L'enfant de la Lumière | Child of Light | 光之子
A+ a-
Vol.5 / Chapitre 3 : Préparation au voyage

Le Professeur Di me répond : « Vous… Qui pouvez-vous blâmer pour cela ? Qui vous a dit de ne pas écouter correctement en classe ? Même si cette compétition est clairement truffée de danger, j’ai entièrement confiance en vous. Les sept autres académies avancées n’auront certainement  aucun  Magister. Vous  devez  simplement protéger les autres. Comprenez-vous ? »

Je fais oui de la tête. « La raison pour laquelle le Professeur Zhen me demande de partir à tout prix est probablement la question de la sécurité. »

– « C’est bien, aussi longtemps que vous comprenez cela. Je ne sais pas pourquoi, mais je continue à avoir de mauvais sentiments concernant Mu Zi. Je veux juste vous rappeler de faire attention à elle. »

Mon humeur en prend un coup. Le Professeur Di semble ne pas aimer Mu Zi. « Mu Zi est une fille très gentille. Je n’ai jamais eu de mauvaise impression la concernant. »

– « Tout le monde est aveugle dans une relation de couple. Espérons que ce que vous dites est vrai. Il est vraiment tard, vous devriez repartir maintenant, et de plus, vous allez faire un long voyage demain. Avez-vous assez d’argent ? Avez-vous besoin d’un professeur pour vous en donner davantage ? »

Je sais que le Professeur me traite toujours au mieux. « Le professeur Zhen nous a donné 1000 pièces de diamants, donc j’ai assez à dépenser. Il se peut que je doive partir pour quelques mois cette fois. S’il vous plaît, prenez soin de votre santé. »

Il me répond avec douceur : « Je sais que vous êtes un bon garçon. Quand vous serez dehors, faites attention autour de vous. Vous ne devez pas être négligent, mais rester modeste et calme à tout moment. »

Je suis respectueusement d’accord.

Le Professeur me conduit jusqu’aux portes de l’Académie de Magie Intermédiaire. Il me donne quelques avertissements et me fait sortir.

Après avoir quitté l’Académie, j’achète des produits courants et de la nourriture un peu moins périssable dans la rue principale puis je place le tout dans mon espace dimensionnel. ײMu Zi est un petit cochon. Comment peut-elle partir sans nourriture ? Je ne peux pas non plus supporter de la voir mourir de faim. Après l’avoir fréquentée pendant tout ce temps, je pense que ce qui l’intéresse le plus, c’est la nourriture.ײ Ceci réglé, je retourne dans mon académie.

La nuit à l’académie est vraiment calme, parce que tout ce que l’on peut entendre, c’est les oiseaux nocturnes poussant des cris de temps à autre. Je reviens tranquillement à mon dortoir. Au moment où je m’apprête à ouvrir la porte, j’entends une voix familière derrière moi.

– « Zhang Gong, tu es de retour! »

Je suis sur mes gardes et frissonne; ce qui me fait hérisser les poils. Je me retourne et je pousse un soupir de soulagement. C’est Hai Shui. Je me frappe la poitrine. « Wah! C’est toi, Hai Shui. Tu m’as fait peur à mort! »

Elle baisse la tête et répond, « Désolé! »

Je lui demande, « M’as-tu attendu tout ce temps ? »

– « Oui! Pourquoi rentres-tu si tard ? »

Hai Shui a clairement perdu beaucoup de poids. « Je suis allé voir le Professeur Di pendant un moment, alors je reviens tard. »

– « Tu es allé le voir ? Pour lui faire tes adieux ? »

Je suis surpris. « Comment le sais-tu ? »

– « Ma sœur m’a dit que le Principal s’était arrangé pour qu’elle participe à la compétition des huit Académies de Magie Avancée. Pourquoi ne m’as-tu pas laissé y participer ? Est-ce que tu me trouves ennuyante ? » Dit-elle les larmes aux yeux.

Je m’empresse de lui expliquer : « Pourquoi est-ce que j’aurai pensé ça ? Comment pourrais-je t’éviter ? Tu dois savoir que cette compétition n’est pas si simple. De plus, je ne peux pas prendre la décision de qui participera à la compétition, car c’est l’arrangement du Professeur Zhen. Je n’avais vraiment pas le choix. »

Hai Shui murmure, « Que dirais-tu de m’aider à supplier le Principal afin qu’il me laisse partir avec vous les gars. »

Je lui réponds péniblement : « J’ai peur que ce soit impossible car cette question a déjà été finalisée et ne peut pas être changée. Hai Shui, sois simplement ma sœur, d’accord ? » Je la regarde pour lui exprimer mes sentiments les plus profonds.

