Abyss Domination | 深渊主宰
A+ a-
Chapitre 143 – Une fille qui pleure

À côté du feu de camp.

Soran tint la jeune fille légère et la plaça près du feu. Parce qu’elle ne pouvait pas être vue à l’œil nu, Soran ne pouvait que la mettre loin du feu. L’invisibilité était un sort de niveau 2, mais Grande Invisibilité était un sort de niveau 4. Les effets des deux sorts étaient très différents. À moins que Soran ne lui enlève quelque chose, cet objet resterait invisible. C’était l’un des sorts les plus connus de nombreux sorciers. Les sorciers au-dessus du grade 3 n’utilisaient presque exclusivement que Grande Invisibilité.

Ce sort était si puissant qu’il ne s’arrêtait pas même lorsque l’utilisateur attaquait. Il ne montrerait qu’un mouvement flou.

Certains considéraient même ce sort comme trop puissant.

Soran ne pouvait pas voir à travers l’Invisibilité, et n’avait pas la capacité de briser l’Invisibilité, donc il ne pouvait que continuer à profiter de sa jambe de crabe.

Une demi-heure plus tard, la fille à côté de lui ne montrait aucun signe de réveil. Soran s’impatienta, alors il tendit la main et pinça le nez de la jeune fille invisible, puis il pressa deux fois lourdement sur sa poitrine.

Il n’y avait toujours pas de réponse.

Soran leva la main et lui donna une gifle. Ce n’était pas très fort, mais ce n’était pas suffisant pour la réveiller.

Soran ne savait pas si c’était à cause de facteurs surnaturels, mais il avait déjà vérifié son corps entier et n’avait trouvé aucune blessure. Maintenant, il n’y avait plus que deux questions.

Soit la laisser ici, soit l’emmener sur la route avec lui. Si Soran la laissait ici, alors la chercher en premier auvait été inutile! Mais attendre qu’elle se réveille n’était pas non plus une option!

Il n’y avait aucun moyen de l’identifier pour le moment, et l’ajout de plusieurs sorts de buff la rendait encore plus suspicieuse. Soran se dit qu’elle devait avoir des problèmes.

Rester ici trop longtemps serait aussi dangereux!

Soran hésita un peu mais commença à faire son truc. En tant que Voleur, il était bon dans la survie en milieu sauvage. Il commença par effacer toutes les traces laissées derrière eux, y compris là où elle était apparue. Le Royaume du Givre était spécial puisque le suivi dans ce royaume enneigé était beaucoup plus difficile que dans les régions du sud. Tant qu’il effaçait les traces qu’il avait laissées, il était impossible pour quiconque de le retrouver. Il lui fallut un certain temps pour nettoyer, puis il éteignit complètement le feu et le recouvrit.

Après cela, Soran ramassa la fille invisible et commença à faire un voyage difficile vers les montagnes glacées.

Plus le monstre était puissant, plus l’endroit où il vivait était dangereux.

Les dragons n’allaient généralement pas dans les plaines sans raison. Ils vivaient généralement sur les hautes falaises et les montagnes; ils étaient des créatures volantes de toute façon. Il était impossible pour quelqu’un de s’occuper de ces créatures si elles n’entraient pas dans les montagnes puisque les dragons allaient rarement dans les plaines pour la chasse. La route enneigée était assez difficile à emprunter et Soran ne pouvait pas marcher vite avec une femme dans les bras. Il devait, en même temps, effacer les traces qu’il avait laissées derrière lui.

La neige qui tombait du ciel couvrait tout en un rien de temps.

Soran tendit la main et toucha le nez de la jeune fille. Sa respiration était toujours stable. Elle avait soit un très bon corps, soit un équipement spécial. Cependant, le côté droit du visage était légèrement enflé; Soran ne savait pas si c’était à cause de sa première gifle, mais il n’avait pas utilisé beaucoup de force. Puisque son visage gonflait si facilement, la fille dans ses bras devait être vraiment amochée.

Soran marchait depuis une demi-journée.

