La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.8 / Chapitre 787 : La fille de Wei Changfeng

L’établissement d’une faction étudiante n’était pas une mince affaire. Il y avait toutes sortes de tâches administratives à accomplir, comme décider de la structure organisationnelle, du règlement intérieur, de l’enregistrement des membres. Au moment où tout ceci fut accompli, c’était déjà presque l’aube.


En tant que faction établie par des étudiants de première année, la Faction Xuanxuan n’avait pas de frais d’adhésion. Cependant, son système organisationnel strict nécessitait que tous les membres y adhèrent. C’était indispensable pour disposer des ressources essentielles à ses opérations.


Bien entendu, des décisions aussi importantes ne pouvaient être prises du jour au lendemain…


Zhang Xuan ne voulait pas être dérangé avec ces choses, aussi il chargea Ruohuan et ses camarades de s’en occuper. Quant à lui, il retourna directement à sa résidence dans le Secteur des Elites pour s’y reposer. Mais avant même qu’il ne puisse fermer les yeux, quelqu’un frappa à la porte. Il s’agissait d’un des responsables de son secteur.


– « Maître Enseignant Zhang, vous avez un visiteur! »


Zhang Xuan jeta un coup d’œil derrière l’épaule du responsable de secteur et vit un homme gras qui s’avança et le salua – « Jeune Maître! »


– « Merci Maître Enseignant! » Le jeune Zhang reconnu Sun Qiang qu’il fit entrer immédiatement.


– « Quelque chose ne va pas ? » Cela ne faisait que quelques jours qu’il n’avait pas revu son majordome.


– « Il s’agit de Wei Changfeng. Après avoir pris des dispositions pour l’Emporium Spirituel, il s’est rendu à la résidence à la recherche du Jeune Maître »


– « Il me cherche ? Est-ce que je ne lui ai pas dit de suivre vos instructions ? Est-il réfractaire ? » Wei Changfeng était devenu son subordonné après les ravages de l’Emporium. 


– « Ce n’est pas ça. Il… a insisté pour rencontrer le Jeune Maître. Donc je suis venu vous en avertir! » Cela n’avait pas été simple pour lui d’entrer à l’académie.


– « Ah bon ? »


– « Oui. Je lui ai demandé ce qui n’allait pas, mais il a refusé de me le dire. »


– « Très bien, allons-y! » Il était peu probable qu’un expert du royaume Saint le demande pour un problème mineur.


Ils arrivèrent très vite à la résidence.


– « Jeune Maître! » Wei Changfeng se précipita vers le jeune professeur. Cela ne faisait que quelques jours qu’ils s’étaient séparés, mais Wei Changfeng semblait avoir vieilli de plusieurs années. Ses yeux étaient injectés de sang et il semblait très agité.


– « Mais…qu’est-il arrivé ? »


Putong!


Les jambes molles, Wei Changfeng s’agenouilla. – « Jeune Maître, je vous en supplie, sauvez ma fille. Elle… Elle atteint sa limite! »


– « Oh ? Que s’est-il passé ? » Il avait appris grâce à la Bibliothèque de la Voie Céleste que Wei Changfeng avait créé l’Emporium pour maintenir sa fille en vie. Avec le nombre d’artefacts rassemblés, elle devait être tranquille pour plusieurs décennies! 


– « Je ne sais pas. Elle allait bien, mais il y a deux jours, son état s’est tout d’un coup détérioré. L’esprit des artefacts n’était plus efficace. Jeune Maître, sauvez ma fille, s’il vous plaît! » Wei Changfeng était désespéré. Si elle succombait, il n’aurait plus la volonté de vivre. Il avait été témoin des pouvoirs extraordinaires de Zhang Xuan, alors peut-être pouvait-il sauver son enfant.


– « Amenez-moi à elle! »


– « Je l’ai prise avec moi. Elle est actuellement dans ma chambre… »


– « Très bien! » Ils se hâtèrent de rejoindre la jeune fille.


La résidence que Sun Qiang avait trouvée ne comptait que huit chambres au total, faisant chacune 10 m² environ. De plus, en raison du mauvais positionnement de la résidence, elles n’étaient jamais exposées au soleil.


Il y avait à un angle de la chambre un lit en bois sur lequel reposait une jeune fille extrêmement maigre, qui semblait avoir environ quinze ans. Son visage était particulièrement pâle et ses cheveux noirs avaient une légère teinte jaunâtre. Elle était dans le coma, les yeux bien fermés.


– « Son état est vraiment grave! » Zhang Xuan fronça les sourcils. Même le simple fait de respirer lui semblait difficile. Grâce à son Œil de la Perspicacité, il put remarquer que ses fonctions corporelles avaient décliné et que plus un seul méridien n’était sain. C’était comme si elle attendait son dernier souffle!


Il n’y avait rien d’étonnant à ce que son père soit paniqué. Sa fille était à l’article de la mort! Allait-elle même passer la nuit ?


