La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.7 / Chapitre 615 : La princesse Fei

– « Qu’est-ce que vous dites ? » Elle serra si fort ses poings que ses ongles entrèrent dans sa chair. Le visage sombre, ses yeux reflétaient son ressentiment. Si elle avait pu, elle aurait découpé en morceaux le responsable de cette agression verbale. Elle préférerait mourir plutôt que d’être humiliée de la sorte.

– « Choisissez autre chose… » Dit-elle.

Devant les plaintes de la jeune femme, Sun Qiang récidiva. – « Notre jeune Maître vous a déjà donné pas mal d’options. En refusant tout, n’êtes-vous pas un peu difficile ? Comme vous refusez de vous agenouiller et d’être sa domestique, notre jeune Maître aurait besoin d’une présence chaleureuse dans son lit. Vous acceptez ce job ? Tant que vous le faites avec PLAISIR, on oublie les 10 000 pierres! »

Vous avez de la chance que mon jeune Maître ait bon caractère, pour ma part, je ne vous aurais pas donné d’alternative!

– « Qu’est-ce que vous venez de dire ? » Avait-elle bien entendu ? Ses mains tremblèrent de rage.

– « Quelle est la partie que vous n’avez pas comprise ? » Le majordome se tourna vers Zhang Xuan. – « Jeune Maître, puisqu’elle est difficile, me permettez-vous de traiter avec elle ? »

– « Allez-y, elle est votre sous-fifre! »

– « Son sous-fifre ? » Jamais de sa vie elle n’avait été à ce point humiliée! Elle pensait que s’il la voulait comme servante c’était parce qu’elle l’attirait, parce qu’elle était belle, pas parce qu’il voulait qu’elle soit la subalterne de ce majordome véreux!

Savez-vous qui je suis ? Même l’Empereur de Huanyu me fait des courbettes!

– « Merci, jeune Maître! » Il se tourna vers elle. – « Votre physique ne casse pas des briques, alors je doute que notre jeune Maître vous choisisse pour égayer ses nuits. Vous devriez lui servir de bonne, ça c’est bien! Étant donné que vous allez effectuer ce travail pour rembourser votre dû, il nous faut discuter de la durée de votre contrat. Disons 5 mois! Comme vous devez 10 000 pierres spirituelles, votre salaire tournerait autour de 66 pierres par jour. Allez, j’arrondis à 70! » Il compta sur ses doigts. – « Si vous êtes indignée par cet emploi, vous pouvez acheter des jours de congé en payant vos dettes. Vous aurez du temps libre pour faire tout ce que vous voudrez! »

– « 70 pierres spirituelles par jour ? Des congés ? » Elle commençait à bouillir.

– « Bon d’accord. Pendant vos jours de congé, on ne vous considérera pas comme une domestique. C’est-à-dire que si vous remboursez régulièrement en véritable argent, vous pourrez retourner à vos responsabilités habituelles. Quant aux 70 au lieu de 66, c’est sur une base journalière. Bien sûr, si nous comptions mensuellement, je pourrais baisser les charges! »

– « … »

Après un moment, elle chassa sa colère et trouva qu’en fin de compte il s’agissait d’une solution acceptable. Elle ne s’abaisserait jamais à servir de bonniche durant 5 mois d’affiler, mais si c’était sur une base quotidienne, et pour seulement quelques jours, sa famille devrait pouvoir lui faire envoyer des pierres spirituelles pour la libérer de sa souffrance!

– « Très bien, je suis d’accord! »

– « Bien! » Zhang Xuan trouvait que Sun Qiang était un parfait négociateur. Le paiement des intérêts n’était pas un concept largement répandu dans ce monde. Mais comme son majordome était astucieux, il trouvait toujours les mots pour convaincre.

– « 6ème jeune Maîtresse ? » Le jeune homme paniqua. Si la nouvelle se répandait, l’Empire Huanyu en deviendrait fou.

– « Je règle mes affaires toute seule! »

– « Mais… » Les veines aux tempes du jeune homme commencèrent à enfler.

