L'enfant de la Lumière | Child of Light | 光之子
A+ a-
Vol.4 / Chapitre 14 : Émouvoir le cœur

Alors que je quitte la pièce, c’est le silence. Où tout le monde est allé ? Arrivé au Hall d’accueil du dortoir, je rencontre le réceptionniste, un vieil homme. « Vous êtes déjà en retard pour la classe! Pourquoi est-ce que vous ne nous hâtez pas ? »

Je prends un coup. « Quelle heure est-il ? Pourquoi suis-je en retard ? »

Il me répond : « Si vous ne vous dépêchez pas, la troisième heure de cours du matin va bientôt se terminer. »

Ah! Il est déjà si tard. L’ayant remercié, je me précipite hors du dortoir. J’arrive devant la classe, le Professeur Si Lan Yu donne son cours. Allez, affrontons la musique! Il est déjà tard de toute façon.

Je demande fort : « Permission d’entrer! »

Le Professeur me répond : « Entrez! »

Je pousse la porte. Et en entrant, je baisse la tête. « Professeur, je suis désolé d’être en retard. » Je peux sentir le regard de tous les étudiants sur moi.

Il me répond : « S’il vous plaît, souvenez-vous d’être à l’heure la prochaine fois et asseyez-vous rapidement. »  ײLe Professeur Yu est vraiment très facile à vivre! Ah ah, il semble que je sois tiré d’affaire! Je reste tranquille et je m’assieds. Quelque chose est différent aujourd’hui. Les regards, dans les yeux des étudiants, ne sont pas graves comme d’habitude. On dirait qu’ils reflètent le respect et même l’envie. La victoire sur Feng Liang a certainement eu un effet énorme! ײ

Je jette un coup d’œil à Mu Zi, qui est à mes côtés. Elle est la seule à ne pas m’avoir regardé depuis mon entrée en classe. Je lui chuchote : « Hé, tu étais là quand j’ai combattu Feng Liang hier ? »

Elle me regarde et répond froidement : « Je n’y étais pas, et s’il te plait, arrête de me parler pendant le cours. »

Je fais la moue et prends un morceau de papier dans mon sac pour poursuivre la bataille de la lettre d’amour. J’écris frénétiquement et je ne prends même pas la peine de sortir pendant la pause. Finalement, après la quatrième heure de classe, je termine mon chef-d’œuvre de 2000 mots.

Ce que j’ai écrit n’est pas ringard du tout. Ce sont mes sentiments lors du combat avec Feng Liang. J’ai utilisé les quelques phrases restantes pour exprimer ce que je ressens pour elle. Je feuillète les pages. ײJ’espère que cette fois Mu Zi ne le déchirera pas. Si elle le déchire vraiment, ça signifiera l’échec. Je n’aurai plus de chances qu’elle tombe amoureuse de moi. Actuellement, je ne sais pas pourquoi, mais mes sentiments de vengeance diminuent. J’aime même son attitude froide plutôt que de la haïr.ײ

Je place les papiers sur sa table et attends de voir si elle les prend. Elle tourne la tête et me regarde fixement pendant que je lui renvoie son sourire. Elle jette un coup d’œil aux papiers et découvre qu’il ne s’agit pas d’une lettre d’amour, mais d’un compte rendu de la bataille. Elle prend une expression sérieuse et a l’air vraiment intéressée par ce qu’elle lit. ײIl y a de l’espoir! Ah ah! Formidable!ײ

Mu Zi parcourt les pages et écrit quelques mots sur la dernière avant de me les remettre. Je cri presque de joie parce qu’elle n’a pas déchiré ma lettre et a même répondu. Un sentiment d’apaisement traverse tout mon corps.

Je reprends la lettre et vois quelques mots en désordre. ײJe ne suis pas choquée par ce qu’elle a écrit, mais plutôt par son écriture, qui est trop horrible! Ça ressemble à l’écriture d’un têtard.ײ Je la regarde avant de retourner sur l’écriture. Tout en retenant mon rire, j’essaie sérieusement de déchiffrer ses mots.

ײHeureusement, mes capacités de déchiffrage sont fortes et je comprends un peu ce qu’elle a écrit’: ’Tu es en effet très fort, parce que tu as réussi à vaincre Feng Liang Ri, mais il est impossible pour nous d’être ensemble. A partir de maintenant, arrête de me déranger.ײ

‘En lisant ses mots, je ne ressens aucune tristesse, et je suis extrêmement heureux! Je l’ai ému, finalement! Ce n’est pas la même attitude indifférente qu’avant; elle m’a répondu. Il y a de l’espoir! Un grand espoir!’

