Je veux être Yama | Yama Rising | 我要做阎罗
A+ a-
Chapitre 11 – Le cadeau d’adieu de Mamie Meng

Plop… 

La balle scellée par le talisman trembla plusieurs fois, avant de rouler vers le côté de Qin Ye. L’instakill eut lieu en trois secondes, et l’intense énergie Yin qui entourait le corps de Qin Ye commença à se dissiper dans les environs. Cinq secondes plus tard, Qin Ye avait retrouvé son apparence d’origine, avec sa robe d’Émissaire des Enfers.

« Est-ce dont ça, la puissance des Six Rois Fantômes ? » 

Il regarda avec étonnement ses propres mains. Il y a quelques secondes, il avait encore l’impression qu’il n’avait aucune chance de vaincre Arakshasa. 

Pourtant, quelques secondes plus tard, il l’avait vaincue de ses propres mains ? Le fossé entre leurs forces était bien trop grand. En fait, il était si grand qu’il était terminé avant même qu’il ne sache qu’il avait commencé.

C’était comme attraper un simple Pikachu avec une Masterball. C’était beaucoup trop facile…

Qin Ye se pencha pour ramasser la balle scellée du talisman. Peu après l’avoir ramassée, une voix amère résonna immédiatement à ses oreilles : 

« Petit, même si ton corps était possédé par un des Six Rois Fantômes, tu ne pourrais jamais me vaincre avec ta maigre force ! J’ai… une proposition à te faire. Si tu me laisses partir maintenant, j’oublierai tout se qui s’est produit aujourd’hui. »

« Haha.»  

Avec une réponse brusque et peu concluante, Qin Ye plaça indifféremment la balle scellée du talisman dans sa poche. La libérer était une proposition impossible. Que se passerait-il si Arakshasa revenait à la vie une fois de plus ? Ne devrait-il pas passer le reste de sa vie dans le royaume des mortels, recroquevillé par la peur ? Il pourrait être un bandit pendant mille jours, mais comment se protéger des bandits pendant tout ce temps ?

Même s’il était dangereux de ramener le ballon avec lui, il serait néanmoins le mieux placé pour le contrôler et savoir s’il y avait des changements. Pour parler franchement, il avait tout simplement peur de mourir.

Tous ceux qui se mettent en travers de la route de la survie de ce jeune maître sont des hérétiques !

Sans autre intervention d’Arakshasa, le papillon noir qui s’était d’abord brisé et dispersé dans les environs se regroupa à nouveau et forma un tourbillon noir, ramenant Qin Ye directement dans le royaume des mortels.

Plusieurs heures plus tard. Deux personnes étaient assises à table, figées comme des statues. Le corps physique de Mamie Meng se désintégra soudainement en cendres et se dissipa dans les environs, ne laissant que l’ancienne lampe à huile qu’elle avait utilisée pour l’odyssée du monde souterrain. Peu de temps après, le corps de Qin Ye trembla et il ouvrit à nouveau les yeux, haletant.

« Haa…haa…»  

Comme une victime de noyade qui vient de reprendre conscience, Qin Ye se toucha la poitrine et vérifia que son coeur battait toujours. Ses membres étaient froids et glacés. On avait l’impression qu’il venait de ressusciter d’entre les morts.

Il semblait qu’il ne devrait jamais visiter le monde souterrain avec ses capacités actuelles. Sinon, il ne pourrait même pas traverser le pont squelettique…

Cocoricooo!! 

Il était de retour dans le comté, et le coq d’un voisin venait de chanter. Alors que ce dernier annonçait le début du jour, une lumière dorée brillait doucement à travers la fenêtre. L’aube venait de couvrir les terres d’un chaud reflet doré.

Qin Ye sentait la chaleur de la vie revenir dans son corps. Cependant, il restait allongé là où il était, se massant doucement les tempes tout en plongeant dans ses propres pensées.

Ça changé. Tout a changé.

Il avait déjà changé, alors que le reste du Royaume des Mortels était au bord d’un grand bouleversement. Il avait déjà trouvé des réponses aux questions qui le tourmentait. Pourquoi l’école avait-t-elle fait de telles annonces ? 

