La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.6 / Chapitre 538 : Le premier debout Zhang Xuan

– « Tout le monde paraît surpris. Alors laissez-moi vous expliquer!  Je crois que vous connaissez le concept de Sagesse Spirituelle. Il s’agit du 6ème niveau de peinture. A ce stade, les éléments de la toile peuvent se matérialiser en absorbant de l’énergie spirituelle.

– « Et l’idée de la continuité de la Sagesse Spirituelle est de… transmettre aux éléments de la peinture un savoir par le biais d’une conférence! »

– « Leur faire une conférence ? La foule crut halluciner.

Ce concept était différent du principe d’intelligence. Même si les éléments de la peinture pouvaient gagner une certaine conscience, en tant qu’êtres forgés d’énergie spirituelle, ils ne disposaient d’aucune intelligence. Conséquemment, à quoi servait la transmission de savoir ? Pouvaient-ils au moins saisir le contenu d’un cours ?

– « Étant donné que nous sommes tous Maîtres Enseignants, vous devriez savoir que le conférencier utilise la Transmission de la Volonté Céleste. Plus la théorie est reconnue par le Ciel, plus l’énergie spirituelle se concentre! » Expliqua le Maître du Pavillon.

Mis à part le Maître Enseignant Kong, le Maître Enseignant Hong Qian cinq étoiles du Pavillon des Maîtres Enseignants de l’Empire Hongfeng, qui avait donné un cours en ce lieu, avait pu lui aussi effectuer une Diction qui Attire l’Esprit. Les participants, alimentés par cette immense concentration d’énergie spirituelle, avaient fait l’expérience d’une augmentation de leur niveau.

C’était une capacité que possédaient tous les Maîtres Enseignants. Mais son efficacité dépendait du pratiquant.

L’Empire Hongfeng était un état vassal de l’Empire Huanyu qui, comme tous les royaumes, pouvait être classé Gouverneur, Rang 1, Rang 2, ou sans niveau.

Huanyu était de rang 2 alors que Hongfeng était un Empire non classé. Il était sur le même niveau que les Empires Mingxia et Henghai, et que l’Alliance du Royaume de la Myriade. Toutefois, un Maître Enseignant de cet acabit ne restait jamais éternellement dans un Empire non classé, il rejoindrait un Pavillon de rang supérieur pour y étudier. 

Les premiers génies du Tournoi, en plus de remporter d’énormes récompenses, avaient l’opportunité d’étudier à l’Académie des Maîtres Enseignants de l’Empire Huanyu.

– « Même si les éléments peints qui ont gagné la Sagesse Spirituelle ne peuvent pas vivre comme des formes de vies ordinaires, ils peuvent absorber l’énergie et tenir très longtemps. Donc, ils sont très sensibles à l’énergie spirituelle de leur environnement. Si les théories dont parle le conférencier s’alignent avec la nature du monde, l’énergie spirituelle peut alors se concentrer. Par ce biais, nous pouvons évaluer la capacité d’un Maître Enseignant à transmettre son savoir sans qu’il n’y ait de parti pris. » Expliqua le Maître du Pavillon.

– « Je vois! »

– « Cette méthode est la plus équitable en effet… »

Tout le monde fut satisfait. Le jugement humain dépendait ou non des émotions. Si une personne aimait particulièrement les cours d’un professeur, elle avait tendance à surestimer l’efficacité de leur contenu. Pour Ruohuan et Xiaochen par exemple, il leur était facile de rallier leurs fans puisqu’ils étaient célèbres, et cela n’était pas juste comparativement aux autres candidats. 

– « Oui! » Zhang Xuan savait ce qu’était la Sagesse Spirituelle grâce à ses lectures sur la peinture qu’il avait faites.

– « Puisque tout le monde a compris. Débutons la compétition. Maître Yun, je vais avoir besoin de vos services! »

– « Il n’y a pas de problèmes! » Un Vénérable Maître se leva parmi la foule.

– « Je savais qu’il ferait intervenir le Maître Yun! »

– « Avec ses quatre étoiles en peinture, c’est une autorité en la matière. Il est normal que le test soit dirigé par lui! »

– « Cette peinture ‘Les Oiseaux qui Planent’ est la plus prisée de sa collection. Il ne l’a jamais sortie. Je savais qu’il la possédait, mais je ne l’avais jamais vue. Je vais me régaler! »

– « Oui! Les peintures de haut niveau sont très rares. Probablement qu’il n’en existe pas deux dans toute l’Alliance! »

– « Peut-être que si. J’ai appris que la Salle d’Expertise des objets d’art possèdait une œuvre de cet acabit. Mais il est difficile d’y accéder… »

Des discussions étouffées cheminaient dans le public.

Tout comme Ruohuan, le Maître Yun était peintre, mais son niveau quatre étoiles dernier palier, était supérieur au sien. Avec ce statut, même en excluant sa qualité de Maître Enseignant, Yun était une figure de la Cité du Royaume de la Myriade.

