La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.5 / Chapitre 326 : Trois Phrases

Dans la salle de classe…

Mu Xueqing regardait droit devant elle sans sourciller. Elle pensait que son professeur lui aurait dit quelque chose après l’avoir faite entrer, mais il continua simplement à guider les autres étudiants.

– « Pendant que vous pratiquez, ressentez-vous un léger blocage quand votre zhenqi circule dans votre poitrine ? »

– « Oui! » Répondit un étudiant.

– « La technique que vous avez choisie est la Formule Fondamentale de Tianwu. Vous n’avez pas énormément de problème avec cette technique, mais lorsque vous avez essayé d’atteindre le royaume Zhenqi, vous avez dirigé votre zhenqi dans le mauvais méridien. Ai-je raison ? »

– « C’est exact… » L’étudiant serra ses poings. Cela était vrai, mais l’affaire datait de deux ans, et son ancien professeur avait déjà réglé cette question.

– « Après quoi, vous êtes passé à la Véritable Formule Martiale des Quatre Affluents. Cette technique est légèrement plus calme que la précédente, et elle vous a aidé à soulager votre problème. Néanmoins, elle ne l’a pas réglé à sa racine, et le temps passant, votre trauma s’est empiré. » Zhang Xuan le regarda calmement :

– « Ecoutez-moi, passez à l’Art du Flamboiement de l’Est! »

– « L’Art du Flamboiement de l’Est ? » Les lèvres de Mu tremblèrent légèrement. Il s’agissait de la technique la plus violente de l’Académie de Tianwu. Les pratiquants ordinaires devaient faire attention en l’utilisant de peur de subir de fâcheux dégâts.

– « Je… » L’étudiant réalisa que quelque chose n’allait pas et le stress lui déforma le visage.

– « Soyez tranquille, il ne vous arrivera rien, je suis là! » Liu fit de grands gestes.

– « D’accord! » L’étudiant prit confiance et commença à pratiquer en suivant scrupuleusement une copie de la technique qui se trouvait dans la classe.

Faisant circuler son zhenqi selon la formule décrite dans le manuel, l’étudiant rougit et pâlit par intervalles, comme s’il souffrait d’une douleur irrépressible. Tandis que Mu croyait que son camarade échouerait, elle vit l’aura de celui-ci grandir.

Boum!

Le son du zhenqi explosant retentit et l’aura dans le corps de l’étudiant jaillit rapidement.

– « Une per-percée ? » Les lèvres de Mu Xueqing tremblaient. Les autres étudiants furent aussi choqués, les yeux aussi larges qu’un gong! Ils connaissaient la situation de leur camarade, bloquée depuis plus de six mois au même niveau! Le professeur précédent avait essayé de nombreuses méthodes et avait déclaré qu’il lui faudrait un minimum de deux années pour que tout se remette en ordre, et même Mu avait demandé à son père un précieuse pilule…mais rien n’avait fonctionné.

– « Est-ce que cela a été dur pour vous de maîtriser votre force ? C’est à cause de votre zhenqi… » Zhang Xuan agit comme s’il s’agissait d’une simple formalité, puis il passa à l’étudiant suivant.

Dix minutes plus tard, l’aura de l’étudiant grandit soudainement, et après un grand Boum, il perça et progressa dans son niveau.

Peng peng peng peng!

En moins de quatre heures, les étudiants progressèrent significativement. Le professeur Liu était comme un sage éclairé. En quelques mots, il désignait leurs problèmes et les réglait.

Devant tous ces exploits, Mu Xueqing frémissait de tout son corps, les esprits faibles ne pourraient pas supporter ce choc.

Avec un père apothicaire deux étoiles, et une position sociale respectée, la jeune femme avait rencontré de nombreux professeurs vedettes et même des Maîtres Enseignants! Mais même ces derniers étaient incapables de faire percer quelqu’un avec quelques mots…Cela dépassait sa compréhension.

– « Comment peut-il être aussi incroyable ? Il connait certainement le Maître Enseignant Zhang… » Ravalant sa salive, elle ne pouvait qu’être révérencieuse envers le professeur Liu. Celui-ci n’avait pas à pâlir devant son idole, le Maître Enseignant Zhang Xuan.

Les regards des étudiants, dirigés vers leur professeur, avaient changé. Ils étaient pleins d’admiration et de respect. Même si Mu voulait essayer d’inciter ses camarades à agir contre leur professeur, ceux-ci refuseraient, c’était désormais certain.

– « C’est votre tour! » Ignorant la frénésie de la jeune femme, Zhang Xuan marcha vers un autre étudiant. Il s’agissait de Lu Chong, combattant 5ème Dan au premier palier du royaume Dingli. Devant le professeur, l’étudiant salua et ne broncha pas.

– « Professeur Liu, Lu Chong n’aime pas parler… » Dit Meng Tao.

– « Oui! Je sais qu’il vient d’un milieu ordinaire et que sa pratique n’est pas folichonne non plus. Et c’est en restant à genoux devant l’entrée de l’Académie durant sept jours qu’une exception lui a été accordée. » Zhang Xuan se rappela des informations que l’école lui avait fournies.

