Mille Vies Antérieures
A+ a-
Chapitre 22 – les souvenirs de l’Omniscient (partie 1)

Fate se retrouva alors devant un jeune enfant, il portait de vieux vêtements sales et déchirés à certains endroits, mais il affichait un grand sourire sur son visage et avait les yeux qui pétillaient de joie devant l’objet qu’il tenait : un livre.

Ce livre venait de lui être donné par un vieil homme bien habillé, peu après il dit :

« Puisque tu as accompli correctement ton travail de serviteur depuis ton plus jeune âge, je t’offre ce livre et à compter d’aujourd’hui, tu as mon autorisation pour entrer dans la bibliothèque. »

« Merci maître ! Je peux enfin apprendre ! C’est grâce à vous ! »

« Haha, non, ta persévérance t’a permis de supporter le travail ingrat de serviteur pendant près de 10 ans dans le but d’avoir accès à la connaissance. Tu peux aller assouvir ta soif de savoir maintenant. Maintenant je te fais officiellement membre de notre Palais du Savoir, voici les vêtements qui vont avec ta promotion. »

« Je vous remercie maître ! »

« Je ne suis plus ton maître mais je reste ton supérieur hiérarchique, donc appel moi autrement. »

« Hmm… Est-ce que ça ira si je vous appelle juste “monsieur” ? »

« Oui, maintenant va ! Habille toi et va voir ce pourquoi tu as tant travaillé. »

« Merci monsieur ! Au revoir ! »

Et il s’en alla.

« Ce jeune m’épatera toujours, sa soif de savoir et plus grande que la mienne en plus, il a ce talent… »

Une fois habillé de l’uniforme des membres du Palais du Savoir, il se dirigea vers le bâtiment qui semblait être la bibliothèque.

“Wow ! Elle est énorme cette bibliothèque, je crois qu’elle est plus grande que l’académie de magie impériale, je comprends d’où provient son surnom d’Omniscient.”

Le jeune garçon venait d’entrer dans le bâtiment et Fate suivit tout en essayant d’assimiler les souvenirs précédents qu’il avait déjà vu, grâce à ça il avait appris à lire, écrire et parler la langue de l’Omniscient.

Il prit un livre, s’assit et commença à lire, à la grande surprise de Fate, celui-ci feuilletait simplement les livres à grande vitesse pourtant Fate recevait quand même les informations du livre.

“Je vois de quoi parlait le vieil homme quand il parlait de talent, il en a même plusieurs que je considère comme des compétences : lecture ultra-rapide et mémorisation instantanée.”

Pendant qu’il se disait ça, il avait déjà fini de lire la première rangée de la première étagère. Et il continua de lire encore et encore…

Un mois plus tard.

“Il est vraiment impressionnant, en un mois il a lu TOUS les livres du premier étage, sachant qu’il y en a 12 ça lui prendra seulement un an pour lire un total de 3 110 400 livres… c’est tellement ridicule. Enfin, bon ça c’est seulement si chaque étage a le même nombre de livres. Mais je n’ai toujours pas vu une seule chose intéressante depuis le début, ça va faire 15 ans que je suis coincé ici et je ne peux même pas quitter ce rêve, Unity cherche-t-elle à me torturer ? De toute façon, j’ai la compétence Mental d’Acier même si elle le veut elle ne pourra rien me faire si c’est au niveau mental.”

8 mois plus tard.

“Ces souvenirs sont devenus intéressants depuis qu’il a accès au 5ème étage et ils sont devenus encore plus intéressants au 9ème étage et maintenant qu’il l’a fini, j’ai vraiment envie de voir qu’elle connaissances renferme les étages 10, 11 et 12.”

tout à coup, un énorme bruit se fit entendre, il ressemblait à une puissante explosion et le bâtiment entier trembla violemment, des cris retentirent et le vieil homme cria à Saeros :

« Nous sommes attaqués, va au sous-sol ! Quand tu entreras il y aura un coffre pour l’ouvrir il faut que tu insères cette clé, une fois que tu l’auras ouvert il faut absolument que tu détruises les deux livres à l’intérieur, ils essaient de s’en emparer, s’ils y arrivent alors ce continent sera perdu ! Tu m’as bien compris !? »

« Oui ! J’accomplirais le devoir que vous m’avez donné ! »

« Bien ! Je te protégerai jusqu’au sous-sol, le reste dépendra de toi ! Allez on y va ! »

« Compris ! »

Ils se précipitèrent à travers les étages mais furent stoppés par une vingtaine d’individus juste devant la porte menant au sous-sol.

