La Voie Céleste | Library of Heaven’s Path | 天道图书馆
A+ a-
Vol.3 / Chapitre 231 : Le Livre de La Voie Céleste (Partie 2)

Après avoir cherché pendant un long moment, Zhang Xuan fut déçu de ne trouver aucun nouveau livre dans la bibliothèque, encore moins une technique pour développer la Profondeur Spirituelle.

– « Ai-je gâché la page dorée ? »

Si cela s’avérait être le cas, alors notre jeune Zhang aurait subi une grande perte.

La capacité du Livre de la Voie Céleste à assimiler les contenus, pour en faire un savoir acquis au seul bénéfice de Zhang Xuan, était déjà incroyable, mais s’il pouvait convertir dans sa mémoire toute la connaissance des livres de la Chambre Forte Royale qu’il avait dupliqués dans la bibliothèque, il saurait tout sur tous les métiers du monde.

Quoi qu’il en soit…avait-il gâché cette page dorée ?

Il ne se laissa pas abattre et continua à chercher. Mais en vain! Finalement, il retira tristement sa conscience de la Bibliothèque de la Voie Céleste.

Au moment où il réintégra son corps physique, toute une agitation se produisit autour de lui.

– « Je ne pense pas que le professeur Zhang soit en train de pratiquer! »

– « Mais s’il ne pratique pas, pourquoi a-t-il les yeux bien fermés? Se pourrait-il qu’il dorme ? »

– « S’il pratiquait, l’énergie spirituelle, tout autour, devrait se rassembler. Toutefois, je ne vois aucune perturbation autour de nous! »

– « S’il ne pratique pas, ni ne dort, se pourrait-il que le professeur Zhang…professeur Zhang… restez avec nous… »

Le jeune grassouillet serra le professeur entre ses bras.

Restez avec nous ? Mais qu’est-ce que vous faites?! Ma conscience était dans ma bibliothèque, voilà tout. Pourquoi vous agissez comme si j’étais mort ?

Zhang Xuan s’irrita.

– « Taisez-vous » Le professeur ouvrit ses yeux.

– « Ah, professeur Zhang, vous n’êtes pas mort ? Formidable! Je pensais que vous étiez mort dans votre sommeil… » Voyant le visage de Zhang Xuan s’assombrir de plus en plus, la voix de Yuan Tao devint lentement plus douce.

Le jeune professeur était sur le point de donner une petite leçon à son élève un peu trop entreprenant, lorsqu’il fut interrompu par Zheng Yang :

– « Professeur, Le professeur Wang Chao et le maître Wang Chong attendent à l’entrée de la salle de classe depuis un moment maintenant. Souhaitez-vous les recevoir ? »

– « Wang Chong vous a amené son fils pour saluer le professeur Zhang… » Wang Chong salua humblement.

Sachant que celui-ci était venu pour s’excuser des actions de son fils, Zhang Xuan ne dit rien. Même si Wang Chao avait essayé de l’humilier plusieurs fois en public et que ses actions avaient été détestables, il n’avait pas outrepassé les règles de la moralité, ni utilisé de moyens malveillants. Il ne s’agissait pas d’une mauvaise personne. Même s’il avait voulu piéger Zhang Xuan, ce n’était qu’en considération de son ami Lu Xun.

Étant donné que le jeune Zhang avait pu pardonner à ce dernier, ce n’était pas grand-chose d’en faire autant pour Wang Chao.

Après le départ de ce Wang Chong et de son fils, Les chefs de clan Wang Hong et Bai Ming vinrent également rendre visite à notre professeur. Puis, devant les visages médusés de Zhao Ya et de ses camarades, vinrent aussi le Principal, Tian, le Directeur de la Guilde des Apothicaires, Ouyang, Les professeures, Shen Bi Ru et Han Qiong…

Du fait de l’éloignement de la salle de classe, il était rare que quelqu’un d’extérieur y vienne. Pourtant, elle était devenue le centre de l’académie. Toutes les figures puissantes et prestigieuses de la Cité de Tianxuan venaient rendre visite à Zhang Xuan.

Le professeur Zhang détestait ce genre de choses, mais ils étaient venus personnellement, et il n’allait pas être irrespectueux. Alors il s’efforça de les accueillir un par un.

Pour le plus grand plaisir de Zhang Xuan, ces derniers réalisèrent vite qu’il n’était pas tellement à l’aise avec les séances de remerciements, aussi prirent-ils rapidement congé après quelques mots échangés.

