L'enfant de la Lumière | Child of Light | 光之子
A+ a-
Volume 2, Chapitre 06 : Toujours Numéro Un

Assis sur le siège des surveillants au milieu, un mage en robe blanche semblant avoir dans les quatre-vingts ans soupire et dit: «Le monde est vraiment différent aujourd’hui. De nos jours, les enfants qui ne sont même pas entrés à l’Académie de Magie Intermédiaire peuvent utiliser la magie avancée. Dire qu’à l’époque, j’avais le même âge qu’eux.»

Sur le siège à côté de lui, un vieux mage en robe rouge rétorque: «Oui. Ces enfants sont tous les deux très bons. Ils ont de bonnes perspectives de développement. Vous voyez, celui qui s’appelle Zhang Gong, il est si jeune, et néanmoins il a créé un sort défensif. Et ce Ma Ke est aussi très bon. Son contrôle de magie n’est pas seulement excellent pour la trajectoire des boules de feu, mais il doit également contrôler l’énergie à un cheveu près. Pas mal. Il semble qu’il soit majeur en magie du feu. Je vais enquêter sur sa nature et voir si je peux lui transmettre mon héritage.»

– «Ma Ke n’est pas mal. Ce Zhang Gong semble majeur en magie de Lumière. Il n’y a personne d’autre que lui en cette période pour apprendre ma magie de Lumière. Quoi qu’il en soit, je dois en  faire mon apprenti.»

Génial. Le cimier de ces deux vieux mages (sur le côté gauche de la robe d’un mage, sur la poitrine est représenté son rang, le cimier magique) étonnamment, est fait à partir de cristaux magiques violets. Cela veut dire qu’ils font tous deux partie des dix magisters restants du continent Tianwu.

Sur la zone de combat, Ma Ke et moi nous battons désespérément, ignorant les plans des deux magisters. En cet instant, nous soutenons nos sorts comme si notre vie en dépendait.

C’est la première fois que j’utilise l’Epée Tranchante de Lumière, alors je ne sais pas à quel point elle sera efficace. Je sens ma puissance magique se vider. La première vague d’épées  rencontre déjà le Météore de Flamme. Ah. Il semble que la puissance de cette Epée soit un peu plus forte. Certains des plus petits Météores éclatent, tandis que les plus grands réussissent à contrecarrer les Epées tranchantes de Lumière. Je vois que ma magie est gagnante, alors je libère encore plus de puissance.

Mon pouvoir magique absolu est un peu plus élevé que celui de Ma Ke. Sa plus grande erreur est  d’utiliser la magie avancée pour rivaliser avec moi. S’il utilisait de petits sorts avec sa compétence de contrôle de magie pour combattre, alors le résultat serait vraiment difficile à prévoir. Toutefois, son  Météore de Flamme gaspille trop de pouvoir magique. Ne pouvant alors qu’à peine lancer son sort,  il ne peut pas se concentrer et utiliser son esprit pour bien le contrôler.

La zone de combat se trouve marquée par nos deux sorts. Le Météore de Flamme la brûle en noir, tandis que les Epées Tranchantes de Lumière la découpent, la laissant ainsi criblée de cicatrices. La robe de mage de Ma Ke est coupée à plusieurs endroits, alors que mes vêtements brûlent par-ci par-là également. (Je n’ai pas d’argent pour acheter une robe de mage. Elles sont très coûteuses.) Nos deux puissances magiques ont déjà été trop utilisées, maintenant nous ne dépendons que de notre volonté.

– «Boss, je suis sur le point de mourir. S’il te plaît épargnes-moi.» Dit Ma Ke faiblement. Juste après, tous ses Météores de Flammes disparaissent. Au lieu de cela, il utilise le Bouclier de Feu pour se protéger, car il n’a plus de pouvoir magique pour les soutenir. Comme son pouvoir spirituel a été aussi trop utilisé, il perd connaissance. Je cesse immédiatement de libérer de la puissance magique. Je ne veux pas le blesser accidentellement. S’il est capable de durer un peu plus, je pourrais également  mourir. En effet, cette personne est très forte.