– « Ça suffit. Si vous avez quelque chose à vous dire, remettez ça à plus tard! A partir de maintenant, vous êtes la domestique de notre jeune Maître. Si vous n’avez pas d’argent pour payer votre dû, alors préparez vos affaires et suivez-nous à la résidence! »

– « C’est inutile. Je vais vous payer 10 jours! » D’un mouvement de main, elle fit apparaître une pile de pierres spirituelles. Il y en avait exactement 700.

– « Bien! » Le regard de Sun Qiang brilla. – « Jeune Maître, vous devriez les prendre! »

– « Oui! »

– « Vous semblez appartenir à une famille prestigieuse, alors je doute que vous fassiez des bêtises comme vous enfuir par exemple. Mais vous comprendrez que nous ayons besoin d’une garantie. Il faut que vous nous laissiez quelque chose de valeur. Et après le rendu de vos dettes, je vous le restituerai! »

– « … » Il suffisait déjà qu’elle s’humilie en servant de bobonne, mais pouvoir croire qu’elle s’échapperait, c’en était trop! Elle sortit son emblème. – « Cet emblème représente mon identité. Je crois qu’il suffira comme gage! »

– « Ça fera l’affaire! » Sun plaça l’emblème dans son anneau de stockage. Il fut surpris de constater qu’elle possédait 5 étoiles comme son jeune Maître, mais avec les 8 étoiles de son Grand Maître, il n’avait pas à montrer plus de respect que cela, autrement il aurait quitté son job depuis bien longtemps!

– « Pffff! » Devant le comportement aberrant du majordome qui semblait ne s’étonner de rien, elle se retourna et sortit de la Salle.

Elle ne pouvait plus en supporter davantage. 

– « 6ème jeune Maîtresse… » La voyant partir, l’homme eut un frisson. Ensuite il se tourna vers Zhang Xuan et Sun Qiang, d’un air menaçant. – « Tous les deux…vous allez voir! » Il descendit quatre à quatre les escaliers pour rejoindre la jeune femme.

– « 6ème Princesse, ces deux types ont dépassé les bornes. Ne voulez-vous pas que je demande à Ye Qian de les décapiter ? » Il jubilait. En fait, il était le camarade de classe de la Princesse Fei, Xing Yuan, un Maître Enseignant 5 étoiles!

– « En tant que Princesse estimée, Maître Enseignant 5 étoiles, devrais-je tuer quelqu’un juste parce que j’ai perdu un pari ? » Dit-elle en haussant les sourcils.

– « … » Il rougit. – « Mais même…nous ne pouvons pas les laisser faire. Cette personne est trop arrogante et exaspérante! »

– « C’est vrai, mais il faut admettre qu’il possède une capacité incroyable. Il a réussi à déchiffrer en moins d’une minute les 110 colonnes! De plus, vous avez remarqué la nonchalance de son majordome lorsqu’il a vu mon emblème. Ils ne sont pas ordinaires. Demandez à Ye Qian de mener des recherches à leur sujet! » Avec ses 5 étoiles, elle avait une Profondeur d’Âme qui lui permettait de faire la part entre ses émotions et sa pensée rationnelle.

– « Entendu! »

– « Jeune Maître, puis-je savoir comment je dois vous appeler ? » Demanda Gan Yiping après s’être remis de tous ses états.

– « Vous pouvez m’appeler Zhang Xuan! »

– « Donc, vous êtes le jeune Maître Zhang. Voici tous les artéfacts de la Salle aux Trésors Mystiques. Ils sont tous à vous… » L’employé avait tout emballé et placé dans un anneau de stockage qu’il lui remit.

– « Merci! Mais si vous me donnez tout, qu’adviendra-t-il de votre Salle ? » Zhang Xuan était embarrassé. En vérité, ces artéfacts ne l’intéressaient pas beaucoup. Mais les règles étaient les règles, et il serait impoli de les refuser. Tout ceci le mettait dans une situation compliquée.

S’il devait accepter, qu’adviendrait-il de la Salle aux Trésors Mystiques ???

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.7 / Chapitre 614 : Vous prendre comme domestique! Menu Vol.7 / Chapitre 616 : Peut-on appeler ça du forgeage de pilule ? (Partie 1)