« Le Temple des Ténèbres, j’en étais sûr que c’était vous, il n’y a personne d’autre que vous qui convoitent ces deux livres interdits ! »

« Allez ! Remettez nous la clé et vous mourrez sans douleur ! » cria l’un d’entre eux.

« Jamais ! » crièrent en même temps Saeros et le vieil homme.

« Tant pis pour vous ! Attaquez ! »

La moitié se jeta vers Saeros et l’autre vers le vieil homme.

« Saeros, fui ! Tu n’as aucune chance, tu n’as aucune capacité de combat ! »

Le vieil homme s’interposa et arrêta les 20 personnes à lui seul mais cette action l’épuisa légèrement.

« Rentre ! Utilise la clé et détruis les livres interdits ! »

Saeros se précipita vers la porte en profitant de l’instant de confusion et inséra la clé pour l’ouvrir puis ensuite il fonça à l’intérieur vers le coffre pour l’ouvrir, au dernier moment, le vieil homme cracha du sang, il avait la peau violette et des tâches blanches, d’après les connaissances de Saeros, c’était l’effet d’un puissant poison : le poison de la Tarentule Blanche à Crânes Violets.

Saeros se figea, il savait que l’antidote était impossible à faire et que par conséquent le vieil homme était condamné, il cria :

« Monsieur ! »

«Ne te retourne pas, la plus grande priorité est de détruire ces livres ! »

« Je ne crois pas non, vous allez me donner ces livres vieillard sénile, je vous ai supporté pendant plus de 20 ans mais je ne les ai toujours pas vu, vous aviez si peu confiance en moi ? Voyez, vous faîtes plus confiance à un gamin qu’à moi ! Ces 20 ans de perdus, je les rattraperais aux côtés du Temple des Ténèbres ! Maintenant, toi gamin donne-moi la clé enfaite non, ouvre le coffre et donne moi les livres puis je te tuerais sinon je le laisse mourir, regarde j’ai l’antidote juste ici. »

Saeros reconnu l’antidote et une vague d’espoir le traversa, il se retourna vers le coffre et se prépara à enfoncer la clé quand soudain :

« Non ! Si tu fais ça, non seulement Phorus te tuera mais en plus ce continent sera condamné ! Ne fais pas ça ! »

« Mais… »

« Ferme-là le vieux ! Ecoute moi gamin ou tu le fais maintenant et vous vivez un peu plus longtemps ou tu ne le fais pas et vous mourrez tous les deux maintenant, compris ? »

« Très bien… »

« Non ! Ugh ! »

Phorus donna un grand coup de pied et le vieil homme cracha du sang. Saeros enfonça la clé dans le coffre, l’ouvrit et regarda le contenu, il essaya de prendre les deux livres mais…

« Si lourd… »

« Hey ! Qu’est-ce qui te prend autant de temps, ça fait déjà 20 secondes que t’as les mains dans ce coffre, les livres sont-ils si lourds que ça ? »

« Bahahaha ! » les autres membres du Temple des Ténèbres éclatèrent de rire.

Saeros ramena les livres avec difficulté vers eux, ses mains et ses jambes tremblantes à cause du poids.

« Ah ! Enfin, le légendaire livre interdit : la Voie de la Suprématie et l’autre, l’Édit du Feu un autre livre interdit tout aussi légendaire, ils sont enfin à moi hahahahahaha ! »

Tout à coup, les deux livres se mirent à brûler, Phorus eut une tête tellement surprise, dépitée et énervée que Fate ne put s’empêcher de rire.

« Toi ! Toi ! Toi ! T-tu as osé détruire la Voie de la Suprématie et l’Édit du Feu ! Je vais te tuer tellement lentement que tu supplieras pour que je te tue ! »

« Saeros, tu.. tu as… »

« Ferme là ! Attaquez-le ! N’oubliez pas de le capturer vivant ! »

« Oui ! »

Ils chargèrent droit vers lui mais Saeros généra une flamme qui les réduisirent tous en cendres, il se rapprocha lentement de Phorus, celui-ci bégaya :

« T-tu as lu l’Édit du Feu ? »

« Oui. Maintenant, je vais te tuer avec une mort lente et brûlante. »

« N-non ! » 

Phorus se rua sur le vieil homme et le prit en otage :

« Si tu veux qu’il vive alors tu dois me laisser sortir ! »

« Monsieur ! »

« Ne l’écoute pas Saeros ! Si tu le laisses sortir il rapportera au Temple des Ténèbres que tu as lu l’Édit du Feu et que tu l’as détruit tu ne pourras pas vivre en liberté après ça, tue-le à tout prix ! »

Saeros hésita en entendant les paroles du vieil homme mais il décida d’attaquer de toutes ses forces avec les flammes les plus chaudes qu’il pouvait générées, Phorus n’eut pas le temps de réagir avant d’être effacé de l’existence.

