La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.4 / Chapitre 256 : J’ai dit que vous étiez un médecin incompétent!

« Mais que Fait-il ? »

L’action du jeune garçon en surprenait plus d’un.

N’est-il pas culotté ?

Ne voyez-vous pas que le Grand-Maître Médecin est en train d’examiner la bête ?

Pourquoi vous êtes-vous approché d’elle ? Il s’agit d’une Bête Hurlante du Firmament aux Crocs d’acier. Une bête sauvage Zongshi, pas votre animal domestique…

« Moi, aussi, j’aimerai jeter un œil sur son état de santé! » Voyant l’air ahuri de tout le monde, Zhang Xuan sourit.

« Pfff! » Cela dérangeait encore Mo Yu. Le jeune garçon qui l’avait embarrassée, continuait encore! Pas étonnant qu’il avait disparu, c’était encore pour se la “jouer” grand savant.

Le Maître de la Salle, Feng, nous a invité à observer le Grand Maître Qing Yang. Nous devons rester à nos places, et apprendre comme de bons élèves. Mais…vous interrompez son diagnostic…

Qu’essayez-vous de toucher ?

Cherchez-vous des histoires ?

Qing Yang plissa les yeux :

« Quelle audace!!! » Les gestes amples, le médecin se tourna vers Feng pour lui exprimer le fond de sa pensée :

« Est-ce comme cela que l’on se comporte à la Salle des Bêtes ? Sont-ils d’ordinaire si indisciplinés ? Regardez…Sait-il au moins ce qu’il fait ? Palper la bête sans rien connaître, c’est être vraiment imbu de sa personne! »

« Grand-Maître, calmez-vous. Il ne l’a pas fait intentionnellement. Il est probablement inquiet pour l’animal… »

« Après des années à travailler ensemble, vous devriez savoir qu’il me faut un silence absolu pendant que je soigne! » Qing Yang montrait sa détermination à manœuvrer seul le gouvernail…  

«  Je sais, mais… »

« Il est bien que vous sachiez, mais il n’y a pas de “mais”. Étant donné que nous sommes amis depuis de nombreuses années, je n’irai pas plus loin sur cette question. Toutefois, ce n’est pas un endroit où peuvent entrer des personnes incompétentes. Je suis en plein milieu de mon traitement, alors chassez-les tous! » Le médecin gesticulait ses mains avec arrogance.

« Veuillez vous calmer, Grand-Maître Qing Yang. Ces jeunes sont des dompteurs qui viennent de passer leur examen aujourd’hui. Je les ai invités pour qu’ils puissent observer les soins apportés à l’animal. Ils ne voulaient vraiment pas vous offenser! » Insista Feng.

« Oui. Le dompteur Zhang a simplement touché la Bête Hurlante du Firmament par curiosité. Je vous garantis que cela ne se reproduira pas! » Le dompteur Lu approcha pour persuader le médecin.

« Hem. Ca ira pour cette fois. J’espère que la Salle des Bêtes montrera plus de discipline à l’avenir! Pour soigner, j’ai besoin d’un silence absolu. Tout le monde n’est pas qualifié pour observer ce genre de processus, et le traitement que je procure n’est pas quelque chose que l’on puisse comprendre! Si un idiot ignorant s’amusait à interférer avec le processus de soin et retardait alors le timing optimal nécessaire, en prendriez-vous la responsabilité ? » Scanda avec autorité Qing Yang tout en scrutant son petit public.

« Oui, oui! » Le maître de la Salle acquiesça vite de la tête. Les statuts des dompteurs et des médecins étaient similaires, mais puisque Feng avait sollicité Qing Yang, et que celui-ci était le seul à pouvoir guérir la bête…alors…

« Vous avez dit tout à l’heure, que vous aviez identifié le problème. Y a-t-il un moyen de la soigner ? » Demanda Feng nerveusement.

« Après mon premier diagnostic, j’ai confirmé la racine de son mal. » Le médecin aimait faire de grands gestes.