Soran ne savait pas jusqu’où il était allé, mais il savait qu’il était allé dans les montagnes enneigées. Le ciel devenait sombre, il trouva un endroit sous le vent pour installer son campement. Le vent était si fort dans les montagnes que Soran pouvait même entendre les mugissements derrière les rochers. Soran commença à sortir des affaires pour camper et mit la fille qui était encore inconsciente dans un coin. Soran n’était pas sûr du genre de sort que la fille pouvait avoir pour durer si longtemps. Il avait même eu l’idée de retirer ses vêtements pour savoir qui elle était.

Soran alluma un feu de camp.

Puis il sortit de l’eau et but quelques gorgées. Se souvenant que la fille à côté de lui n’avait pas bu de toute la journée, il tendit la main et lui toucha la tête. Puis il lui ouvrit la bouche et versa prudemment de l’eau.

«Tousse, tousse!»

Il y eut une légère toux, puis un mélange de couleurs apparut. La fille qui était invisible depuis près d’une journée avait enfin retrouvé son apparence originale.

Elle n’avait pas l’air très âgée, peut-être seulement une quinzaine d’années.

La jeune fille portait une jupe longue très délicate. Il y avait beaucoup de belles broderies d’un savoir-faire exquis.

Ses longs cils étaient très beaux, sa peau était blanche et délicate; elle était évidemment une fille de haute lignée. La seule chose déplacée était les marques rouges sur le côté droit de son visage : cinq empreintes de doigts claires et des joues légèrement enflées. Soran était un peu embarrassé de voir ça parce qu’il n’avait pas mis beaucoup de force.

«Mmmhm…»

La jeune fille ouvrit lentement les yeux. Quand elle vit que quelqu’un était devant elle, elle recula de façon spectaculaire, et ses yeux montrèrent une peur évidente. Lorsqu’elle remarqua que Soran approchait, elle sauta en avant sans hésiter, puis ouvrit la bouche et le mordit au bras. Même si elle semblait petite et exquise, elle était encore plus forte que Soran. Elle le jeta directement sur le sol, puis mordit son bras. Soran fronça les sourcils de douleur. Il avait pensé à lui frapper la tête avec la poignée de son épée, mais il ne savait pas si c’était une bonne idée; Il craignait qu’elle ne se réveille qu’après un long moment. La seule chose qu’il pouvait faire était de tendre le doigt et de pincer le nez de la jeune fille.

«Mmh… mmmh… mhhh…»

Lorsque la fille ne put plus respirer par le nez, sa bouche se relâcha un peu. Soran bougea les mains en un éclair et lui ouvrit la bouche pour libérer son bras. À l’origine, il avait prévu de briser la mâchoire de la fille, mais étant donné qu’elle était peut-être un peu confuse, il montra un peu de pitié.

Soran pensa que cette fille n’avait pas d’expérience de combat.

Parce que personne ne mordrait le bras de l’ennemi en défense. La meilleure option serait la gorge!

Êtes-vous un chiot?

La fille fut choquée par les mouvements de Soran. Elle était sur le point de se précipiter à nouveau et ressemblait à un chat qui allait gonfler sa fourrure désespérément, mais soudain, elle vit quelque chose. Elle regarda l’épée courbée de Soran. Puis elle dit d’un ton incrédule «Vous! C’est vous! Vous m’avez sauvé? Vous vous souvenez de moi? Vous vous êtes évanoui dans la neige ce jour-là! Je vous ai ramené en ville!…»

Les mots de la fille étaient incohérents et ses expressions et gestes étaient un peu drôles.

Mais Soran en comprenait le sens et fut quelque peu surpris. «C’est vous qui m’avez renvoyé en ville ce jour-là? Quelle coïncidence?» S’exclama Soran.

