L'enfant de la Lumière | Child of Light | 光之子
A+ a-
Vol.10 / Chapitre 25 : Annihiler les bandits

Mu Zi dit avec enthousiasme, « Ah! C’est incroyable. Notre espoir est encore plus grand. Je vais leur dire maintenant. »

– « Oui tu devrais aller dire à Grand Frère Zhan Hu et aux autres de se préparer. »

Mu Zi bondit avec vivacité. Une vivacité de plus en plus exacerbée qu’elle doit tirer probablement de l’influence de Xiao Rou.

Après le dîner, Shan Yun et le Prince reviennent ensemble du manoir provisoire. Même si ce dernier semble avoir perdu beaucoup de poids, son moral est exceptionnellement élevé et son teint est rose.

Nous les accueillons dans le salon.

– « Mon Oncle, vous avez travaillé dur. »

– « Haha! Zhang Gong, à quoi sert cette petite quantité de travail ? Je suis prêt à souffrir beaucoup plus, afin de faire de tout cela un succès. Le voyage vers Xiuda s’est déroulé beaucoup mieux que prévu. Sa Majesté a franchement accepté la négociation et m’a donné toute autorité. Quand Zi Hao Jin a entendu qu’il y avait cinq héritiers de Dieu de notre Xiuda, il était fier comme s’ils étaient ses enfants. Il a dit que nous, les humains, sommes habitués à la paix et ne souhaitons pas continuer à nous battre. C’est le meilleur choix à suivre que veulent les citoyens. De plus, il y a l’intervention de Dieu dans cette affaire. »

Xiu Si dit : « Votre Altesse. Vous serez un contributeur principal si cette négociation devait fonctionner. Au début, nous n’étions pas confiants, mais après vos bonnes nouvelles, ça va beaucoup mieux. »

Le prince sourit. « Vous êtes les héros de Xiuda et de l’humanité. Vous pouvez tous m’appeler oncle comme Zhang Gong à partir de maintenant. Sa Majesté a déjà dépêché des envoyés pour transmettre ses intentions aux deux autres royaumes. Dans peu de temps, ces derniers recevront l’ordre de venir ici. Ce sera à eux de décider s’ils veulent de cette négociation. Je pense que Dalu ne devrait pas être un problème, mais le Royaume d’Aixia en est un. En ce qui concerne sa force, tous les citoyens de ce royaume apprennent la magie, alors il est le plus fort parmi les trois royaumes. »

Les paroles du prince me font immédiatement penser à la prouesse magique des professeurs. Je hoche la tête en signe d’approbation. « S’il n’y a pas d’autre moyen, nous utiliserons l’action pour les effrayer. Mon Oncle, nous avons considérablement amélioré nos pouvoirs ces derniers temps. Cela pourrait être utile pendant cette négociation. »

Le prince répond, satisfait, « Vous êtes des jeunes qui travaillent si dur. C’est votre ère désormais. Ah Hu m’a dit que vous avez une force dans les montagnes à la frontière des trois royaumes. »

Xiu Si regarde Zhan Hu. « C’est vrai, nous ne sommes qu’une petite troupe avec quelques milliers de petites équipes »

Le prince dit. « Dans les nouvelles que j’ai reçues ce n’est pas le cas. Récemment, les petites équipes dont vous parlez ont déjà éliminé tous les bandits sur les frontières des trois royaumes. Il y en a plus de dix milles. Le pouvoir de combat de votre « petite troupe » est un peu trop fort. Leurs mouvements actuels consistant à dégager les frontières les ont amenés dans le collimateur des trois royaumes, même s’ils apportent une énorme contribution à leurs citoyens. »

Xiu Si et moi nous nous regardons. En fait, nous savons déjà cela. Actuellement, nos forces couvrent   la zone d’entrée non maintenue par les trois royaumes. Dans la lettre que les cinq grands anciens ont écrite, ils disent qu’ils ont anéanti les bandits dans les environs pour accroître leurs pouvoirs. Ils ont complètement éradiqué ces bandits qui ont grandement mis en danger la vie des citoyens, tandis que ceux qui ont commis de petits méfaits ont été forcés de se rendre. Ils donnent en ce moment même, à ces gens, une formation intense dans l’espoir qu’ils puissent être envoyés en guerre pour le temps qu’il reste. L’âge des cinq anciens réunis dépasse les 400 ans, alors Xiu Si et moi sommes rassurés par la responsabilité qui est la leur. Même si nous étions attaqués par l’armée principale, nous n’aurions pas peur. Dans la réponse que Xiu Si a donnée aux cinq anciens, il a quelques suggestions. Par exemple, à cause de la désorganisation des troupes, pour superviser, il faudrait absolument renvoyer certains de nos gens. Cela, voilà quelques jours. Pourtant, la collecte d’informations du prince est au-delà de nos expectatives, parce qu’elle est si efficace.

