La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.2 / Chapitre 95 : L’herbe à écaille de dragon

– « Moi ? »

Sun Tao serra ses poings, tout excité. Il se retourna puis regarda Zhang Xuan et les autres avec fierté. Une aura de supériorité se dégageait de lui. Il avait déjà passé les deux premières séries avec succès, alors il ne faisait plus aucun doute pour lui qu’il serait apprenti!

Ignorant le très narcissique Sun Tao, le professeur Zhang n’avait pas été mentionné et il s’en étonna fortement!

Il avait vérifié à deux reprises toutes ses réponses avec la Bibliothèque de la Voie Céleste, donc il était impossible qu’il ait commis la moindre erreur. Pourquoi avait-il échoué ?

Zhang Xuan avança :

– « Maîtres Apothicaires, puis-je savoir où je me suis trompé ? »

Sun Tao se mit devant lui! Les gestes amples et raffinés, il lui dit d’une voix profonde, avec tout le sérieux d’un grand professeur :

– « Pourquoi ? Remettez-vous en question l’évaluation des deux Maîtres Apothicaires ? Une erreur est une erreur. Vous devez avoir mal identifié une certaine herbe médicinale ou avoir commis une erreur en écrivant votre réponse! Étudiez assidûment dès votre retour. La théorie est différente de la pratique après tout, nous le savons bien. Vos réponses théoriques ne sont pas mauvaises, mais si vous ne pouvez pas reconnaître les herbes médicinales, vous ne pouvez pas devenir un apprenti apothicaire! »

Mon jeune garçon, n’étiez-vous pas si joyeux il y a un instant ? Je sais qu’il doit être traumatisant d’obtenir un score parfait à la deuxième série et d’échouer si près du but!

– « Vous avez pris l’Herbe à Écailles de Poisson pour une Herbe à Écailles de Dragon! » Voyant Zhang Xuan toujours aussi perplexe, Ouyang Cheng lui expliqua :

– « Néanmoins, ne soyez pas découragé. Le simple fait que vous ayez pu réussir l’épreuve écrite avec une telle précision prouve que vous avez atteint un niveau de compréhension acceptable des herbes médicinales. Si vous observez et étudiez ces herbes convenablement à partir de maintenant, et intégrez cela à votre savoir, vous réussirez assurément l’examen la prochaine fois! »

L’Apothicaire Du Man mis son grain de sel :

– « Oui, vous êtes encore jeune. Il n’est pas nécessaire de se précipiter. Tant que vous apprenez humblement et que vous intégrez votre savoir théorique à vos capacités techniques, vous pourrez devenir très bientôt un véritable apprenti apothicaire! »

S’il s’était agi de quelqu’un d’autre, les deux maîtres n’auraient pas perdu leur temps dans des explications, mais ils avaient devant eux le prodige qui avait réussi la seconde épreuve haut la main. Ils éprouvaient même de la pitié pour l’échec qu’il venait d’essuyer!

– « Ah vous voulez dire ça ? » Zhang Xuan comprit. Il se dirigea vers la table et pris par la tige l’herbe médicinale en question. L’examinant une nouvelle fois attentivement, il demanda :

– « Êtes-vous sûr qu’il s’agisse de l’Herbe à Écailles de Poisson ? »

Avant même que Ouyang Cheng et Du Man ne puissent répondre, Sun Tao le fit :

– « Bien sûr, sa tige est similaire à celle de l’écaille de poisson et ses feuilles sont grises. Quoi d’autre cela pourrait-il être ? »

L’Herbe à Écailles de Poisson était une herbe extrêmement rare. Les caractéristiques évoquées par Sun Tao étaient exactes! Malgré la rareté de cette herbe, il existait des livres qui en donnaient une description précise. Du reste, l’herbe qu’avait identifié Zhang Xuan était aussi très rare!

Ouyang Cheng était d’accord avec Sun Tao, mais il regarda Zhang Xuan d’un air interrogatif :

« Est-ce que ça pourrait ne pas être cette herbe ? »

– « Bien sûr que non! » Zhang Xuan ne voulait pas en rester là :

– « Maîtres Apothicaires, n’avez-vous pas été un peu trop imprudents en proposant une herbe dont vous n’êtiez pas certains ? Et vous dites que c’est moi qui me suis trompé ? »

– « Quelle audace! » Pensant que le professeur Zhang voulait créer de l’agitation pour s’attirer les éloges des autres candidats, Sun Tao s’interjeta :

– « Comment les questions de nos maîtres apothicaires pourraient-elles être erronées ? Arrêtez de dire des bêtises… »

Sun Tao faisait toujours en sorte de s’interposer pour éviter toute reconsidération de son titre de grand gagnant!

– « Il est très facile de prouver si j’avance des balivernes! Il y a des livres dans la pièce à l’extérieur de la salle d’examen. Puis-je demander à quelqu’un d’aller chercher un ouvrage au niveau le plus bas de la 7ème étagère ? » Dit calmement Zhang Xuan.

