La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 37 : Chère Aînée, épargnez-moi!

– « Zhang Xuan ? »

Shen Bi Ru essaya de briser la défense de Shang Bin à plusieurs reprises, mais elle n’y parvint pas ! Ce dernier avait l’avantage de son puissant soutien, mais il avait lui-même aussi de la force. Même si la professeure était capable de le battre, elle ne disposait pas d’assez de temps!

– « Je suis la responsable! »

N’était-elle pas l’élément centrale de toute cette histoire ? Elle se sentait pleine de culpabilité!

Shang Bin, de par son statut et ses relations, ne se serait jamais intéressé à un professeur tourmenté, au milieu social plus que douteux, s’il n’y avait pas eu Shen Bi Ru ! En fait, il n’avait aucune réelle rancune envers lui.

Shen Bi Ru n’entendait plus aucun signe de vie de Zhang Xuan, pour elle une seule possibilité apparaissait : celle de la mort du professeur Zhang!

– « Je n’entends rien. Zhang Xuan serait-il déjà mort ? »

Shang Bin riait de bon cœur. Par le silence qui régnait, il était convaincu que le professeur Xuan n’avait pu résister à un seul des coups du Lion qui Brise le Ciel. Aussi il décida de la laisser passer.

– « Ah Ah, il est déjà mort. Il est trop tard pour que vous agissiez. »

– « Zhang Xuan ? »

Shen Bi Ru se précipita sans attendre avec l’angoisse au ventre, celle de trouver le pauvre bougre déchiqueté dans une mare de sang! Mais le spectacle qu’elle découvrit la figea sur place, bouche bée.

– « Qu’est-ce… Qu’est-ce qui se passe ? »

Le jeune maître s’attendait à ce qu’elle fonde en larmes, alors il se retourna, intrigué. Il n’en revint pas et faillit avoir un malaise tant le choc était immense. Son féroce lion léchait la main de Zhang Xuan comme le ferait un petit carlin attendrissant.

Zhang Xuan aimait les bêtes. Il lui caressait la tête, les oreilles, et elle le lui rendait bien, un plaisir indicible se lisait sur son visage.

Shang Bin était si déçu.

– « Quoi ? Quel est ce cirque ? »

Son grand-père avait domestiqué le lion, ce qui le rendait extrêmement fier. Il était impossible pour lui de simplement le toucher, ou plus encore, de le caresser! Il avait passé du temps à le régaler de mets délicieux, sans que cela ne porte apparemment ses fruits. Il restait ingrat et l’ignorait tout bonnement ! La bête était devenue le vrai petit toutou de Zhang Xuan.

– “Tu es là pour le tuer, non pas pour lui lécher la paume! Est-ce que ça va?”

– « Lion qui Brise le Ciel, qu’est-ce que tu fais ? Tue-le rapidement! »

Il hurlait, mais le lion ne bronchait pas. Par contre il continuait à paresser et à se laisser caresser par Zhang Xuan sans rien dire.

Shang Bin hurlait, inquiet :

– « Tue-le vite! Si tu le fais, je te donnerai à manger tout ce dont tu as envie. »

Le professeur Xuan se leva et fit un geste de la main :

– « Qu’est-ce qu’il est bruyant, fais-le taire! »

Le lion se leva et regarda sauvagement Shang Bin.

Ce dernier, effrayé, recula de plusieurs pas :

– « Que projettes-tu de faire ? »

Mais avant qu’il puisse aller plus loin, le lion se précipita sur lui et le balaya légèrement de sa patte. Il s’envola comme un cerf-volant en déroute pour se fracasser contre un arbre géant, le visage en sang.

Le jeune maître cria :

– « Mais que fais-tu ? Tu es l’animal de mon grand-père… »

L’acolyte de Shang Bin, Cao Xiong, ne tarda pas à s’écraser près de lui, mais voyant que les événements tournaient mal il décida de prendre la fuite. Oser se défiler devant le Lion qui Brise le Ciel, bête sauvage de niveau 6 ? Quelle erreur ! Cao Xiong fit un nouveau vol plané.

Le lion affichait sa gloire et s’approcha de Zhang Xuan pour recevoir ses compliments.

Ce dernier lui tapota la tête :

– « Hem, pas mauvais du tout, tu t’es bien débrouillé! »

La bête hocha la tête rapidement et avança avec élégance vers les deux individus couchés au sol qui auraient bien voulu s’enfuir. L’air fier, il les surveillait comme un véritable chien de garde.

– « … »

Shen Bi Ru se remettait peu à peu. Elle était curieuse :

– « Zhang Xuan, comment faites-vous ? »

– « Comment je m’y suis pris ? » Il se gratta la tête :

– « Il est très facile de communiquer avec ce lion. Peut-être parce que je suis plus beau! »

Elle cligna des yeux, effarée :

– « Beau ? »

Le lion est une bête sauvage. Pour lui, le terme ‘beau’ ne s’applique qu’à ceux de son espèce. Qu’est-ce que cela a à voir avec lui ? De plus, Shang Bin a plus d’allure que vous!

Zhang Xuan arrêta son explication et se retourna pour partir :

« Très bien! Adieu! »

Si la Bibliothèque pouvait deviner les faiblesses des humains, elle le pouvait tout autant avec les animaux!

Cette bête sauvage était extrêmement puissante, mais en vérité, elle cachait des traumatismes. Autrement, elle ne se serait pas laisser domestiquer aussi facilement!

La Bibliothèque les avait découvert et Zhang Xuan avait contrôlé les plus simples. De ce fait, le lion obéissait à ses ordres sans la moindre hésitation et il n’y avait pas besoin de pilules ni de plats délicieux!

Mais tout ceci était lié à son secret et il ne pouvait le révéler à Shen Bi Ru.

Le voyant partir, elle le rattrapa très vite :

– « Ne partez pas. Vous ne m’avez pas expliqué la raison pour laquelle le lion vous obéissait »

Plus elle était en contact avec lui, plus elle le trouvait formidable. Zhang Xuan était un mystère difficile à cerner ! Il lisait de nombreux livres en les feuilletant simplement, avait intentionnellement eu zéro à son examen de qualification alors qu’il connaissait les réponses, s’improvisait Gourmet et pouvait pousser un lion à lui obéir facilement !

Ce qui semblait insurmontable pour les autres n’était qu’une pacotille pour lui!

Comment accomplissait-il tout cela ?

Shen Bi Ru se posait de plus en plus de question à son sujet.

– « Chère Aînée… »

Ignorant ce qu’elle pensait et la voyant le suivre, il stoppa ses pas et dit sans conviction :

– «Sauf votre respect, je veux vivre une longue vie et je crains qu’à vos côtés ce ne soit très difficile! Épargnez-moi s’il vous plaît! »

Le visage de Shen Bi Ru devint rouge pivoine :

– « Chère Aînée ? C’est vous l’Ainé, est-ce que j’ai l’air si vieille que ça ? »

Elle était belle et à peine plus âgée que Zhang Xuan, mais elle n’en demeurait pas moins une jeune fille de 20 ans! Elle n’appréciait pas du tout être appelée “Aînée”!

Il acquiesça, malgré tout :

– « Bien, je suis l’Aîné si vous préférez. Alors, laissez-moi simplement partir »

– « Pfff! »

« Très bien, vous pouvez partir, mais je vous vois demain ! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.1 / Chapitre 36 : Gourmet Menu Vol.1 / Chapitre 38 : Le long tintement de cloche