La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 80 : Comment vais-je vous enseigner ?

On pouvait dire, par comparaison avec l’ancien monde de Zhang Xuan, que les vieux maîtres de la Guilde des Enseignants étaient comme les responsables du Ministère de l’Éducation! Ils avaient toute autorité pour interdire le droit d’exercer à un professeur de l’académie.

Shang Chen s’inquiéta et se précipita pour implorer la clémence :

– « Maître Mo, nous sommes amis depuis de nombreuses années, épargnez-moi s’il vous plaît… »

Il avait l’impression que le monde lui tombait dessus! C’était lui qui avait permis à son ancien ami d’avoir ce poste. Ce qui ne devait être qu’une formalité contre Zhang Xuan était devenu un vrai cauchemar ! Celui qui allait être licencié, c’était lui, Shang Chen!

Ne suis-je pas maudit ?

Celui-ci regarda Shang Bin et désirait plus que tout lui donner des coups de pieds aux fesses pour soulager sa rage :

– « Tout est de ta faute, sale gamin gâté! »

Si son petit-fils n’avait pas été aussi désireux de causer des ennuis au professeur Zhang, il ne se retrouverait pas dans cette galère. Shang Bin s’en sortait sans être inquiété, alors que son grand-père verrait sa réputation filer dans le caniveau si la nouvelle se répandait!

Il n’avait pas fait ce dont on l’accusait…mais il fallait que quelqu’un croie en sa version des faits.

Avec ce monde tout autour, il a fallu que tu choisisses ton grand-père!

– « Vous épargner ? Maître Shang, c’est précisément à cause de ces années d’amitié que j’épargne votre dignité. Par contre, si je faisais remonter l’information jusqu’à la Guilde, cette information qui consiste à dire que vous avez opprimé vos collègues, il est fort à parier qu’ils vous enlèvent votre licence! »

Mo s’offusqua :

– « Vous feriez mieux de faire profil bas à partir de maintenant! »

Shang savait que Mo disait vrai. Ce fut l’effet d’une douche froide! Tout son corps avait perdu de cette droiture et de cette rigueur qui le caractérisaient. Il s’écroula au sol, pleurant comme un enfant que ses parents avaient abandonné!

Après en avoir terminé avec le trio d’enfer, Mo se tourna vers Zhang Xuan pour s’excuser :

– « Professeur Zhang, excusez-nous pour ces ennuis que nous vous avons causé aujourd’hui. Une telle racaille parmi nos enseignants, c’est une négligence manifeste de la Guilde! »

Le jeune professeur fit un signe de la main pour montrer sa reconnaissance :

– « Ne vous en faites pas à ce sujet. Il est normal que des dégénérés apparaissent de temps en temps! »

Tout le monde était impressionné par la noblesse de cette attitude.

Vous avez vu ça ? Quelle magnanimité! C’est comme cela que devrait se comporter un enseignant.

– « Très bien, je vais retourner à la Guilde pour régler ce problème. Je vous tiendrai au courant de la situation! » Sur ce, il regarda Shang Chen d’un air haineux pendant un moment avant de partir.

– « Professeur Zhang, allons-y aussi. Vous avez encore à m’apprendre la peinture! »

Pendant ce temps, Cao Xiong subissait les ‘bienfaits’ du fouet. Bai Xun s’approcha de lui en ricanant :

– « Bien! »

Zhang Xuan acquiesça et sortit du bâtiment avec les autres. En vérité, il s’en était sorti de justesse ! Sans l’arrivée in extremis du Clan Wang, de Bai Xun et de Huang Yu, il lui aurait fallu beaucoup plus d’effort. En particulier pour l’incident du jeune Zhao Yanfeng!

En fait, il n’avait pas tout à fait dit la vérité à ce sujet. Le jeune garçon ne souffrait pas parce que ses méridiens étaient bloqués mais parce qu’ils étaient trop étroits! Pour comparer en utilisant les termes de son ancienne vie, c’était prendre la piste cyclable lorsque les autres utilisaient une chaussée à 8 voies!

