L'Ascension du Souverain de la Guerre | War Sovereign Soaring The Heavens | 凌天战尊
A+ a-
Chapitre 105 – Le pari

Dans le ciel au-dessus de la chaîne de montagnes, le soleil se couchait lentement et se cacha derrière l’autre côté de la chaîne de montagnes.

Duan Ling Tian regarda la scène dans le ciel et pensa en son for intérieur :

“Peut-être que cette Chaîne de Montagne tire son nom de cela.”

– Cette Chaîne de Montagne doit être similaire à la Forêt Brumeuse, avec à la fois une myriade d’animaux sauvages et de bêtes féroces vivant à l’intérieur. Nous devons être prudents une fois que nous y entrerons, dit Duan Ling Tian à Xiao Yu et Meng Quan à ses côtés.

Les deux acquiescèrent en guise de réponse.

– Allons-y !

La silhouette de Duan Ling Tian apparut en avant.

Technique de déplacement du serpent spirituel !

Xiao Yu et Meng Quan exécutèrent leurs techniques de mouvement et suivirent Duan Ling Tian comme des ombres.

Après être entrés dans la chaîne de montagnes, ce qui apparu devant eux étaient un embranchement à trois routes, mais après que Duan Ling Tian ait choisi l’un d’entre eux, ce qui était apparu devant eux étaient un embranchement à cinq autres routes…

C’était pratiquement un labyrinthe !

– Aowoooooo !

Un loup hurlant déchirait le ciel !

Lorsque Duan Ling Tian se retourna pour regarder, il vit un loup sauvage de couleur noire aux yeux brillants de soif de sang jaillissant des buissons sur le côté. Il ouvrit sa bouche sanglante pour le mordre.

– Trop confiant !

Les sourcils de Duan Ling Tian se froncèrent tandis que les muscles de son bras droit se gonflèrent légèrement.

Whoosh !

Il balança son bras droit vers la poitrine du loup sauvage, emportant avec lui un vent violent qui balayait les alentours.

Un bruit sourd retentit, suivi par un hurlement grave du loup sauvage qui se termina brusquement à l’instant suivant.

Les organes internes du loup sauvage avaient été complètement brisés par l’impact du bras de Duan Ling Tian, et en tant que tel, il ne lutta que légèrement sur le sol avant de perdre tous les signes de la vie….

Mort !

– Je ne m’attendais pas à ce que notre proie vienne nous trouver elle-même.

Meng Quan rit alors qu’il s’approchait et hissa le loup sauvage sur son épaule.

Duan Ling Tian inspecta les alentours un moment avant de dire :

– Rentrons.

Ils quittèrent tous les trois la Chaîne de Montagne. Sur le chemin, ils rencontrèrent des jeunes qui transportaient leurs proies. Ils allaient se rassembler à l’entrée de la Chaîne de Montagnes.

Beaucoup de gens avaient déjà commencé à nettoyer les cadavres de leurs proies.

Certains chassaient les tigres, certains chassaient les aigles, et certains chassaient les léopards…

Le groupe de Duan Ling Tian trouva un espace vide avant de poser le cadavre de loup. Meng Quan sortit négligemment un poignard de sa longue botte et commença à nettoyer le cadavre de loup…

En peu de temps, Meng Quan avait déjà nettoyé la fourrure du loup et avait même jeté ses organes internes à côté.

– Meng Quan, tu sembles expérimenté.

Duan Ling Tian fut légèrement surpris.

– Hehe, je dormais toujours dans la Forêt Brumeuse, parfois même pendant des mois, alors j’avais besoin de me procurer de la nourriture d’une manière ou d’une autre… Maintenant que la viande est prête, alors d’où vient notre feu ?

Meng Quan rit sournoisement, mais alors qu’il finissait de parler, il était légèrement perplexe.

– Hmm ?

Soudain, Xiao Yu fronça les sourcils en regardant au loin.

– Vous deux, regardez.

Duan Ling Tian et Meng Quan regardèrent.

Ils virent que presque tous les jeunes du Camp de Génie en plus des membres de leur escouade avaient déjà fait un feu…

– Yu Xiang, peux-tu nous prêter le piston de feu pour un moment ?

Quelqu’un de l’Escadron Trois alla emprunter le piston de feu.

– Ce Yu Xiang a obtenu le piston de feu ?

Les expressions de Xiao Yu et de Meng Quan étaient légèrement moches.

– Si je ne me trompe pas, vous êtes dans la même escouade que Duan Ling Tian, n’est-ce pas ? Demanda Yu Xiang au jeune homme.

– Oui.

Le jeune homme hocha la tête.

– C’est une petite affaire de prêter le piston à tout le monde dans votre escouade… Mais laissez-moi être franc, si quelqu’un ose prêter le piston à Duan Ling Tian, ne pensez plus jamais à avoir un feu.

