La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.7 / Chapitre 612 : Défier les piliers de pierres

Avec son envie de gagner des points, Zhang Xuan en avait oublié l’essentiel, à savoir payer le droit d’entrée.

Même s’il s’était procuré cette coquette quantité de 600 pierres spirituelles précédemment, il avait déjà tout utilisé et était fauché comme les blés.

– « Combien coûte le dépôt ? » Demanda le jeune homme.

– « 10 pierres spirituelles de rang intermédiaire! » Répondit Gan Yiping.

– « Les voici! Nous voulons tous les deux essayer! » L’homme lui passa 20 pierres. Cette somme ne semblait pas grand-chose pour lui, mais des gens ‘normaux’ devraient vendre tous leurs biens pour rassembler une telle fortune.

– « Vous avez des artéfacts dans chaque pilier. Vous disposez aussi d’un indice. Chaque participant dispose d’un temps imparti. Lorsque la colonne se brise, c’est que l’identification est correcte! »

– « D’accord! » Il se tourna vers la jeune femme. – « 6ème jeune Maîtresse, attendez-moi, je reviens vite! » Il marcha jusqu’à un pilier.

Pendant ce temps, le groupe de Zhang Xuan regardait avec curiosité.

Le jeune homme lut l’indice et fit le tour de la colonne. Une ligne apparut doucement sur son front. Il n’y avait rien à la surface de l’objet qui laissait deviner la forme, ou la texture du matériau!

Faisant d’autres tours, son visage devint de plus en plus livide. Il venait de faire le beau coq devant la jeune femme et était en train de se vautrer. Il pensait à l’origine gagner des points facilement pour s’assurer les bonnes grâces de la jeune Maîtresse, mais voilà, il n’identiait rien! 

Se grattant la tête, il commença à paniquer et plaça sa paume de main sur la colonne pour tenter d’infuser son zhenqi. Néanmoins, la colonne semblait réfractaire.

– « Comment ? »

Il essaya tous les trucs qu’il connaissait puis se tourna vers le Maître de la Salle. – « Maître de la Salle, il n’y a rien de discernable sur vos piliers. Comment deviner quoi que ce soit ? »

C’est une arnaque ?

Comment voulez-vous que j’y parvienne sans un indice percutant ?

– « Jeune Maître, inutile de paniquer. Il y a un indice sur chaque pilier. Et vous pouvez déduire à partir de là! » Yiping avait le sourire en coin.

Devant les piliers, la confusion du jeune homme grandissait, et le temps passait. – « Epée…sabre, herbe médicinale, bâton… » Il passa tout en revue sans résultat probant.

– « Le temps est écoulé! » Yiping pensait que le bellâtre était extraordinaire, mais il avait vu trop loin!

– « Très bien… » Le visage rougi, l’homme s’éloigna. Que s’était-il passé ? Pourquoi cette évaluation n’était-elle pas comme les autres ? Avec ses capacités, il pensait identifier rapidement les artéfacts et gagner le cœur de la jeune Maîtresse. Sa tentative ressemblait plutôt à une humiliation.

– « Jeune Maître, il ne faut pas avoir mal au cœur. J’ai trouvé ces colonnes dans des vestiges il y a longtemps. Je ne sais pas qui les a laissés, mais je sais qu’elles ont quelque chose de mystérieux. Vous voyez, en 50 ans d’étude quotidienne, je ne suis parvenu à identifier que 3 artéfacts! »

– « Ah oui ? »

– « Tout à fait. J’ai essayé toute sorte de moyens, mais sans résultat. Alors j’ai ouvert cette Salle pour m’instruire de la sagesse des autres. Ne vous en faites pas, je vous ai donné un temps de consomption d’encens à cause de ces personnes là-bas derrière vous, pour qu’elles puissent aussi jeter un œil. Etant donné que vous avez déjà payé votre dépôt, vous pouvez recopier les indices et prendre le temps de déchiffrer leurs énigmes, et vous revenez quand vous voulez, vous ne paierez plus le dépôt. »

– « Je pourrais revenir quand je veux ? Mais nous ne faisons que passer, nous ne restons pas longtemps. De plus, seule cette herbe médicinale m’intéresse! » Si la 6ème jeune Maîtresse n’avait pas insisté pour venir dans cet endroit éloigné, il ne serait jamais venu. Grâce à sa position sociale, il n’avait pas de mal à obtenir des artéfacts similaires.

