Je veux être Yama | Yama Rising | 我要做阎罗
A+ a-
Chapitre 24 – Assistance requise

Chapitre 24 : Assistance requise

Donc… Cela signifie-t-il que le prochain arc dans ce petit jeu va être un Prison Break ?

Ces pensées enflammaient les glandes surrénales de Qin Ye avec passion, et il ne pouvait s’empêcher d’être excité. Il avait même commencé à se délecter des pensées coquines de quelle partie de son corps il ferait tatouer le plan de la prison.

Cependant, dix minutes passèrent. Vingt minutes passèrent. Trente minutes passèrent. Ses sourcils étaient d’une certaine manière froncés.

“Rien ?”

Il pouvait difficilement croire au manque de résultats. Ainsi, il chercha encore. Pourtant, quinze minutes plus tard, il fixait l’écran en pleine stupéfaction —Sa recherche n’avait en effet mené à rien.

Étais-je en tort ? Ce n’est pas une prison tout compte fait ?

Il se massa les sourcils. Après une autre minute, il se retourna vers l’écran et continua sa recherche.

Hôpital psychiatrique. Rien.

Base militaire. Rien.

Usine d’armement ? Toujours rien.

Après une heure de tentatives avortées, les sourcils de Qin Ye étaient fortement froncés. C’était comme si la position qu’il avait vue en cet instant n’avait jamais existé en réalité !

Certes, il y avait bien des hôpitaux psychiatriques et des prisons dans la ville de Rivièregorge, mais ils semblaient complètement différents de ceux qu’il avait vus dans ses souvenirs.

“Si tu étais personnellement dans Rivièregorge, ce niveau de concentration d’énergie Yin n’aurait jamais été capable d’esquiver les yeux d’un Émissaire des Enfers.”

La Sphère de l’Âme voltigeait autour à côté de lui. Arthis avait déjà plus ou moins trouvé ce qui devait être fait, et elle continua d’un ton calme.

“Mais… Mais il n’y a aucun moyen d’accéder à Rivièregorge en ce moment.”

Les yeux de Qin Ye reluisaient sous la lumière de l’écran alors qu’il terminait la réponse d’Arthis.

Aucun d’eux n’était un débutant. L’ancienne était sage, et il était comme un vieux vin dans une nouvelle outre. Quand tout était dit et fait, son cœur demeurait le même. Il était clairement conscient que c’était l’incident de la nuit précédente qui avait déclenché la mobilisation du Département d’Investigations Spéciales ainsi que de l’Armée. Pour empirer les choses, la manière avec laquelle ils avaient quitté les lieux avait été incroyablement surprenante, et cela s’était soldé par une investigation de grande envergure à travers tout le comté de Crique Claire.

En de tels moments, la meilleure chose à faire face à une autorité absolue était de se faire aussi petit que possible. Il serait plus sage de se restreindre d’agir de manière trop voyante.

En d’autres mots, ceux qui demeuraient dans le Comté de Crique Claire et qui se laissaient interroger éveilleraient moins de suspicions que ceux qui quittaient le Comté.

Pourquoi quittes-tu le comté en ce moment ? Serait-ce vraiment une coïncidence ?

Qin Ye savait qu’il n’y avait aucun moyen d’éviter d’examen approfondi au vu de son identité. Le plus important était…

“En fait, l’investigation massive peut nous donner quelques indices. C’était quelque chose qui m’a frappé quand j’ai retiré le couvercle du cercueil sur le toit hier.”

“Quels indices ?” demanda Arthis curieusement.

Qin Ye s’humecta les lèvres malicieusement.

“ Par exemple… Qui est exactement responsable du déplacement des corps ici ?

Qu’importe de fait ou causé par des mains humaines laisserait inévitablement des traces de leurs agissements. Par ailleurs, je connais un groupe de personne spécialisé dans ce genre de pratiques. Ces personnes sont aussi les seules, mis à part les Émissaires des Enfers, qui possèdent la capacité de s’occuper du Monde Souterrain avec l’aide d’objets secondaires.”

“Les Porteurs de Cercueils ?” suggéra Arthis après un moment de réflexion.

Qin Ye acquiesça.