Shen Bi Ru, quant à elle, resta un moment :

– « Zhang Xuan, Quittez-vous l’Académie Hongtian ? »

Pour une belle femme talentueuse de sa condition, il aurait été impossible qu’elle se lie d’amitié avec un professeur ayant une mauvaise réputation. Mais voilà, à l’étonnement de tous, les choses avaient énormément changé. Zhang Xuan avait gravi les échelons, et en moins de 20 jours, il s’était fait un nom et était devenu le professeur de trois Maîtres Enseignants.

Avec le formidable potentiel dont il avait fait montre, cette petite académie Hongtian lui serait bientôt insuffisante, et ce n’était qu’une question de temps pour qu’il ne quitte le pays!

Shen Bi Ru et lui n’était que collègues, mais ce jeune homme avait été le premier à piquer sa curiosité et à attirer son attention. Elle ne voulait pas qu’il parte de sitôt.

– « Ouais! » Ignorant les pensées de la jeune Assistant Maître Enseignant, Zhang Xuan répondit dans l’affirmative. La raison pour laquelle il restait à l’académie était pour ses étudiants. Puisqu’ils avaient grandi et que lui avait reçu ses qualifications d’Assistant Maître Enseignant en plus d’avoir atteint le dernier palier du royaume Tongxuan, il était temps qu’il parte explorer le monde. Qui plus est, il lui fallait s’occuper de son problème de poison. Autrement, il était comme une bombe humaine, prête à exploser à tout moment sans avoir la chance d’apprécier sa nouvelle vie.

– « Alors…Où vous rendez-vous ? Le Royaume de Beiwu ? » L’espace qui séparait la jeune fille du jeune professeur allait s’agrandir avec le temps. En fin de compte, ils demeuraient dans des mondes à part.

– « Non, je me rends au Royaume de Tianwu ! » Il lui fallait se rendre au Lotus Rouge, le premier endroit pour résoudre son problème.

– « Le Royaume de Tianwu de rang un ? Si loin ? » Shen Bi Ru était abasourdie :

– « Même si les deux régions semblent voisines sur une carte, elles sont à des dizaines de milliers de kilomètres l’une de l’autre. Comment comptez-vous vous y rendre ? »

– « Je réfléchie toujours à la question… » Ayant regardé les atlas présents dans la chambre forte du royaume, il savait que le continent dans lequel il se trouvait était vaste et sans limites. Il faudrait plusieurs mois à l’étalon le plus rapide.

En fait, si ça n’avait pas été à cause de la distance séparant Tianxuan des autres pays, celui-ci aurait déjà été annexé par l’un des états les plus puissants. Il n’aurait pas pu rester indépendant.

– « Qu’y a-t-il là-bas pour que vous vous y intéressiez ? Vous devriez prendre une monture à la Salle des Bêtes! » Han Qiong étira son dos en souriant.

– « La Salle des Bêtes ? Une monture ? »

– « La Salle des Bêtes, connue aussi sous l’appellation ‘Guilde des Dompteurs de Bêtes’, est un endroit similaire à la Guilde des Apothicaires et à la Guilde des Forgerons. Fondée par les dompteurs de bêtes, cette guilde possède des bêtes volantes pouvant servir de moyens de transport aux humains. Elles vont à grande vitesse et peuvent rallier d’importantes distances sans problème. Pour le Royaume de Tianwu, qui est loin d’ici, si vous montez une de ces bêtes, vous y serez en quelques jours. » Dit Han Qiong.

– « Oh ? » Les yeux de Zhang Xuan brillaient de mille étoiles.

N’était-ce pas similaire à l’avion, qu’il connaissait dans sa vie précédente ?

– « Han Qiong, ne dit pas de bêtises! » Shen Bi Ru roula de grands yeux :

– « Les montures dont tu parles sont les montures éclairs et elles sont les plus rapides. Chacune d’elles a la force d’un Zongshi, et il n’y en a qu’une comme celle-là dans toute la Salle des Bêtes. Seuls les Maîtres Enseignants les plus estimés ou les dompteurs de bêtes officiels sont qualifiés pour les monter. Les bêtes disponibles pour nous, les gens normaux, ne peuvent parcourir que 3000 kilomètres par jour. »

– « Ouai, la professeure Shen a raison. Ces montures éclairs ne peuvent pas être montées par n’importe qui. Même les Assistants Maîtres Enseignants ne le peuvent pas! » Dit Han Qiong.

– « Est-ce que le Royaume de Tianxuan possède une telle guilde ? » Demanda le professeur Zhang, avide de réponses. Il n’en avait jamais entendu parlé auparavant.