Les yeux de Yu Xian se rétrécirent en une ligne et une lumière froide pouvait être vue de l’intérieur.

– C’est… C’est dur pour tout le monde, et nous avons tous eu faim toute la journée. Yu Xiang, pourquoi ne pas…

Le jeune homme hésita.

– Humph !

Yu Xiang grogna froidement avant de regarder les jeunes de son escouade et les autres escadrons.

– Laissez-moi vous dire clairement que si quelqu’un ose prêter son feu à quelqu’un au sein de l’Escadron Trois, ne pensez plus jamais à utiliser mon piston de feu.

À ce moment, Yu Xiang avait une expression complaisante qui disait “Je suis le boss.”

– Yu Xiang, ne t’inquiète pas, nous ne sommes pas des gens ingrats !

– Oui, nous garantissons que nous ne prêterons pas notre feu à l’Escadron Trois.

Instantanément, à part les membres de l’Escadron Trois, tous les escadrons restants indiquèrent clairement leur position.

– Toi… Toi…

Le jeune homme qui venait emprunter le piston était furieux au point que son visage rougit.

– Moi quoi?

Yu Xiang fixa le jeune homme. Le jeune homme fut intimidé au point de faire deux pas en arrière avant de se retourner et de retourner dans la zone de l’Escadron Trois.

A cet instant, les membres de l’Escadron Trois regardèrent férocement le jeune homme.

– Luo Cheng, tu as encore le courage de revenir ?

– Tu as emprunté avec succès le piston de feu, mais parce que tu ne pouvais pas t’occuper de tes affaires et que tu as essayé d’arranger les choses avec Duan Ling Tian… Maintenant, plus personne dans notre escouade n’a pas de feu à utiliser.

– Duan Ling Tian est juste là-bas. Je suis curieux, est-ce qu’il te serait reconnaissant pour ce que tu as fait ?

Luo Cheng était confus.

Il ne s’attendait pas à ce qu’il soit isolé pour cette raison. Pendant un moment, ses yeux devinrent rouges tandis que l’éclat des larmes se déplaçait à l’intérieur.

– Quoi, tu veux toujours pleurer ? Récupère ta proie et va te faire foutre !

Un des jeunes jeta un sanglier qui avait été coupé à Luo Cheng.

– Vous… Comment pouvez-vous être aussi égoïstes ?

Tandis que Luo Cheng s’accrochait au sanglier, sa respiration se précipita…

Peu de temps après, Luo Cheng remarqua que le groupe de jeunes de l’Escadron Trois qui prévoyait à l’origine de discuter avec lui semblait avoir vu quelque chose de terrifiant alors qu’ils fermaient brusquement la bouche.

Slap !

Pendant ce temps, il remarqua qu’une main puissante avait été placée sur son épaule.

Il tourna la tête et vit un jeune homme vêtu de violet qui se tenait derrière lui.

– Duan… Duan Ling Tian…

Duan Ling Tian sourit doucement et demanda :

– Tu t’appelles Luo Cheng ?

Duan Ling Tian avait une bonne impression de ce jeune qui était prêt à s’efforcer d’obtenir le piston de feu pour un étranger comme lui.

– Oui, oui.

Luo Cheng était légèrement nerveux et maladroit.

– Détends-toi, puisqu’ils ne t’accueillent pas, suis-moi à partir de maintenant … dit Duan Ling Tian à Luo Cheng avant de retourner vers Xiao Yu et Meng Quan.

– Xiao Yu.

– Meng Quan.

Xiao Yu et Meng Quan hochèrent la tête à Luo Cheng.

– Enchanté, Luo Cheng.

Le visage de Luo Cheng était légèrement rouge, ressemblant extrêmement à une petite fille.

Non loin d’eux.

– Hmph !

– Et alors ?

– Bon sang ! Nous nous sommes vraiment fait avoir par Luo Cheng.

Les jeunes de l’Escadron Trois avaient tous une expression laide.

De l’autre côté.

Le Capitaine Yang Da regardait cette scène de loin. Tout en faisant rôtir de la viande sur le feu de camp, il demanda aux cinq autres Centurions qui étaient assis autour du feu :

– Comment pensez-vous que Duan Ling Tian va gérer son dîner ?

– J’ai entendu dire qu’il était même intrépide devant le Vice Commandant, alors il ira probablement prendre le piston de Yu Xiang.

– Humph ! S’il le prends de force, il pourrait même ne pas égaler Yu Xiang.

– De plus, pensez-vous que les autres n’aideront pas Yu Xiang, y compris Su Li et Tian Hu, ils ont tous reçu la gentillesse de Yu Xiang, sinon, d’où auraient-ils tiré leur feu ?

Les cinq Centurions discutèrent entre eux, et aucun d’entre eux ne regarda favorablement Duan Ling Tian.

Le groupe de Duan Ling Tian s’assit en cercle.