“Plus précisément, nous parlons de sept catégories d’artisans du Monde Souterrain : Les Porteurs de Cercueils, les Connecteurs, les Conducteurs de Corbillards, les Médecins Légistes, les Bourreaux, les Faiseurs d’Effigies et les Shamans. Notre Cerveau a certainement demandé l’assistance d’un Porteur de Cercueil afin de déplacer le corps de plusieurs milliers de kilomètres jusqu’ici.

Ainsi, je serai capable de déduire depuis les instructions du Cerveau au Porteur de Cercueil ainsi que de leur manière de communiquer et de se contacter s’il m’a déjà identifié comme le coupable qui a malmené sa précieuse source de nourriture.”

Arthis délibéra pendant un moment avant de répondre d’un ton plus grave.

“Cela étant, le Cerveau va certainement envoyer quelqu’un ici, qu’il sache ou non ton identité. Que penses-tu qu’il va se passer après ça ?”

Le cœur de Qin Ye s’initia avec passion alors qu’il regardait directement la Sphère de l’ me.

“Après ce qui s’est produit hier, je peux presque garantir que quiconque entrera dans cet endroit à ce moment, sera certainement sujet à l’inspection du gouvernement. Je serai capable d’emprunter la force de l’armée afin de supprimer les yeux et les oreilles du Cerveau. C’est faire une pierre, deux coups !”

“En outre,” Arthis continua avec confidence. “… Tu seras à même de pouvoir glaner quelques indices concernant l’identité du prochain détenteur de l’éclat avec le Porteur de Cercueil qui aura été mandaté par celui-ci. On ne sait pas combien de sources de nourritures ce Cerveau a cultivées dans la Rivière de l’Ouest jusqu’à maintenant. Si tu continues de les supprimer, il ne sera plus qu’une question de temps avant qu’il ne pose son regard sur toi, qu’importe ta chance.”

Sa voix se refroidit et se rigidifia.

“Ceux qui parviennent à survivre à l’effondrement des Enfers ne sont en rien des marionnettes. En fait, il y a de grandes chances qu’ils soient les plus grandes vermines qui étaient enfermées dans les plus profonds abysses des Enfers. Gamin, l’identifier est presque impératif !”

Qin Ye acquiesça d’un hochement de tête. Un homme et une sphère se fixaient profondément l’un l’autre, presque comme s’ils étaient confidents.

Ah, mon Feu esprit qui foule le même chemin de la vie… La vieille mémé qui a marchandé mon rouleau d’invocation des Six Rois Fantômes est vraiment extraordinaire… Elle est en fait plutôt terrifiante…

“Tu commences finalement à montrer une certaine conscience que tous les Émissaires des Enfers devraient posséder,” s’exclama Arthis à haute voix quelques moments plus tard.

“Je ne veux juste pas mourir,” dit Qin Ye tout en se faisant une tasse de thé et ajouta indifféremment. “À ce moment-là, si j’avais su que la recherche des éclats du Sceau du Roi Yanluo serait un cycle sans fin, je n’aurais jamais accepté la mission de Mamie Meng pour commencer. Cela dit… C’est une bonne chose qu’il y a des choses à découvrir dans ce voyage.

Aussitôt que je parviens à assembler le Sceau du Roi Yanluo, je serai finalement capable de retrouver le confort de ma maison, me laisser aller et voir les quelques Ducs des Enfers avec le gouvernement dans une bataille à mort… Ça apaiserait finalement mon cœur.”

“Aaaah…”

Arthis pouffa de manière dédaigneuse, mais elle choisit de ne pas poursuivre. Plusieurs secondes après, elle revint au sujet initial. “Où est le Porteur de Cercueil maintenant ? Il est la clé pour dévoiler l’identité du Cerveau.”

Qin Ye secoua les épaules.

“Aucune idée.”

Sa réponse était si nette et si courte qu’Arthis ne parvenait pas à trouver les mots pour lui répondre.

“Pourtant, tu es toujours rempli de confiance hein… Ton attitude me donne l’impression que tu as tout sous contrôle. Pourtant, après cette conversation, tu as finalement révélé ton vrai caractère. Quel était l’intérêt de gonfler le nombre de mots ainsi ?”

Qin Ye scruta au loin l’horizon.