Pourquoi les forums étaient-ils remplis de messages rapportant des activités surnaturelles ? Pourtant, malgré les réponses qu’il avait déjà trouvées, le chemin à parcourir était encore semé d’incertitudes. Il savait que la première chose à faire était d’organiser ses pensées et d’avoir l’esprit clair. Sinon, il serait de plus en plus sensible aux influences extérieures, car les changements chaotiques qui se produisaient autour de lui commençaient à le secouer.

« Tout d’abord, je ne peux pas dévoiler mon identité. » 

Il se versa une tasse de tisane en se marmonnant à lui-même : 

« Les mauvais esprits des Enfers se cachent dans le Royaume des Mortels. En d’autres termes, ils ne sont plus différents de simples criminels. Et de quoi les criminels ont-ils le plus peur ? » 

La réponse était évidente : De la loi.

Il releva la tête et regarda désespérément le toit : 

« Et je ne suis rien d’autre qu’un agent de la loi, l’incarnation de la justice. Dès que mon identité sera dévoilée, je serai très certainement condamné à une mort horrible. De plus, ma plus grande source de sécurité, le Parchemin d’invocation des Six Rois Fantômes, a déjà été utilisé. Pourtant, la seule chose que j’ai obtenue en retour est une boule de pokeball stupide et inutile ! Que je n’ose même pas jeter ! » 

Peu importe comment il voyait la situation, elle lui semblait complètement désespérée. Il avait profité de la vie avec une désinvolture gratuits et peu de préparation pour l’avenir. Pourtant, son beau rêve venait de se briser en quelques jours.

Je marche vraiment sur une corde raide… Mais tout cela ne tient pas compte du fait que je ne peux pas mourir…

« Peut-être…que je pourrais tout de même ignorer ces choses ? Mamie Meng est partie, donc la limite des trois jours est déjà dépassée. Si je l’ignore tout simplement… est-ce que je pourrais continuer à vivre comme avant ? »

« Idiot. » 

La voix froide d’Arakshasa résonnait dans ses oreilles. 

« Même quelqu’un comme Mamie Meng n’est pas capable de déterminer quand la vie d’une personne touche à sa fin. 

La vie et la mort font partie de l’ordre naturel des choses régi par l’un des trois Trésors Primordiaux, le Livre de la Vie et de la Mort. Même si l’illumination de Ksitigarbha a réduit les trois Trésors Primordiaux en d’innombrables éclats et a affaibli ses capacités, la mort ne serait que retardée, jamais abolie. »

« … C’est une riche déclaration venant de toi. » 

Arakshasa grinça des dents en poursuivant : 

« Les archives montrent qu’il ne te reste que trois jours dans le royaume des mortels. L’effondrement des Enfers affectera les gens comme toi qui ont une double citoyenneté, car ton existence chevauche les deux royaumes. Le Monde Souterrain représente le Yin, tandis que le Monde des Mortels représente le Yang. Dès que l’un ou l’autre des deux royaumes s’effondrera, ton existence sera immédiatement menacée, même si ton nom n’était pas à l’origine dans le Livre de la Vie et de la Mort. »

Elle s’arrêta un instant pour tenter de se calmer : 

« Gamin, mon offre précédente tient toujours. Si tu me libères tout de suite, je t’apprendrai à éviter ton destin certain. En fait, je peux même t’aider à retrouver un éclat du sceau du Roi Yanluo. Avec un éclat de l’un des Trésors Primordiaux qui te protègent, tu pourras presque certainement continuer à vivre éternellement… » 

Avant qu’elle ne puisse finir de parler, la balle qui la contenait fut… immédiatement jetée sous le lit de Qin Ye.

« Comment oses-tu montrer les dents quand tu me supplies ? Regarde-toi et regarde de quel genre d’idiot l’Auteur t’a décrit. Même tes micro-expressions sont horribles. » 

Qin Ye pensa un instant, avant de choisir un livre intitulé Comment être acteur et de le jeter sous le lit après le bal. 

« De rien. »

La série de gros mots qui émanait de sous son lit tombait dans l’oreille d’un sourd.

Qin Ye jeta un coup d’oeil à sa montre. Il était maintenant 5h10 du matin.

Il y a deux périodes de temps chaque jour, connues sous le nom d’heures démoniaques, où les activités surnaturelles surgissent —cinq à l’aube et six au crépuscule. Ce sont des périodes où le Yin et le Yang se chevauchent, et les humains qui possèdent des concentrations relativement plus élevées d’énergie Yin ou qui utilisent des techniques spéciales seraient capables de voir et de percevoir certains objets impurs.