– « Deux jours plus tôt, elle était encore consciente et pouvait converser avec moi. Même s’il y avait des fois où sa maladie s’emballait, elle allait mieux après avoir consommé l’esprit des artefacts… »


– « Je vois. » Zhang Xuan évalua la jeune fille…avant de secouer la tête, semblant désespéré. Sa compréhension actuelle de la médecine n’était encore qu’à un niveau 4 étoiles. En raison de ses connaissances limitées, même avec son ‘Œil’, il ne put identifier avec précision l’origine du mal.


Ainsi, sans aucune hésitation, il palpa son pouls et constata que sa peau était aussi froide qu’un glaçon. 


– « Imperfections! » Murmura-t-il très bas.


Weng!


Il ouvrit précipitamment le livre matérialisé.


Wei Ruyan, citoyenne de la Cité de Qingyuan, possédant le Corps Inné Poison


Le Corps Inné Poison ? Cette jeune fille possède ce potentiel ?


Les constitutions uniques étaient extrêmement rares sur le continent des Maîtres Enseignants. Les seules personnes qu’il avait rencontrées ayant des potentiels uniques, étaient Yuan Tao et Zhao Ya.

Dans ce cas précis, cette capacité permettait de pratiquer les voies du Maître Poison. 


Les potentiels uniques étaient redoutables, mais jusqu’à ce qu’ils soient réveillés, leurs détenteurs restaient des êtres humains ordinaires.


Il était évident que la jeune fille n’avait pas réveillé sa constitution.


Quand Zhang Xuan s’était retrouvé dans la Salle aux Poisons du Lotus Rouge, il avait déjà lu plusieurs livres sur le Corps Inné Poison, mais les informations étaient extrêmement vagues. En conséquence, il n’avait aucune idée de la manière dont ce Corps pouvait être activé.


… 

Aussi, il continua à lire vu l’urgence de la situation. – « Elle a déjà subi les dommages collatéraux de l’attaque d’un expert du royaume Saint alors qu’elle était encore dans le ventre de sa mère, ce qui entraîna une carence en esprit, âme et sang. Défauts : … »


Un déficit d’esprit, d’âme et de sang ?


Cela était souvent dû à un problème de développement du fœtus, causé par un manque de nutriments.


En vérité, il était très difficile de survivre à ce genre de maladie! Généralement, l’enfant mourait avant l’accouchement. Pourtant, non seulement la jeune fille était venue au monde, mais elle avait survécu durant toutes ces années… C’était un vrai miracle en soi.


– « Dans des circonstances normales, ma fille n’aurait pas pu vivre, mais ma femme lui a donné toute sa vitalité au détriment de sa propre existence et elle en est morte. » Expliqua Wei Changfeng avec une douleur dans le regard qui ne pouvait être dissimulée. – « Ruyan a hérité de la vie et de la volonté de ma femme. Même au prix de ma vie, je dois lui venir en aide! »


Zhang Xuan compatissait, il pouvait comprendre la douleur qu’il ressentait.


– « Jeune Maître, y a-t-il encore de l’espoir pour Ruyan ? »


– « Ses fonctions corporelles se sont presque complètement éteintes. J’ai bien peur qu’il soit extrêmement difficile de la sauver. » Son corps trop faible n’était pas en mesure de consommer l’alimentation qu’elle recevait. 


Zhang Xuan ne savait pas d’où partir pour tenter de régler ce problème.


– « Jeune Maître, je vous demande de sauver Ruyan. Je vous servirai toute ma vie! »


– « Puisque vous m’avez juré fidélité, je vais tout faire pour sauver votre fille. Cependant, l’affliction qui touche votre enfant est une tâche délicate à gérer. Non seulement son corps est affaibli, mais son âme est aussi beaucoup trop faible. Pour la soigner, nous devons d’abord trouver un moyen de lui faire reprendre conscience. Mais avant cela, il faut renforcer son corps… »


Il était impossible de traiter son corps physique sans qu’elle soit éveillée. Elle pouvait recevoir des herbes médicinales, mais leur efficacité serait sévèrement limitée si elle ne pouvait pas aider son corps à finaliser le traitement.


Nous étions face à un paradoxe. Pour reprendre conscience, elle avait besoin d’un corps fort, et pour nourrir son corps, elle avait besoin d’être consciente!


– « Qu’allons-nous faire ? » Demanda Wei Changfeng.


– « Calmez-vous, j’ai un moyen de stabiliser son état pour le moment. Néanmoins, il est peu probable que cela fonctionne longtemps. Pour la traiter une fois pour toutes, nous devons d’abord trouver une herbe médicinale capable de nourrir son âme. Si je parviens à les connecter toutes les deux, je devrais pouvoir gérer le reste plus facilement! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.8 / Chapitre 786 : La détermination de Xue Zhenyang Menu Vol.8 / Chapitre 788 : Métastase du Poison Fœtal Inne