La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.1 / Chapitre 26 : Test éclairé de la Volonté

En entrant dans la pièce, Shang Bin observa autour de lui et remarqua que le professeur avait réussi à enrôler cinq étudiants :

– « Zhang Xuan, je ne m’attendais pas à ce que vous ayez autant de cran! »

– « Oser tromper Mlle Wang Ying, Mlle Zhao Ya et les autres, ainsi qu’inciter l’étudiant du professeur Cao Xiong à vous rejoindre, mais où trouvez-vous autant d’audace ? »

– « Professeur Shang Bin ? Professeur Cao Xiong ? »

Zhang Xuan n ‘était pas ravi :

– « Je suis en train de faire un cours. Si vous voulez me dire quelque chose, attendez que j’aie terminé s’il vous plaît ».

Cao Xiong se moqua froidement :

– « Le jeune maître Shang est venu personnellement, alors pourquoi diable faites-vous autant de manières ? Vu votre niveau, c’est déjà une bénédiction que vos élèves ne soient pas en déroute, et vous osez encore donner des cours ? Espèce de minable… avec les bases que vous avez, vous prétendez nous faire la leçon! »

– « Sortez! Vous n’êtes pas le bienvenu ici! »

– « Vous persistez ? Zhang Xuan, auriez-vous oublié comment l’on vous surnomme ? » Shang Bin savourait l’instant :

– « Veuillez laisser libres de partir Mesdemoiselles Zhao Ya et Wang Ying, et rendez Liu Yang à son professeur. Si vous agissez ainsi, je me raviserai et ne vous infligerai pas de correction aujourd’hui. Sinon… je crains que vous ne soyez obligé de passer ce trimestre en fauteuil roulant! »

– « Vous voulez lever la main sur moi ? L’académie interdit les combats inter-enseignants au sein de l’établissement. Le professeur Shang Bin ignore-t-il ses règles ? »

Ce dernier annonça ses viles intentions  :

– « Les règles de l’académie sont faites pour les humains, mais pour vous… Hé hé, pensez-vous qu’il y aurait quelqu’un pour vous défendre ? »

Zhang Xuan s’offusqua :

– « Je comprends la raison de votre venue. C’est parce que je vous ai offensé hier que vous me cherchez intentionnellement des ennuis ? Ne craignez-vous pas que la professeure Shen Bi Ru n’entende parler de votre comportement? »

– « Au moins vous êtes bien au courant. Je n’ai cure des bêtises que vous dites » Shang Bin ne le nia pas. Mais alors qu’il s’apprêtait à lui donner une bonne leçon, il fut interrompu par un Yao Han, rouge de colère :

– « C’est vous ! »

Vu que Zhang Xuan avait offensé Shang Bin la veille et que Shen Bi Ru était impliquée dans l’incident, Yao Han reconnaissait le coupable qui l’avait battu, seul un imbécile ne pourrait le comprendre.

– « Quoi ? » Voyant le majordome furieux, Shang Bin se retourna, déconcerté.

Avant qu’il ne puisse réagir, il fut frappé au visage par un poing rugissant :

– « Pensez-vous qu’il vous soit possible de faire comme si de rien était ? »

– « Que diable! »

Le jeune maître voyait trouble. Les yeux au beurre noir, il chancela un moment avant de tomber au sol.

– « C’est vous qui avez osé m’agresser de la sorte!? Vous allez me le payer! »

Yao Han évoqua son passage à tabac et n’hésita pas un seul instant à cogner de plus belle. Assis sur le corps de Shang Bin, les coups de poing fusaient comme les grêlons lors d‘une tempête effrénée!

– « Majordome Yao… »

Tout se passa trop vite. Wang Tao et Cao Xiong étaient stupéfaits. En fait, ils n’étaient pas les seuls à l’être, même Zhao Ya, Wang Ying et les autres élèves étaient ébahis.

Zhao Ya trouvait le comportement de son oncle très étrange. Elle connaissait bien sa personnalité. C’était une personne très digne et rationnelle qui traitait les problèmes de façon systématique. Sinon, son père ne l’aurait peut-être pas embauché.

Mais … que se passait-il aujourd’hui ? Pourquoi Yao Han s’en prenait-il à Shang Bin ? Le seul, probablement, qui savait ce que tout cela signifiait, était Zhang Xuan.

Ce dernier lui avait dit hier qu’il avait offensé Shang Bin et avait prononcé le nom de Shen Bi Ru, cela avait suffi pour convaincre…

On ne pouvait pas vraiment lui reprocher d’être aussi agressif. Après avoir été aussi lâchement passé à tabac, n’importe qui voudrait se venger! En outre, le majordome avait un poste important et représentait l’image de la ville de Baiyu. Il n’avait jamais eu à souffrir d’une telle injustice. En ajoutant à cela le fait que sa jeune maîtresse avait pris la défense de Zhang Xuan, il lui fallait un exutoire pour évacuer sa frustration. Maintenant qu’il avait son ennemi en face de lui, comment aurait-il pu encore se contenir?

Shang Bin sentait les poings tomber sur lui comme des coups de marteau. Sans rien y comprendre, il commençait à voir 36 chandelles et à cracher du sang :

– « Majordome Yao, qu’est-ce que vous faites ?! »

C’était la première fois qu’il rencontrait Yao et il ne l’avait jamais offensé auparavant, alors pourquoi était-il si brutal ?