– « Bien. J’ai dévoué la moitié de ma vie à ces colonnes de pierre…je vais finalement emporter mes regrets avec moi dans ma tombe! » Yiping était un peu déçu.

– « Sa vie ? » Devant la lamentation du vieil homme, Zhang Xuan réagit. Le Maître de la Salle possédait une force extraordinaire, mais il y avait comme un air de déclin qui nimbait son corps. Clairement, son espérance de vie atteignait sa limite.

En abordant le royaume Transcendant Mortel 1ère Dan, l’existence subissait une percée qualitative et l’espérance de vie grimpait de façon significative. Vivre jusqu’à 200 ans ne posait pas de problème majeur!

Après quoi, la montée de niveau permettait de continuer cette augmentation, mais par palier plus faible. Donc, à moins d’être au niveau Saint, on pouvait vivre jusqu’à 200 ans ou même 300 ans si la condition physique le permettait.

Le vieil homme avait plus de 250 ans, et il flirtait avec les limites.

– « Jeune Maîtresse, je suis vraiment désolé… »

– « Je vais essayer! » La difficulté du challenge avait piqué son esprit de compétition. Elle se plaça immédiatement devant la première colonne, lu ses quelques mots, et grimaça.

La consomption de l’encens fila très vite et elle avoua son impuissance.

– « C’est dommage! » Gan Yiping fut encore déçu.

– « Maître de la Salle, ravi de vous rencontrer. Je suis Maître Enseignant! » Le jeune homme lui montra son emblème 5 étoiles. Jamais Yiping ne l’aurait pensé.

– « Oui, nous sommes venus à l’Empire Huanyu pour affaire. Votre plante est de la plus haute importance pour moi. Alors puis-je vous demander humblement de me la vendre. Je peux payer le double, le triple ou même le quadruple de son prix! »

– « Vous souhaitez acheter ma plante ? »

– « Oui! J’en ai vraiment besoin! »

Proche de sa fin, le Maître de la Salle pourrait bénéficier de l’aide de ce Maître Enseignant pour l’aider à percer, et à éventuellement rallonger sa vie de quelques années.

– « D’accord! » Le jeune homme afficha un large sourire.

– « Pas besoin de nous attarder sur l’aspect cérémonieux de tout ça. » Il se tourna vers un employé. – « Descendez au 2ème étage, enveloppez l’Herbe qui Broie le Chagrin et apportez-la à ce jeune Maître… »

– « Bien Maître… »

– « Attendez un moment! » Sun Qiang fit une interruption.

– « Quelque chose ne va pas ? » Le jeune trouvait très irrespectueux d’intervenir de la sorte.

– « Oh pas grand-chose, je pense simplement que c’est un peu injuste! » Il se tourna vers Gan Yiping. – « En tant que propriétaire de cette Salle, vous avez instaurez des règles et vous ne devriez pas faire d’exception, autrement cela va compromettre l’intégrité de vos affaires! »

– « Les règles n’ont pas besoin d’être suivies, ma vie arrive à sa fin. Puisqu’il y a peu d’espoir pour déchiffrer ces colonnes…Je les donne. A partir de ce jour, La Salle aux Trésors Mystiques est fermée. Et étant donné que je clos mon affaire, les règles ne sont plus indispensables, non ? »

– « Vous avez peu d’espoir de déchiffrer vos colonnes ? Si mon jeune Maître passe vos tests, il les déchiffrera toutes! »

– « Il les déchiffrera toutes ? Quelle arrogance! » La jeune Maîtresse ne pouvait pas croire une ineptie pareille!!!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.7 / Chapitre 611 : Le cœur intérieur de la grande rivière serpent Menu Vol.7 / Chapitre 613 : Le pari de la 6ème jeune maitresse