“Comment l’aigle volant dans le ciel pourrait être le compagnon des rats et des serpents? Avec un cœur comme le mien, comment puis-je perdre mon temps avec ces banalités ?”

Arthis respectait profondément l’impudence de Qin Ye.

“Cependant… Même si je ne suis pas certain de la position exacte du Porteur de Cercueil, je connais un endroit où je serai certain de le trouver !”

“Et quel est cet endroit ?”

“Le Marché Fantôme.” Qin Ye sourit mystérieusement. “Naturellement, je ne sais pas où est située sa localisation également.”

“…”

Qin Ye fronça les sourcils soudainement, comme s’il était en détresse.

“Chaque grande ville a un Marché Fantôme. En outre, la particularité du Marché Fantôme est qu’il est nomade, et il ne reste jamais au même endroit pour une longue période de temps. Si le besoin est nécessaire, je peux toujours prendre le risque de m’aventurer à Rivièregorge pour y jeter un œil. Certaines vieilles méthodes sont toujours efficaces, quand tout est dit et fait…”

C’était la pire option possible. Il serait presque aussitôt découvert par le détenteur du prochain éclat aussitôt qu’il mettrait le pied dans la ville. Pourtant en même temps, il n’aurait aucune idée d’où le détenteur de l’éclat se trouverait. Après tout, il devrait à la fin prendre son temps et attendre jusqu’à ce que la grande investigation à travers le comté soit terminée.

Juste à ce moment, quelqu’un toqua à la porte.

“Nous sommes fermés. Allez à côté si vous avez quelque chose à vendre,” répondit Qin Ye nonchalamment.

Cependant, alors qu’il venait tout juste de parler, la voix d’une femme âgée résonna à l’extérieur.

“Petit Qin, ouvre la porte. Quelqu’un du Bureau de la Sécurité Publique est ici. C’est pour faire affaire.”

La Sécurité Publique ?

Qin Ye posa sa tasse de thé et sourit.

Ils se moquent de moi… Sont-ils ici pour acheter un cercueil ?

Aussitôt qu’il ouvrit la porte, Qin Ye vit un homme avec un képi accompagné par cinquantenaire Madame Zhao, qui était aussi la présidente du comité de voisinage de la rue funéraire.

Le corps de Qin Ye sursauta subrepticement quand il croisa le regard du policier. Arthis se prépara à s’échauffer le corps et les muscles.

C’est le signe de l’excitation. Que se passe-t-il ?

“Voici la situation.”

L’attitude du policier était humble et plaisante, et il se mouvait avec un document dans ses bras pendant qu’il expliquait.

“La nuit dernière, un meurtre s’est produit dans la maison de Monsieur Wang, l’homme le plus riche de tout le comté de Crique Claire. Autant la femme que le mari ont été entièrement démembrés, seul leur enfant est resté en vie. L’assassin est extrêmement sauvage, et son modus operandi est vicieux. Nous suspectons qu’il puisse s’agir également d’un tueur en série. Par conséquent, nous entamons une mesure préventive afin de préserver la sécurité des civiles alentours.”

Vous moquez-vous de moi ? Je n’ai rien contre vous, mais je vous traînerai en justice pour me calomnier de la sorte !

Qin Ye manqua presque de maintenir son attitude.

Ai-je vraiment l’air de quelqu’un avec une si consciencieuse éthique de travail ? Démembrer le corps après que j’ai octroyé la délivrance pour leurs âmes ? Peux-tu au moins montrer un peu de respect envers un Émissaire des Enfers ?

Je suis un officiel public, pas un pervers ! Je réfute toutes de ces allégations !

“Pouvons-nous continuer l’intérieur ?” demanda le policier alors qu’il toquait gentiment sur la porte tout en souriant.

Cough Cough…

Qin Ye toussa deux fois sèchement alors qu’il se retournait et marchait dans sa maison.

Son expression changea complètement aussitôt qu’il se retourna. Avec un fin sourire sur son visage, il joua avec la Sphère de l’Âme alors qu’il murmurait.

“As-tu senti cela ?”

“… Je peux seulement percevoir les changements dans ton corps. Que s’est-il passé ?”

Qin Ye se lécha les lèvres tout en continuant.

