L'enfant de la Lumière | Child of Light | 光之子
A+ a-
Volume 3, Chapitre 32 : Arrivée à Dalu

Je les ai conduits à la frontière de Xiuda et d’Aixia. Au début, ils pensaient que nous allions dans la direction opposée. Ce n’est qu’après leur avoir expliqué que je devais retrouver quelqu’un qu’ils ont compris.

J’ai promis au Grand Frère Zhan Hu qu’après que mes affaires à Xiuda seraient terminées, je le retrouverais d’abord pour lui donner des nouvelles de sa famille. Bien que nous ayons dû marcher davantage, ils n’ont rien dit.

Pendant le voyage, ils me donnaient l’impression d’être venu faire du tourisme. Bien que Xing Ao et Gao De avaient chacun près de trente ans, ils agissaient tous les deux comme des enfants. Et chaque fois que Dong Ri trouvait quelque chose de nouveau, il en parlait immédiatement avec les autres. De même, Xiu Si, toujours sérieux, s’était beaucoup détendu.

Après une marche pénible, nous sommes finalement arrivés à destination. Alors que nous entrions dans la montagne, nous avons rencontré des problèmes. Vingt personnes environ ont bondit des arbres et nous ont entourés. Leur boss a crié, « Halte! Est-ce quelque part où vous devez aller ? Donnez sagement votre argent et ensuite faites demi-tour. Sinon, ne me blâmer pas de vous avoir tués. »

Il semble que nous soyons tombés sur les subordonnés de Grand Frère. J’ai avancé pour jeter un œil. N’est-ce pas le gars qui était à ses côtés la dernière fois ? Je ne savais pas s’il me reconnaissait encore. Sans me laisser parler, il dit fort : « Ah! Est-ce le deuxième boss ? »

Choqué, j’ai violemment répondu : « Quand est-ce que je suis devenu le deuxième boss ? »

Ce bandit rétorqua : « Ah, c’est vraiment toi, Deuxième Boss. » En me surnommant ainsi, tout le monde me regardait avec suspicion; Je me sentis défaillir. Ne me prenez pas pour un leader de bandit.

– « Ne m’appelle pas deuxième boss. Est-ce que le Grand Frère Zhan Hu va bien ? »

– « Tu es le frère de sang de notre boss, alors tu es bien sûr le deuxième boss. Le Boss parle souvent de toi quotidiennement. Tu es revenu maintenant, alors dépêches-toi et vas. Frères, ouvrez un passage pour le Deuxième Boss. »

Ce qui s’est passé après, n’est pas clair. Nous avons juste suivi cette vingtaine de personnes dans la montagne alors que j’expliquais à tous comment j’avais connu Zhan Hu. Ils voulaient tous rencontrer rapidement ce Chevalier Céleste.

Alors que nous arrivions dans le village, Zhan Hu sortit nous accueillir. Il semble que ses éclaireurs l’avaient prévenu très rapidement. Je me précipitai pour lui faire l’accolade. J’ai dit avec émotion, « Grand Frère, je suis revenu. »

– « Bien, bien, bien. Il est bon que tu sois de retour. Aller. Parlons à l’intérieur. »

Une fois dans la chaumière de Zhan Hu, je lui ai présenté tout le monde. Grand Frère était extrêmement heureux de rencontrer d’autres personnes de sa ville natale, alors il apporta un délicieux festin en notre honneur.

À la table des vins, en voyant l’expression impatiente de Grand Frère, je savais ce qu’il voulait demander. J’ai souri et j’ai dit : « Grand Frère, ta maison est en bon état. Après le repas, nous en parlerons en détail. » Zhan Hu s’est immédiatement calmé.

Pendant ce repas, tout le monde était de très bonne humeur. Tout le monde appelait Zhan Hu, Grand Frère. Aujourd’hui, il a intentionnellement moins bu. Je n’ai fait que goûter également.

C’était la nuit. Tout le monde était déjà entré dans le pays des rêves agréables. Zhan Hu et moi sommes allés sur une petite colline. Au sommet de celle-ci, j’ai commencé à expliquer les événements qui se sont produits durant la courte période où je me suis absenté. Il était extraordinairement heureux en apprenant que son deuxième frère avait déjà atteint le rang de Chevalier Rayonnant et qu’il était très anxieux quand il a entendu dire que j’avais été gravement blessé.

