

«Je savais que ça devait être lié.»

Soran jouait avec le feu de camp en silence et avait une expression inquiète. Il murmura ensuite «C’est l’Élu de la Demoiselle de la Douleur. Quand je suis venu ici, j’ai trouvé des traces de leurs activités. Je suppose que seuls ces salauds oseraient attaquer la jeune princesse d’Arendelle. Si quelqu’un d’autre le faisait, il mourait en un instant, la princesse aînée pourrait tout geler.»

Anna hésita, fixa Soran et dit «Ma sœur est une personne très gentille, très très gentille. Elle n’abuse jamais de ses capacités, et elle ne ferait rien de terrible comme ce que vous avez dit. Elle ne fera pas de mal à des innocents.»

Soran ne répondit pas.

Il regarda les vents forts à l’extérieur et dit lentement «Quel est votre plan maintenant?»

Anna hésita un moment, puis leva les yeux vers Soran et dit «Pouvez-vous me ramener à Arendelle, je vous rembourserai sans hésiter! Ma sœur vous récompensera comme vous le méritez, elle pourrait même vous donner un titre!»

Un titre?

Soran rit et secoua la tête, «Non, pas maintenant du moins.»

«Puisque ces croyants de la torture ont osé vous attaquer, il m’est absolument impossible de vous ramener facilement. Je n’ai même aucune chance si nous rencontrons les Élus; Ils sont plus puissants que les Magiciens légendaires. D’ailleurs, si je n’ai pas tort, les route d’Arendelle doivent être surveillées par leurs suivants. Si vous vous présentez, ils vous attaqueront sans aucun doute!»

«À moins que votre sœur aînée ne vienne personnellement pour vous ramener.»

Anna murmura tristement «Je ne sais même pas ce qui se passe aux côtés de ma sœur. Le Drow a dit que ma sœur ne pourrait pas sauver Arendelle si elle me sauvait!…»

«Tout ce dont je me souviens, c’est que ma sœur a utilisé la glace pour piéger le Drow, ce qui m’a aidé à m’échapper.»

«Je ne sais même pas comment se porte Arendelle en ce moment!… J’espère que les gens là-bas vont bien!»

Quelle gentille fille, pensa Soran.

Soran leva les yeux vers elle et dit lentement: «Ce n’est pas tout à fait impossible de te ramener. C’est juste que vous ne pouvez pas prendre la route normale pour l’instant.»

La jeune fille regarda Soran avec espoir dans les yeux dès qu’elle entendit ce que disait Soran.

Les yeux de la fille étaient purs, et elle semblait être une fille qui n’avait pas beaucoup vu le monde. Soran détourna légèrement le regard et dit «C’est le moment où ils sont le plus anxieux. Ces dégénérés vous cherchent désespérément. C’est pourquoi nous ferions mieux de ne pas partir d’ici pendant un moment. Puis quand ils s’exposeront, votre sœur devrait être capable de s’en débarasser.»

«Après un certain temps, je trouverai un moyen de vous ramener à Arendelle en passant à travers les montagnes et le long de la mer.»

La jeune fille crut en lui et hocha doucement la tête.

Soran remua le feu de camp pour le rendre un peu plus vigoureux, puis dit «Vous allez vous reposer d’abord, je suppose que vous êtes déjà assez fatigué. Demain, nous allons aller dans les montagnes et on pourrait rencontrer quelques problèmes.»

La fille la regarda avec des yeux incertains et dit d’une douce voix «Pourquoi allons-nous dans les montagnes? Ne pouvons-nous pas rester ici?»

«Non.» Soran secoua la tête et répondit «J’ai quelque chose à faire.»

La fille était manifestement curieuse, elle cligna des yeux et demanda «Qu’allez-vous faire dans le coin? Il n’y a pas d’endroit où vivre!»

Soran lui jeta un regard et répondit calmement, «Massacrer des dragons.»

Les yeux de la jeune fille s’illuminèrent un instant, puis elle demanda surprise «Massacrer des dragons? Il n’y a plus de dragons dans le Royaume du Givre, n’est-ce pas? Ils avaient peur de ma sœur et auraient fui vers des îles glacées au loin.»

Soran fut légèrement choqué.

Il semble que la légendaire princesse aînée soit plus forte qu’il ne l’avait imaginé. Pas étonnant qu’il n’y ait pas de dragons dans le Royaume du Givre. Étaient-ils vraiment effrayés par la princesse aînée?

Quelle est la puissance de ce légendaire Maître du Destin?

«Quetzalcoatlus de glace.»

Soran attisa les braises et dit: «Je veux en tuer pour m’entraîner et gagner de l’argent.»