Du Man et Ouyang Cheng se lancèrent un regard, avant que ce dernier ne demande à son apprenti de s’y rendre :

– « Hua Hua, allez chercher le livre! »

L’apprenti apothicaire hocha la tête. Un moment plus tard, il revint avec un livre sur les herbes médicinales, celui que le professeur Zhang avait décrit précisément :

– « Allez à la page 17, il s’y trouve une description détaillée de l’Herbe à Écailles de Poisson! » dit Zhang Xuan.

L’apprenti s’y précipita et trouva l’information.

Les deux maîtres apothicaires étaient intrigués, mais ils demeuraient toujours perplexes :

– « Il peut aussi se souvenir de ça ? »

L’Herbe à Écailles de Poisson était un ingrédient qu’ils avaient pris au hasard. Personne ne la connaissait préalablement. Il était donc impossible pour quiconque de tricher!

Pour pouvoir se rappeler du livre, de la page et de l’endroit où il se trouve…Sa mémoire est extraordinaire.

Le jeune professeur poursuivit :

– « Puis-je vous demander de nous lire l’introduction concernant cette herbe ? »

– « L’Herbe à Écailles de Poisson pousse généralement dans les marécages. Elle tient son nom de sa tige unique en écailles de poisson. Elle est complètement grise avec de légères taches blanches au sommet des feuilles. Les écailles sur les herbes matures ont à peu près la taille d’un germe de soja… »

La voix de Hua Hua diminua à mesure qu’il lisait, parce qu’il réalisait qu’il y avait de nombreuses différences entre l’Herbe à Écailles de Poisson sur la table et la description du livre.

Zhang Xuan montra l’herbe et expliqua chacune des caractéristiques une par une :

– « Il y a de légères taches blanches au sommet des feuilles de l’Herbe à Écailles de Poisson, mais cette herbe n’en a aucune! La taille de l’écaille d’une Herbe à Écailles de Poisson, lorsqu’elle est mature, devrait être égale à celle d’un germe de soja, mais comme vous pouvez vous en rendre compte, la taille de celle que je vous montre est presque aussi grande qu’un ongle. Vous remarquerez qu’elle est plus grande que celle de la description. »

Ouyang Cheng et Du Man se saisirent de l’ouvrage pour vérifier par eux-mêmes :

– « Mais… »

– « Étant donné qu’il ne s’agit pas de l’Herbe à Écailles de Poisson, ce doit être quelque chose de similaire. Parmi les nombreuses herbes médicinales, la seule qui s’en rapproche est l’Herbe à Écailles de Dragon, que j’ai mentionnée dans ma copie! Si vous doutez de l’existence de cette herbe, je vous demanderais d’envoyer quelqu’un récupérer un livre en haut à droite de la 4ème étagère. Il devrait s’y trouver un travail remarquable du Maître Liu Da Xian. L’herbe y est décrite à la page 54! »

Liu Da Xian était un apothicaire très célèbre il y avait 30 ans en arrière. Il avait parcouru des terres très dangereuses et désolées pour découvrir de nouvelles herbes. Il avait énormément contribué au savoir des apothicaires.

– « Bien sûr, si vous doutez encore, je sais comment vous convaincre une fois pour toute! » Zhang Xuan sourit :

– « L’Herbe à Écailles de Poisson est une herbe chaude. Si vous brisez sa tige, il en sort un liquide lacté. Cette herbe, ici présente, est une herbe médicinale froide. Si vous la coupez, il en sort un liquide jaune pâle dégageant un air humide! Maîtres Apothicaires, vous êtes des experts dans l’utilisation des herbes, vous devriez pouvoir le remarquer facilement! »

Du Man lança un regard à son apprenti pour qu’il vérifie une nouvelle fois dans le livre. En même temps, il exerça une force avec ses mains pour couper légèrement la plante.

La tige de la soi-disant “Herbe à Écailles de Poisson” dévoila lentement un liquide jaune pâle…

Le duo fut stupéfait :

– « Mais…c’est exactement comme il vient de le décrire! »

Zhu Hua Hua revint avec un livre dans ses mains. À la page 54, on pouvait y trouver tous les détails mentionnés par Zhang Xuan.

Un candidat corrigeait leurs erreurs, c’était extraordinaire…

Il y eut un silence de mort dans la salle. Tous regardaient le jeune professeur comme une bête curieuse.

Sun Tao, qui s’était moqué de Zhang Xuan en paradant devant les apothicaires, n’en menait pas large! Une envie de pleurer le submergea!!!

Mince alors, si j’avais su qu’il avait une mémoire si incroyable, je n’aurai pas essayé de paraître instruit!

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.2 / Chapitre 94 : Épreuve chronométrée du discernement Menu Vol.2 / Chapitre 96 : Je vais essayer