Mon pouvoir magique est également presque épuisé. Je me lève lentement et me dirige vers lui. «Hé, hein. Dégoûtant personnage, ça ne suffit pas!»

En voyant que je peux encore tenir, le surveillant sur la zone de combat déclare rapidement: «Ma Ke a épuisé son pouvoir magique. Zhang Gong Wei est victorieux.» En entendant ma victoire, je sens un éclat de joie. À cet instant, je n’ai déjà plus de force pour réfléchir à l’avenir.»

Le résultat annoncé, les enseignants de premiers secours viennent sur la zone et utilisent de la magie de récupération pour nous soigner. Je suis aussi les pas de Ma Ke, et je perds connaissance.

A mon réveil, je suis déjà à l’auberge. Le Professeur Xiu est assis près de moi tel un gardien.

– «Vous êtes réveillé. C’est bien. Vous êtes toujours le numéro un. Maintenant le professeur est soulagé. Vous allez vous reposer un peu plus.»

Je ne sais pas quoi dire, en tout cas, c’est ainsi. Je ferme les yeux et commence à méditer.

Le lendemain, j’ouvre les yeux, le soleil est en train de se coucher. Le Professeur Xiu n’est pas présent. Je me lève et je fais mes étirements. Bien. Je descends et retrouve le patron.

– «Y a-t-il quelque chose à manger? J’ai vraiment faim!»

– «Oui. Je vais vous chercher quelque chose.» Peut-être que le patron est aussi au courant que j’ai la première place à l’examen, alors il me traite particulièrement bien aujourd’hui. Un moment plus tard, on me présente une marmite chaude de ragout de pommes de terre. C’est vraiment parfumé! La bave m’en coule. «Merci. Je vais manger maintenant alors.»

– «Ne mangez pas si rapidement! Vous vous étoufferez.» En me voyant déjà en train d’engloutir ma nourriture, le patron me tapote la tête.

En raison de mon grand effort dans ce combat, le bœuf est anéanti avec plus de six bols de riz, une bonne réussite. Après ce repas, je peux passer deux jours sans manger.

– «Professeur Xiu, vous êtes de retour.» Alors que je termine de manger, je vois le Professeur.

– «Oui. Je suis allé chercher votre avis d’admission. Retournons dans la chambre maintenant.»

De retour dans la pièce, le Professeur me donne cet avis sur lequel figurent des gravures en or.

– «Zhang Gong. Demain, vous pourrez vous inscrire. Dans 1 semaine, vous assisterez officiellement à  la classe, mais pour l’instant, vous pouvez vous familiariser avec l’environnement scolaire. Je pars demain. J’ai déjà payé vos frais de scolarité pour ce semestre. Vous devez étudier correctement. Quand j’en aurai le temps, je viendrai vous rendre visite. Pour l’instant, je vais retourner à Senke pour informer vos parents de vos excellents résultats. Ensuite, je pourrai flâner aux alentours, peut-être même que je visiterai le royaume de Xiuda.»

– «Professeur, vous partez demain? Je détesterai me séparer de vous.» Ces mots, sont pour le moins,  à moitié vrais. Nous sommes ensemble depuis une longue période de temps, et le Professeur Xiu me traite très bien.

– «Tant que vous étudiez correctement, cela me suffira.» Le Professeur dévoile un sourire bienveillant tout en me caressant la tête. De ses vêtements, il sort une petite pochette et me la donne. Il me l’enfonce dans ma main. «L’académie est un environnement fermé, en fait il est  impossible à dépenser de l’argent. Conservez ces cinquante pièces d’or et utilisez-les uniquement en cas d’urgence. Quand le semestre sera terminé, je viendrai vous chercher.»

Génial. C’est plus que je n’ai jamais eu depuis ma naissance. «Je vous remercie.»

– «Oh c’est vrai. La dernière fois nous avons acheté cet œuf de bête magique. Sortez-le. Je vais vous regarder le faire éclore.»

– «D’accord.» Ça fait longtemps que j’attends de voir ma bête magique. Je sors immédiatement l’œuf blanc.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Volume 2, Chapitre 05 : Rencontre d’un opposant formidable Menu Volume 2, Chapitre 07 : Naissance d’une bête magique