Le Dieu Alchimiste Défiant le Monde|World Defying Dan God | 傲世丹神
A+ a-
Chapitre 551 – Baignade romantique

Il était rare pour lui d’avoir ce genre d’opportunité avec ces deux beautés exceptionnelles, mais maintenant, ces bonnes choses étaient bloquées par elles.

En voyant l’expression déprimée de Shen Xiang, Su Meiyao sourit coquet. “Petit scélérat, tu peux me regarder comme ça, tu devrais être satisfait !”

Shen Xiang grogna profondément, “Tu m’as regardé tant de fois, je ne t’ai vu qu’une fois, c’est trop injuste !” (C’est vrai, et l’égalité homme / femme o n en parle ? mdr)

En parlant de leurs multiples séances d’espionnage, les visages des deux filles rougirent soudainement. Elles avaient en effet vu Shen Xiang plusieurs fois auparavant.

Juste au moment où Shen Xiang était sur le point de fermer les yeux et être déçu, les deux mains de jade de Bai Youyou qui couvraient sa poitrine s’éloignèrent soudainement, provoquant la contraction des pupilles de Shen Xiang. Sa ligne de mire était concentrée sur les deux points roses sur les deux sommets enneigés, et alors qu’elle trempait dans la sève transparente de l’arbre, elle semblait encore plus belle, causant à Shen Xiang d’avoir du mal à respirer, et il ne put s’empêcher de prendre une profonde souffle.

Il n’aurait jamais pensé que Bai Youyou serait si généreuse, et le laisser voir.

“A partir de maintenant, tu n’as pas le droit de dire quoi que ce soit à propos de moi qui te vole des regards.” Bai Youyou fixa froidement Shen Xiang, son visage glacial rougit complètement. Cela rendait cette beauté de glace extrêmement charmante, et elle avait une sorte d’attraction étrange, poussant Shen Xiang à la louer à plusieurs reprises dans son cœur.

En voyant Shen Xiang regarder avidement le magnifique sommet de jade sur la poitrine de Bai Youyou, Su Meiyao sentit soudain qu’elle était ignorée, et c’était comme si elle était soudainement devenue de l’air. Elle sentait qu’elle était une beauté au même niveau que son aîné, comment pouvait-elle être ignorée par un homme ? ( J’y crois pas, elle est jalouse que sa sœur est fait ce qu’elle n’osait pas faire)

Puisque Bai Youyou était déjà aussi généreuse, Su Meiyao ne pouvait pas être radine. Elle savait que Shen Xiang l’avait déjà vu une fois dans le passé, donc ce n’était pas grave si elle le lui montrait à nouveau.

Juste au moment où Shen Xiang appréciait Bai Youyou, il vit soudain que les mains de Su Meiyao s’étaient également éloignées, et il y avait une autre paire de grands lapins de jade limpides, lisses, beaux et dodus, et les deux points rouges cerise séduisants étaient dresser dessus, le captivant et faisant bouillir de nouveau son sang, brûlant son corps.

Su Meiyao était à l’origine une charmeuse si belle qu’elle pouvait causer la destruction d’un pays. À ce moment, son expression charmante rendait la vie plus difficile pour les gens, et leur donnait envie de la serrer dans ses bras.

En voyant le souffle court de Shen Xiang, Su Meiyao rit. “Petite canaille, tu ne peux plus te retenir, non ?”

Shen Xiang réprima le Feu Maléfique avec chance. S’il laissait le Feu maléfique continuer à brûler, il ferait certainement quelque chose. Il laissa échapper un léger soupir : “Qui a dit que je ne pouvais pas me retenir ?”

“Je le savais, tu as un cœur lubrique mais pas de courage.” Bai Youyou ricana, les yeux remplis de mépris. ( faut pas dire ça malheureuse XD )

“Quoi, Sœur, tu veux que j’aie du courage envers toi ?” Shen Xiang se frotta les mains en riant, “Si sœur aînée Youyou a besoin de quoi que ce soit, je serai heureux de t’aider !” (Bah voilà)

Bien que Shen Xiang n’ose pas faire quoi que ce soit à ces deux beautés incomparables, il décida qu’il devait les conquérir à l’avenir. Après tout, il sentait que sa relation avec elles s’était plutôt bien développée.

“On doit y tremper encore trois jours et trois nuits. Je suis sûr que tu en verras assez.” Su Meiyao lança un éclat de rire en forme de cloche, sa poitrine se leva de haut en bas, le lapin de jade trembla, et des vagues se propagèrent vers l’extérieur, faisant grogner le cœur de Shen Xiang. Il voulait vraiment tendre la main pour attraper le magnifique lapin blanc et jouer avec.

“Puis-je masser ?” Demanda soudainement Shen Xiang.

“Non.” Bai Youyou répondit immédiatement résolument, et continua de le regarder avec ce regard glacial. (Faut savoir être courageux mais respectueux et ça va pas mdr)

Shen Xiang savait déjà que cela arriverait, alors il n’avait pas beaucoup d’espoir. Juste au moment où il soupirait, Su Meiyao écarquilla de joie et dit d’une voix douce et séduisante, “Puisque tu as travaillé si dur pour nous toutes ces années, je me sacrifierai pour que tu les touches !” ( la dernière fois qu’il a fait ça a une femme, elle est tombée complètement amoureu se de lui mdr)

Lorsque Shen Xiang entendit cette voix douce qui engourdit tout son corps, ses os devinrent tendres. Il ne pouvait pas croire que c’était vrai.