Avec une telle difficulté de passage dans ses méridiens, il n’était pas étonnant que son corps soit trituré de toute part quand l’énergie spirituelle circulait! Sa progression dans les arts martiaux ralentissait drastiquement et empêchait tout franchissement de niveau!

Il y avait une différence notoire entre ces deux problèmes de méridiens. Les méridiens bloqués étaient comme un défilé de clous obstruant complètement l’écoulement de l’énergie spirituelle, tandis que les méridiens trop étroits ne la bloquaient pas du tout!

Son forcing dans son entraînement, lors de l’incident, avait élargi ses méridiens, lui permettant de pratiquer facilement. C’était la raison pour laquelle il avait atteint le dernier niveau du royaume Juxi! Malgré tout, cet incident avait causé d’énormes dégâts dans son corps. Le royaume Juxi était pour lui une limite infranchissable!!!

Zhang Xuan l’avait aidé à percer et en même temps il s’était débarrassé du traumatisme que lui avait laissé son ancien hôte ! Le jeune professeur avait fait d’une pierre deux coups…

Une chose était certaine, à partir de maintenant, plus personne ne parlerait de ce malheureux problème rencontré par Zhao Yanfeng!

La théorie derrière cette percée était en fait très simple : Ayant parcouru les livres du Pavillon du Compendium, Zhang Xuan avait formé les ouvrages respectifs portant sur l’Art Divin de la Voie Céleste 1ère Dan, 2ème Dan et 3ème Dan ! Après avoir pratiqué lui-même la nuit précédente, il avait retenu la bonne méthode pour franchir un niveau!  De plus, étant donné la supériorité de son Zhenqi, il ne fut pas difficile pour lui de guider le jeune garçon.

Avec son cœur débarrassé de ce lourd fardeau, il soupira de soulagement :

– « Désormais, l’expulsion c’est du passé! »

Depuis sa transmigration, les dangers d’expulsion étaient partout. Même le fait d’avoir des étudiants ne suffisait pas. Les nuages noirs rôdaient toujours au-dessus de sa tête. Mais là, c’était bel et bien terminé!!!

Il donna la permission à Wang Yan d’assister à son cours, ainsi qu’à Wang Tao.

Quant à Zhao Yanfeng, il espérait toujours être accepté par le professeur Zhang, mais ce dernier refusa sa demande!

C’est une plaisanterie! J’ai transmigré et j’ai un doigt en or. Tôt ou tard je deviendrai un Maître Enseignant. Si je permets à quiconque d’aller et venir sous ma tutelle, je risque d’entacher ma dignité. Mon ancien hôte vous avait laissé dans un sale état alors que mon aide vous a permis d’atteindre la 2ème Dan. Nos griefs ont été réglés, je n’ai pas envie d’y revenir!

Zhao Yanfeng n’était pas heureux. Mais après un moment il sembla se souvenir de quelque chose. La détermination était de nouveau au rendez-vous! Il se retourna et suivit Wang Yan…

Marchant aux côtés de Huang Yu, Zhang Xuan trépignait :

– « Jeune maîtresse Huang Yu, puis-je savoir comment l’on devient un Assistant Maître Enseignant ? »

Après l’incident, il réalisa qu’il ne pouvait se faire une place dans ce monde que s’il devenait un tel personnage! Mais voilà, pour devenir Maître Enseignant, il devait passer par le stade de l’Assistant!

– « Pour devenir Assistant Maître Enseignant, vous n’avez pas besoin d’évaluation. C’est une question de chance. À partir du moment où un Maître Enseignant pose son dévolu sur vous, le tour est joué! » Expliqua-t-elle.

– « Oh! »

L’Assistant Maître Enseignant était comme un professeur adjoint. Même s’il n’avait pas toute autorité et était davantage comme un porte-parole, il représentait le Maître Enseignant et avait une position estimée dans la société!