Je serre les dents avant de dire calmement : « Et si les trois royaumes se concentrent sur nous ? Je ne veux pas te mentir. Nous avons établi une ville dans les montagnes environnantes, où les trois royaumes se croisent, elles sont les murs de notre ville. Nos forces principales sont là. Nous avons vu la force de la race des Monstres. Si je n’ai pas une force que je puisse commander, comme si elle était mes bras et mes jambes, comment pouvons-nous nous battre contre la race des Monstres ? »

Le prince m’a écouté et fronce les sourcils. « Même si c’est le cas, j’espère que vous n’agirez pas trop ostensiblement. Si vous suscitez l’encerclement et l’anéantissement des trois royaumes, ce ne sera pas bon. »

Je zieute Zhan Hu, qui regarde silencieusement vers le bas, avant de réfuter : « Nous n’avons aucune animosité envers les trois royaumes. Notre seul ennemi est le Roi des Monstres. Si les trois royaumes ne peuvent pas accepter cela et nous attaquent, ceux qui seront à l’extrémité perdante ce sera vous les gars. Je vous énonce ce fait. À notre base, sous la direction des cinq anciens, ils possèdent le Pouvoir du Saint de l’Epée. »

Le prince est choqué. « le Saint de l’Epée ? » Les saints de l’épée et les dieux de la guerre sont ce que que tous les citoyens du Royaume de Xiuda, qui respectent la force martiale, souhaitent devenir. Le prince naturellement sait ce que veut dire Saint de l’Epée.

Je continue, « Donc, j’espère que vous nous soutiendrez dans ce cas. Quant à ce que nous serons après l’élimination de la race des Monstres, attendons voir quand ce moment sera venu. Peut-être que nous ne serons pas nombreux à survivre à cette épreuve. » En disant cela, je suis un peu triste. A tous les frères qui nous suivent, aussi longtemps que je respirais, je ne permettrais certainement pas que la race des Monstres vous nuise.

Le prince se calme doucement. « Zhang Gong, ne vous méprenez pas. Notre Xiuda n’a aucune intention malveillante envers vous. Si vous avez besoin de quelque chose, nous pouvons également vous aider à reconstituer vos forces en ce qui concerne l’aspect logistique. Avant de revenir ici, Sa Majesté m’a averti à plusieurs reprises de s’allier avec vous pour prévenir les soupçons inutiles. »

Comme attendu d’un politicien, après avoir connu notre pouvoir tyrannique, il n’a plus la même attitude. Mais ma bonne nature précédente, envers le prince, a légèrement diminué. « Mon Oncle, ne vous inquiétez pas. Nous avons pour mission de protéger la paix et l’harmonie du monde, alors nous sommes définitivement votre allié. Pour nous, toutes les créatures, que ce soit la race démoniaque, la race des bêtes, les elfes de la nature, les nains, les humains ou d’autres races, sont nos alliées. Le seul ennemi que nous avons est ce type qui a l’intention de perturber la paix et l’harmonie. En ce qui concerne les aides supplémentaires, nous avons nos propres moyens, donc nous n’aurons pas besoin de vous déranger avec cela. » L’augmentation de pouvoir me donne confiance. Quoi qu’il en soit, nous sommes actuellement plus de dix milles escouades. Je n’ai vraiment pas besoin d’eux pour nous compléter, car chaque gemme que j’ai vendue au hasard peut nous soutenir pendant un moment. De plus, en ce moment, nous construisons un système autosuffisant sur notre base. Si cela marche, il sera assez pour subvenir aux besoins de notre peuple.



Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.10 / Chapitre 24 : Parler de l’espoir de paix Menu Vol.10 / Chapitre 26 : Promesse d’un amour éternel