Saeros se précipita vers le vieil homme qui était gravement blessé, il se rappela que Phorus avait un antidote pour le poison de la tarentule blanche à crânes violets mais il l’a réduit à l’état de cendres et ne peut plus être utilisé.

« Ecoute moi Saeros, tu n’as pas besoin de l’antidote pour me soigner, sers toi du concept du feu que tu as acquis pour brûler le poison dans mon corps. »

« Mais je risque de vous brûler vous aussi, je ne contrôle pas encore totalement ce concept du feu. »

« Ne t’inquiète pas, je me servirais de mon énergie psychique pour t’aider à le contrôler, maintenant laisse mon énergie se mélanger à la tienne. »

« Monsieur, si vous utilisez votre énergie dans un tel état vos blessures risquent de s’aggraver ! »

« Ne t’inquiète pas, mes blessures ne sont pas graves, c’est le poison qui l’est, et puis je me sers de mon ki pour protéger mon corps, il n’a pas encore pénétré assez profondément mon corps pour causer de sérieux dommages. »

« Compris. Je compte sur vous ! »

« Et moi sur toi. »

Le vieil homme libéra son énergie psychique et la méla avec celle de Saeros, il laissa l’énergie lui indiquer comment utiliser le concept, il faut générer une fine flamme qui entrera dans le corps et ensuite il la dirigera en priorité vers les zones avec le plus de poison, tout le poison fut détruit à l’intérieur et le vieil homme retrouva petit à petit son aspect normal.

« Monsieur, je vous conseille de prendre l’antidote au cas où. »

« Hmm… D’accord, mieux vaut être sûr. »

« Monsieur avez-vous déjà lu un de ces deux livres interdits ? »

« D’ailleurs à propos de ça, tu les as lu pour me sauver la vie mais maintenant tu n’auras plus jamais la vie tranquille, ton jeu d’acteur était assez bon, pour ce qu’il en est de ta question : non, je ne les ai jamais lus. Mais dis-moi, je savais déjà ce que faisait l’Édit du Feu mais de quoi parle celui de la Voie de la Suprématie ? »

« Le livre de la Voie de la Suprématie comporte toutes les meilleures méthodes pour devenir l’être suprême, il contient des méthodes pour les mages, les chevaliers, les espers et les spiritualistes, il contient aussi une autre information que je n’ai pas comprise. »

« Oh ? Qu’elle est-elle ? »

« Eh bien, ça parle d’un rituel permettant d’augmenter son grade de forme de vie mais je ne sais pas ce que c’est. »

« Quoi ? Un rituel permettant d’augmenter de grade de formes de vie ! C’est censé être impossible ! Si ce qui est dit dans ce livre est la vérité alors je comprends pourquoi ce livre parle de la voie de la suprématie et pourquoi il est interdit ! »

« Euh… monsieur ? Du coup c’est quoi le grade de forme de vie ? »

« Ah oui, j’avais oublié que tu n’avais pas encore lu les livres de l’étage numéro 12, tu préfères le découvrir toi même ou bien que je te le dise maintenant ? »

« Je le découvrirai moi même ! »

« Dans ce cas, nous partirons dans trois mois, après que tu aies fini de lire tous les livres du Palais du Savoir. »

« Pourquoi devons-nous partir ? »

« Parce que le Temple des Ténèbres reviendra lorsqu’ils se rendront compte de leur échec, ce sera dans à peu près deux mois et le temps qu’ils arrivent ici je dirais que nous avons quatre mois. »

« Je vois. De toute façon dans trois mois j’aurais lu tous les livres de Palais du Savoir donc je ne vois plus l’utilité de rester ici. »

« Tu te rends compte que tu as passé 10 ans à travailler pour seulement une année de lecture ? »

« Je pourrais lire d’autres livres ailleurs donc je ne vois pas où est le problème. »

« Tant pis, j’abandonne, si tu veux vraiment lire tous les livres du mondes tu as du chemin à faire. »

Saeros se dirigea vers le 10ème étage en laissant là le vieil homme.

“Ces souvenirs sont devenus particulièrement intéressants, mais bon il a fallu 16 ans pour que ça commence vraiment, je me demande si ça va continuer.”



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 21 – évolution Menu Chapitre 23 – les souvenirs de l’Omniscient (partie 2)