Il déglutit et demanda : “C’est vrai ?”

“Bien sûr que c’est vrai.” Le visage de Su Meiyao était extrêmement rose, mais elle n’était pas du tout embarrassée. Au lieu de cela, son apparence actuelle rendait les gens encore plus ivre.

Shen Xiang était si heureux qu’il était presque devenu fou. Il se rapprocha précipitamment et tendit soigneusement sa main, la plaçant sur l’un des pics de jade de Su Meiyao.

Su Meiyao sentit que sa poitrine, qu’elle n’avait jamais été touchée par un homme auparavant, était envahie, et son corps charmant trembla alors qu’elle baissa légèrement la tête. Ses joues devinrent encore plus rouges, révélant complètement la tendresse cachée au plus profond de son cœur.

Ce qui a surpris Bai Youyou, c’est que sa jeune sœur a été touchée par Shen Xiang au point qu’elle était à bout de souffle, et elle semblait beaucoup apprécier.

Shen Xiang étreignit soudainement Su Meiyao, sa bouche se rapprochant de la sienne. Une de ses mains serrait fermement la taille de Su Meiyao, l’autre frottait la poitrine de Su Meiyao, tandis que sa langue se tordait frénétiquement.

Les deux pouvaient sentir les battements de leur cœur à ce moment, tous deux étaient excités, souhaitant qu’ils puissent être plus intimes l’un avec l’autre. Cependant, ils étaient tous les deux très bien coordonnés, ils pouvaient le supporter et ne faisaient plus aucun mouvement, continuant juste à s’embrasser passionnément et follement, faisant onduler l’eau dans la piscine.

En voyant Shen Xiang et Su Meiyao étroitement enveloppés devant elle, Bai Youyou avait soudainement un sentiment indescriptible dans son cœur, elle était jalouse, et regarda Shen Xiang et Su Meiyao avec un regard plein de jalousie et d’amertume. (Bah c’est toi qui a refusé… )

Su Meiyao ne le rejeta pas. À ce moment, elle était déjà enivrée par ce genre de passion folle qui était enroulée autour de sa taille, et elle avait le sentiment merveilleux que c’était la première fois qu’elle goûtait ce sentiment alors qu’elle avait vécu si longtemps, et cela lui donnait l’impression qu’elle Il avait vécu pour rien. (Shen est un pro pour ça XD)

On ne savait pas combien de temps avait passé avant que les deux ne se séparent finalement, mais les deux se regardèrent toujours profondément. Ce regard était comme s’ils se haïssaient au point qu’ils ne pouvaient pas attendre pour se manger, et les mains de Shen Xiang étaient toujours sur la taille fine de Su Meiyao.

“Sœur Meiyao, je t’aime un peu.” Shen Xiang dit en souriant, mais ses yeux étaient remplis de sentiments profonds.

“Maudit petit coquin, tu n’oseras pas m’attaquer ?” Les yeux de Su Meiyao contenaient les vagues de l’automne alors qu’elle regardait Shen Xiang avec un regard brumeux. Appuyée sur l’épaule de Shen Xiang, elle dit d’une voix tendre, “Grande sœur, je t’aime aussi !”

Il savait depuis longtemps qu’il était très facile pour une femme seule et mature comme Su Meiyao d’obtenir la victoire. De plus, elle était une femme qui n’avait jamais goûté à quelque chose de sucré auparavant, et parce qu’elle ne pouvait pas récupérer sa force, elle était tombée dans un état différent de celui d’une personne normale.

“Hmph, es-tu heureux ?” Su Meiyao avait pris une décision il y a un instant. Bien qu’elle n’ait pas de sentiments profonds pour Shen Xiang, elle sentait que Shen Xiang était un homme qu’elle pouvait reconnaître, et un homme qu’elle et Bai Youyou avaient entraînée ensemble.

Puisqu’elles l’entraînaient toutes les deux, elles devaient nourrir Shen Xiang à un très bon niveau. (Faut pas essayer de l’entraîner à faire des choses coquine , il pourrait vous apprendre beaucoup de choses XD)

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Alexis
  • 🥈2. PascalW
  • 🥉 3. AnthonyP
  • 4. Lionel
  • 5. Gunts92
  • 6. Cesar
  • 7. Cédric
  • 8. Wakou
  • 9. nevri
  • 10. Kyshin
  • 11. Thomas
  • 12. DAVID LEGROS
  • 13. guillaume
  • 14. j
  • 15. Fleadly
  • 16. 94macadam
  • 17. Nicolas
  • 18. OyaTec_Suko-??
  • 19. doolsons
  • 20. Teckpaff
  • 21. buitrago
🎗 Tipeurs récents
  • Nicolas
  • guillaume
  • Fleadly
  • Kyshin
  • j
  • OyaTec_Suko-??
  • doolsons
  • AnthonyP
  • buitrago
  • Lionel
  • Thomas
  • Cédric
  • nevri
  • Teckpaff
  • Cesar
  • 94macadam
  • DAVID LEGROS
  • Gunts92
  • Wakou
  • Alexis
  • PascalW


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 550 – Démon rose et blanc craintif Menu Chapitre 552 – Flatter le cœur de Sœur Meiyao