Il fronça légèrement les sourcils. L’aube était là, et il n’y avait plus aucun moyen d’invoquer l’âme de Wang Zemin. En tout cas, il n’avait pas non plus appris l’art d’invoquer un esprit. Trois jours. Il ne pensait pas qu’Arakshasa plaisantait le moins du monde avec ça. En d’autres termes, il devait trouver l’éclat du Sceau du Roi Yanluo dans les trois jours ! Sinon, la partie serait terminée.

En soupirant, il se dirigea à contrecœur vers l’autre côté de son lit et souleva l’oreiller. Un livre jaunâtre était posé sur son lit. 

« Est-ce cela que la Vieille a laissé derrière elle ? » 

 

Qin Ye était incroyablement insatisfait. Dans les circonstances actuelles, un manuscrit secret donnant un ensemble impeccable d’arts de la culture ne serait-il pas beaucoup plus utile ?

Il ouvrit la première page. 

« Mon petit, si tu lis ceci, c’est que tu as déjà appris la vérité de tout cela, et je… » 

Qin Ye retourna la page avec une expression presque inexistante.

Non, non, rien de tout cela. Savez-vous seulement dans quel genre de situation je suis en ce moment ? Vous m’avez mis au pied du mur, et pourtant vous voulez que je compatisse avec vous ? Ce n’est pas le cas !

Ce que je veux, c’est une technique secrète ! Un trésor secret ! Une bête magique ou un génie ! Je me fous de savoir où vous êtes allée !

La deuxième page. 

« Ce vieux sac d’os s’attend à ce que tu me traites froidement et que tu ignores la première page. Par conséquent, ce vieux sac d’os va se répéter une fois de plus : Mon petit, si tu lis ceci, c’est que tu as déjà appris la vérité sur tout cela, et je… » 

Qin Ye retourna la page sans aucune expression sur son visage une fois de plus.

La troisième page. 

« Ne répète pas la même erreur encore et encore. C’est la dernière fois que ce vieux sac d’os va dire cela. Ce monde et le travail que je fais depuis des milliers d’années vont me manquer. Petit, si tu lis ceci, c’est que tu as déjà appris la vérité sur tout ça, et je… » 

Paf ! 

Qin Ye ferma immédiatement le livre d’une main. Après avoir respiré profondément et calmé ses émotions, il regarda finalement le livre une fois de plus – encore une fois sans une seule expression du visage —en retournant à la quatrième page.

Elle arrive enfin au but ! Pourquoi certains auteurs aiment-ils répéter le texte encore et encore ? Est-ce qu’elle essaie juste de gonfler le nombre de mots ?

Son expression s’assombrit. Comme le dit le vieux dicton : la connaissance est le pouvoir. Ce qu’il lisait allait être la base et les éléments de base de sa survie en tant qu’Émissaire débutant des Enfers.

En fait… Il espérait secrètement pouvoir trouver une faille lui permettant d’échapper à une mort certaine en trois jours afin de pouvoir continuer à vivre sous le radar ici même !

La quatrième page arrivait enfin à son but. Elle menait tout droit à l’en-tête. 

« Système de classement des émissaires et des fantômes des Enfers.

Tous les fonctionnaires des Enfers sont aussi appelés les Émissaire des Enfers.

Le grade le plus bas est celui d’Opérateurs des Enfers ou simplement d’Opérateurs, et ils gouvernent les affaires des villages. Le grade suivant des Émissaire des Enfers est celui de Chasseurs d’Âmes, et ils gouvernent les affaires des comtés. Ils sont considérés comme des Émissaire des Enfers de bas niveau.

Les Émissaire des Enfers de niveau moyen sont divisés en deux catégories : ceux qui dirigent les affaires de la ville sont appelés les Gardes des Enfers Anitya  ou simplement Gardiens des Enfers, tandis que ceux qui dirigent les affaires de la province et supervisent les affaires de la ville sont appelés les Juges Infernaux ou Juges .