– « Mais je crois rêver! Arrêtez, vous n’êtes même pas conscient de vos agissements! »

Le jeune professeur Shang avait atteint le niveau Combattant 5ème Dan du royaume Dingli, alors que Yao Han était Combattant 6ème Dan du royaume Pixue. Le combat n’était donc pas équitable.

Cao Xiong et Wang Tao les séparèrent rapidement. Le beau visage de Shang Bin était gonflé et méconnaissable :

– « Majordome  Yao, reprenez-vous… Nous  pouvons discuter des choses  calmement… »

Shang Bin était sur le point d’exploser de colère. Il était venu donner une leçon à Zhang Xuan et jamais il n’aurait imaginé se faire agresser aussi sauvagement par Yao Han.

Zhang Xuan prit la parole :

– « Peu importe vos rancunes personnelles, je vous demanderai de les régler à l’extérieur de cette salle de classe. Ce n’est pas un endroit pour se battre. Si vous ne partez pas tous maintenant, et que vous continuez à perturber mes cours, j’en informerai le Bureau Central de l’Éducation… »

Shang Bin se retourna et s’éloigna :

– « Bien! »

Si cela devait se savoir, comment pourrait-il encore regarder les gens en face? Il ne devait permettre à quiconque de le voir dans cet état.

Cao Xiong qui avait d’abord pensé que l’affaire aurait été simple à régler, suivit Shang Bin :

– « Jeune maître Shang… jeune maître Shang attendez! »

Bientôt, les deux disparurent…

Zhao Ya s’approcha de son Oncle au teint rouge pivoine :

– « Oncle Yao, qu’est-ce qu’il vous prend? »

– « Jeune maîtresse, je… » Il ne savait pas comment lui répondre. Après tout, il ne pouvait pas dire qu’il avait eu l’intention de se faufiler dans le dortoir de Zhang Xuan pour tenter de le castrer et avait fini par se faire défoncer la tête par Shang Bin!

Zhang Xuan gesticula :

– « Bien, nous sommes encore en plein cours. Je vous demanderai à tous de partir! »

Après avoir hésité un moment, Yao Han, Wang Tao et le vieux Liu quittèrent la salle de classe.

– « Bon sang, bon sang! »

Shang Bin cria de colère :

– « Ce Yao Han mérite aussi une bonne leçon. Comment a-t-il pu oser me prendre de haut? Il va le payer cher ! »

En tant que petit-fils d’un vieux maître reconnu, sa vie avait toujours été tranquille. Il n’avait jamais dû subir un tel affront! Le pire étant qu’il n’en connût même pas la raison.

– « Ce Yao Han doit être un complice de Zhang Xuan! Sinon, pourquoi aurait-il agit de la sorte? Je pense qu’il a dû recevoir l’ordre de le faire! » Déclara Cao Xiong.

– « Pas de doute, ce doit être ça! » Approuva Shang Bin.

Il ne l’avait jamais offensé. Yao Han l’avait certainement battu à cause de son contentieux avec Zhang Xuan!

Après un moment, Shang Bin se calma et se retourna pour demander :

– « Êtes-vous  sûr que Liu Yang n’a pas choisi Zhang Xuan de son plein gré? »

En revoyant la réticence que Liu Yang avait sur le visage lorsqu’il l’avait quitté la veille, Cao Xiong répondit avec assurance:

– « Je peux affirmer qu’il ne l’a pas fait volontairement! »

– « Formidable. Si vous en êtes certain, alors il faut aller demander un “Test Éclairé de la Volonté”! » Dit Shang Bin.

– « Un Test Éclairé de la Volonté ? »

Ce test était une méthode spéciale pour déterminer l’affectation d’un étudiant lorsque plusieurs enseignants se le disputaient et que l’académie était incapable de trancher. Le test reflétait les véritables pensées sous la forme d’un indicateur de confiance. S’il s’avérait que l’élève avait été forcé à choisir son professeur, ce dernier recevait une sanction. D’un autre côté, l’inverse était aussi valable.

Mais pour Cao Xiong, les choses n’avaient pas encore atteint un point de non retour.

En regardant le visage hésitant de Cao Xiong, Shang Bin se fâcha :

– « Pourquoi ? Est-ce que vous me mentiriez ? Se pourrait-il que l’élève ait rejoint volontairement Zhang Xuan ? »

– « Mais non. Je… Je vais le faire maintenant! Je veillerai à ce que Zhang Xuan obtienne ce qu’il mérite! »

– « Alors, dépêchez-vous! » Le voyant acquiescer, Shang Bin fut satisfait :

– « Quand vous en ferez la demande, assurez-vous d’obtenir la sanction maximale! De cette façon, Zhang Xuan passera un moment difficile, peut-être même qu’il pourrait enfin être viré! »

La pénalité pouvait être aggravée en fonction de la demande du requérant. Plus les enjeux étaient élevés, plus la peine était lourde.

– « Très bien! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.1 / Chapitre 25 : Chercheur d’ennuis Menu Vol.1 / Chapitre 27 : La frénésie du Clan Wang