Tout le monde buvait des yeux cette maîtrise toute manifeste. En tant que médecin, il savait localiser la source du problème rapidement…alors que les quatre dompteurs, deux et une étoiles, avaient examiné la bête en vain pendant deux jours!

Qing dit calmement après avoir remis ses observateurs au diapason :

« Vu que cette Bête Hurlante du Firmament aux Crocs d’Acier est vigoureuse la nuit, que la chaleur boue en elle, et qu’elle hurle en direction des étoiles, je soupçonne qu’elle crève d’envie de se trouver une compagne! »

«  une… compagne ? »

« Oui. Les bêtes sauvages ont aussi une libido. Et cette libido grimpe, durant la saison automnale, jusqu’à atteindre un niveau incontrôlable. À en juger par ce que je viens de constater, son corps est chaud et il lui faut évacuer d’urgence sa frustration. Néanmoins, ne trouvant pas d’exutoire, elle est de plus en plus perturbée. Le temps passant, sa chaleur interne s’est diffusée à ses organes et l’a mise dans le coma. » Le Grand-Maître leva doucement sa tête, auréolée d’un éclat de sagesse…

« Nous y avions aussi pensé, mais voilà…étant donné son âge, il est fort peu probable qu’elle ait atteint ce niveau… » Feng était perplexe.

« Les bêtes sauvages ne suivent pas les mêmes normes humaines. Une fois ses fonctions corporelles matures, elle fait l’expérience de la libido. Les symptômes que nous avons identifiés, le fait qu’elle ne dorme pas la nuit, qu’elle hurle, etc. sont autant de signes de son désir de trouver une femelle. Il est impossible que je puisse me tromper! » Qing Yang se tourna vers les dompteurs et eut un air suspicieux envers eux :

« Pourquoi ? Vous doutez de mon diagnostic ? »

« Ce n’est pas ça, c’est juste que…Donc, comment allez-vous la soigner ? »

« Même si cela a l’air compliqué, une fois la racine du mal identifiée, ce n’est pas si difficile à résoudre. Puisqu’elle désire une petite copine, nous n’avons qu’à lui en trouver une! » Qing Yang afficha un grand sourire.

« Lui en trouver une ? » Feng trouva cela exagéré, et ses deux confères dompteurs ne comprenaient pas non plus.

« Ce n’est pas que nous ne voulions pas lui en trouver une, mais la Bête Hurlante du Firmament aux Crocs d’Acier est une espèce rare. Il est pratiquement impossible de trouver un autre spécimen du même âge. »

Cette créature était incroyablement rapide! Comment pourraient-ils en trouver une, la capturer et la dompter ? Celle qu’ils détenaient demeurait à la Salle des Bête depuis son plus jeune âge, et elle avait accepté de rester parce qu’il y avait de bons soins pour elle et du confort…Personne n’avait jamais réussi à la dompter ou à établir un contrat avec elle. Et cela se comprenait parce qu’elle était dangereuse pour les humains!

Si elle avait été dressée, n’aurait-elle pas communiqué avec son maître ? Par conséquent, les dompteurs auraient su comment la soigner et ne se seraient pas embêtés à inviter le Grand-Maître Qing Yang.

Ce n’était évidemment pas une solution envisageable!

« Il est impossible d’en trouver une autre ? »

« Oui! GrandMaître, veuillez trouver une autre solution. Je donnerai tout pour sauver notre créature! »

« J’ai effectivement une solution, et cela réglera le problème une fois pour toute. C’est juste que…cette solution à aussi ces mauvais côtés. » Qing Yang hésita un peu avant de répondre.

« Puisqu’une solution existe, je vous demanderai de vous dépêcher de la soigner » Le regard des dompteurs était rempli d’espoir.

« Hem, très bien! » Le médecin plaça ses mains derrière son dos :

« Même s’il est impossible de lui trouver une femelle, il y a vraiment une solution très simple pour la débarrasser de sa frustration. Il s’agit de…la castration! Quand l’opération sera réussie, elle ne sera plus embêtée par un tel problème à l’avenir. Elle pourra alors se consacrer pleinement à son travail ! »

« La castration ? » Une nouvelle stupéfaction pour les dompteurs.