Je cache soigneusement la lettre. Ma passion ne l’a pas encore atteinte. Je continuerai à lui courir après demain. Je crois que si je persévère, j’obtiendrai des résultats.

Après l’école, je retrouve Ma Ke. « Pourquoi tu n’es pas venu me chercher ce matin ? »

– « J’ai eu peur que l’après coup d’hier soit trop sévère et que tu n’aies pas complètement récupéré. A en juger par ton état, tu me sembles aller très bien. »

– « Bien sûr que je vais bien! Ma vitesse de récupération actuelle de puissance magique est très rapide. Allons vite manger! Je meurs de faim! »

Nous rentrons en nous tenant par les épaules, et je fais la démonstration des caractéristiques du Seau de Riz Blanc en engloutissant follement ma nourriture. Tout à coup, un parfum attirant se fait sentir alors que Hai Shui s’assied à notre table.

Elle demande, « Zhang Gong, comment vas-tu? Comment guérissent tes blessures ? »

Je lui réponds. « Je dois vraiment te remercier pour cela. Si tu ne m’avais pas aidé à soigner mes blessures hier, je n’aurais peut-être pas pu sortir du lit aujourd’hui. »

Elle rajoute : « Tant que tu vas bien, c’est suffisant! » Et elle semble ressentir quelque chose. Alors son petit visage délicat rougit.

Ma Ke la taquine. « Pourquoi tu rougies ? »

Hai Shui lui lance un regard furieux et boude malicieusement : « Ça ne serait pas ainsi s’il était blessé. »

J’interromps hâtivement. « Hai Shui, comment va Feng Liang ? N’est-il pas encore dans un état grave, dis-moi ? » 

– « Il va bien et survivra, il s’est déjà réveillé. Cependant, cela prendra beaucoup de temps pour qu’il se rétablisse complètement. Tes mouvements étaient vraiment féroces. »

Je soupire, « Je n’avais pas d’autre choix à ce moment-là. Tu aurais dû voir le match. Le sortilège magique qu’il a utilisé était trop inhabituel. Cela ressemblait à de la magie noire. Si je n’avais pas combattu de toutes mes forces, vous ne me verriez pas aujourd’hui. »

Elle rit et me dit, « Feng Liang non seulement ne t’en veut pas, mais il veut te remercier pour les soins que tu lui as prodigués hier. Si tu ne l’avais pas traité immédiatement, il serait déjà mort. Bien que ce soit une compétition impartiale, les résultats ne seraient pas souhaitables si quelqu’un perdait vraiment sa vie à l’académie. De plus, il a la puissante famille Ri qui le soutient! C’est vrai! A propos de celle-ci, tu devrais garder un œil sur eux. On ne sait jamais quand ils vont se venger. Hier, au sujet du grand-père de Feng Liang, un aîné estimé de la famille Ri, Si Feng Ri, il a vu que tu l’avais gravement blessé, il était furieux de colère. Si tu n’étais pas à l’académie, il serait déjà venu se venger. Ce vieillard entêté fera tout pour maintenir le prestige de sa famille. Pour l’instant, tu devrais faire profil bas. Il devrait se calmer après le retour de Feng Liang. »

– « Merci de m’avoir dit cela; mais alors, et si la famille Ri veut prendre sa revanche ? Vont-ils simplement justifier leurs actes du fait de leur noblesse ? Feng Liang et moi nous battions dans une compétition impartiale. Je veux vraiment voir ce qu’ils vont me faire! »

Hai Shui répond sans tarder, « Parle moins fort! Ce serait terrible si quelqu’un d’autre entendait ce que tu dis. Cela ne se peut pas que tu ne saches pas que le royaume tout entier fera bientôt face à une guerre civile ? En ce moment, l’Empereur vit ses derniers souffles. Une fois qu’il aura cessé de respirer, la guerre civile commencera. De plus, les trois familles principales ont beaucoup de pouvoirs dans le royaume. »



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.4 / Chapitre 13 : Un étudiant face à la mort Menu Vol.4 / Chapitre 15 : Retour chez soi pour faire son rapport