La fille semblait vouloir se lever, mais elle fronça les sourcils et se rassit; il semblait que le relâchement de la tension lui avait fait perdre sa force. D’une voix faible, elle dit: «Quand je vous ai vu dans la neige l’autre jour, je vous ai envoyé en ville pour y être soignée. J’allais vous emmener avec moi, mais Mére Grenna n’était pas d’accord…»

«Mère Grenna… Elle… Elle est morte!… Carlos… Keynes… Ils sont tous morts!…»

Dit la jeune fille avec tristesse et abattement dans les yeux. Des larmes coulaient de ses grands yeux magnifiques. Ses épaules tremblaient légèrement et elle se mit à sangloter malgré elle. Soran fronça légèrement les sourcils et se dit que cette fille avait dû avoir beaucoup de problèmes. Cependant, il s’avança prudemment, tendit la main et lui tapota le dos.

Le réconfort de Soran semblait avoir empiré les choses. La fille tomba soudainement dans ses bras et pleura bruyamment, ressemblant à un pitoyable petit chat.

Ceux qui disaient qu’une fille était jolie quand elle pleurait devaient être fous; la fille était littéralement un gâchis de larmes et de morve.

Après avoir pleuré pendant un certain temps, la fille se calma progressivement.

Ses yeux étaient rouges et gonflés, et cela semblait plutôt pathétique. Ses sanglots avaient trempé la poitrine de Soran et son nez était rouge d’avoir coulé pendant la crise de larmes. Il n’y avait absolument aucune beauté dans tout cela, seulement de la pitié. Avoir de la sympathie pour les faibles faisait partie de sa moralité, et Soran avait évidemment ses propres normes morales à l’esprit.

«Dé… Désolé!»

La fille s’excusa d’une voix étouffée en regardant les marques de morsure sur le bras de Soran.

Les marques de morsures avaient été causées par elle et elle avait utilisé beaucoup de force. Si ce n’avait été la vitesse de Soran, elle aurait pu arracher un morceau du bras de Soran.

La fille tendit la main pour essuyer ses joues et les larmes de son visage. Elle semblait avoir senti que son visage était légèrement rouge et gonflé, mais elle ne dit rien et s’assit sur le sol, de mauvaise humeur. À première vue, Soran avait compris que c’était une fille privilégiée; elle n’avait probablement jamais vu autant de sang auparavant. Par conséquent, elle ne pouvait pas le supporter lorsqu’elle rencontrait un événement aussi important.

«C’est bon.»

Soran ne savait pas quoi dire à ce moment. Il lui tapota l’épaule et lui dit «Je vais aller chercher quelque chose à manger en premier. Vous avez probablement faim aussi!»

«Vous pourrez m’en dire plus après avoir mangé. Puisque je vous ai déjà sauvé, je ferai de mon mieux pour vous aider!»

La fille leva sa petite tête, avec ses yeux rouges qui avaient encore une lueur d’espoir. Sa voix s’étouffa et elle dit «Merci… Merci!»

Soran semblait plutôt silencieux.

Il savait par intuition que les choses n’étaient pas faciles et qu’il y aurait beaucoup de problèmes s’il s’impliquait dans de telles choses. Il sortit quelques ingrédients et commença à les faire cuire sur le feu. Puis il regarda la fille à côté de lui. Chaque détail lui confirmait qu’elle était une fille noble et que les gens qui l’avaient attaquée n’étaient pas un gang ordinaire.

Soran n’était pas très compatissant. Cependant, puisque la fille l’avait sauvé, il ne pouvait pas la laisser là. Pas même Soran n’était aussi cruel.

C’était un homme de principes.

Soran coupa une section du crabe royal et demanda «Comment m’avez-vous reconnu? J’avais probablement l’air pire avant non?

La fille se remit à pleurer et ne put se contrôler pendant un certain temps. Après un moment, elle leva la tête et dit «Votre… Votre épée…».

L’épée de Soran n’était définitivement pas commune.

Il était très rare de trouver des armes ayant le motif écaille de poisson elfique dans le Royaume du Givre; le motif en écailles de poisson lui-même donnait un aspect esthétique à l’épée.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 142 – Ramassé quelque chose? Menu Chapitre 144 – Parmi les montagnes