« Ce n’est qu’à travers la castration qu’elle retrouvera sa sérénité. Elle ne se sentira plus frustrée! » Qing Yang se tourna vers le Maître de la Salle :

« N’y a-t-il pas de nombreuse autres bêtes sauvages, dans la Salle des Bêtes, qui ont été castrées pour éviter les ennuis ? »

Feng acquiesça. En effet, beaucoup de créatures étaient castrées à la naissance. Cela évitait de distraire leur attention sur d’autres besoins, et ainsi elles étaient plus obéissantes envers leur maître.

« Eh bien, voici mon diagnostic. Vous devriez y songer, et y songer rapidement, parce qu’il est clair qu’elle ne va pas tenir très longtemps. Si vous ne résolvez pas le problème dans les plus brefs délais, je crains qu’elle ne survive pas jusqu’à demain! » Insista le médecin.

« Doit-on faire cela ? » Feng et ses confrères étaient en plein dilemme. La créature faisait un peu partie de la famille et ils la connaissaient depuis qu’elle était toute petite. Ils ne pouvaient réellement pas se résoudre à faire cela.

En même temps, la castration ne garantissait pas toujours une issue heureuse. Un nombre significatif de créatures étaient décédées après une telle opération.

La Bête Hurlante du Firmament aux Crocs d’Acier était gravement malade, et effectuer cette opération dans son état représentait un gros risque.

Une bête Zongshi avait également une forme élevée d’intelligence. S’ils devaient la rendre furieuse en agissant de la sorte, il est certain qu’elle les quitterait définitivement. En fait, elle pourrait même vouloir se venger, et cela mettrait la Salle des Bêtes en grand péril. Il y avait eu des précédents dans d’autres Salles des Bêtes. Une bête mi-Zongshi avait été castrée et cela s’était mal passé. Elle était devenue enragée et avait quitté sa Salle des Bêtes, avant de revenir régulièrement pour tout saccager! Finalement, des experts avaient dû l’abattre!

L’on dit que le maître de la créature pleura pendant trois jours consécutifs, et qu’à cause de son grand chagrin, tout son zhenqi se dissipa, puis il mourut quelques jours plus tard!

Tout comme les humains, les bêtes sauvages devaient être respectées, et en castrer une sans l’en informer, était une extrême humiliation.

« Grand-Maître Qing Yang, y a-t-il une autre solution ? Ceci…n’est pas un choix très facile! »  Demanda Feng.

« C’est déjà la meilleure solution au problème! Si vous ne voulez pas, oublions. Je vous ai déjà présenté mon diagnostic et mon traitement, et c’est à vous qu’il revient de l’accepter ou non. Néanmoins, Si vous avez d’autres problèmes à l’avenir, ne comptez pas sur moi! » Le médecin était mécontent.

« Euh… » Feng serra les dents et décida d’accepter le traitement de Qing Yang, quand soudain une voix impassible retentit :

« Autrefois, j’ai entendu dire que des médecins incapables pouvaient tuer leurs patients. À l’époque, je croyais que ces gens n’étaient que des racontars, mais en vous voyant devant moi… »

« Qu’avez-vous dit ? » Qing Yang se sentit outragé. Il tourna la tête et vit un jeune garçon calme… Zhang Xuan!

« Je dis que vous êtes un médecin incapable! Si vous ne comprenez pas ce que je dis… Je veux dire que vous êtes un idiot avec des capacités médiocres, et que vous imaginez un diagnostic! »  

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Marco
  • 10. Alexis
  • 11. Max973
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. Xetrix
  • 23. JOSEPH
  • 24. Pierre
  • 25. Cédric
  • 26. Frederic
  • 27. Cesar
  • 28. Yaozard
  • 29. Korros
  • 30. lancelot
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.4 / Chapitre 255 : Le Grand Maître Qing Yang Menu Vol.4 / Chapitre 257 : Qu’êtes-vous d’autre si ce n’est un médecin incompétent?