– « Grand Frère, Grand Frère Shan Yun a dit que tu leur manquais vraiment. Depuis tout ce temps, ils ne te reprochent rien. Rentreras-tu chez toi plus tôt? Il a promis qu’il ne dira rien à Sa Majesté le Prince. Je sens que tu devrais y retourner. Ça fait déjà plusieurs années. »

Zhan Hu soupira et dit : « Je devrais vraiment retourner pour voir. Père est si vieux maintenant. Ce fils infidèle ne doit plus laisser ce vieil homme dans la peine. Une fois que tu auras la Sainte Épée, j’y retournerai. »

– « Ah ? Grand Frère, Tu veux y aller aussi ? Tu n’as pas besoin de le faire. Tu devrais immédiatement retourner à Xiuda. »

– « Garçon insensé, tu crois que la Sainte Épée est si facile à obtenir ? Tu vas certainement rencontrer des dangers. Si je ne t’accompagne pas, comment pourrais-je rester serein ? Tu n’as pas à me pousser, puisque j’en ai l’intention. »

– « Grand Frère…… .. » Je serais dans mes bras ses larges épaules.

Quand nous sommes partis le lendemain, nous avions un nouveau membre dans nos rangs. Tout le monde tenait Zhan Hu en très haute estime car il était mon grand frère. Ainsi, nous nous sommes mis en route pour un long voyage d’apprentissage. Au départ, c’était censé être le voyage d’un seul homme, mais maintenant c’était devenu un voyage de six personnes. Je ne sais pas si cela allait à l’encontre des intentions du Professeur Di, mais tout le monde était trop enthousiaste pour que je ne les accepte pas. J’avais déjà essayé de persuader Grand Frère de rester dans son village. Cependant, sa réponse était trop bonne. Il répondit que ces dernières années, le village avait économisé beaucoup d’argent, alors il leur a dit de ne pas sortir ײchasserײ pendant qu’il était parti. Que lui dire d’autre ?

Alors, nous nous sommes dirigés droit vers la province de Kena du Royaume de Dalu. C’était le seul indice que le professeur Di m’avait donné. La route n’était pas courte du tout. Le Royaume de Dalu était de l’autre côté de Xiuda. En d’autres termes, nous devions traverser tout le royaume de Xiuda. Quand nous sommes partis, tout le monde a choisi un beau cheval dans le village de bandits de Zhan Hu.

Outre-moi, ils étaient tous chevaliers, chacun pouvant contrôler un cheval avec compétence. Je ne suis jamais monté sur un cheval auparavant, mais ils m’ont donné le cheval le plus grand et le plus fort. Alors que nous venions de partir, sans même aller très loin, tout mon corps souffrait. Est-ce que j’utilise l’esprit de la bataille pour protéger mon corps ? Je ne pouvais plus le supporter et je décidais cette fois d’apprendre à monter à cheval. En suivant les conseils continus de chacun, je peux maintenant me maintenir droit et je ne me sens plus fatigué. J’ai au début pensé leur demander de me laisser utiliser la magie de téléportation pour les suivre, mais tout le monde à l’unanimité a dit non. C’est pourquoi je n’avais d’autre choix que de souffrir en cette amère épreuve.

Après presque deux mois de marche pénible, nous sommes finalement arrivés à la frontière du Royaume de Dalu. J’ai regardé la carte. Cette province était encore à 400 kilomètres. Devant nous devrait se trouver la ville de Lunwa.

J’ai fait face à tout le monde et j’ai dit : « Une fois entrés dans la ville, nous nous reposerons bien pendant deux jours. Cette marche folle m’a presque épuisé. »

Xing Ao répondit avec un sourire : « Ah, le magnifique magister est tellement épuisé. Quel dommage que tu ne connaisses pas la magie du vent, sinon tu pourrais simplement voler. »

Les mots de Xing Ao m’ont rappelé quelque chose. Comme nous continuions tous à marcher vers la ville de Lunwa, j’ai demandé au Grand Frère Zhan Hu : « J’ai appris jadis de mon professeur qu’une fois que ta compétence martiale atteint un certain niveau, tu peux utiliser ton esprit de la bataille pour voler. Est-ce vrai ? »

Zhan Hu me répondit avec étonnement : « Je ne m’attendais pas à ce que tu le saches. Il est possible de voler en utilisant l’esprit de la bataille, mais vous devez avoir au moins la force d’un Chevalier Céleste. C’est aussi l’origine du nom Chevalier Céleste. »

J’ai demandé avec enthousiasme : « Alors, toi et Xiu Si pouvez voler ? »

Xiu Si, interrompit en disant : « C’est vrai. Mais je ne peux voler qu’environ cinq kilomètres avant que mon esprit de la bataille ne soit épuisé. Le Grand Frère Zhan Hu devrait pouvoir parcourir un peu plus. »

– « Ce n’est pas beaucoup plus. » Dit modestement Grand Frère Zhan Hu.

J’ai dit avec désir : « Je vous envie vraiment. Ah! Ce doit être très agréable de voler dans le ciel. »



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Volume 3, Chapitre 31 : Voyager ensemble Menu Volume 3, Chapitre 33 : Repos à Lunwa