Les élèves de la classe venaient de bons milieux sociaux, excepté lui…

– « Oui! »

– « Demeurer à genoux aussi longtemps pour un étudiant, il est certain que vous avez de la ténacité. Toutefois, il n’y a pas que de la ténacité dans la pratique des arts martiaux! » Dit Zhang Xuan. Cet étudiant était le plus stoïque de la classe. Cependant, n’étant à l’académie que depuis deux ans, il avait déjà réussi une progression, en passant du premier palier du royaume Pigu au premier palier du royaume Dingli.

– « La technique que vous pratiquez actuellement est la Technique Martiale du Givre, n’est-ce pas ? »  

Le jeune étudiant acquiesça doucement de la tête.

– « Veuillez ne pas l’en blâmer professeur Liu, il est comme ça. Nous nous connaissons depuis deux ans, mais il n’a jamais prononcé plus de trois phrases… » Expliqua rapidement Meng Tao.

– « Oh ? Je vais le faire parler davantage maintenant! » Zhang Xuan ricanait doucement. Les élèves avaient du mal à y croire, y compris Mu Xueqing. Ce Lu Chong n’était pas plus différent qu’un muet. Personne n’avait réussi à le faire parler.

– « Vous ne me croyez pas ? » Demanda Zhang Xuan aux élèves. Puis il se tourna vers Lu Chong :

« Vous non plus, vous ne me croyez pas ? »

L’étudiant ne prononça aucun mot.

– « Très bien alors… » N’étant aucunement offusqué, le jeune Zhang reprit son allure d’expert. Les mains derrière le dos il dit :

– « Si vous continuez à pratiquer comme cela, vous n’atteindrez même pas le royaume Pixue en dix années. A cette vitesse, vous serez mort avant…de vous être vengé! »

– « Se venger ? » Ses camarades mirent leur bouche en ‘O’. Ils connaissaient Lu Chong depuis deux ans, et ils ignoraient tout de cela!

Soudain, Lu Chong devint pâle et son corps trembla :

– « Pro-professeur, comment savez-vous … ? »

– « Ne vous embêtez pas à chercher à savoir cela. Votre vengeance est à la fois une motivation et une entrave à votre pratique. Vous retenez vos inquiétudes profondément en vous, et cela bloque votre pratique, vous empêchant de percer. Je sais que vous refusez de parler de peur de révéler un nom par inadvertance. Ne vous souciez de rien, si vous me faites confiance, je vous promets que vous pourrez vous venger dans les dix jours! »

– « Dix jours ? » Lu Chong trouvait cela difficile à croire :

– « Cet ennemi…est un expert du royaume Tongxuan… » Il y avait une grande différence de niveau entre les deux.

– « C’est à vous de choisir si vous voulez me croire ou non! Vous n’avez qu’une chance! »

– « Je… » Le jeune étudiant hésita, puis il serra ses dents en s’agenouillant, Putong!

– « Professeur Liu, guidez-moi s’il vous plaît… »

Tout le monde fut époustouflé…

Près du Pavillon des Maîtres Enseignants, dans une grande résidence…

– « Maître Enseignant Liu, combien de temps faudra-t-il pour que le professeur termine son examen et revienne ? » Demanda Zhao Ya.

– « Je ne le sais pas non plus.  J’ai essayé de trouver des réponses ce matin au Pavillon, et d’après ce que j’ai appris, il a déjà quitté la Capitale pour effectuer une mission, et il sera de retour dans dix jours! »

– « C’est assez long… » Zhao Ya plissait le front.

– « Dix jours, ce n’est pas vraiment long, cela dépend. Que diriez-vous d’aller à la Cité Royale de Tianwu, ainsi vous pourrez étendre vos horizons! » Proposa-t-il en voyant le visage dépité des étudiants du professeur.

– « Étendre nos horizons, oui, nous le voulons! » Les yeux de Yuan Tao brillaient. Cette cité était beaucoup plus grande que n’importe laquelle au Royaume de Tianxuan, et il voulait l’explorer depuis un moment…

– « Pourquoi ne pas nous rendre à l’Académie de Tianwu au préalable ? Il ‘agit de la plus grande académie parmi les treize royaumes environnants. C’est un endroit sacré pour les pratiquants. De temps en temps, les Maîtres Enseignants du Pavillon s’y rendent pour tenir des conférences. Il serait bon pour vous de vous y rendre ! » Dit Liu.

Les élèves étaient aux anges :

– « Des Maîtres Enseignants y font des conférences ? »

– « La plus grande académie ? »

– « Le Maître Enseignant Zhang sera absent au minimum dix jours, oui, ce serait bien d’y aller! »

– « Qui plus est, j’ai appris qu’il y avait des entrées libres à des cours. Ce serait réellement profitable si vous pouviez aussi écouter des conférences d’autres professeurs! » Le Maître Enseignant Liu sourit.

– « D’accord! » La petite bande était tout excitée, et elle se mit en route pour l’Académie de Tianwu.

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.5 / Chapitre 325 : Les Vénérables Maîtres sous Le choc Menu Vol.5 / Chapitre 327 : Professeur, j’ai eu tort