Zhang Xuan resta perplexe :

– « Vous êtes un Assistant Maître Enseignant, mais alors, cette librairie ? »

Quand il la vit aller librement chez Maître Lu Chen, il savait qu’elle était hors de l’ordinaire, mais à ce point? Elle n’avait pourtant aucune raison d’ouvrir une librairie :

– « Le professeur Liu s’est intéressé à moi et je suis devenue Assistant Maître Enseignant, mais je suis encore très jeune, il me faut plus d’expérience afin de gagner davantage la confiance des autres! Aussi, j’ai écouté les commandements du professeur Liu et j’ai choisi une cité commerciale pleine à craquer pour ouvrir un petit magasin et me forger le caractère. J’en profite également, puisque je peux lire beaucoup et approfondir mes connaissances… »

Ne jamais sous-estimer les petits commerçants. Ce sont parfois ceux qui comprennent le mieux la personnalité humaine.

Commencer était le meilleur moyen de s’élever!

En tant que fille du Directeur de la Guilde des Enseignants, Huang Yu était née avec une cuillère en or dans la bouche. Le professeur Liu lui avait demandé d’ouvrir ce magasin afin de comprendre les expériences humaines!

Dans ce monde, le parcours d’un enseignant était hautement respecté, encore plus que dans l’ancienne vie du professeur Zhang.

Toutes les nombreuses activités des Neuf Voies Supérieures n’étaient rien comparées aux Maîtres Enseignants!

Quoiqu’il en soit, qu’il s’agisse d’arts martiaux ou de toute autre activité, il fallait toujours un guide pour avancer. Si l’on ne respectait pas ses professeurs, comment pouvait-on s’améliorer ?

Après avoir beaucoup appris sur la position sociale des enseignants, Zhang Xuan s’interrogea encore :

– « Bien. Sur quoi vous teste Maître Lu Chen pour que vous ayez besoin de mes conseils ? »

Bai Xun était le jeune fils de Zhennan Wang, Huang Yu la fille du Directeur de la Guilde, vu leur position sociale, pourquoi avaient-ils besoin d’être testés ?

– « Maître Lu Chen possède une toile qu’il cache depuis de nombreuses années, il s’agit de [l’Hémérocalle]… Nous la voulons, c’est pourquoi le maître nous a posé une question difficile pour nous évaluer! » Expliqua Huang Yu.

– « L’Hémérocalle ? » Zhang Xuan fronça les sourcils :

– « La toile qui a été peinte par Mo Chenzi ? Vous ne comprenez ni l’un ni l’autre la peinture… pourquoi la voulez-vous ? »

Le professeur Zhang avait appris, dans le Compendium, que cette toile datait du siècle dernier et qu’elle était d’une très grande valeur.

Huang Yu rougit :

– « C’est…un cadeau! »

– « Un cadeau ? »

Elle et Bai Xun avaient vu la peinture en même temps et ils la désiraient tous les deux! Maître Lu Chen voulait bien la leur offrir mais il leur fallait au préalable passer un test! Ce test consistait à évaluer des toiles.

Bai Xun regarda Zhang Xuan avec un regard rempli d’espoir :

– « Maître Zhang, vous avez une connaissance approfondie dans ce domaine, vous voyez les problèmes d’une toile en un coup d’œil. Pouvez-vous nous enseigner votre savoir ? »

Huang Yu s’approcha :

– « Oui, apprenez-nous s’il vous plaît! »

– « Tous les deux ? »

Zhang Xuan avait ce savoir grâce à la Bibliothèque de la Voie Céleste…Il ne connaissait fichtre rien à la peinture!!!

Le professeur Zhang les fixa tout en se grattant la tête. Il ne savait pas comment s’y prendre…

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.1 / Chapitre 79 : La frénésie des demandes envers le professeur Menu Vol.2 / Chapitre 81 : J’aimerais me retirer de votre tutelle (partie 1)