– « A la demande du Maître du Pavillon, c’est moi qui vais diriger ce test! » Il approcha des candidats, et fit apparaître une toile roulée dans ses mains. « Cette peinture des Oiseaux qui Planent est un cadeau de mon professeur de peinture. »

Huala!

La peinture se déroula et une flopée d’oiseaux s’envola dans les airs, gazouillant avec joie et allégresse. Ces oiseaux étaient vivants et on ne pouvait pas faire la différence avec les oiseaux dans la nature. Deux minutes après leur apparition, ils réintégrèrent la toile.

– « Les créatures ou personnages d’une peinture de niveau Sagesse Spirituelle peuvent absorber l’énergie spirituelle de l’environnement pour se matérialiser. Cependant, il y a une limite à cela, une durée de deux minutes! Celui ou celle capable de les matérialiser le plus longtemps possible remportera ce test! Bon, commençons ! Qui veut passer le premier ? »

– « ? » Les candidats se dévisagèrent. Même s’ils avaient des connaissances en peinture, ils n’avaient jamais été face à une œuvre de ce niveau. Ils n’en avaient aucune expérience.

– « Maître Enseignant Zhang, pourquoi n’y allez-vous pas le premier ? Etant donné que vous vous êtes placé à la première place aux deux tests précédents, votre capacité à transmettre le savoir doit être hors-norme. Pourriez-vous nous apprendre des choses ? » Lui demanda Rouhuan.

– « Moi ? Pourquoi pas ! »

– « Qu’avez-vous dit ? Très bien alors! » Ruohuan pensait qu’il rejetterait sa proposition comme toujours!

Pourquoi a-t-il accepté sans broncher ?

– « Maître Yun, permettez-moi! » Faisant le désintéressé du choc qu’il venait de provoquer, Zhang Xuan avança.

– « Vo……Vous ? » Yun bégaya. Il avait été témoin des deux tests précédents. Le jeune Zhang avait détruit Wu au premier round et presque tué Bai au second…S’il y avait un candidat qu’il craignait le plus, c’était bien lui.

Qui pouvait prédire le chambard qu’il allait faire cette fois ?

– « Bien. Dès que j’active la peinture et que les oiseaux s’envolent, vous pouvez débuter votre conférence. Son contenu n’est pas limité, votre note dépendra de l’énergie spirituelle que vous concentrerez et du temps de vol des oiseaux! »

– « D’accord! » Les règles étaient simples!

– « Bien, commençons alors! »

Weng!

Les oiseaux surgirent de la peinture…absorbèrent l’énergie…tout en dégageant un sens étrange d’esthétisme. 

– « Puisqu’il s’agit de peinture, je parlerai de peinture… L’oeuvre n’est pas uniquement une représentation de la réalité. Il faut y intégrer l’émotion pour qu’elle puisse posséder une âme… » L’Art de la Peinture de la Voie Céleste apparut devant lui. Ensuite, Zhang Xuan commença à déchiffrer lentement les éléments. Au Royaume de Tianxuan, il avait dupliqué tous les livres traitant de l’univers pictural présents à l’étude de Maître Lu Chen, ceux des bibliothèques de Tianwu, du Royaume de Honghai et de divers endroits.

Même le Maître Yun, peintre quatre étoiles dernier palier, n’arrivait pas au niveau de notre jeune ami.

Après tout, le professeur Zhang n’avait-il pas fait passer la toile « S’éveiller des Rêves Ivres » au niveau 7 rien qu’en lui attribuant un nom ? Même s’il usait de sa bibliothèque magique pour discerner les failles d’une peinture, sans de bonnes bases dans cet art, il lui aurait été impossible d’accomplir un tel exploit.

Son élocution fut régulière et ses explications concernant les concepts abstraits et profonds d’une simplicité choquante. Mais le plus important fut que ce savoir pénétra directement l’essence-même de la peinture. 

– « Je n’imaginais pas que la compréhension du Maître Enseignant Zhang sur la peinture avait atteint un niveau pareil! » Kang était bouleversé. Il pensait qu’il utiliserait la Transmission de la Volonté Céleste, pas qu’il connaîtrait aussi bien l’univers de la peinture. « La consommation d’énergie spirituelle par des êtres de la Sagesse Spirituelle est excessivement élevée. La matérialisation ne peut pas durer trop longtemps. »

Pendant que le Maître du Pavillon nageait en pleine stupéfaction, Su lui demanda. « Maître du Pavillon Kang, selon vous, Pensez-vous que le Maître Enseignant Zhang va pouvoir faire tenir la matérialisation longtemps ? »

 

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.6 / Chapitre 537 : Continuité de la sagesse spirituelle Menu Vol.6 / Chapitre 539 : Rendez-moi mes oiseaux!