Des larmes coulent sur son visage délicat. « Ce n’est pas possible que nous ne soyons pas destinés à être ensemble, n’est-ce pas ? Pourquoi ? Pourquoi est-ce que ça doit être comme ça ? »

Je n’ose pas lui essuyer ses larmes, et à la place je la console en lui disant : « Hai Shui, ne sois pas comme ça. Il y a encore beaucoup de bons gars parmi lesquels choisir. »

Hai Shui secoue constamment la tête et dit, étranglée par les sanglots, « Je… je ne te verrai pas… demain. J’espère que tu… tu feras attention pendant ce voyage. » Elle se retourne alors et s’enfuit sans regarder en arrière.

J’expire lourdement.

Nous sommes le lendemain à l’aube. J’ai fait mes affaires et j’attends Mu Zi à son dortoir.

Elle me dit : « J’ai ma propre carte d’améthyste, alors je vais te rendre la tienne. »

Je la lui reprends. « Quand  le  Professeur Zhen te l’a-t-il donnée ? Pourquoi  n’ai-je pas su cela ? »

Mu Zi sourit, « Avant que tu n’arrives ce matin, il a dit à un professeur de me la donner, et de me dire que la carte contenait déjà 1000 pièces de diamants. » L’efficacité du Professeur n’est pas trop mauvaise.

Nous arrivons sans le savoir aux portes de l’académie. Ma Ke est déjà là et discute avec un étudiant au corps robuste.

Je me rapproche et dis : « Ma Ke, tu es très matinal. »

– « Je devais venir tôt. Boss, que penses-tu de mes vêtements ? »

Je remarque alors qu’il y a quelque chose de différent dans ses vêtements. Il porte une robe magique rouge vif avec de l’or brodé. On dirait qu’il l’a bien nettoyée, ce qui convient à son apparence vaillante et redoutable.

– « Pas mal! Tu as vraiment fait des efforts. C’est ? »

Ma Ke me voit regarder l’étudiant à côté de lui et me le présente rapidement : « C’est Si Wa Ming, le meilleur expert de l’académie. »

Ah! C’est lui! Je le regarde attentivement. Il semble faire 1,70 m et est très robuste. On dirait un guerrier.

Il me tend la main et me dit : « Comment puis-je être le meilleur expert de l’académie devant Zhang Gong ? Hé hé. »

Donc, il est si facile à vivre. Je lui serre la main : « Frère Si Wa, tu es trop courtois. La réputation vient naturellement de la réelle distinction, donc ta position en tant que meilleur expert de l’académie est toujours tienne. »

Mu Zi, à côté de moi dit, « C’est assez! Vous n’avez pas besoin d’être aussi formel les uns avec les autres. Pourquoi Hai Yue n’est-elle pas encore là ? »

Ma Ke répond : « Oui! Pourquoi n’est-elle pas encore là ? Il est presque l’heure de partir. J’espère qu’elle va bien ! »

Je lui réponds, « Elle doit venir, puisque c’est une décision que l’académie a prise. Sûrement, elle viendra. »

Cela à peine dit, la silhouette familière de Hai Yue apparait devant nos yeux. Elle ressemble à Hai Shui parce qu’elle a aussi perdu beaucoup de poids. Elle a l’air vraiment triste.

Ma Ke a un peu le cœur brisé et il s’approche d’elle. « Hai Yue, tu es enfin là. »

Elle le regarde froidement et ne s’intéresse pas du tout à sa nouvelle tenue. Elle ne prend pas la peine de lui répondre et passe  devant  lui  après  m’avoir  regardée avec véhémence. « Tout le monde est déjà rassemblé. Allons-y! »

Mu Zi s’approche et dit. « Hai Yue, on dirait que tu as perdu beaucoup de poids. »

– « Vraiment ? » Et elle se retourne simplement pour sortir de l’académie sans attendre personne. Je tapote l’épaule de Mu Zi pour lui faire signe de la suivre.

Si Wa Ming ne comprend manifestement pas les relations entre nous, alors il sent que quelque chose se passe avec Hai Yue.

Notre groupe de cinq est sur la route vers la compétition.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.5 / Chapitre 2 : Un tournoi anormal Menu Vol.5 / Chapitre 4 : Une confession qui brise le cœur