– « Oui, mais elle ne se trouve pas dans la capitale. Elle se trouve dans les montagnes, pas très loin. Vous devez savoir que les bêtes sauvages aiment vivre tranquillement sans entraves. Les forêts de montagne sont leur habitat naturel. Si une telle guilde se trouvait dans le royaume, avec des bêtes sauvages allant et volant dans tous les sens, beaucoup prendraient peur! » Ajouta Shen Bi Ru.

– « C’est vrai! » Acquiesça Zhang Xuan.

– « Que dites-vous ? Vous voulez essayer la Guilde des Dompteurs de Bêtes ? Vous voulez que je vous y emmène ? J’y suis allé quelques fois et je connais bien l’endroit. J’y ai aussi certaines connaissances, alors, j’ai une chance de vous dégoter une bonne bête volante. » Proposa Han Qiong.

– « Ah ? » Entendant le ton séducteur de son amie, Shen Bi Ru plissa le front :

– « Professeur Zhang, ne l’écoutez pas. Si vous voulez vous y rendre, je peux vous montrer le chemin! »

– « Je suis d’accord alors! » L’air aguicheur de cette jeune femme ne plaisait pas non plus à Zhang Xuan. Il se sentait plus à l’aise avec Shen Bi Ru, et ils se connaissaient bien mieux tous les deux.

– « Très bien! Donc, quand nous y rendons-nous ? Je dois me préparer à l’avance. » Demanda la professeure.

– « J’ai un cour public demain, ensuite nous partirons directement! » Il était préférable pour lui qu’il s’occupe le plus rapidement possible de son aura empoisonnée.

– « D’accord, je ferai quelques préparatifs alors! » Shen Bi Ru hocha la tête et partit avec son amie, puis elle demanda à cette dernière :

– « Professeur Han, tu n’es pas vraiment intéressée par le professeur Zhang, hein ? »

– « Moi ? » Han Qiong regarda son amie avec un sourire qui en disait long :

– « C’est moi qui devrais te poser la question, non ? J’ai juste essayé pour voir comment tu réagirais. Je ne pensais pas que tu lui proposerais immédiatement de l’accompagner…Hé hé, ce n’est pas de cette façon que se serait comportée la grande Reine des Glaces, Shen! »

– « Quoi?… » Shen Bi Ru rougit.

– « Je sais qu’il t’intéresse, et honnêtement, je peux comprendre pourquoi. Néanmoins… » Han Qiong remua la tête avec un air grave :

– « En dépit de sa force et de son potentiel, il a pu se détourner des biens matériels et a toléré l’humiliation pendant si longtemps…Ce n’est qu’une question de temps pour qu’il se fasse un nom! »

– « Une telle personne… »

– « Nous ne sommes pas dignes de lui! »

🏆 Top tipeurs
  • 🥇1. Lionel
  • 🥈2. SaPhirYNA
  • 🥉 3. Cinthia
  • 4. Florian
  • 5. Reinox
  • 6. jack975
  • 7. Caroline
  • 8. PascalW
  • 9. Alexis
  • 10. Max973
  • 11. Marco
  • 12. Cindy
  • 13. guillaume
  • 14. Ba-Soma
  • 15. Thomas
  • 16. nevri
  • 17. Aeyna
  • 18. Ali
  • 19. Starbuck
  • 20. Martin
  • 21. Ronan
  • 22. JOSEPH
  • 23. Xetrix
  • 24. Frederic
  • 25. Pierre
  • 26. Cédric
  • 27. Yaozard
  • 28. Korros
  • 29. lancelot
  • 30. Cesar
🎗 Tipeurs récents
  • Yaozard
  • Ba-Soma
  • nevri
  • Xetrix
  • Thomas
  • Cédric
  • Ali
  • Martin
  • Cesar
  • Reinox
  • Florian
  • Pierre
  • Ronan
  • Caroline
  • Frederic
  • Max973
  • Starbuck
  • Lionel
  • Aeyna
  • Marco
  • jack975
  • Alexis
  • Cinthia
  • guillaume
  • SaPhirYNA
  • Cindy
  • lancelot
  • PascalW
  • JOSEPH
  • Korros


Rejoignez-nous et devenez correcteur de Chireads Discord []~( ̄▽ ̄)~*
Vol.3 / Chapitre 230 : Le Livre de La Voie Céleste (Partie 1) Menu Vol.3 / Chapitre 232 : La Confusion de Liu Xun