– Duan Ling Tian, maintenant que le piston de feu est entre les mains de Yu Xiang et que les autres ont déclaré leur position sur le fait de ne pas nous prêter leur feu… Qu’allons-nous faire à propos de notre dîner ce soir ? J’ai faim après avoir couru toute la journée.

Meng Quan se frotta l’estomac avec un sourire amer sur le visage.

Xiao Yu regarda Duan Ling Tian également.

– Pourquoi… Pourquoi je… pourrais… encore… plaider auprès de Yu Xiang ? Dit Luo Cheng, le visage rouge.

L’instant d’après, il remarqua que le groupe de trois de Duan Ling Tian le balayait d’un regard brûlant.

– Je… Je n’irai pas, je n’irai pas, d’accord ! Luo Cheng baissa la tête.

Whoosh !

Duan Ling Tian se leva brusquement.

Sous les regards perplexes de Xiao Yu, Meng Quan et Luo Cheng, Duan Ling Tian se dirigea vers les autres jeunes de l’Escadron Trois.

Le groupe de jeunes était sur ses gardes comme s’il était confronté à un ennemi redoutable.

– Détends – toi.

Duan Ling Tian sourit avant de se concentrer sur le tas de bois séché entre les jeunes.

– Vous n’avez probablement plus besoin de ces morceaux de bois séché, n’est-ce pas ?

Les jeunes échangèrent des regards, mais personne ne dit un mot.

– Puisque vous ne les voulez pas, je les prends.

Duan Ling Tian ne s’embêta pas à être poli. Il attrapa le tas de bois séché et retourna vers Xiao Yu et le groupe.

– Nous n’avons même pas de pistolet à feu.

Meng Quan avait une expression perplexe.

– Qui vous a dit que vous aviez besoin d’un piston pour allumer un feu ?

Duan Ling Tian éleva sa voix exprès.

Pendant un moment, y compris le Capitaine Yang Da et les Centurions, tout le monde regarda Duan Ling Tian avec intérêt….

Yu Xiang grogna en haussant la voix et se moqua.

– Humph !

– En es-tu certain ?

Duan Ling Tian regarda Yu Xiang et se mit à rire brusquement.

– Bien sûr, dit Yu Xiang dans son opposition.

– Alors que diriez-vous de faire un pari ?

Les yeux de Duan Ling Tian vacillèrent, et le sourire sur son visage ne disparut jamais.

– Que veux-tu parier ?

Yu Xiang fronça légèrement les sourcils.

– Parier sur d’autres choses n’est pas intéressant… Pourquoi ne pas dire que ceux qui perdent doivent enlever leurs vêtements et courir dix tours autour de l’entrée de la Chaîne de Mont entierement nu.

Duan Ling Tian plissa les yeux en parlant.

– Quoi ? Yu Xiang était stupéfait.

Les autres furent également abasourdis.

Ce pari… était vraiment trop impitoyable !

– Duan Ling Tian, tu…

Meng Quan regarda Duan Ling Tian d’un air abasourdi.

– Quoi, vous n’osez pas ?

Tandis que Duan Ling Tian regardait Yu Xiang, les coins de ses lèvres se plissèrent en un sourire moqueur.

– Si tu es un lâche, alors reste discret et n’aboie pas comme un chien !

Le visage de Yu Xiang rougit alors qu’il dit avec rage.

– Pourquoi je n’oserais pas ?

– Très bien, j’espère que tu ne reviendras pas sur ta parole plus tard.

Les yeux de Duan Ling Tian vacillèrent.

– Cependant, je crains que tu reviennes sur ta parole… Capitaine, Monsieur !

Yu Xiang se leva brusquement en parlant au loin.

– Quelque chose ne va pas?

Yang Da amena les cinq Centurions en s’approchant. Il avait entendu parler du pari entre Duan Ling Tian et Yu Xiang.

– Capitaine, Monsieur, ce Duan Ling Tian veut jouer avec moi, alors j’espère que vous pourrez témoigner afin qu’il ne s’oppose pas à sa parole une fois qu’il perdra…”

Yu Xiang regarda Yang Da en parlant.

– Yu Xiang est trop impitoyable en demandant au Capitaine d’être le témoin de ce pari.

– Avec le Capitaine ici, même si ce Duan Ling Tian perd, il n’oserait pas aller à l’encontre de sa parole !

– Duan Ling Tian a vraiment des problèmes cette fois.

– J’ai vraiment hâte de voir Duan Ling Tian courir nu, hahahaha…

– J’ai hâte d’y être aussi, mais ce Duan Ling Tian n’a que seize ans, il n’a probablement pas encore de poils, donc il n’y a rien d’intéressant à ce sujet.

Le groupe de jeunes commença à discuter avec animation comme s’ils étaient sûrs que Duan Ling Tian allait définitivement perdre.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Chapitre 104 – L’entraînement commence! Menu Chapitre 106 – Du bois pour le feu