Les Émissaire des Enfers de niveau supérieur se distinguent également par deux niveaux distincts : ceux qui gouvernent les affaires au niveau du district sont appelés Préfets Abyssaux ou Préfets, tandis que ceux qui gouvernent les affaires au niveau national sont appelés Yama-King.

Quand quelqu’un a servi dans sa fonction de Roi Yama pendant plus de cinq cents ans, il peut être élu Roi Yanluo par un référendum parmi les citoyens du monde souterrain. Dans l’ensemble de l’au-delà, il y a au total 1 200 000 Opérateurs des Enfers, 240 000 Chasseurs d’Âmes, 35 000 Gardiens des Enfers Anitya, 1 200 Juges Infernaux, 90 Préfets Abyssaux et 10 Rois Yama

Les dix Rois Yamas sont aussi connus sous le nom de Yamas des Dix Palais. Aucun recensement n’a été effectué sur les Émissaires des Enfers sous le grade d’Opérateurs. D’après notre dernière estimation, ils sont environ 10 millions.

Séparément, il y a aussi les Six Rois Fantômes, à savoir Zhao Yun, Ying Bu, Yang Gun, Fan Kuai, Ran Min et Bai Qi. Ce sont des enquêteurs spéciaux qui parcourent les terres. Dès qu’ils repèrent un esprit maléfique de haut rang, ils ont l’autorité de l’exécuter sur place.

Prends garde —aucun Émissaire des Enfers n’est autorisé à se mêler des affaires du Royaume des Mortels. Celui qui bafoue ces règles subira le châtiment de l’ordre naturel du monde, aussi appelé le Dao Céleste. Bien que Les Enfers se soient effondrés, le Dao Céleste demeure ! Tu ferais bien d’y prêter attention. »

Les mains de Qin Ye s’arrêtèrent momentanément. Après avoir lu le contenu de la quatrième page, il avait enfin une certaine compréhension de la hiérarchie des Enfers. En même temps, il réalisa enfin à quel point l’existence d’Arakshasa était terrifiante.

Elle était gouverneur des affaires provinciales, l’un des 1200 juges infernaux des Enfers. En d’autres termes, parmi les milliards d’esprits de l’Enfer, elle faisait partie des 1200 premiers esprits !

Pourtant, en ce moment, ce gouverneur était simplement couché misérablement sous son propre lit…

Ce n’est pas possible. Une fois que j’aurai trouvé l’occasion de le faire, je devrai me débarrasser de cette existence calamiteuse.

Il poursuivit sa lecture.

« Les fantômes et les esprits des Enfers sont également divisés en six classes, de la classe S à la classe E. La classe E, la plus basse, se rapporte aux fantômes nouveau-nés, âgés de cinq ans. Les fantômes de cinquante ans sont des fantômes de niveau D. Les fantômes de cent ans sont des fantômes de niveau C. Les fantômes de trois cents ans sont des fantômes de niveau B. Les fantômes de cinq cents ans sont des fantômes de classe A. Enfin, les fantômes millénaires et les Rois Fantômes sont des fantômes de niveau S. Avec tes capacités actuelles, tu dois fuir immédiatement dès que tu rencontres des fantômes de niveau D. 

Lorsque ces fantômes auront été maîtrisés par toi, ils seront automatiquement enfermés dans des Sphères de l’Âme… » 

Les yeux de Qin Ye brillaient de compréhension. 

Sphère de l’Âme… c’est ainsi qu’on appelle cet appareil en forme de boule de pokeball ?

Il poursuivit en lisant : 

« Les Sphères de l’Âme ne peuvent être ouvertes par personne d’autre que celui qui les a scellées. Tous les cent ans, ces Sphères de l’Âme sont envoyées personnellement par un Préfet Abyssal à Ksitigarbha pour être incinérées en masse… » 

A cet instant, une pensée fugace lui traversa l’esprit. Il essaya de s’accrocher à cette pensée, mais en vain. Qin Ye fronça les sourcils pendant un certain temps, mais il était encore incapable de se souvenir de cette pensée fugitive.

En secouant la tête, il continua à lire. Curieusement, le contenu du livre semblait s’être gravé dans son esprit alors qu’il n’avait fait que le parcourir. Après avoir feuilleté plusieurs pages, sa main s’arrêta à nouveau.

« L’immortel. »



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 10 – Arakshasa Menu Chapitre 12 – Les conditions d’Arakshasa