“Son corps… Est recouvert de l’odeur putride d’un corps dernièrement éliminé… Et il pue tellement que je suis certain que c’était il y a moins d’une heure !”

“Que je meurs si je le peux. Je ne peux même plus détecter une telle odeur à présent,” murmura Arthis d’une manière dépressive.

Qin Ye repoussa immédiatement la Sphère de l’Âme de lui.

“Tu sembles avoir développé un penchant pour les odeurs. Et pendant que la plupart des fétichistes s’enivrent de l’odeur de la transpiration dans les hauts et les chaussettes… Tu es en fait obsédée avec l’odeur fraîche d’un corps ? Ne t’approche pas de moi. J’ai peur que pas même le parfum Blue Moon sur mon corps ne soit suffisant pour retirer ces sombres pensées sur ton cœur écorché.”

Les veines d’Arthis se mirent à gonfler à l’intérieur de la Sphère de l’ me.

“Non… Déjà, comment sais-tu ces choses ? Combien d’actions honteuses as-tu faites sur les dernières décennies de ton existence ?”

Une telle imagination…

Ce n’était que lorsque les trois personnes s’assirent que le policier ne réalisa sa consternation que Qin Ye ne lui avait même pas servi un verre d’eau, encore moins de thé.

Ne peux-tu pas faire montre du plus élémentaire des respects pour un représentant de l’ordre tel que moi ?

“Hum… Monsieur Qin, mes documents révèlent que vous n’êtes pas d’ici. D’où venez-vous ? Quand avez-vous emménagé ici ?”

Qin Ye se caressa le menton avec ses mains tout en répondant.

“L’Orphelinat Béni de Pingjing. J’ai emménagé ici il y a environ sept à huit ans.”

“C’est vrai, Monsieur le policier. Petit Qin est un bon garçon. Il m’aide même à porter mes courses et faire le linge de temps en temps. Il ne peut pas être le meurtrier,” dit Madame Zhao comme bonne appréciation de Qin Ye. “Même si notre voisinage est quelque peu étrange, nous les voisins avons tous vécu ici depuis cinq ans maintenant. Ça n’aurait aucun sens pour le meurtrier de s’installer ici et nous infiltrer, n’est-ce pas ?”

Le policier enfonça son képi et fronça les sourcils légèrement.

“Qu’en est-il à propos de la nuit dernière ? Étiez-vous ici ?”

“Tout à fait ! Pourquoi oserais-je sortir après 18 heures ? N’avez-vous pas fait des annonces nous avertissant de ne pas le faire hier ?”

Qin Ye regarda le policier avec surprise.

“Que faisiez-vous ?”

Les questions du policier commençaient à trahir son inquiétude.

“Je tuais le temps avec mon téléphone.”

“Que regardiez-vous ?”

“Je lisais les journaux et les fausses nouvelles.”

“N’êtes-vous pas effrayé de gérer un magasin comme celui-ci par vous-même ?”

“Quoi, allez-vous subvenir à mes besoins ?”

“… Très bien. Monsieur Qin, j’ai une dernière question.

Une raison étrange, les mots de Qin Ye semblaient particulièrement durs et tranchants, et le policier se retrouva incapable de tenir une conversation…

Se pourrait-il que ce soit une méprise ?

Il inspira grandement avant de demander.

“L’enfant de cet homme est votre camarade de classe. Ne ressentez-vous aucune tristesse envers lui ?”

Quelle investigation profonde… Ne s’est-il pas passé plusieurs heures depuis cet incident ? Il semble que le pouvoir de l’état ne doit pas être sous-estimé.

Qin Ye ricana.

“Pourquoi devrais-je être triste pour lui ? Il me harcèle chaque jour. J’ai déjà souhaité sa mort il y a longtemps !”

Le policier le fixa pendant cinq longues secondes, avant de finalement baisser sa tête.

“Très bien, Monsieur Qin. N’hésitez pas à me contacter si vous vous souvenez de quoi que ce soit d’utile pour l’enquête. En outre… Souvenez-vous de venir au commissariat dans un mois pour une audition.

“Prenez soin de vous sur le retour.”



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 23 – Les vestiges du prochain éclat Menu Chapitre 25 – Le Porteur de Cercueils