De l’argent?

La fille chercha quelque chose pendant un moment, puis elle cria et dit «Mon sac est perdu! … Il y a beaucoup de choses précieuses dedans!…»

Elle se regarda, puis avec un cœur lourd enleva une bague et une paire de boucles d’oreille. Elle dit alors «Je vais te les donner en premier.»

«Ils viennent de ma mère… alors pourrais-je les racheter avec de l’argent une fois de retour?»

Sa voix était quelque peu nerveuse, et elle avait l’air un peu drôle.

Soran se tourna vers elle et lui sourit, mais au lieu de chercher les choses, il dit lentement: «Gardez-les avec vous. Puisque vous m’avez sauvé, je devais vous rendre la pareille. Peut-être que votre destin ne devrait vraiment pas être comme ça!»

Soran avait beaucoup entendu parler de la princesse aînée mais n’avait jamais entendu parler de la jeune princesse. Il se demanda ce qui lui serait arrivé si elle ne l’avait pas rencontré.

La Bataille de Glace et de Neige.

Cela commença après que la princesse aînée soit devenue folle et qu’elle ait tout gelé dans un rayon de mille kilomètres; transformant la terre en un enfer glacé.

Ça ne peut pas être à cause d’elle?

Il y avait une possibilité.

Puisqu’il n’y avait que deux membres royaux à Arendelle, la jeune princesse était peut-être le seul parent de sa sœur.

«Merci… Merci!» La jeune fille reprit silencieusement la bague et les boucles d’oreille. Elle leva ensuite les yeux vers Soran avec un sourire reconnaissant et dit lentement «Vous êtes un homme bon.»

La main de Soran trembla un peu.

Puis, il regarda la fille avec frustration et dit d’un ton sérieux «Je ne suis pas une bonne personne. J’ai tué plus de gens que vous n’en rencontrerez jamais!»

«Je ne vous aide que parce que vous m’avez aidé.»

«Et s’il vous plaît ne me dites pas cette phrase, ça porte malchance dans ma ville natale.»

«D’accord.»

«Vous feriez mieux de vous reposer, nous avons un long chemin devant nous.»

La fille ne semblait pas comprendre pourquoi une phrase reconnaissante ferait réagir Soran d’une telle manière. Mais encore, elle s’assit sans se plaindre et murmura «Menteur!… Vous essayez juste de me faire peur!… Vous ne ressemblez pas aux méchants qui ont tué beaucoup de gens!…»

Soran avait un air érudit et était un demi-elfe.

La fille n’avait évidemment pas cru Soran.

Il doit être comme un de ces héros qui sont restés dans l’obscurité mais qui soutenaient toujours la justice. Autrement, il ne l’aurait pas sauvé, n’est ce pas?

Avait-t-il vraiment tué beaucoup de gens?

La jeune fille était fatiguée. Bientôt, elle se sentit somnolente et s’allongea sur un rocher plat.

Le temps passa lentement.

Soran sortit le parchemin magique et commença à l’analyser. Le vent froid à l’extérieur sifflait. De temps en temps, il s’arrêtait et écoutait, puis continuait ses recherches.

Vers minuit, la fille endormie eut une expression effrayée. Elle murmura quelque chose dans son sommeil, puis elle se réveilla soudainement en criant «Non! Non!… Ne la tuez pas!»

Soran posa le parchemin, la regarda et demanda «Vous avez fait un cauchemar?»

La fille était légèrement confuse. Après un certain temps, elle hocha la tête et demanda timidement «Puis-je m’asseoir à côté de vous?»

Soran hocha la tête.

La jeune fille s’avança lentement et s’assit soigneusement à côté de Soran; son expression était encore un peu effrayée.

Soran lui tendit la main et lui tapota doucement le dos pour la réconforter.

Apparemment rassurée, la jeune fille regarda le parchemin dans sa main et appuya sa tête sur l’épaule de Soran. Le temps passa rapidement, et la fille attrapa inconsciemment le coin des vêtements de Soran avec son doigt, et sa petite tête reposait sur son genou. Sa respiration devint progressivement régulière, et elle s’était visiblement endormie.

Peut-être était-elle vraiment fatiguée.

Cela a dû être difficile pour une princesse d’avoir vécu un événement aussi terrifiant.

Soran ouvrit de nouveau le parchemin magique et regarda occasionnellement la jeune fille endormie.

C’était la première fois qu’une fille autre que Vivian dormait sur ses genoux.

Le vent soufflait férocement.

Il sentait qu’une tempête se préparait dans le Royaume du Givre!



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 143 – Une fille qui pleure Menu Chapitre 145 – La Bataille des Dieux!